Ouvrir le menu principal

Federico Pellegrino

fondeur valdôtain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pellegrino.

Federico Pellegrino
Image illustrative de l’article Federico Pellegrino
Federico Pellegrino à Dresde en 2018.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2009 à aujourd'hui
Site officiel www.federicopellegrino.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Italie italienne
Nationalité Italie
Naissance (29 ans)
Lieu de naissance Aoste
Taille 1,73 m
Poids de forme 67 kg
Club CS Fiamme Oro
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde 1 2 2
Coupe du monde (globes) 1 2 1
Coupe du monde (épreuves) 9 5 1

Federico Pellegrino, né le à Aoste, est un fondeur italien spécialiste des épreuves de sprint. Il devient champion du monde de cette discipline lors des mondiaux de Lahti en 2017, édition où il remporte la médaille d'argent du Team sprint avec Dietmar Noeckler. Les deux hommes ont déjà remportés la médaille de bronze lors de l'édition précédente à Falun. Lors des mondiaux 2019 de Seefeld, il remporte deux nouvelles médailles, l'argent du sprint et le bronze en sprint par équipes avec Francesco De Fabiani. Il remporte la médaille d'argent du sprint, disputé en style classique, des Jeux olympiques 2018 de PyeongChang.

Federico Pellegrino remporte le globe récompensant le vainqueur de la coupe du monde de sprint en 2016, après une troisième place en 2015. Il termine deuxième de ce classement en 2017 et en 2018.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Né à Aoste le de Enrico et Maricla Pellegrino, il a un frère Francesco et une sœur Alice. Il a longtemps vécu à Nus, qui reste pour lui son « paradis »[1]. Il enfile ses premiers skis à 2 ans, mais les occasions de skier sont rares jusqu'à ses 4 ans[1]. Son père, grand passionné de ski de fond sans être pratiquant, souhaite lui transmettre cette passion à son retour des Jeux olympiques de Lillehammer de 1994[1]. À six ans, il commence à skier sur les pistes du vallon de Saint-Barthélemy[2].

À neuf ans, il atteint l'âge minimal pour intégrer le club de ski de Saint-Barthélemy[1]. En plus du ski de fond, il joue au football le reste de l'année et obtient de bons résultats, réussissant vers 14/15 ans à intégrer la sélection valdôtaine[1]. Aux épreuves régionales en première catégorie, ses résultats ne sont pas des plus remarquables. Comme il le reconnaît, à cette période, obtenir des résultats l'intéressaient moins que de retrouver ses amis, parmi lesquels son cousin Xavier Chevrier[1], athlète spécialiste d'épreuves de skyrunning et de course en montagne. En grandissant, il apprend néanmoins à savourer le goût et le plaisir de la victoire.

Il habite avec sa fiancée Greta Laurent à Gressoney-Saint-Jean, où il peut s'entraîner avec un groupe d'athlètes de haut-niveau comme François Ronccella ou Francesco De Fabiani[1].

CarrièreModifier

 
Federico Pellegrino lors de la Coupe du monde de ski de fond 2012-2013 au Québec

Il a eu une belle carrière Junior. Il débute en Coupe du monde en mars 2010 à Drammen, et obtient la médaille de bronze aux mondiaux de Hinterzarten. Il monte dès l'année suivante sur son premier podium à Liberec lors d'un sprint en style libre. En 2013, il devient champion du monde dès moins de 23 ans et termine troisième au sprint classique de Davos.

2014Modifier

En décembre 2014, il remporte son premier succès en Coupe du monde au sprint libre de Davos. Il est passé devant Alexey Petukhov et Finn Haagen Krogh, lors de l'épreuve du sprint de la Coupe du monde 2014-2015 à Davos. Avant lui, le dernier italien à remporter un tel succès en Coupe du monde de ski de fond était Giorgio Di Centa, le 5 février 2010. Pellegrino - qui avant dimanche, avait obtenu une troisième et une quatrième place - rentre dans le cercle fermé des skieurs de fond italiens capables de remporter une épreuve du circuit mondial : ils sont 12 comme lui. À la ligne d'arrivée, il est entré en larmes, et a embrassé sa fiancée Greta Laurent.

2015Modifier

Le 19 février, après avoir dominé une partie de l'épreuve, le fondeur valdôtain (Médaille d'or) est arrivé cinquième à la finale de l'épreuve sprint en technique classique aux championnats mondiaux de ski nordique à Falun, en Suède. Le vainqueur a été le Norvégien Petter Northug, qui pris le devant sur ses adversaires au cours du sprint. Il repart tout de même avec la médaille de bronze du sprint par équipes avec Dietmar Nöckler.


Le , il remporte le Cervinia Ski Sprint, épreuve de démonstration organisée sur une piste préparée sur 200 mètres dans la rue centrale du Breuil-Cervinia. Il bat en finale le spécialiste norvégien Ludvig Jensen.

Le , l'Italien a remporté le sprint en faisant preuve d'un grand professionnalisme et d'une grande expérience, un sprint difficile, très technique et rempli de stratégie. Pellegrino devient ainsi le troisième italien le plus titré de tous les temps après Pietro Piller Cottrer et Christian Zorzi. Le policier de Nus répète le scénario de l'année dernière. Au sprint, le valdôtain a devancé le français Baptiste Gros et le norvégien Sondre Turvoll Fossli.

2016Modifier

À Québec, il devient le premier non-scandinave à remporter la Coupe du monde de sprint (après douze victoires norvégiennes et sept suédoises). Il devance Petter Northug dans l'epreuve de technique libre de Québec, le Norvégien partant avec 91 points de retard sur Pellegrino, dans une compétition qui en décernait seulement 100, ce qui signifie que la 5e place du quart de finale lui permet de s'assurer le titre.

2017Modifier

Aux championnats du monde, à Lahti, il devient champion du monde du sprint (style libre) en devançant le russe Sergey Ustiugov et le norvégien Johannes Høsflot Klæbo. Il perd son titre de la Coupe du monde de sprint au profit de Klæbo.

2018Modifier

Pour ses deuxièmes Jeux olympiques, il gagne la médaille d'argent sur le sprint classique derrière le numéro un mondial Johannes Høsflot Klæbo et est cinquième du sprint par équipes et huitième du relais. Cet hiver se conclut un total de cinq podiums en sprint dont deux victoires en style libre à Dresde, puis Lahti.

2019Modifier

Il gagne le sprint libre du Nordic Opening en début de saison, ainsi que celui de Cogne au mois de février. Aux Championnats du monde 2019, il est de nouveau devançé par Klæbo pour le titre sur le sprint libre et prend la médaille de bronze au sprint par équipes avec Francesco De Fabiani. Il se montre aussi sur les courses de distance aux Finales à Québec, où il arrive sixième, son premier top dix en course par étapes.

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Résultats aux Jeux olympiques
Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
'50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2014
  Sotchi
11e     11e
JO 2018
  PyeongChang
      5e 8e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Pellegrino

Championnats du mondeModifier

Résultats aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km
Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2011
  Oslo
12e    
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
  12e   5e
Mondiaux 2015
  Falun
  5e     6e
Mondiaux 2017
  Lahti
        8e
Mondiaux 2019
  Seefeld
        10e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Pellegrino

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 8e en 2019.
  • 15 podiums individuels : 9 victoires, 5 deuxièmes places et 1 troisième place.
  • 5 podiums en épreuve par équipes : 2 victoires et 3 troisièmes places.

Palmarès au 5 décembre 2019

Courses par étapesModifier

  • Nordic Opening : 1 victoire d'étape.
  • Tour de ski : 7 podiums d'étapes, dont 2 victoires.
  • Finales : 2 podiums d'étape.
  • Ski Tour Canada : 1 victoire d'étape.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Différents classements en Coupe du monde
Saison / Épreuve Général Distance Sprint
Class. Points Class. Points Class. Points
2010 149e 12 - - 84e 12
2011 43e 177 - - 13e 177
2012 49e 184 - - 17e 184
2013 43e 177 71e 28 14e 149
2014 22e 288 81e 16 7e 272
2015 14e 376 - - 3e 376
2016 16e 599 59e 28 1er 553
2017 22e 430 58e 43 2e 363
2018 10e 613 39e 72 2e 497
2019 8e 706 41e 71 2e 555

Détail des victoiresModifier

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 10 km
30 km
libre
50 km
libre
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2014-15   Davos
  Rybinsk
2015-16   Davos
  Toblach
  Planica
2016-17   Falun
2017-18   Dresde
  Lahti
2018-19   Cogne

Il a aussi gagné une étape du Tour de ski 2014-2015, le sprint libre du Val Müstair, une étape du Tour de ski 2015-2016, le sprint libre de Lenzerheide, le sprint classique du Ski Tour Canada en 2016 et le sprint libre du Nordic Opening à Lillehammer en 2018.

Championnats du monde des moins de 23 ansModifier

Épreuve / Édition Sprint 15 km Skiathlon
2 × 10 km
libre classique libre classique
Mondiaux 2012
  erzurum
  Ab.  
Mondiaux 2013
  Liberec
  Or  
Légende :
  : pas d'épreuve.

Championnats du monde juniorModifier

Épreuve / Édition Sprint 10 km 15 km
(libre)
Skiathlon
2 × 10 km
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2009
  Praz de Lys
  25e 44e     4e
Mondiaux 2010
  Hinterzarten
  Bronze       7e
Légende :
  : pas d'épreuve.

Championnats italiensModifier

  •   Médaille d'or du sprint aux Championnats italiens de ski nordique de 2013[3]
  •   Médaille de bronze du sprint aux Championnats italiens de ski nordique de 2012[3]

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (it) « Federico Pellegrino - Biografia », sur federicopellegrino.com (consulté le 20 décembre 2015)
  2. « Federico Pellegrino: l'art de skier (documentario) », de Luca Casali, de MGVIDEOPRODUZIONI, [[1]], mars 2013 [présentation en ligne], de 1 min 48 s à 2 min 13 s
  3. a et b (it) « Federico Pellegrino », sur fisi.org (consulté le 13 juillet 2016)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier