Ouvrir le menu principal

Hécourt (Eure)

commune française du département de l'Eure
(Redirigé depuis Forêt d'Hécourt)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hécourt.

Hécourt
Hécourt (Eure)
L'église Saint-Taurin à Hécourt.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Pacy-sur-Eure
Intercommunalité Seine Normandie Agglomération
Maire
Mandat
Pierre Duro
2014-2020
Code postal 27120
Code commune 27326
Démographie
Gentilé Hécourtais
Population
municipale
339 hab. (2016 en diminution de 3,97 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 45″ nord, 1° 25′ 20″ est
Altitude Min. 42 m
Max. 135 m
Superficie 7,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte administrative de l'Eure
City locator 14.svg
Hécourt

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Hécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hécourt

Hécourt est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

HydrographieModifier

La commune est traversée par l'Eure, affluent de la Seine.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Oecourt en 1184, Oencourt et Eucourt au XIIe siècle, Hoecuria en 1216[2].

HistoireModifier

À sa création, la ligne de Saint-Georges-Motel à Grand-Quevilly passe par Hécourt, entre les gares de Breuilpont et de Pacy-sur-Eure.

Le hameau et le bois d'Hécourt virent se dérouler à partir du 22 octobre 1870 les premiers combats avec l'armée prussienne.

Les gardes tentèrent de protéger la ligne de chemin de fer et la gare de Serquigny en se portant vers Louviers et Bernay le 20 novembre, puis firent retraite vers Gaillon et Évreux le 21 en prévision d'une offensive imminente.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Pierre Duro SE Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 339 habitants[Note 1], en diminution de 3,97 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302271296279245268273267258
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
265270282301237237244263205
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
204165206214222216192184196
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
179168183212274294331337342
2013 2016 - - - - - - -
347339-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Taurin : construite sur un plan rectangulaire, son clocher carré est surmonté d'une flèche octogonale. La cloche qu'il renferme date de 1762. La porte principale, qui s'ouvre sous un porche situé au nord de la nef, date du XVe siècle. Deux autels latéraux ont été consacrés en 1519. L'église renferme un lutrin en bois du XVIe siècle, et une statue de saint Laurent du XVIIe siècle[7].
  • Château de Chambines, au bord de l'Eure[8]. Jean de Chambines est attesté dès 1170. La RD 836 longe le mur d'enceinte, sur laquelle donne l'ancienne grille d'accès. Le château est caractérisé par la toiture en pointe du corps de logis et, à l'écart, une vieille tour d'époque médiévale remaniée Renaissance.
  • Prieuré de Laleu (ancien), au bord de l'Eure.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 896 - (ISBN 2600001336).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Nouvelles de l'Eure - 1959.
  8. Château de Chambines situé ici : 48° 59′ 37″ N, 1° 24′ 44″ E.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :