Ouvrir le menu principal

Fernando Barceló

coureur cycliste espagnol
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barceló.
Barceló Aragón est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Barceló ; le second, maternel, souvent omis, est Aragón.
Fernando Barceló
20180928 UCI Road World Championships Innsbruck Men under 23 Road Race 850 7297.jpg
Charles-Étienne Chrétien et Fernando Barceló lors des Championnats du monde espoirs en 2018
Informations
Nom de naissance
Fernando Barceló AragónVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
HuescaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2013-2015Specialized-Fundación A.Contador
2016RH+-Polartec-Fundación A.Contador
2017Fundación Euskadi
Équipes professionnelles
08.2017-12.2017Cofidis (stagiaire)
2018-2019Euskadi Basque Country-Murias
2020-Cofidis

Fernando Barceló Aragón, né le à Huesca, est un coureur cycliste espagnol, membre de l'équipe Euskadi Basque Country-Murias.

BiographieModifier

Débuts et carrière amateurModifier

Fernando Barceló nait le à Huesca, commune de l'Aragon, d'un père fonctionnaire et d'une mère femme de ménage[1]. Il prend sa première licence l'âge de six ou sept ans, au Club ciclista Oscense, après avoir vu courir son père et son frère. En 2013, sous les couleurs de la Fondation Contador, il obtient plusieurs victoires, comme le titre régional de champion d'Aragon[2] et remporte le classement final de la Coupe d'Espagne juniors. En 2014, pour sa seconde année chez les juniors, il confirme en remportant notamment la Clásica de Guipúzcoa, le Trophée Víctor Cabedo ou encore le Circuito Cántabro[1]. Au mois de septembre, il devient champion d'Espagne du contre-la-montre dans sa catégorie[3].

Il passe en catégorie espoirs (moins de 23 ans) en 2015, en restant dans les rangs de la Fondation Contador. Rapidement, il se distingue sur les courses montagneuses du calendrier national en terminant deuxième du Tour de la Bidassoa et du Tour de Castellón, ou encore troisième du Tour de Navarre. Durant l'été, il est invité à participer à un stage avec la formation WorldTour Saxo-Tinkoff, organisé dans la commune italienne de Livigno[4]. Puis, après avoir participé au Tour de la Vallée d'Aoste, il est sélectionné pour disputer son premier Tour de l'Avenir[5]. En 2016, il finit neuvième au classement final de la Coupe d'Espagne, grâce à ses places d'honneur : troisième de l'Aiztondo Klasica et de la Classique Xavier Tondo, cinquième de la Clásica Ciudad de Torredonjimeno, sixième du Mémorial Valenciaga. Il termine par ailleurs deuxième de la Subida a Gorla, course pour grimpeurs réputée chez les amateurs en Espagne[6].

En 2017, il décide de changer d'équipe en signant avec la Fondation Euskadi[7]. Vainqueur de la Laukizko Udala Saria[8],[9], il termine également deuxième du Mémorial Cirilo Zunzarren, quatrième de la Clásica Ciudad de Torredonjimeno, cinquième du Mémorial Valenciaga et sixième de la Subida a Gorla. Fin avril, il se présente au départ du Tour des Asturies, sous une sélection nationale espagnole. Lors de l'étape reine, disputée sous des conditions météorologiques dantesques, il s'illustre en prenant la troisième place au sommet de l'Alto del Acebo, derrière le duo Nairo Quintana-Raúl Alarcón[10]. Peu de temps après, il termine sixième de la Subida a Urraki et septième du Tour de la Bidassoa. Durant l'été, il prend la quatrième place du championnat d'Espagne espoirs, puis devient champion d'Aragon en ligne à Calatayud[11]. À partir du mois d'août, il rejoint l'équipe Cofidis en tant que stagiaire[12],[13]. Avec celle-ci, il participe au Tour de Burgos[14] et au Tour du Limousin, dont il prend respectivement les 35e et 32e places. Pendant cette période, il continue à courir chez les amateurs, en remportant la Zaldibia Sari Nagusia[15] et en terminant deuxième du Tour du Piémont pyrénéen, en France. Au mois d'octobre, la presse spécialisée annonce sa signature avec la formation Euskadi Basque Country-Murias[16].

