Réseau express métropolitain européen

service express métropolitain de l'aire urbaine de Strasbourg

Le Réseau express métropolitain européen (abrégé en « REME ») est un service express régional métropolitain (SERM) qui englobe divers aménagements à venir sur le périmètre des lignes ferroviaires et routières de transport en commun, à l'intérieur et autour de l'Eurométropole de Strasbourg en France. À terme, le réseau s'étendra à l'ensemble des lignes de chemin de fer et du réseau routier du bassin de vie de Strasbourg du côté français du Rhin, mais également en Allemagne. Initié par la région Grand Est et l'Eurométropole de Strasbourg, le projet est mis en service le [2],[3], pour un achèvement prévu à l'horizon 2030.

Réseau express métropolitain européen
Image illustrative de l’article Réseau express métropolitain européen
Logo des trains
dans l'Eurométropole de Strasbourg.

Image illustrative de l’article Réseau express métropolitain européen
Un Régiolis en livrée Fluo Grand Est,
en gare de Strasbourg-Ville.

Situation Strasbourg et Eurométropole,
Collectivité européenne d'Alsace (Drapeau de la France France)
Type Réseau express régional[1]
Entrée en service
Longueur du réseau 130,5 km
Longueur additionnée des lignes 140,1 km
Lignes 3 (à partir du )

Strasbourg <-> Haguenau Strasbourg <-> Molsheim

Sélestat <-> Saverne

Gares 35
Rames Regiolis,RER,AGC
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire SNCF Réseau (partie ferroviaire)
Exploitant SNCF Voyageurs (partie ferroviaire)
Site Internet Le REME, sur ter.sncf.com/grand-est
Vitesse maximale 160 km/h
Réseaux connexes TC de Strasbourg :

REME de Strasbourg
tram Tramway de Strasbourg
bus BHNS de Strasbourg
bus Bus de Strasbourg
TER Grand Est
Ortenau-S-Bahn
Fluo Grand Est
Autres réseaux :
TGV inOui et Ouigo


Image illustrative de l’article Réseau express métropolitain européen

La première phase du REME consiste en une augmentation de la fréquence sur les relations déjà existantes, à leur cadencement à la demi-heure, à l'augmentation de l'amplitude horaire des circulations (jusqu'à 22 heures), et à la diamétralisation de certaines missions effectuant désormais un trajet direct entre Saverne et Sélestat. Si trois lignes sont ainsi créées de facto (Strasbourg ⥋ Haguenau, Strasbourg ⥋ Molsheim et SaverneSélestat), le réseau ne dispose pas d'identité propre, les trains roulant sur les lignes concernées par le REME restant exploités sous la marque TER, sans autre appellation distinctive, et sans que les lignes ne se voient attribuer de numéros ou de noms spécifiques, le REME divergeant ainsi sur ce point de la plupart des réseaux de RER ou S-Bahn existant en Europe.

Histoire

modifier

En 2017, l'association ASTUS[N 1] initie une réflexion sur la faisabilité technique d'un RER traversant à l'échelle de l'aire métropolitaine strasbourgeoise, avec l'étude d'un étudiant de la Faculté de géographie et d'aménagement de Strasbourg[4],[5],[6],[7].

Le but est de desservir le territoire de la métropole en complément des réseaux urbains et interurbains existants mais aussi de desservir d'autres centres urbains du département au nord et au sud de Strasbourg[8].

Le , l'Eurométropole de Strasbourg vote un plan de mise en place du service de réseau express métropolitain. Ce plan prévoit une diamétralisation, un cadencement et un renforcement des dessertes impliquant notamment la réalisation d'une quatrième voie sur six kilomètres entre Vendenheim et Strasbourg[9].

Le président de la République, Emmanuel Macron, annonce le 27 novembre 2022 sa volonté de développer des RER autour des métropoles[10].

Le réseau commence à être déployé le 11 décembre 2022[11], pour un achèvement en 2030[12]. Le projet est par ailleurs entièrement co-financé par la Région Grand-Est et l'Eurométropole de Strasbourg à hauteur de 14,5 millions d'euros par an[13].

Contexte

modifier

Le projet, initié par la région Grand Est en tant qu'autorité organisatrice de la mobilité régionale[14], et par l’Eurométropole de Strasbourg, en tant qu'établissement public de coopération intercommunale exerçant localement le rôle d'autorité organisatrice de la mobilité, est érigé en exemple[15].

Le REME répond à la nécessité de desservir le périurbain[16]. Il s'inscrit également dans le contexte du lancement de la zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) dans l'Eurométropole de Strasbourg intervenant au 1er janvier 2023[17],[18]. Le REME contribue ainsi à apporter une alternative à la voiture individuelle, à l'accessibilité restreinte pour bon nombre d'automobilistes, en raison de la mise en place progressive de la ZFE.

Réseau

modifier

Depuis le 11 décembre 2022

modifier

Le réseau inauguré au 11 décembre 2022[2],[19] est comparable aux RER C et D d'Île-de-France, avec des trains toutes les 15 à 30 minutes, sur des horaires cadencés, et des voies partagées avec les TGV (ce qui n'est pas le cas des RER A et B d'Île-de-France)[3]. Il se met progressivement en place d'ici avril 2023[20].

Ligne Caractéristiques
TER Saverne Sélestat via Strasbourg-Ville
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
87,21 km
Durée
90 min
Nb. d’arrêts
20
Matériel
BB 22200 RC + RRR,
Régiolis,
Z 27500,
X 76500
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Dépôt
Desserte : Saverne, Steinbourg, Dettwiller, Wilwisheim, Hochfelden, Schwindratzheim, Mommenheim, Brumath, Stephansfeld, Vendenheim, Strasbourg-Ville, Graffenstaden, Geispolsheim, Fegersheim - Lipsheim, Limersheim, Erstein, Matzenheim, Benfeld, Kogenheim, Ebersheim, Sélestat.
Autre :
  • Arrêts non accessibles aux UFR :
  • Cadencement : Toutes les 15 minutes en heure de pointe (toutes les 30 minutes en heures creuses).
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 30 à 23 h 30.
  • Fiches horaires : 02A et 03.
  • Au 11 décembre 2022, elle sera la première ligne à correspondre aux principales caractéristiques d'une ligne de RER (horaires cadencés et denses, tarification unifiée, quatrième voie et traversée du centre-ville).
  • Date de dernière mise à jour : .
TER Strasbourg-Ville Haguenau
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
34,01 km
Durée
37 min
Nb. d’arrêts
9
Matériel
Régiolis,
X 76500,
X 73500
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Dépôt
Desserte : Strasbourg-Ville, Mundolsheim, Vendenheim, Hœrdt, Weyersheim, Kurtzenhouse, Bischwiller, Marienthal, Haguenau.
Autre :
  • Arrêts non accessibles aux UFR :
  • Cadencement : Toutes les 15 minutes en heure de pointe (toutes les 30 minutes en heures creuses).
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 30 à 22 h 30.
  • Fiche horaire : 04.
  • Date de dernière mise à jour : .
TER Strasbourg-Ville Molsheim
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
18,92 km
Durée
24 min
Nb. d’arrêts
8
Matériel
Régiolis,
X 76500,
X 73500
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Dépôt
Desserte : Strasbourg-Ville, Strasbourg-Rœthig, Lingolsheim, Entzheim Aéroport, Duppigheim, Duttlenheim, Dachstein, Molsheim.
Autre :
  • Arrêts non accessibles aux UFR :
  • Cadencement : Jusqu'à 5 trains par heure en période de pointe (toutes les 30 minutes en heures creuses, des fois toutes les heures).
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 30 à 23 h 30.
  • Fiche horaire : 18.
  • Date de dernière mise à jour : .

Périmètre

modifier

Le projet n'est pas exclusivement ferroviaire, car il comporte un volet routier[21]. Les services express régionaux métropolitains s'appuient en outre sur les cars express, le covoiturage et le vélo[22]. C'est ainsi que la métropole de Strasbourg envisage la création de trois lignes de covoiturage : Schiltigheim (Espace européen de l'entreprise)-Hochfelden, Strasbourg (Hautepierre)-Willgottheim et Illkirch-Graffenstaden (Parc d'innovation)-Boofzheim[23].

Il faut songer par exemple au Kochersberg, à l'ouest de Strasbourg, qui ne compte aucune infrastructure ferroviaire.

Préalable à la réalisation du REME, une 4e voie ferroviaire entre Strasbourg et Vendenheim est mise en service courant 2022[9]. Les relations Strasbourg-Lauterbourg[24], Strasbourg-Sarreguemines ainsi que Strasbourg-Appenweier-Offenbourg ne sont pas intégrées au REME dans un premier temps[25].

La réseau dessert neuf gares dans l'Eurométropole[N 2],[26]. Par la suite, il est envisagé de créer de nouvelles haltes, la modernisation de gares existantes et la création de nouveaux quais à la gare centrale de Strasbourg[27],[28]. Le réseau est appelé à se déployer jusqu'à l'horizon 2030[C 1],[C 2].

Critiques

modifier

Le REME devrait certes renforcer l'importance du hub haguenovien, mais risque de détériorer les dessertes entre Haguenau et Wissembourg[29]. Ainsi, la desserte de Hunspach va être supprimée[25]; c'est un village touristique au titre des plus beaux villages de France. Certains craignent que la mise en place du REME ne dégrade la qualité de service ailleurs en Grand Est[30].

Par ailleurs, le lancement du REME ne remplit pas ses promesses, ce dernier ne cessant de décevoir les usagers[31]. Deux semaines seulement après le lancement du REME, le réseau alsacien craque : problèmes de cadence, retards et suppressions de trains fréquents[32]. Signe de ce lancement en demi-teinte et de la fronde grandissante des voyageurs, la SNCF a annoncé qu'elle prendrait en charge 50% du prix des abonnements pendant trois mois entre février et avril 2023[33]. Selon le ministre Clément Beaune, la SNCF a manqué d'anticipation pour le lancement du réseau[34]. Un peu plus d'un mois après le lancement, un train sur deux supplémentaire par jour promis par le REME circule effectivement selon le vice-président de la région chargé des mobilités[35].

Notes et références

modifier
  1. « Évolution des dessertes ferroviaires; vision à long terme (post 2030). » [JPG], sur France Bleu, .
  2. « REME Strasbourg » [PNG], sur geoconfluences.ens-lyon.fr, .

Références

modifier
  1. Marion Cocquet, « Strasbourg - La ville invente son RER », sur Le Point, (consulté le ).
  2. a et b « Réseau Express Métropolitain Européen - REME | TER Fluo en Grand Est », sur www.ter.sncf.com (consulté le ).
  3. a et b « La métropole de Strasbourg inaugure le premier RER hors de l’Ile-de-France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Et si Strasbourg se dotait d’un RER performant ? », sur Rue89, . .
  5. « Pour un RER strasbourgeois », sur Dernières Nouvelles d'Alsace, .
  6. « Strasbourg: Et pourquoi pas une sorte de RER à Strasbourg ? », sur 20 Minutes, .
  7. « Quel avenir pour les projets de « RER métropolitains » ? », sur theconversation.com, .
  8. ADEUS, « GRENELLE DES MOBILITÉS — LES FICHES ACTIONS », sur Adeus.org,
  9. a et b Audrey Margerie, « En 2023, deux fois plus de trains entre Vendenheim et Strasbourg », Rue89 Strasbourg,‎ (lire en ligne).
  10. « Projet de RER régionaux : Strasbourg lance une première expérimentation dès ce dimanche », sur Europe 1, .
  11. emi_cro, « Réseau Express Métropolitain Européen », sur Grand Est, (consulté le )
  12. Eurométropole de Strasbourg, « Réseau express métropolitain, Concept et enjeux », sur SNCF Réseau
  13. Ophélie Gobinet, « «RER métropolitains» : à Strasbourg, le Reme devient réalité », sur Libération (consulté le )
  14. Code des transports - Article L1231-3 (lire en ligne)
  15. X.T., « Le RER strasbourgeois érigé en modèle national », L'Alsace,‎ (lire en ligne  )
  16. « Modifier le trafic routier : une nécessité pour améliorer la qualité de l’air », sur Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, .
  17. « Bloc-notes - Un calendrier et des modalités uniques pour la mise en place de la ZFE », sur www.strasbourg.eu (consulté le )
  18. Par Martin Antoine Le 16 janvier 2023 à 19h07, « À Strasbourg, appel à la désobéissance civile contre le contournement payant pour les véhicules polluants », sur leparisien.fr, (consulté le )
  19. « Réseau Express Métropolitain Européen », sur Grand Est, (consulté le )
  20. « Un allongement du calendrier de mise en œuvre du REME », sur Dernières Nouvelles d'Alsace, .
  21. « En 2023, deux fois plus de trains entre Vendenheim et Strasbourg », sur Rue89 Strasbourg, .
  22. « Transports publics : les deux étapes à franchir avant le déploiement des RER métropolitains », sur La Tribune,
  23. « Une offre en préparation à l’Eurométropole », sur Dernières Nouvelles d'Alsace, .
  24. « Strasbourg : à quoi va ressembler le Réseau express métropolitain européen, premier RER hors Île-de-France ? », sur BFM TV, .
  25. a et b « Projet de RER à Strasbourg : on connait les dessertes qui seront supprimées », sur France Bleu, .
  26. « Découvrez le nouveau REMe Strasbourgeois ! », sur rutsch.eu, .
  27. « Strasbourg : le Réseau express métropolitain sur les rails », sur France Bleu, (consulté le )
  28. Olivier Razemon, « Toulouse, Strasbourg, Rennes, ces villes où l’on rêve d’un RER », sur L'interconnexion n'est plus assurée, (consulté le ).
  29. « L’Astus alerte sur un Réseau express métropolitain trop ambitieux et délétère pour les petites gares », sur Rue89 Strasbourg, .
  30. « Après un lancement quasi-parfait, le Réseau express métropolitain déraille déjà », sur Rue89 Strasbourg, .
  31. « Démarrage difficile pour le RER strasbourgeois », sur Les Echos, (consulté le )
  32. Par Martin Antoine Le 18 janvier 2023 à 16h01, « Manque de personnel, matériel défaillant… le fiasco du RER alsacien, un mois après son lancement », sur leparisien.fr, (consulté le )
  33. « Strasbourg et la Région veulent remettre la SNCF sur les bons rails », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  34. Flavien Gagnepain, « Fiasco du REME : le ministre des Transports dénonce "un manque d'anticipation de la SNCF" », sur france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est, (consulté le ).
  35. « RER de Strasbourg : "Le REME n'est pas un fiasco" estime le ministre des transports Clément Beaune », sur ici, par France Bleu et France 3, (consulté le )

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier