Federica Pellegrini

nageuse italienne

Federica Pellegrini
Image illustrative de l’article Federica Pellegrini
Informations
Nages Nage libre
Période active En activité
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (33 ans)
Lieu Mirano
Taille 1,77 m
Poids 65 kg
Club DDS Milano
Circolo Canottieri Aniene
Records
Grand bassin Actuelle détentrice du record du monde dans 2 épreuves :
  • 200 m nage libre en grand bassin : 1 min 52 s 98
  • 200 m nage libre en petit bassin : 1 min 51 s 85
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 0
Ch. du monde grand bassin 6 4 1
Ch. du monde petit bassin 1 2 5
Ch. d'Europe grand bassin 7 6 7
Ch. d'Europe petit bassin 7 4 6
Distinctions
• Deux médailles olympiques dont 1 en or
• Dix-neuf médailles mondiales dont 7 en or
• 37 médailles européennes dont 14 en or

Federica Pellegrini (née le à Mirano) est une nageuse italienne spécialiste des épreuves de nage libre (du 100 au 800 m).

BiographieModifier

2002-2007 : les premiers succèsModifier

Vice-championne olympique du 200 m nage libre en 2004 à Athènes, Federica Pellegrini remporte le titre olympique de cette même épreuve quatre ans plus tard à Pékin.

Multiple médaillée mondiale et européenne, la nageuse, révélée très jeune, détient actuellement les records du monde du 200 m nage libre en grand et petit bassin et du 400 m nage libre (première femme en dessous de 4 min en 2009). Elle a par ailleurs détenu, auparavant, pendant près d'un an, le record du monde du 400 m nage libre.

Le 11 février 2007, c'est à elle qu'est revenu l'honneur envié d'ouvrir le Carnaval de Venise par le « vol de l'ange » qui l'a conduite du sommet du campanile de la basilique San Marco, jusqu'au pied du Palais des Doges.

Le 27 mars 2007, elle bat le record du monde du 200 mètres nage libre en 1 min 56 s 47 mais elle ne garde pas ce record car le lendemain, Laure Manaudou bat ce record en finale du 200 mètres en 1 min 55 s 52.

2008-2011 : les sacres mondiaux et olympiquesModifier

Le 24 mars 2008, elle devient championne d'Europe du 400 m nage libre. Avec un temps de 4 min 01 s 53, elle bat le record du monde qui était la propriété de Laure Manaudou (4 min 02 s 13) depuis le mois d'août 2006.

Le 10 août 2008, aux Jeux de Pékin, elle bat le record olympique du 400 mètres nage libre en 4 min 02 s 19, mais elle échoue le lendemain, en finale, à la cinquième place avec un temps de 4 min 04 s 56. Le 13 août 2008, elle devient championne olympique du 200 m nage libre. Avec un temps de 1 min 54 s 82, elle bat son propre record du monde.

 
Federica Pellegrini lors des mondiaux 2009 de Rome

Lors des championnats d'Europe de natation de Budapest, elle remporte deux médailles : l'or sur 200 mètres nage libre et le bronze sur 800 mètres nage libre [1].

Lors des championnats du monde de natation 2009 à Rome, elle est sacrée championne du monde sur 200 mètres nage libre et 400 mètres nage libre. Elle bat ses deux records du monde : 1 min 52 s 98 sur 200 mètres nage libre et 3 min 59 s 15 sur 400 mètres nage libre.

Le , elle licencie son entraîneur Stefano Morini à qui elle reproche de « ne pas gérer la pression »[2].

Le 17 janvier 2011, elle annonce qu'elle s'entraînera avec l'ancien entraîneur de Laure Manaudou, Philippe Lucas[3]. Elle débute sa collaboration le à la piscine Keller[4].

Le 24 juillet 2011, elle devient championne du monde du 400 m nage libre aux Championnats du monde de Shanghai, avec un temps de 4 min 01 s 97[5] et le 27 juillet, championne du monde du 200 m nage libre avec un temps de 1 min 55 s 58[6].

Le , elle annonce qu'elle se sépare de son entraîneur Philippe Lucas[7],[8]. Le , elle choisit Federico Bonifacenti comme nouvel entraîneur[9].

2012-2013 : les échecs et la déterminationModifier

Federica Pellegrini s'élance aux Jeux olympiques d'été de 2012 sur trois courses : le 200 mètres et 400 mètres en nage libre, dont elle détient les records du monde, mais aussi sur le relais 4×200 mètres nage libre. La première course a lieu le avec le 400 mètres nage libre. Pendant cette course, elle parvient à accrocher la troisième place jusqu'aux 150 mètres mais termine finalement cinquième avec un temps de 4 min 04 s 50; la Française Camille Muffat s'imposant en 4 min 01 s 45 et lui subtilisant le record olympique qu'elle avait établi quatre ans auparavant. Deux jours plus tard, c'est au tour du 200 mètres nage libre, course où elle termine également cinquième en 1 min 56 s 73 et se voyant subtiliser son record olympique par l'Américaine Allison Schmitt, qui s'impose quant à elle en 1 min 53 s 61. Le lendemain, elle s'élance sur 4×200 mètres nage libre, dernière course de sa participation olympique. Partant dernière de son équipe, ses coéquipières nagent leur séquence mais réalisent le huitième temps au bout de 600 mètres. Pellegrini ne pouvant pas rattraper tant de retard, elle ne parvient qu'à faire gagner une place à son équipe. L'Italie termine septième au classement final avec un temps de 7 min 56 s 30.

Elle termine cette édition des Jeux Olympiques sans médaille autour du cou et déçue. En tant que championne du monde en titre des deux épreuves individuelles auxquelles elle a participé, elle perd ainsi ses titres terminant cinquième des deux courses.

Le 14 février 2013, elle annonce qu'elle travaillera avec Philippe Lucas, dont elle s'est séparée deux ans auparavant, jusqu'aux Jeux olympiques d'été de 2016[10]. Elle affirmait que c'était lui qui l'avait conduit à devenir double championne du monde en 2011. "J'espère retrouver mon niveau d'autrefois" affirme-t-elle. Ainsi, elle rejoindra le groupe de Philippe Lucas à Narbonne avec son compagnon Filippo Magnini à partir de [11].

2014Modifier

En , Frederica Pellegrini met un terme à sa collaboration avec Phillipe Lucas et se sont quittés « en excellents termes » après que la nageuse italienne eut fait le souhait de retourner dans son pays d'origine[12].

Avec ses coéquipières Alice Mizzau, Chiara Masini Luccetti et Stefania Pirozzi, elle remporte la médaille d'or du relais 4 × 200 m lors des Championnats d'Europe de natation 2014, record des championnats, avec une remontée spectaculaire sur le relais suédois qui avait près de 4 s d'avance lors du dernier relais. Puis elle remporte pour la 3e fois consécutive, la finale du 200 m nage libre, ce qui n'était jamais arrivé lors de Championnats d'Europe.

2015Modifier

En montant le jour de son anniversaire sur le podium des Championnats du monde pour la sixième fois consécutive (sur le 200 m nage libre), elle réussit un exploit inégalé en la matière. Lors de la finale du relais 4 x 200 m, elle permet à l'Italie composée de Alice Mizzau, Chiara Masini Luccetti et Erica Musso, de remonter de la 7e à la 2e place pour remporter la médaille d'argent, la première médaille pour l'Italie en relais aux championnats du monde. Ces championnats du monde devaient être les derniers de Pellegrini, qui avait annoncé qu'elle conclurait sa carrière aux Jeux olympiques à Rio de Janeiro, mais elle décidera ultérieurement de concourir en 2017.

2016Modifier

Le , elle est désignée pour être porte-drapeau olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro. Lors de 200 mètres nage libre, elle termine quatrième à 26 centièmes de la troisième place de l'Australienne McKeon[13].

2017Modifier

Le , lors des championnats du monde de Budapest, partie du 6e couloir, elle remporte son 3e titre mondial sur la distance de 200 mètres nage libre en 1 min 54 s 73, devançant les favorites Katie Ledecky et l'Australienne Emma McKeon, deuxièmes ex-aequo en 1 min 55 s 18. Elle annonce à l'issue que c'était le dernier 200 m de sa carrière. C'est la première fois que la jeune Ledecky est battue (soit aux mondiaux soit aux Jeux). Pour Pellegrini c'est sa 7e médaille d'affilée depuis 2005, lors de sa première participation. Ses temps intermédiaires sont 27 s 22 au 50 m, 56 s 41 aux 100 m (4e), 1 min 25 s 91 aux 150 m : elle coiffe sur le fil les trois nageuses devant elle. À 29 ans en août, il s'agit d'un exploit sans précédent dans la durée. Elle se consacrera désormais à d'autres épreuves comme le 100 m nage libre.

2020-2021 : 5e Jeux olympiquesModifier

En octobre 2020, elle subit un test de dépistage positif au Covid-19 alors qu'elle se mettait en route pour Budapest afin d'y disputer la seconde édition de l'ISL[14].

Début , Pellegrini se qualifie pour ses cinquièmes JO d'affilée sur la distance du 200 m nage libre, avec un chrono de 1 min 56 s 69 (les minimas requis étant fixés à 1 min 56 s 90). En finale sur 200 m lors de ces Jeux, elle devient la première nageuse de l'Histoire à disputer cinq finales olympiques sur la même distance[15].

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'étéModifier

Championnats du mondeModifier

Championnats d'EuropeModifier

  • Championnats d'Europe 2008 à Eindhoven (Pays-Bas) :
    •   Médaille d'or du 400 m nage libre.
    •   Médaille d'argent au titre du relais 4 × 100 m nage libre.
    •   Médaille de bronze au titre du relais 4 × 200 m nage libre.
  • Championnats d'Europe 2010 à Budapest (Hongrie) :
    •   Médaille d'or du 200 m nage libre.
    •   Médaille de bronze du 800 m nage libre.
  • Championnats d'Europe 2012 à Debrecen (Hongrie) :
    •   Médaille d'or du 200 m nage libre.
    •   Médaille d'or au titre du relais 4 × 200 m nage libre.
    •   Médaille de bronze au titre du relais 4 × 100 m nage libre.
  • Championnats d'Europe 2014 à Berlin (Allemagne) :
    •   Médaille d'or du 200 m nage libre.
    •   Médaille d'or au titre du relais 4 × 200 m nage libre.
    •   Médaille de bronze au titre du relais 4 × 100 m nage libre.
  • Championnats d'Europe 2016 à Londres (Royaume-Uni) :
    •   Médaille d'or du 200 m nage libre.
    •   Médaille d'argent au titre du relais 4 × 100 m nage libre.
    •   Médaille d'argent au titre du relais 4 × 100 m nage libre mixte.
    •   Médaille d'argent au titre du relais 4 × 100 m quatre nages mixte.
  • Championnats d'Europe 2020 à Budapest (Hongrie) :
    •   Médaille d'argent du 200 m nage libre.
    •   Médaille d'argent au titre du relais 4 x 200 m nage libre mixte.
    •   Médaille de bronze au titre du relais 4 x 100 m nage libre mixte.
    •   Médaille de bronze au titre du relais 4 x 100 m quatre nages.
    •   Médaille de bronze au titre du relais 4 x 200 m nage libre.

RecordsModifier

Records personnelsModifier

Ces tableaux détaillent les records personnels de Federica Pellegrini en grand et petit bassin au 10/04/2009. L'indication RM signifie que le record personnel de l'Italienne constitue l'actuel record du monde de la discipline, RE l'actuel record d'Europe.