Carrière professionnelleModifier

Pour ses débuts professionnels en 2018, Fernando Barceló termine meilleur grimpeur du Tour du Haut-Var, en février, après s'être montré offensif à l'avant de la course[17]. Un mois plus tard, il se classe septième et meilleur coureur de sa formation au Tour de l'Alentejo[18]. Dix-huitième du Grand Prix Miguel Indurain, il participe ensuite au Tour du Pays basque, sa première compétition au niveau World Tour[19]. Toujours au printemps, il se classe 19e de la Klasika Primavera puis 33e du Tour des Apennins en Italie, après s'être glissé parmi la première échappée du jour[20]. Mi-juillet, il récolte la médaille de bronze au championnat d'Europe espoirs, s'inclinant au sprint face à Marc Hirschi et Victor Lafay[21]. De retour sur le circuit professionnel, il termine quatrième de la Classique d'Ordizia, avec en prime les classements du meilleur jeune et des metas volantes[22], puis participe au Tour du Portugal, où il se classe 9e et 11e d'étapes. En fin de saison, il gagne la 9e étape du Tour de l'Avenir.

En 2019, il obtient plusieurs places d'honneur. Il est notamment troisième d'une étape du Tour d'Espagne, son premier grand tour. Il se classe également septième du Grand Prix Miguel Indurain et du championnat d'Espagne, ainsi que sixième du Tour de Vendée.

En 2020, il fait son retour au sein de la formation Cofidis[23].

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

Année 2017 2018
UCI Europe Tour 1 383e[24] 235e[25]

Notes et référencesModifier

  1. a et b (es) « 'El futuro está aquí' », sur elmundo.es,
  2. (es) Silvia Bartolomé, « Fernando Barceló, la joven promesa del ciclismo base », sur wangconnection.com,
  3. (es) « María Calderón y Fernando Barceló, campeones juniors contrarreloj », sur rfec.com,
  4. (es) « Fernando Barceló, invitado al training camp de Tinkoff-Saxo », sur fundacioncontadorteam.com,
  5. (es) « Fernando Barceló, la firma aragonesa en el Tour del Porvenir », sur heraldo.es,
  6. (es) « Sergio Samitier, ganador, y Fernando Barceló, segundo, en la subida a Gorla en el Trofeo Lehendakari », sur radiohuesca.com,
  7. (es) Chabier Miguel, « Fernando Barceló firma con la Fundación Euskadi », sur sporthuesca.com,
  8. (es) « Barceló (Fundación Euskadi) se impone en Laukiz (Vídeo resumen) », sur zikloland.com,
  9. (es) « ¡Cuadruplete de Fundación Euskadi en el Laukizko Saria, Fernando Barceló remata! », sur fundacioneuskadi.com,
  10. (es) « Soberbio Fernando Barceló, tercero en El Acebo », sur biciclismo.com,
  11. (es) « Fernando Barceló (Fundación Euskadi), campeón de Aragón en Calatayud », sur zikloland.com,
  12. (es) « Fernando Barceló acepta la propuesta del Cofidis », sur sporthuesca.com,
  13. Nicolas Mabyle, « Chez Cofidis, Fernando Barceló veut « saisir chaque opportunité » », sur directvelo.com,
  14. (es) « Fernando Barceló, a prueba con Cofidis: "Un deportista avanza enfrentándose a lo mejor », sur esciclismo.com,
  15. (es) Alfonso Blanco Criado, « Fernando Barceló gana en Zaldibia y Mikel Alonso se lleva el Torneo Lehendakari », sur ruedalenticular.com,
  16. (es) « El Murias ficha a Fernando Barceló », sur mundodeportivo.com,
  17. (es) Fernando Llamas, « Fernando Barceló: "Estando bien no desentono en profesionales" », sur marca.com,
  18. (es) Chabier Miguel, « Barceló, séptimo en el Alentejo », sur sporthuesca.com,
  19. (es) « Barceló se estrena en el World Tour con la Itzulia », sur diariodelaltoaragon.es,
  20. (es) « Giro Apeninos: Ciccone, premio a la generosidad », sur ciclo21.com,
  21. (es) « Campeonatos Europa: Barceló se cuelga el bronce en sub23 », sur zikloland.com,
  22. (es) « Fernando Barceló, cuarto en Ordizia », sur diariodelaltoaragon.es,
  23. L'Espagnol Fernando Barcelo engagé par l'équipe Codifis - Cyclisme - Transferts
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier