Ouvrir le menu principal

Famille de Brézé

nom de famille
Ne doit pas être confondu avec Famille de Dreux-Brézé.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brézé (homonymie).

Famille de Brézé
Image illustrative de l’article Famille de Brézé
Armes

Blasonnement D'azur, à un écusson d'argent bordé d'or en abime, accomp. de 8 croisettes d'or en orle, 3 en chef, 2 aux flancs, et 3 en pointe [1]
Branches Maulévrier
Gaignonville
Période XIVe siècle - XVIIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau de l'Anjou Anjou
Fiefs tenus la Varenne
Maulévrier
Évreux
Anet
Demeures Château de Brézé
Château d'Anet
Charges Sénéchal de Normandie
Grand veneur de France
Fonctions militaires Maréchal héréditaire de Normandie

La famille de Brézé est une famille de la noblesse française, originaire d'Anjou, puis implantée en Normandie.
Elle tire son nom de la seigneurie de Brézé, située au sud de Saumur (Maine-et-Loire).

Cette famille s'est éteinte vers la fin du XVIIe siècle.

HistoireModifier

Les premiers membres de la famille de Brézé[2], depuis le début du XIIe siècle, ne sont pas parfaitement assurés : Geoffroi Ier, Renaud, Barthélemy... ; puis au XIIIe siècle : Milon, Geoffroi II, fl. en 1249, et son fils Jean Ier (fl. 1268) ; Jean II, au début du XIVe siècle, est le père de Catherine dame de Brézé (vue plus loin dans le paragraphe consacré à la seigneurie de Brézé), et de Jean III, fl. dans la première moitié du XIVe siècle, seigneur de La Garenne (ou de La Varenne, à Charcé-Saint-Ellier : Jean Ier). Ce dernier a pour fils Geoffroi III (ou Ier de La Varenne et de Brissac), époux d'Aliette de Thouars-Chemillé dame de Brissac : leur enfant est Jean IV (ou II), qui suit.

Petit-fils de Jean (III de Brézé ou Ier de La Varenne/La Garenne) et fils de Geoffroi (III ou Ier), Jean (IV ou II) de Brézé, seigneur de La Varenne et de Brissac, devint le chef de la maison de Brézé dans la deuxième moitié du XIVe et jusqu'au début du XVe siècle. Vivant encore en 1419, il se maria en 1366 avec Marguerite fille de Jean II ou III de Bueil ; ils eurent pour fils [3] :

La branche aînée s'éteignit dans les mâles en 1589 avec Louis de Brézé, évêque de Meaux, ci-dessous.

Une branche cadette, dite du Breuil et de Gaignonville, se développa dans le diocèse de Rouen jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

Illustrations familialesModifier

Seigneurie de BrézéModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En fait, le chef de maison avait perdu la seigneurie de Brézé au début du XIVe siècle, car l'héritière Catherine de Brézé, grand-tante de Jean IV, fille de Jean II et sœur de Jean III ci-dessus, épousa Macé de Lestang : par le mariage en 1318 de leur fille Jeanne de Lestang, elle devint la belle-mère de Péan/Payen Ier, cadet de la famille de Maillé (fils d'Hardouin V), d'où la succession de Brézé chez les Maillé-Brézé jusqu'au maréchal Urbain et sa fille Claire-Clémence princesse de Condé (1628-94).

Ainsi la seigneurie de Brézé passa à la famille de Maillé dès le début du XIVe siècle[4], puis fut vendue à la famille de Dreux-Brézé en 1682.
En effet, elle fut cédée en 1682 par Louis II de Bourbon-Condé, époux de Claire-Clémence de Maillé, à Thomas de Dreux, conseiller au Parlement de Paris.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 1 et 2, Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887
  2. « Brézé », sur Racines&Histoire
  3. Père Anselme, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France..., tomes 1 et 8
  4. Catherine de Brézé, née vers 1275/1280, fille de Jean II de Brézé, sœur de Jean III († en 1351), et petite-fille de Geoffroy II de Brézé qui lui laisse Brézé à sa mort vers 1302/1303, épouse Macé/Mathieu de Lestang/de l'Étang ; leur fille Jeanne de Lestang, née vers 1300, est mariée en 1318 avec Péan/Payen Ier de Maillé seigneur de St-Georges-du-Bois, fils puîné de Hardouin V, qui l'avait enlevée. C'est l'origine des Maillé-Brézé. Quant au frère de Catherine, Jean (III) (vers 1285-vers 1351), il continue les Brézé sires de La Varenne : son fils Geoffroi III, né vers 1310, épouse Aliette de Thouars de Chemillé dame de Brissac et Claye (Grand-Claye à Mûrs-Erigné), d'où Jean (IV) père de Pierre Ier, ci-dessus... Avant Geoffroy II, on trouve son père Jean Ier, fils de Milon (fl. vers 1200), fils de Barthélemy II, fils de Barthélemy Ier (XIIe siècle), fils de Foulques, fils de Renaud, fils de Geoffroy Ier (XIe siècle)... Où localiser La Varenne ? il y a une rue des varennes à Brézé, et St-Remy-la-Varenne n'est pas très loin : cela reste à éclaircir...[réf. nécessaire]

Voir aussiModifier