Élisabeth Moreno

dirigeante d'entreprise
(Redirigé depuis Elisabeth Moreno)

Élisabeth Moreno
Illustration.
Fonctions
Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances
En fonction depuis le
(1 mois et 4 jours)
Président Emmanuel Macron
Premier ministre Jean Castex
Gouvernement Castex
Prédécesseur Marlène Schiappa (secrétaire d'État)
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Tarrafal (Cap-Vert)
Nationalité Française
Cap-Verdienne
Parti politique Sans étiquette
Diplômé de UPEC
Université de Mannheim
ESSEC
Profession Cheffe d'entreprise

Élisabeth Moreno, née le à Tarrafal (Cap-Vert), est une dirigeante d'entreprises et femme politique franco-cap-verdienne, présidente de HP Afrique après avoir été présidente France de Lenovo. Le 6 juillet 2020, elle est nommée ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, à la diversité et à l’égalité des chances.

BiographieModifier

Élisabeth Moreno, née à Tarrafal, au nord de l'île de Santiago (Cap-Vert)[1], est l'aînée d'une fratrie de six enfants. Son père travaille sur les chantiers et sa mère fait des ménages, ses deux parents ne savent ni lire ni écrire. Sa famille émigre en France en 1977, et s'installe dans une cité d'Athis-Mons, dans l'Essonne, pour trouver une structure hospitalière pouvant accueillir une de ses sœurs, gravement brûlée dans un accident domestique[2],[3].

En tant qu'aînée, elle est bien souvent la deuxième maman : « Très tôt, j'ai ressenti le besoin d'être un soutien pour ma famille. J'ai construit ma vie en ce sens, en essayant de trouver les solutions qui pourraient l'aider. D'autant plus que mes parents ne savaient pas lire ni écrire. Vous savez, j'ai finalement un parcours d'émigrée classique. Mais cela n'a jamais été un poids[3]. »

À l'école, une orientation vers un CAP lui est proposée, ce qu'elle refuse en souhaitant poursuivre vers un bac littéraire, puis de faire des études supérieures de droit, afin de devenir avocate. Après une maîtrise, finalement en droit des affaires à l’université Paris XII, elle débute dans un cabinet juridique[2],[3].

En 1991, elle fonde une entreprise du bâtiment avec son mari, une société qui compte jusqu'à 30 collaborateurs[2],[3],[4].

En 1998, après avoir divorcé, elle prend un poste chez France Telecom pour piloter les ventes PME et PMI de la région Paris Sud. En 2002, elle passe chez Dell comme directrice des grands comptes et y reste dix ans, passe par la division marocaine du groupe, puis est promue directrice commerciale EMEA (Europe Moyen Orient Afrique) de Dell pour les grands comptes stratégiques, lors de son retour en France. Elle bénéficie de la possibilité, également, durant son parcours dans cette entreprise, de reprendre temporairement des études à 35 ans en 2006, pour obtenir un Executive MBA à l'ESSEC et à l'université de Mannheim en Allemagne[3],[4]. Elle devient également juge consulaire bénévole au tribunal de commerce de Bobigny en janvier 2015, après une formation à l'École nationale de la magistrature[5],[6].

Elle a également des engagements associatifs, ayant notamment participé à la fondation, avec d'autres Cap-verdiens, du Cabo Verde business club en 2005, et de la Casa Cabo Verde de 2008 à 2011, avec des actions tournées vers la diaspora cap-verdienne en France[6].

En 2012, elle est recrutée par Lenovo comme directrice commerciale Europe. Cinq ans plus tard, en 2017, elle devient présidente directrice générale France du groupe Lenovo[2],[4],[5],[7]. Ses parents rentrent au Cap vert, pour y tenir un hôtel[2].

En janvier 2019, elle est nommée présidente de HP Afrique, et s'installe, avec son second mari et une de ses deux filles en Afrique du Sud[2],[8],[9].

Le 6 juillet 2020, elle est nommée, dans le gouvernement Castex, ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances[10], en remplacement de Marlène Schiappa. Des associations féministes critiquent sa nomination pour ses prises de position sur le harcèlement au travail[11],[12],[13].

FilmographieModifier

En juin 2019, le film Morabeza, la force du mouvement, un documentaire témoignage traitant de la migration cap-verdienne en Europe revient, entre autres, sur son parcours personnel[14].

RéférencesModifier

  1. « Elisabeth Moreno », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 5 juin 2019).
  2. a b c d e et f Marc Landré, « Elisabeth Moreno, la résiliente », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  3. a b c d et e Valérie Abrial, « Elisabeth Moreno, l’ambition du bonheur », La Tribune,‎ (lire en ligne).
  4. a b et c Véronique Arène, « Elisabeth Moreno devient PDG de Lenovo France », Le Monde informatique,‎ (lire en ligne).
  5. a et b Marie Le Tutour, « Patronne de Lenovo France, Elisabeth Moreno pilote un géant chinois », Capital,‎ (lire en ligne).
  6. a et b « Elisabeth Moreno, présidente de Lenovo France », sur MEDEF-Île-de-France, .
  7. Laure-Emmanuelle Husson et Habib Achour, « Ils ont confiance : le regard d’Elisabeth Moreno, PDG de Lenovo France », Challenges,‎ (lire en ligne).
  8. « Après Dell et Lenovo, Elisabeth Moreno arrive chez HP Afrique », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne).
  9. Deborah Loye, « Elisabeth Moreno, engagée en Afrique chez HP », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  10. « Famille politique, études ou précédentes fonctions : découvrez qui sont les membres du gouvernement Castex », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  11. « Élisabeth Moreno : ces féministes outrées par la promotion d'une femme », sur Marianne, (consulté le 21 juillet 2020)
  12. « Quand la nouvelle ministre à l'Égalité parlait "sexisme" et "climat de défiance" à la machine à café », sur Le HuffPost, (consulté le 21 juillet 2020)
  13. Louis-Valentin Lopez, « Élisabeth Moreno : une dirigeante d'entreprises à l'égalité entre les femmes et les hommes », sur www.franceinter.fr, (consulté le 4 août 2020)
  14. (fr + en) Jérémy Billon et Benjamin Vallet, « Morabeza, la force du mouvement », sur vimeo.com, .

Liens externesModifier