Directeur de cabinet

personne dirigeant le cabinet d’un élu occupant un poste décisionnel (ministre, premier ministre, président)

Le directeur de cabinet est la personne chargée de diriger le cabinet d'une personnalité politique ou d'un chef d'entreprise.

Il est souvent le plus proche collaborateur de son patron, qu'il seconde dans ses prises de décision.

Familièrement, un directeur de cabinet est nommé « dir' cab ».

En FranceModifier

Présidence de la RépubliqueModifier

À la présidence de la République, le secrétaire général a un rôle proche d'un directeur de cabinet d'un ministre. Le directeur de cabinet a un rôle plus administratif.

MinistèresModifier

Un directeur de cabinet ministériel est le plus souvent un haut fonctionnaire, mis à disposition ou en détachement de son corps d'origine. Son rôle, d'ordre politique, se distingue de celui du chef de cabinet, qui s'attache à l'organisation.

Le directeur de cabinet organise le travail des autres membres du cabinet (chef de cabinet, conseillers, chargés de mission)[1].

Certains directeurs d’administration centrale ont des cabinets[2].

Assemblées parlementairesModifier

À l’Assemblée nationale, le directeur de cabinet du président est souvent choisi en fonction de son engagement partisan et de sa compétence politique. Au Sénat, le profil administratif apparaît comme davantage recherché : fonctionnaire parlementaire ou membre du corps préfectoral. Ces directeurs ont un rôle décisionnaire moins important que leurs équivalents dans les ministères ; ils assistent aux séances du bureau, de la conférence des présidents, et du conseil de questure[3].

PréfecturesModifier

Le préfet de département est assisté d'un directeur de cabinet ; le préfet de police est assisté dans l'exercice de ses fonctions par un préfet, directeur du cabinet, qui assure la suppléance ou l'intérim en cas d'absence ou d'empêchement[4],[5].

Autorités territorialesModifier

Les maires, présidents de conseil départemental, présidents de conseil régional… disposent également d’un cabinet[6].

UniversitésModifier

Certains présidents d'université disposent également d'un cabinet. En 2017, l'association DircabESR recensait 37 directeurs de cabinet d'université en France[7].

Notes et référencesModifier

  1. « Comment est composé un cabinet ministériel ? », sur Vie-publique.fr,
  2. Exemple : « cabinet du directeur général de la police nationale », sur Service-public.fr
  3. Jean-Eric Gicquel, « Le cabinet du président d’une assemblée parlementaire », Gestion & Finances publiques, no 1,‎ (lire en ligne)
  4. Articles 13, 76 et 78 du décret no 2004-374 du 29 avril 2004 relatif aux pouvoirs des préfets, à l'organisation et à l'action des services de l'Etat dans les régions et départements
  5. « Le cabinet du préfet de police », sur www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr
  6. Article 110 de la loi no 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale et décret no 87-1004 du 16 décembre 1987 relatif aux collaborateurs de cabinet des autorités territoriales
  7. Campus Com, DircabESR, « La fonction de directeur de cabinet dans les établissements d'Enseignement Supérieur et de Recherche », sur dircabesr.fr, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :