Ouvrir le menu principal

Dominique Dupuy (pilote)

pilote automobile français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dominique Dupuy.
Dominique Dupuy (pilote)

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Surnom Le spécialiste (Carrera Cup)
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Ars
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière
Années d'activité 1983 - 2007
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Oreca , Larbre Competition , DDO
Statistiques
Nombre de courses 227
Pole positions 35
Podiums 87
Victoires 79

Dominique Dupuy, né le à Ars (Charente)[1], est un pilote automobile français qui a participé principalement à des compétitions de grand tourisme, en remportant le Championnat de France FFSA GT ou les 24 Heures de Daytona. Il remporte aussi des victoires de catégorie aux 24 Heures du Mans ainsi qu'en American Le Mans Series, et détient le record du nombre de titres (5) et du nombre de victoires (40) remportées en Porsche Carrera Cup France.

Sommaire

BiographieModifier

Après avoir pratiqué le karting très jeune, il s'inscrit à l’école de pilotage Winfield à Magny-Cours en 1982 et participe au Volant Elf. Son talent est rapidement remarqué au fil des sélections pour enfin devenir lauréat de l'année 1982. L'année suivante l'obtention du volant Elf lui permet de débuter en Championnat de France de Formule Renault. Pour sa première saison, il enregistre une victoire et termine 4e du championnat. De 1984 à 1988, il participe au Championnat de France de Formule 3, mais la disparition en parallèle de la filière Elf et le manque de financement finissent par compromettre une possible ascension en Formule 1.

À partir de 1989, avec le soutien de Shell, il s'engage en Coupe Porsche 944 qui devient par la suite la Porsche Carrera Cup. Il remporte le championnat en 1992, 1993, 1997, 1998 et 1999. De 1994 à 1998, il participe aussi à la Porsche Supercup qu'il manque de remporter pour 2 points, et termine 3e du championnat en 1997 malgré son absence lors de la dernière course de la saison.

Entretemps, il connaît sa première participation aux 24 Heures du Mans lors de l’édition 1993[2]. Au volant d'une Porsche 911 Carrera RSR, il se classe 15e au général et surtout premier de la catégorie GT[2]. Il y connaît le même succès lors de l’édition suivante, en terminant de plus huitième au général[2]. La suite dans la classique mancelle est moins fructueuse puisqu'il connaît trois abandons consécutifs en 1995, 1996 et 1997, et ne participe même pas à l’édition 1998[3]. Cependant, la réussite revient pour ses deux dernières participations en 1999 et en 2000, puisqu'au volant pour les 3e et 4e fois d'une Chrysler Viper GTS-R, il remporte deux victoires en catégorie GTS et termine même septième au général, son meilleur classement, acquis lors de son ultime engagement[3].

Alors qu'il participe pour la première fois avec Porsche au Championnat de France FFSA GT lors de la saison 1999, il s'engage à partir de l'année suivante sur une Chrysler Viper GTS-R et remporte le titre en 2000 et 2001.

Toujours en 1999, il pilote à trois reprises en championnat FIA GT avec à la clé deux victoires lors des manches d'Hockenheim et de Budapest et une cinquième place au championnat.

L'aventure américaine commence en 2000 avec la participation à quelques-unes des plus prestigieuses courses du grand chelem en American Le Mans Series. Cette année sera particulièrement marquante avec les victoires en catégorie GTS aux 12 Heures de Sebring et à la course du Millénaire-Adelaide 2000, mais aussi avec une retentissante victoire aux 24 Heures de Daytona 2000, où en équipage avec Karl Wendlinger et Olivier Beretta, ils s'imposent avec leur Viper GT au classement général, au nez et à la barbe des prototypes.

PalmarèsModifier

Résultats aux 24 Heures du MansModifier

Notes et référencesModifier