Records personnels en grand bassin[16]
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
100 m nage libre 53 s 18 Trofeo Sette Colli 2016 Rome, Italie 25/06/2016
200 m nage libre 1 min 52 s 98 RM Championnats du monde 2009 26/07/2009
400 m nage libre 3 min 59 s 15 RE
800 m nage libre 8 min 24 s 99 Championnats d'Europe 2010 Budapest, Hongrie 12/08/2010
Records personnels en petit bassin[16]
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
100 m nage libre 52 s 10 Campionato nazionale a squadre - Coppa Caduti di Brema Riccione, Italie 07/04/2019
200 m nage libre 1 min 51 s 17 Championnats d'Europe 2009 Istanbul, Turquie 13/12/2009
400 m nage libre 3 min 57 s 59 Coppa Caduti di Brema Rome, Italie 06/03/2011

Records du monde battusModifier

Ce tableau détaille les cinq records du monde battus par Federica Pellegrini durant sa carrière ; quatre l'ont été en grand bassin, un en petit bassin.

Records du monde individuels battus par Federica Pellegrini
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
200 m nage libre en grand bassin 1 min 55 s 45 Jeux olympiques d'été de 2008 Pékin, Chine 11/08/2008
1 min 54 s 82 13/08/2008
1 min 54 s 47 Championnats d'Italie 2009 Riccione, Italie 08/03/2009
200 m nage libre en petit bassin 1 min 51 s 85 Championnats d'Europe 2008 Rijeka, Croatie 14/12/2008
400 m nage libre en grand bassin 4 min 01 s 53 Championnats d'Europe 2008 Eindhoven, Pays-Bas 24/03/2008

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Natation: avec 9 médailles à son actif, "La Pellegrini" a encore faim », sur opl.fr, 14 août 2010.
  2. « Pellegrini licencie son entraîneur », sur opl.fr, 20 décembre 2010.
  3. « Pellegrini s'entraînera à Paris avec Philippe Lucas », sur opl.fr, 17 janvier 2011.
  4. « Natation: Pellegrini a fait bonne impression sur Lucas lors du premier entraînement », sur opl.fr, 3 février 2011.
  5. « Federica Pellegrini conserve son titre sur 400 m nage libre », sur opl.fr, 24 juillet 2011.
  6. « Mondiaux de natation: Pellegrini sacrée sur 200 libre, Camille Muffat 3e », sur opl.fr, 27 juillet 2011.
  7. « Pellegrini et Philippe Lucas se séparent », sur lefigaro.fr.
  8. « Rupture entre Federica Pellegrini et son entraîneur Philippe Lucas », sur opl.fr, 5 août 2011.
  9. « Federico Bonifacenti nouvel entraîneur de Pellegrini », sur opl.fr, 11 août 2011.
  10. « Pellegrini avec Lucas jusqu'aux JO 2016  », sur orange.fr, 14 février 2013.
  11. « Pellegrini retrouve Philippe Lucas » sur lemondedelanatation.com.
  12. « Federica Pellegrini et Philippe Lucas, c'est fini », sur RTL.fr (consulté le ).
  13. « Federica Pellegrini fuori dal podio per un pugno di centesimi. Per Phelps ventunesimo oro », sur Il Sole 24 Ore (consulté le ).
  14. « ISL : Federica Pellegrini positive au Covid-19 - Natation - ISL », sur L'Équipe (consulté le )
  15. Sport/Foot Magazine, « Tokyo 2021- natation: cinq finales de suite pour Federica Pellegrini », sur Site-Sportmagazine-FR, (consulté le )
  16. a et b Fiche statistiques de Federica Pellegrini, sur swimrankings.net.
  17. Ufficiale Ordine al Merito della Repubblica Italiana Sig.ra Federica Pellegrini, sur le site quirinale.it
  18. Ufficiale Ordine al Merito della Repubblica Italiana Sig.ra Federica Pellegrini, sur le site quirinale.it

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :