Ouvrir le menu principal

Championnats du monde de natation 2005

compétition de natation
Championnats du monde de natation 2005
Généralités
Sport Natation sportive, nage en eau libre, water-polo, plongeon et natation synchroniséeVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) FINA
Lieu(x) Montréal, Canada
Date 16 -
Participants 1 784 (144 nations)
Épreuves 62
Site(s) Parc Jean-Drapeau

Navigation

Les 11es championnats du monde de natation se sont tenus du 16 au à Montréal (Canada). Toutes les épreuves de natation sportive, de plongeon, de water polo et de natation synchronisée se sont déroulées dans le complexe aquatique de l'Île Sainte-Hélène, situé dans le Parc Jean-Drapeau. Les épreuves de nage en eau libre se sont, quant à elles, déroulées dans le bassin olympique d'aviron et de canoë-kayak[1].

La ville québécoise est la première du continent nord-américain à accueillir la compétition bisannuelle. Pourtant, Montréal a failli ne jamais organiser ces championnats après que la Fédération internationale de natation a annulé la tenue des mondiaux en . Après avoir apporté des garanties financières, Montréal obtient de nouveau l'organisation en .

Pour la seconde fois consécutive, les États-Unis terminent à la première place du classement des médailles en devançant l'Australie et la Chine. Le pays hôte canadien remporte un record de dix médailles[2]. En individuel, l'Américain Michael Phelps est le sportif le plus médaillé (4 en or, 1 en argent). Chez les femmes, c'est l'Australienne Lisbeth Lenton qui remporte le plus de médailles (3 en or, 2 en argent). Ce sont pourtant l'Australien Grant Hackett (3 en or, 1 en argent, 1 en bronze) et la Zimbabwéenne Kirsty Coventry (2 en or, 2 en argent) qui sont désignés nageurs des championnats[3].

Choix de la ville organisatriceModifier

Montréal désignée ville hôteModifier

Quatre villes déposent leur candidature à l'organisation des 11es championnats du monde de natation : Long Beach (États-Unis), Melbourne (Australie), Montréal (Canada) et Rio de Janeiro (Brésil)[3]. Le , dans le cadre des 9es championnats du monde de natation, organisés à Fukuoka au Japon, la Fédération internationale de natation annonce la victoire de la candidature montréalaise par la voix de son président Mustapha Larfaoui[4]. À l'issue du troisième tour de vote, la métropole de la province du Québec devance d'une seule voix la candidature californienne de Long Beach. Montréal devient ainsi la première ville nord-américaine à accueillir l'événement majeur des sports aquatiques.

Résultats de l'élection[4]
Ville 1er tour 2d tour 3e tour
  Montréal 5 9 11
  Long Beach 8 8 10
  Rio de Janeiro 5 4 -
  Melbourne 3 - -

Les infrastructures, le financementModifier

 
Bassin utilisé pour les courses de natation sportive lors des championnats du monde

Après aménagement, le Pavillon des baigneurs doit accueillir l'intégralité des épreuves de natation sportive et de plongeon. Treize mille spectateurs pourront assister aux épreuves de natation sportive. Les compétitions de natation synchronisée et celles de water polo se déroulent dans des piscines provisoires à proximité du Pavillon des baigneurs. L'ensemble des installations est réuni dans un complexe sportif baptisé pour l'occasion "Complexe aquatique de l'île Sainte-Hélène"[5].

Les épreuves de nage en eau libre se déroulent dans le bassin olympique qui a accueilli les compétitions de canoë-kayak en ligne et d'aviron lors des Jeux olympiques d'été de 1976[6].

Le budget prévisionnel de l'organisation s'établit à 46 millions de dollars. Les pouvoirs publics (les gouvernements du Canada et du Québec, la ville de Montréal) participent à environ 50 % de ce financement[3].

Peu de temps après l'annonce de la victoire de la candidature montréalaise, un comité d'organisation est désigné. Deux coprésidents sont nommés à sa tête : Richard Pound et Roger Legaré[7].

Des difficultés de l'organisation à l'annulationModifier

Devant l'insuffisance des parrainages privés, le comité d'organisation des championnats fait appel aux pouvoirs publics pour boucler le budget nécessaire à l'accueil des compétitions. Il manque en effet environ 10 millions de dollars canadiens au comité d'organisation à cause des faibles soutiens privés et des faibles ventes de places pour la compétition[7].

Début , le ministre du sport et du loisir Jean-Marc Fournier demande à la Fédération internationale de natation, organe décisionnel de l'élection de la ville hôte de participer au financement à hauteur de 3,6 millions de dollars. Le gouvernement québécois se voit cependant refuser cette aide par l'institution[7].

Le à Francfort, la FINA annonce à l'unanimité de ses membres le retrait de l'organisation des championnats du monde à Montréal à cause des problèmes de financement du comité d'organisation de Montréal 2005[8]. La FINA avait auparavant accordé un délai aux organisateurs québécois pour trouver les appuis financiers manquant.

Seconde électionModifier

À la suite de sa décision de retirer l'organisation des championnats du monde à la ville de Montréal, la FINA décide de lancer un appel aux candidatures afin de désigner une nouvelle ville hôte pour accueillir le rendez-vous international. Rapidement, la Grèce, les villes allemandes de Berlin et Munich[9], puis Moscou[10] annoncent leur intention d'accueillir les Mondiaux aquatiques.

Afin de sauver la candidature canadienne, le maire de Montréal Gérald Tremblay promet une aide financière de près de 10 millions de dollars canadiens pour boucler le budget final de 36,5 millions de dollars et assure vouloir combler l'éventuel déficit[7]. Après avoir essuyé de nombreuses critiques à la suite de la décision de la FINA, le directeur général du comité organisateur Yvon DesRochers se suicide le [11],[12].

Finalement, le , la Fédération internationale annonce revenir sur sa décision et désigne pour la seconde fois Montréal comme ville hôte, celle-ci ayant fourni les garanties financières à l'institution internationale[13].

Les résultatsModifier

PlongeonModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Hommes
1 m individuel
21 juillet
Alexandre Despatie
  Canada
Xiang Xu
  Chine
Wang Feng
  Chine
3 m individuel
19 juillet
Alexandre Despatie
  Canada
Troy Dumais
  États-Unis
He Chong
  Chine
10 m individuel
23 juillet
Hu Jia
  Chine
José Antonio Guerra Oliva
  Cuba
Gleb Galperin
  Russie
3 m synchronisé
17 juillet
  Chine
He Chong
Wang Feng
  Allemagne
Tobias Schellenberg
Andreas Wels
  États-Unis
Justin Dumais
Troy Dumais
10 m synchronisé
24 juillet
  Russie
Dmitry Dobroskok
Gleb Galperin
  Chine
Yang Jinghui
Hu Jia
  Royaume-Uni
Peter Waterfield
Leon Taylor
Femmes
1 m individuel
18 juillet
Blythe Hartley
  Canada
Wu Minxia
  Chine
Heike Fischer
  Allemagne
3 m individuel
22 juillet
Guo Jingjing
  Chine
Wu Minxia
  Chine
Tania Cagnotto
  Italie
10 m individuel
20 juillet
Laura Ann Wilkinson
  États-Unis
Loudy Tourky
  Australie
Jia Tong
  Chine
3 m synchronisé
24 juillet
  Chine
Li Ting
Guo Jingjing
  Allemagne
Ditte Kotzian
Conny Schmalfuss
  Ukraine
Kristina Ishchenko
Olena Fedorova
10 m synchronisé
17 juillet
  Chine
Jia Tong
Yuan Pei Lin
  Australie
Loudy Tourky
Chantelle Newbery
  Canada
Meaghan Benfeito
Roseline Filion

Nage en eau libreModifier

Épreuves Or Argent Bronze
5 km femmes
17 juillet
Larisa Ilchenko
  Russie
Margy Keefe
  États-Unis
Edith van Dijk
  Pays-Bas
5 km hommes
17 juillet
Thomas Lurz
  Allemagne
Chip Peterson
  États-Unis
Simone Ercoli
  Italie
10 km femmes
20 juillet
Edith van Dijk
  Pays-Bas
Federica Vitale
  Italie
Britta Kamrau
  Allemagne
10 km hommes
20 juillet
Chip Peterson
  États-Unis
Thomas Lurz
  Allemagne
Petar Stoychev
  Bulgarie
25 km femmes
22 juillet
Edith van Dijk
  Pays-Bas
Britta Kamrau
  Allemagne
Laura La Piana
  Italie
25 km hommes
23 juillet
David Meca
  Espagne
Brendan Capell
  Australie
Petar Stoychev
  Bulgarie

Natation synchroniséeModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Combiné
20 juillet
  Russie : Anastasia Davydova, Anastasia Ermakova, Maria Gromova, Natalia Ischenko, Elvira Khassyanova, Olga Kuzhela, Olga Larkina, Elena Ovtchinnikova, Svetlana Romashina et Anna Shorina   Japon : Saho Harada, Naoko Kawashima, Kanako Kitao, Hiromi Kobayashi, Erika Komura, Takako Konishi, Ayako Matsumura, Emiko Suzuki et Masako Tachibana   Espagne : Raquel Corral, Andrea Fuentes, Tina Fuentes, Thais Henriquez, Gemma Mengual, Gisela Moron, Irina Rodriguez, Paola Tirados et Cristina Violan
Solo
21 juillet
Virginie Dedieu
  France
Natalia Ischenko
  Russie
Gemma Mengual
  Espagne
Duo
22 novembre
  Russie
Anastasia Davydova
Anastasia Ermakova
  Espagne
Gemma Mengual
Paola Tirados
  Japon
Saho Harada
Emiko Suzuki
Équipe
23 novembre
  Russie : Maria Gromova, Natalia Ishchenko, Elvira Khasyanova, Olga Kuzhela, Olga Larkina, Elena Ovchinnikova, Svetlana Romashina, et Anna Shorina   Japon : Saho Harada, Naoko Kawashima, Kanako Kitao, Hiromi Kobayashi, Erika Komura, Takako Konishi, Ayako Matsumura, Emiko Suzuki, et Masako Tachibana   Espagne : Raquel Corral, Andrea Fuentes Fache, Tina Fuentes, Thais Henriquez, Gemma Mengual, Gisela Moron Rovira, Irina Rodriguez Alvarez, Paola Tirados, et Cristina Violan

Water poloModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Femmes
29 juillet
  Hongrie   États-Unis   Canada
Hommes
30 juillet
  Serbie-et-Monténégro   Hongrie   Grèce

Courses en bassinModifier

Podiums masculinsModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Nage libre
50 m
30/07
  Roland Schoeman
Afrique du Sud
21 s 69
RC
  Duje Draganja
Croatie
21 s 94   Bartosz Kizierowski
Pologne
22 s 02
100 m
28/07
  Filippo Magnini
Italie
48 s 12
RC
  Roland Schoeman
Afrique du Sud
48 s 28   Ryk Neethling
Afrique du Sud
48 s 34
200 m
26/07
  Michael Phelps
États-Unis
1 min 45 s 20   Grant Hackett
Australie
1 min 46 s 14   Ryk Neethling
Afrique du Sud
1 min 46 s 63
400 m
24/07
  Grant Hackett
Australie
3 min 42 s 91   Yuri Prilukov
Russie
3 min 44 s 44   Oussama Mellouli
Tunisie
3 min 46 s 08
800 m
27/07
  Grant Hackett
Australie
7 min 38 s 65
RM
  Larsen Jensen
États-Unis
7 min 45 s 63   Yuri Prilukov
Russie
7 min 46 s 64
1500 m
31/07
  Grant Hackett
Australie
14 min 42 s 58   Larsen Jensen
États-Unis
14 min 47 s 58   David Davies
Grande-Bretagne
14 min 48 s 11
Relais 4 × 100 m nage libre
24/07
  États-Unis
Michael Phelps
Neil Walker
Nate Dusing
Jason Lezak
3 min 13 s 77
RC
  Canada
Yannick Lupien
Rick Say
Mike Mintenko
Brent Hayden
3 min 16 s 44   Australie
Michael Klim
Andrew Mewing
Leith Brodie
Patrick Murphy
3 min 17 s 56
Relais 4 × 200 m nage libre
28/07
  États-Unis
Michael Phelps
Ryan Lochte
Peter Vanderkaay
Klete Keller
7 min 06 s 58   Canada
Brent Hayden
Colin Russell
Rick Say
Andrew Hurd
7 min 09 s 73   Australie
Nicholas Sprenger
Patrick Murphy
Andrew Mewing
Grant Hackett
7 min 10 s 59
Papillon
50 m
25/07
  Roland Schoeman
Afrique du Sud
22 s 96
RM
  Ian Crocker
États-Unis
23 s 12   Sergiy Breus
Ukraine
23 s 38
100 m
30/07
  Ian Crocker
États-Unis
50 s 40
RM
  Michael Phelps
États-Unis
51 s 65   Andriy Serdinov
Ukraine
52 s 08
200 m
27/07
  Pawel Korzeniowski
Pologne
1 min 55 s 02   Takeshi Matsuda
Japon
1 min 55 s 62   Peng Wu
Chine
1 min 56 s 50
Dos
50 m
31/07
  Aristeidis Grigoriadis
Grèce
24 s 95   Matt Welsh
Australie
24 s 99   Liam Tancock
Grande-Bretagne
25 s 02
100 m
26/07
  Aaron Peirsol
États-Unis
53 s 62   Randall Bal
États-Unis
54 s 02   László Cseh
Hongrie
54 s 27
200 m
29/07
  Aaron Peirsol
États-Unis
1 min 54 s 66
RM
  Markus Rogan
Autriche
1 min 56 s 63   Ryan Lochte
États-Unis
1 min 57 s 00
Brasse
50 m
27/07
  Mark Warnecke
Allemagne
27 s 63   Mark Gangloff
États-Unis
27 s 71   Kosuke Kitajima
Japon
27 s 78
100 m
25/07
  Brendan Hansen
États-Unis
59 s 37
RC
  Kosuke Kitajima
Japon
59 s 53   Hugues Duboscq
France
1 min 00 s 20
200 m
29/07
  Brendan Hansen
États-Unis
2 min 09 s 85   Mike Brown
Canada
2 min 11 s 22   Genki Imamura
Japon
2 min 11 s 54
4 nages
200 m
28/07
  Michael Phelps
États-Unis
1 min 56 s 68   László Cseh
Hongrie
1 min 57 s 61   Ryan Lochte
États-Unis
1 min 57 s 79
400 m
31/07
  László Cseh
Hongrie
4 min 09 s 63   Luca Marin
Italie
4 min 11 s 67   Oussama Mellouli
Tunisie
4 min 13 s 47
Relais 4 × 100 m 4 nages
31/07
  États-Unis
Aaron Peirsol
Brendan Hansen
Ian Crocker
Jason Lezak
3 min 31 s 85   Russie
Arkady Vyatchanin
Dmitry Komornikov
Igor Marchenko
Andrey Kapralov
3 min 35 s 08   Japon
Tomomi Morita
Kosuke Kitajima
Ryo Takayasu
Daisuke Hosokawa
3 min 35 s 40

Podiums fémininsModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Nage libre
50 m
31/07
  Libby Lenton
Australie
24 s 59   Marleen Veldhuis
Pays-Bas
24 s 83   Zhu Yingwen
Chine
24 s 91
100 m
29/07
  Jodie Henry
Australie
54 s 18   Malia Metella
France &
  Natalie Coughlin
États-Unis
54 s 74 - -
200 m
27/07
  Solenne Figuès
France
1 min 58 s 60   Federica Pellegrini
Italie
1 min 58 s 73   Yang Yu
Chine &
  Josefin Lillhage
Suède
1 min 59 s 08
400 m
24/07
  Laure Manaudou
France
4 min 06 s 44   Ai Shibata
Japon
4 min 06 s 74   Caitlin McClatchey
Grande-Bretagne
4 min 07 s 25
800 m
30/07
  Kate Ziegler
États-Unis
8 min 25 s 31   Brittany Reimer
Canada
8 min 27 s 59   Ai Shibata
Japon
8 min 27 s 86
1500 m
26/07
  Kate Ziegler
États-Unis
16 min 00 s 41   Flavia Rigamonti
Suisse
16 min 04 s 34   Brittany Reimer
Canada
16 min 07 s 73
Relais 4 × 100 m nage libre
24/07
  Australie
Jodie Henry
Alice Mills
Shayne Reese
Libby Lenton
3 min 37 s 32
RC
  Allemagne
Petra Dallmann
Antje Buschschulte
Annika Liebs
Daniela Gotz
3 min 38 s 24   États-Unis
Natalie Coughlin
Kara Lynn Joyce
Lacey Nymeyer
Amanda Weir
3 min 38 s 31
Relais 4 × 200 m nage libre
28/07
  États-Unis
Natalie Coughlin
Katie Hoff
Whitney Myers
Kaitlin Sandeno
7 min 53 s 70
RC
  Australie
Libby Lenton
Shayne Reese
Bronte Barratt
Linda Mackenzie
7 min 54 s 06   Chine
Zhu Yingwen
Pang Jiaying
Zhou Yafei
Yang Yu
7 min 57 s 29
Papillon
50 m
30/07
  Danni Miatke
Australie
26 s 11   Anna-Karin Kammerling
Suède
26 s 36   Therese Alshammar
Suède
26 s 39
100 m
25/07
  Jessicah Schipper
Australie
57 s 23
RC
  Libby Lenton
Australie
57 s 37   Otylia Jedrzejczak
Pologne
58 s 57
200 m
28/07
  Otylia Jedrzejczak
Pologne
2 min 05 s 61
RM
  Jessicah Schipper
Australie
2 min 05 s 65   Yuko Nakanishi
Japon
2 min 09 s 40
Dos
50 m
28/07
  Giaan Rooney
Australie
28 s 63   Gao Chang
Chine
28 s 69   Antje Buschschulte
Allemagne
28 s 72
100 m
26/07
  Kirsty Coventry
Zimbabwe
1 min 00 s 24   Antje Buschschulte
Allemagne
1 min 00 s 84   Natalie Coughlin
États-Unis
1 min 00 s 88
200 m
30/07
  Kirsty Coventry
Zimbabwe
2 min 08 s 52   Margaret Hoelzer
États-Unis
2 min 09 s 94   Reiko Nakamura
Japon
2 min 10 s 41
Brasse
50 m
31/07
  Jade Edmistone
Australie
30 s 45   Jessica Hardy
États-Unis
30 s 85   Brooke Hanson
Australie
30 s 89
100 m
26/07
  Leisel Jones
Australie
1 min 06 s 25   Jessica Hardy
États-Unis
1 min 06 s 62   Tara Kirk
États-Unis
1 min 07 s 43
200 m
29/07
  Leisel Jones
Australie
2 min 21 s 72
RM
  Anne Poleska
Allemagne
2 min 25 s 84   Mirna Jukić
Autriche
2 min 27 s 11
Quatre nages
200 m
25/07
  Katie Hoff
États-Unis
2 min 10 s 41
RC
  Kirsty Coventry
Zimbabwe
2 min 11 s 13   Lara Carroll
Australie
2 min 13 s 32
400 m
31/07
  Katie Hoff
États-Unis
4 min 36 s 07
RC
  Kirsty Coventry
Zimbabwe
4 min 39 s 72   Kaitlin Sandeno
États-Unis
4 min 40 s 85
Relais 4 × 100 m 4 nages
30/07
  Australie
Sophie Edington
Leisel Jones
Jessicah Schipper
Libby Lenton
3 min 57 s 47
RC
  États-Unis
Natalie Coughlin
Jessica Hardy
Rachel Komisarz
Amanda Weir
3 min 59 s 92   Allemagne
Antje Buschschulte
Sarah Poewe
Annika Mehlhorn
Daniela Gotz
4 min 02 s 51

BilanModifier

Bilan économiqueModifier

Malgré les controverses quant à la nomination de la ville organisatrice, les organisateurs québécois ainsi que les dirigeants de la Fédération internationale de natation tirent un bilan positif des championnats du monde notamment au niveau économique. L'organisation évoque un déficit financier de 4 millions de dollars canadiens, peu important selon elle par rapport au rayonnement apporté par la médiatisation de l'événement[14],[15]. Au niveau populaire, les organisateurs ont vendu environ 160 000 places alors qu'ils en envisageaient 210 000[14].

Bilan sportifModifier

À l'issue de la compétition, l'Australien Grant Hackett (3 médailles d'or, 1 en argent, 1 en bronze, 1 record du monde) et la Zimbabéenne Kirsty Coventry (2 médailles d'or et 2 en argent) sont désignés meilleurs nageurs des championnats[3].

Records battusModifier

En natation sportive, 9 records du monde et 25 records des championnats ont été battus.

Records du monde battus
Date Épreuve Nouveau record Ancien record
Nageur Temps Nageur Temps Date
24/07 50 mètres papillon   Roland Schoeman
Afrique du Sud
23 s 01'[16]
en 1/2 finale
  Ian Crocker
États-Unis
23 s 30 29/02/2004
25/07 50 mètres papillon   Roland Schoeman
Afrique du Sud
22 s 96'[17]
en finale
  Roland Schoeman
Afrique du Sud
23 s 01 24/07/2007
25/07 100 mètres brasse   Jessica Hardy
États-Unis
1 min 06 s 20[18]
en 1/2 finale
  Leisel Jones
Australie
1 min 06 s 37 21/07/2003
27/07 800 mètres nage libre   Grant Hackett
Australie
7 min 38 s 65[19]
en finale
  Ian Thorpe
Australie
7 min 39 s 16 24/07/2001
28/07 200 mètres papillon   Otylia Jędrzejczak
Pologne
2 min 05 s 61[20]
en finale
  Otylia Jędrzejczak
Pologne
2 min 05 s 78 04/08/2002
29/07 200 mètres dos   Aaron Peirsol
États-Unis
1 min 54 s 66[21]
en finale
  Aaron Peirsol
États-Unis
1 min 54 s 74 12/07/2004
29/07 200 mètres brasse   Leisel Jones
Australie
2 min 21 s 72[22]
en finale
  Amanda Beard
États-Unis
2 min 22 s 44 12/07/2004
30/07 100 mètres papillon   Ian Crocker
États-Unis
50 s 40'[23]
en finale
  Ian Crocker
États-Unis
50 s 76 13/07/2004
31/07 50 mètres brasse   Jade Edmistone
Australie
30 s 45'[24]
en finale
  Zoe Baker
Grande-Bretagne
30 s 57 30/07/2002

Tableau des médaillesModifier

Rang Pays       Total
1   États-Unis 17 15 7 39
2   Australie 13 8 4 25
3   Chine 5 5 7 17
4   Russie 5 3 2 10
5   Canada 3 4 3 10
6   France 3 1 1 5
7   Allemagne 2 7 4 13
8   Hongrie 2 2 1 5
9   Zimbabwe 2 2 0 4
10   Afrique du Sud 2 1 2 5
11   Pays-Bas 2 1 1 4
12   Pologne 2 0 2 4
13   Italie 1 3 3 7
14   Espagne 1 1 3 5
15   Grèce 1 0 1 2
16   Serbie-et-Monténégro 1 0 0 1
17   Japon 0 5 7 12
18   Suède 0 1 2 3
19   Autriche 0 1 1 2
20   Cuba 0 1 0 1
20   Suisse 0 1 0 1
20   Croatie 0 1 0 1
23   Royaume-Uni 0 0 4 4
24   Ukraine 0 0 3 3
25   Bulgarie 0 0 2 2
25   Tunisie 0 0 2 2

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La nage en eau libre aux Olympiques ? », Sylvain Leclerc, site Internet du Réseau des sports, 25 juillet 2005.
  2. Le bilan canadien, sur le site de Radio-Canada.
  3. a b c et d [PDF] Communiqué de l'Alliance canadienne du tourisme sportif, « Montréal ville hôtesse des 11es Championnats du monde de la FINA en 2005 », site www.canadiansporttourism.com
  4. a et b (en) « And the winner is... Montréal », annonce de la Fédération internationale de natation, site officiel, 21 juillet 2001.
  5. Le pavillon des Baigneurs sur le site du Parc Jean-Drapeau.
  6. Installations des mondiaux 2005 de natation, site de Radio-Canada.
  7. a b c et d « Les jeux aquatiques en sursis », Guillaume Bourgault-Côté, article du site du quotidien québécois Le Devoir, 20 janvier 2005.
  8. « C'est non pour Montréal », article du site du quotidien français L'Équipe, 19 janvier 2005.
  9. « La Grèce candidate », article du site du quotidien français L'Équipe, 20 janvier 2005.
  10. « Moscou organisatrice des Mondiaux 2005 de natation ? », article du site du quotidien français L'Équipe, 28 janvier 2005.
  11. « Mondiaux 2005 - DesRochers se suicide », site du quotidien français L'Équipe, 3 février 2005.
  12. « Le d.g. de Montréal 2005 retrouvé mort », Antoine Robitaille et Guillaume Bourgault-Côté, site du quotidien québécois Le Devoir, 3 février 2005.
  13. « Ce sera Montréal », article du quotidien français L'Équipe, 10 février 2005.
  14. a et b « Bilan des organisateurs : Un déficit pour investir dans l'avenir », site de Radio-Canada, 31 juillet 2005.
  15. « Mustapha Larfaoui : Une très bonne note à Montréal », sur le site de Radio-Canada, 29 juillet 2005.
  16. [PDF] Classement des demi-finales du 50 m papillon masculin, document FINA sur omegatiming.com.
  17. [PDF] Classement de la finale du 50 m papillon masculin, document FINA sur omegatiming.com.
  18. [PDF] Classement des demi-finales du 100 m brasse féminin, document FINA sur omegatiming.com.
  19. [PDF] Classement de la finale du 800 m nage libre masculin, document FINA sur omegatiming.com.
  20. [PDF] Classement de la finale du 200 m papillon féminin, document FINA sur omegatiming.com.
  21. [PDF] Classement de la finale du 200 m dos masculin, document FINA sur omegatiming.com.
  22. [PDF] Classement de la finale du 100 m brasse féminin, document FINA sur omegatiming.com.
  23. [PDF] Classement de la finale du 100 m papillon masculin, document FINA sur omegatiming.com.
  24. [PDF] Classement de la finale du 50 m brasse féminin, document FINA sur omegatiming.com.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

NavigationModifier