Dolores O'Riordan

chanteuse irlandaise

Dolores O'Riordan, née le à Ballybricken (en) (comté de Limerick, Irlande) et morte subitement le [1] à Westminster (Londres, Angleterre), est une auteure-compositrice-interprète et musicienne de rock irlandaise. Elle est chanteuse et leader du groupe irlandais The Cranberries de 1990 jusqu'à une interruption momentanée en 2003 qui durera six ans. Le groupe se reforme en 2009[2],[3] pour se séparer définitivement en à la suite de son décès[4],[5].

Dolores O'Riordan
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ballybricken North (en) (comté de Limerick, Irlande)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
MayfairVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Herbertstown (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Dolores Mary Eileen O'RiordanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Autres informations
Religion
Membre de
The Cranberries
D.A.R.K. (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Tessiture
Instruments
Labels
Genres artistiques
Influencée par
Site web
Discographie
Dolores O'Riordan discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Dolores O'Riordan
signature
Grave of Dolores O'Riordan 2.jpg
Vue de la sépulture.

Son premier album solo, Are You Listening?, est publié en mai 2007, suivi par No Baggage en . Mezzo-soprano à la signature vocale très particulière, Dolores O'Riordan est connue pour son utilisation accentuée du yodel et du keening (en), et son fort accent irlandais avec une préférence pour le chant et la musique traditionnelle irlandaise, celtique et religieuse[6],[7].

Dolores O'Riordan fait aussi partie du jury de The Voice of Ireland sur RTÉ One lors de la saison 2013-2014[8]. En , elle rejoint le projet électro-rock alternatif appelé « D.A.R.K. » et y collabore en parallèle de son travail avec les Cranberries.

BiographieModifier

EnfanceModifier

Dolores O'Riordan nait le 6 septembre 1971 à Ballybricken (en), dans le comté de Limerick, en Irlande[9]. Elle est la plus jeune d'une famille de neuf enfants, dont deux sont morts en bas âge[10]. Ses six frères et sœurs sont Joseph, Terence, Donal, PJ, Brendan et Angela. Son père, Terence Patrick "Terry" O'Riordan (1937–2011)[11], travaille comme ouvrier agricole jusqu'à ce qu'un accident de moto en 1968 endommage son cerveau et le cloue dans un fauteuil roulant l'empêchant de travailler[12]. Sa mère, Eileen (née Greensmith), est cuisinière de cantine scolaire. La famille est catholique fervente et le prénom de Dolores est choisi par sa mère en référence à Notre-Dame des Douleurs[13]. La famille O'Riordan vivent à la campagne dans une modeste chaumière ne comportant que deux chambres. Ils connaissent des difficultés financières[14]. En 1978, sa sœur brûle accidentellement la maison[15] alors que Dolores n'a que sept ans. L'année suivante, elle est agressée sexuellement par un ami de la famille. Ces agressions seront répétées pendant près de quatre ans[16].

À l'âge de cinq ans, à l'école de Limerick, la directrice remarque qu'elle chante et l'emmène hors de sa classe jusque dans la sixième classe où se trouvent les filles de douze ans, puis elle assoit Dolores O'Riordan sur le bureau du professeur et lui demande de chanter pour elles[17]. Elle grandit dans le voisinage de l'archidiocèse de Cashel et Emly et étudie ensuite à l'école Laurel Hill Coláiste FCJ à Limerick[18],[19]. La directrice de l'école, Aedín Ní Bhriain, commente dans le Limerick Post à propos de la première journée de Dolores O'Riordan au Laurel Hill Colaiste FCJ à l'âge de douze ans, qu'elle s'était levée devant ses camarades de classe et avait annoncé : « Je m'appelle Dolores O'Riordan et je vais être une rock star », avant de monter sur sa chaise et de chanter à tue-tête : « Tra la la la la, Triangles »[20],[21]. Une camarade d'école, Catherina Egan, la décrit comme « bruyante, sauvage, mais charmante ». Elle se mettait tous les jours au piano dans le hall principal, puis ses camarades de classe s'asseyaient autour d'elle après avoir déjeuné pour l'écouter jouer et chanter. Au cours de ses six années de scolarité à Laurel Hill Coláiste FCJ, O'Riordan remporte le concours de chansons de Slógadh pour l'école presque chaque année. Elle remporte au total 20 médailles Slógadh, c'est la première récompense qu'elle obtient[22],[23],[24]. L'ancienne directrice, Anne Mordan, déclare dans Nova à propos de l'ancienne élève Dolores O'Riordan : « elle était une étudiante délicieuse, peu sophistiquée et sensible, qui a apprécié son temps avec nous », elle ajoute : « c'était une fille brillante, gentille et de bonne humeur, qui aimait sa famille, ses amis et avait une relation facile avec tous ses professeurs ainsi qu'avec les sœurs FCJ »[25].

Elle déménage avec sa famille à l'âge de sept ans dans un quartier animé entouré de nombreuses personnes tandis que sa mère travaille tout le temps pour nourrir la grande famille et payer les factures[26]. À cette époque, Dolores O'Riordan est agressée sexuellement par un ami de la famille pendant quatre ans, entre huit et douze ans[27].

Elle commence avec la musique irlandaise traditionnelle et commence à jouer du tin whistle en allant à l'école. Puis elle joue avec les cuillers et le bodhrán et commence à jouer du piano à l'âge de douze ans. Elle prend des leçons de piano et va jusqu'au Grade 4 en pratique et Grade 8 en théorie[28]. Son rôle de soliste dans la chorale de l'église locale et de chanteuse à l'école seront ses premières expériences formatrices[29]. Elle passe huit ans au piano classique et joue de l'harmonium dans son église pendant dix ans. Elle décrit avoir une enfance très stricte et n'être pas beaucoup sortie jusqu'à l'âge de dix-sept ans. L'enfance de O'Riordan consiste à aller aux cours de piano, à aller à l'église, puis à faire ses devoirs et aller se coucher. Plus tard, elle admet dans une interview en 1995 qu'elle avait négligé ses leçons en faveur de l'écriture de musique et de chansons, bien qu'à l'école elle soit devenue représentante des étudiantes[30],[31]. À l'adolescence, elle partage le reste de son temps entre aider sa mère, apprendre l'accordéon auprès de son père et travailler à temps partiel dans des magasins de vêtements[32].

En 1988, à dix-sept ans, elle apprend à jouer de la guitare et joue un concert solo au lycée Laurel Hill Coláiste FCJ. La même année, elle rencontre son premier petit ami, Mike O’Mahony[33],[34],[35]. Sa mère, qu'elle adore selon ses propres termes, l'encourage à envisager de devenir religieuse ou d'obtenir un diplôme universitaire et de devenir professeur de musique. Au lieu de cela elle s'enfuit de la maison à dix-huit ans et vit quelques années avec son petit ami[36],[37],[38]. Dans une interview pour VOX Magazine en 1994, O'Riordan déclare avoir quitté la maison familiale parce qu'elle « voulait chanter », au détriment de ses parents, elle dit : « J'étais vraiment pauvre pendant un an et demi ; je me souviens avoir eu faim, comme si je mourais pour un sachet de chips. C'est à ce moment que j'ai rejoint The Cranberries. »

À cette époque, Dolores O'Riordan se projette sur une vie dans la musique et a un désir d'être dans « un groupe sans barrières, où je pourrais écrire mes propres chansons », confie-t-elle au The Guardian en 1995[39].

1989-2003 : The CranberriesModifier

Au printemps 1989, elle apprend par une connaissance qu'un groupe, The Cranberry Saw Us, recherche un chanteur à la suite du départ du précédent. Ayant chanté à diverses occasions dans des pubs, elle décide de tenter sa chance et se présente à une répétition. Les membres du groupe, Fergal Lawler, Noel et Mike Hogan, éclatent d'abord de rire lorsqu'ils la voient entrer car Dolores porte une combinaison moulante rose[40]. Mais ils sont ensuite séduits par son interprétation d'une chanson de Sinéad O'Connor et l'intègrent le jour-même au groupe[40]. Les premières chansons du groupe ne lui plaisent guère, mais O'Riordan décèle en celles-ci un fort potentiel. Le soir de son audition, Noel lui confie une cassette avec une mélodie, lui demandant d'en écrire les paroles. Une semaine plus tard, elle leur propose Linger qui va devenir l'un de leurs plus grands succès[14]. Dolores O'Riordan est encore à l'école Laurel Hill Colaiste FCJ lorsqu'elle rejoint le groupe pour la première fois[41].

 
The Cranberries à Bologne en 1995.

Les études n'intéressent pas beaucoup Dolores. Même si ses notes sont bonnes, elle quitte l'école sans qualification[42]. C'est à la même époque qu'à sa demande, le groupe change de nom pour devenir The Cranberries[43]. Ils effectuent alors des concerts, enregistrent des maquettes et commencent à faire parler d'eux dans des journaux locaux. Des maisons de disques s'intéressent à eux, et ils finissent par passer un contrat avec Xeric Records, une société locale[43].

C'est le début du succès qui conduira le groupe à sortir cinq albums. En janvier 1994, Dolores se blesse au genou en faisant du ski à Val-d'Isère. Elle se blessera encore au même genou en Australie pendant la tournée de 1996 pour To The Faithful Departed[44]. En septembre 1994, The Cranberries publient Zombie, le premier single de leur deuxième album, No Need To Argue. La chanson se positionne en tête du Hottest 100, un classement des meilleures chansons de l'année en cours sélectionnées par les auditeurs de la station de radio nationale Australienne Triple J. C'est la première fois qu’un groupe dirigé par une femme prend la première place du Hottest 100. Il faudra attendre seize ans pour que cette récompense soit à nouveau attribuée à une femme[45],[46],[47].

En août 1995, Dolores O'Riordan reçoit une invitation personnelle de Luciano Pavarotti, le ténor italien, à faire un concert pour War Child, une organisation qui collecte des fonds pour les victimes de la guerre en Bosnie. Dolores se rend à Modène, en Italie, pour donner un concert caritatif, le Pavarotti & Friends for the Children of Bosnia, en présence notamment de la princesse Diana. O'Riordan intérprète en duo avec Pavarotti l’Ave Maria de Schubert. Dolores O'Riordan et Fergal Lawler présentent le prix de la meilleure chanson aux MTV Europe Music Awards, à Milan, en Italie, le 12 novembre 1998[48],[49]. O'Riordan joue trois titres avec son groupe lors du Concert du Prix Nobel de la Paix le 11 décembre 1998 à Oslo, Norvège[50],[51].

 
Dolores O'Riordan en 2001.

Le 15 décembre 2001, Dolores O’Riordan se produit en solo au Vatican dans le cadre du concert annuel du Vatican pour le Pape Jean-Paul II. Elle chante Analyse, Panis Angelicus, Little Drummer Boy et Silent Night avec un orchestre de 67 musiciens accompagnant tous les artistes. L’émission est diffusée à plus de 200 millions de personnes dans le monde[52],[53].

En 2002, elle reçoit une deuxième invitation à se produire au concert de Noël du Vatican, également appelé Concerto di Natale in Vaticano. Le 13 décembre 2002. O'Riordan chante Linger, Happy Xmas (War Is Over) et Adeste Fideles. Dolores est soutenue par le Millennium Symphony Orchestra pour les trois chansons, dirigées par Renato Serio, ainsi que par le Summertime Gospel Choir sur Adeste Fideles[54].

Dolores O'Riordan est mezzo-soprano, la notation américaine de son étendue vocale va aussi bas que B2 ou aussi haut que C6[55].

En 2003, les quatre membres annoncent qu'ils souhaitent disposer d'un peu de temps pour poursuivre leurs carrières individuelles[14].

2003-2009 : Carrière soloModifier

Après la séparation des Cranberries, Dolores se consacre à sa carrière solo[56],[57]. En 2003, on lui propose de chanter sur la bande originale du film Spider-Man 2. Elle écrit pour l'occasion la chanson Black Widow qui n'apparaît finalement pas sur la BO mais est présente sur son premier album solo. En 2004, elle interprète Pure Love en duo avec Zucchero sur l'album Zu&Co. La même année, elle prête sa voix à la bande originale d’Evilenko, du compositeur Angelo Badalamenti. Le , elle interprète l'Ave Maria pendant le 54ème Festival de la chanson au Théâtre Ariston, San Remo, dans le nord de l'Italie[58]. En 2005, elle apparaît sur Tripomatic Fairytales 3003, dernier album du groupe de musique électronique Jam & Spoon, sur la piste Mirror Lover.

Le 3 décembre 2005, O'Riordan fait sa troisième apparition au Concerto di Natale in Vaticano, où elle interprète War Is Over, Linger et Adeste Fideles en duo avec Gian Luca Terranova[59]. Elle est à nouveau invitée en décembre 2006 au Concerto di Natale in Vaticano, qui s'est tenu à Monte-Carlo, le concert de Noël du Vatican ayant été annulé par le pape Benoît XVI. Elle chante Angel Fire de son album solo Are You Listening? avec un orchestre et son guitariste Steve DeMarchi, Away In A Manger et Happy Xmas (War Is Over)[60].

 
Dolores O'Riordan lors d'un concert en 2007 à Taipei.

En 2007 débute véritablement sa carrière solo. Son premier album Are You Listening? sort le en Irlande, trois jours plus tard dans toute l'Europe et le 15 aux États-Unis et Canada. Le premier single « Ordinary Day » sort fin avril. Son clip est tourné à Prague. Le second single est When We Were Young, suivi du clip video. Are You Listening? est principalement inspiré par des événements de sa vie personnelle et de sa vie de famille. Ordinary Day reflète la naissance de son troisième enfant, Dakota, la plus jeune de ses filles[61]. L'album reste plusieurs semaines dans le Top 50 des ventes d'albums en France[62] et obtient la 77e place dans le classement du site américain Billboard.com[63].

En 2008, Dolores reçoit un prix EBBA, récompensant les artistes dont le succès dépasse les frontières nationales[64].

Son deuxième album No Baggage sort le [65], le premier single The Journey est diffusé le 13 juillet 2009, suivi d'un deuxième single, Switch Off the Moment. Le clip vidéo The Journey est tourné le 8 mai 2009, filmé en 16 mm à Howth Beach Pier et à Howth Summit, à Dublin. Il est diffusé le 29 juillet 2009[66]. Il n'y aura cependant pas de tournée pour cet album en raison de la reformation des Cranberries.

Dolores O'Riordan fait aussi son apparition comme juré de The Voice of Ireland (RTÉ One) au cours de la saison 2013-2014[67].

2009-2018 : The Cranberries, reformationModifier

 
Dolores O'Riordan en 2010.

En janvier 2009, la Société Philosophique Universitaire, au Trinity College, Dublin, a invité The Cranberries à se réunir pour un concert célébrant la nomination de Dolores O'Riordan en tant que membre d'honneur de la Société. Ce concert amène les membres du groupe à envisager une réunion pour une tournée et une session d'enregistrement[68].

Lors de la promotion de son album solo No Baggage à New York, fin , après six ans de séparation, Dolores O'Riordan annonce officiellement la reformation des Cranberries. Peu après, le groupe entame une tournée mondiale, fêtant par la même occasion son vingtième anniversaire[69]. La tournée commence en Amérique du Nord à la mi-novembre 2009, suivie de l'Amérique du Sud à la mi-janvier 2010 et de l'Europe en mars 2010[70]. Le groupe joue de nombreux classiques des Cranberries ainsi que des chansons des albums solo de O'Riordan[71]. Des nodules à la gorge font cependant souffrir la chanteuse de 2010 à 2012, ce qui pousse le groupe à annuler et à reporter plusieurs dates de concerts[72],[73]. En 2011, ils enregistrent leur sixième album, Roses, sorti en février 2012[70]. Le 1er juillet 2011, un concert intitulé TU Warszawa / Here, Warsaw est le principal événement de l'inauguration de la Présidence de la Pologne à l'Union Européenne. Dolores O'Riordan joue Zombie et I Lied avec l'orchestre Sinfonia Varsovia, à Varsovie, en Pologne. I Lied est la version anglaise de la chanson polonaise Skłamałam[74],[75]. Dolores O'Riordan et son groupe interprètent deux titres au 62ème Festival de la chanson de Sanremo au Théâtre Ariston le 18 février 2012 à Sanremo, en Italie, après y avoir été invités à plusieurs reprises[76].

Sa dernière représentation au concert de Noël du Vatican (Concerto di Natale) a lieu en décembre 2013. Elle interprète quatre chansons: Letting Go de Are You Listening?, Silent Night en duo avec Elisa Toffoli, Away In A Manger et Happy Xmas (War Is Over)[77],[78].

 
Dolores O'Riordan lors de la tournée d'été des Cranberries en 2016.

The Cranberries fait trois dates consécutives en février 2017, à Cancún, Mexique. Le 28 avril 2017, célébrant le 25e anniversaire du groupe, The Cranberries sort Something Else, un nouvel album contenant des interprétations retravaillées de leurs tubes, réenregistrées en 2016 de manière acoustique avec l'Irish Chamber Orchestra[79]. La tournée acoustique pour l'album Something Else avec un quatuor à cordes démarre en mai. Les onze premières dates, Dolores O'Riordan chante la plupart du temps assise sur un tabouret, éprouvant des douleurs au dos et pendant le chant. En juin 2017, The Cranberries annonce l'annulation de la deuxième partie de la tournée (dont toutes les places étaient déjà vendues) en Europe et en Amérique du Nord jusqu'à octobre 2017. Le problème de dos de Dolores O'Riordan en serait la cause[80],[81]. Le groupe explique : « Ses difficultés se trouve dans la partie supérieure de sa colonne vertébrale et les mouvements respiratoires et diaphragmatiques associés au chant exercent une pression sur les muscles et les nerfs de cette région et exacerbent la douleur. La position assise ne procure aucun soulagement et dans ce cas, elle peut aggraver la douleur[80]. » Du fait de ses douleurs chroniques, Dolores ne peut plus jouer de la guitare en concert[82]. Dolores O'Riordan profite de son repos pour composer des démos en vu d'un nouvel album des Cranberries[83]

Sa dernière représentation publique a lieu le 14 décembre 2017 à New York lors d'une soirée du groupe de presse Billboard, accompagné du groupe Saved By The 90s. Elle y chante : Ode to my Family, Linger et Zombie[84].

Le 15 décembre 2017 paraît Revival, l'album d'Eminem, dont sa chanson In Your Head inclut un sample du refrain de Zombie[85],[86].

À la date du , The Cranberries ont vendu près de 50 millions d'albums dans le monde entier[87].

2014-2018: D.A.R.K.Modifier

En avril 2014, Dolores O'Riordan rejoint et enregistre avec Jetlag, une collaboration entre Andy Rourke et Olé Koretsky[88]. Le trio basé à New York a pris ses racines et se reforme sous le nom de D.A.R.K. Andy Rourke est surtout connu pour être le bassiste de l’un des groupes britanniques les plus importants[89], The Smiths. Le troisième et dernier membre est Olé Koretsky[90], auteur-compositeur, producteur et DJ basé à New York. L'album électro-rock alternatif, infusé de new wave, de D.A.R.K. nommé Science Agrees, est paru le 9 septembre 2016[91]. Pledge Music publie des vinyles en éditions limitées dédicacés par le trio, avec messages individuels par Olé Koretsky[92]. Dolores O'Riordan travaille avec le groupe ainsi qu'avec The Cranberries jusqu'à son décès soudain le 15 janvier 2018[93].

Vie privéeModifier

Le , Dolores O'Riordan épouse le Canadien Don Burton, alors manager des tournées du groupe Duran Duran. Ensemble, ils ont trois enfants : Taylor Baxter en , puis Molly Leigh en 2001, et enfin Dakota Rain en [94]. Don Burton a un fils d'une précédente relation, Donny Jr.

A la mi-1995, Dolores O'Riordan est l'une des femmes les plus riches du Royaume-Uni, à l'âge de 24 ans[95].

En 1996, ils vivent à The Coach House, une résidence de style médiéval située à côté du château de Ballyhannon Castle, à Quin dans le comté de Clare, en Irlande[96]. Ils vivent dans leur première maison alors qu'ils planifient leur maison ultramoderne près de Dunquin, dans le comté de Kerry, dans la péninsule de Dingle; avant de la revendre plus tard[97],[98]. En 1998, le couple achète un haras de 61 hectares, appelé Riversfield Stud, situé à Kilmallock, dans le comté de Limerick, avant de le vendre pour 5 millions de dollars en 2004.[97] Ils s'installent ensuite à Howth, dans le comté de Dublin, où Dolores O'Riordan a achetée une maison en 2004, qu'elle vend en 2010[99]. Le couple passe les étés dans un chalet sur une propriété qu'ils ont achetée en 1994, près de Buckhorn, au nord de Peterborough dans l'Ontario, au Canada[100],[101].

 
Demeure de Dolores O'Riordan et Don Burton, grande maison à l'extrême droite, à l'extrémité de la péninsule de Dingle, en Irlande. Le manoir dominait le flanc d'une colline à Dún Chaoin et était surnommé « Dolly's Folly » par certains habitants en raison de sa construction massive dans le paysage[102].

En 2006, elle est parmi les 10 femmes les plus riches d'Irlande[103] et en 2008, elle est sixième sur la liste des dix artistes les plus riches d'Irlande, avec une fortune de 60 millions d'euros[104].

Comme en témoignent ses interviews vidéos publiés pour Focus Rock M6 en 2007 et pour Concertlive en 2009[105], Dolores O'Riordan parle assez bien français. En 1998, elle a vécu six mois à Saint-Tropez[105],[106], l'album Bury The Hatchet étant, en partie, enregistré au château de Miraval, dans le Var, qui abrite le studio Miraval.

De 2009 à 2014, le couple vit à Bukhorn, Ontario, au centre-est du Canada[107], à 90 minutes de Toronto. Dolores O'Riordan partage son temps entre Buckhorn et l'Irlande, où réside la famille O'Riordan, et son groupe The Cranberries[108]. C'est dans l'Ontario qu'elle enregistre ses deux albums solo, Are You Listening? et No Baggage dont la pochette de l'album est le Big Bald Lake face à sa maison[108].

Suite au viol qu'elle a subi de ses huit à douze ans, Dolores O'Riordan dit qu'elle développe une dépression et un dégoût d'elle-même, amplifié par l'accélération de sa carrière et qui l'amène à l'anorexie[27]. Par la suite, elle dit continuer à aller de l'avant pour sa famille et ses enfants[109]. En 2011, son père Terence O'Riordan décède après sept années de lutte contre le cancer. Dans le Irish Independent, Dolores dit que lors de ses funérailles, l'homme qui avait abusé d'elle se présente à elle, « il est venu et a pleuré » et a dit : « Désolé »[110]. Dolores O'Riordan est suivie par le psychothérapeute Beechy Colclough, qui a également soigné Elton John, Michael Jackson et Robbie Williams[111],[112].

En , Dolores O'Riordan et Don Burton divorcent après vingt ans de mariage[113]. Elle perd la garde de ses trois enfants qui vivent à Toronto avec leur père Don[114].

Fin de l'année 2014, elle s'installe à Manhattan, New York, où elle achète un appartement à East Village[115]. Le , la presse irlandaise découvre sa nouvelle relation amoureuse avec Ole Koretsky[116],[117], un musicien russe. En 2017, Ole Koretsky est guitariste pour les concerts de The Cranberries. En 2017, elle achète une nouvelle maison, près de sa ville natale irlandaise de Limerick[118].

En , elle annonce qu'on lui a diagnostiqué un trouble bipolaire[119],[120]. À la même période, elle souffre de douleurs chroniques au dos et au diaphragme durant le chant[121],[122].

En septembre 2017, O'Riordan commence à composer une note de suicide tout en buvant beaucoup et en prenant du Lorazépam[123]. Un psychothérapeute américain a évalué O'Riordan le 26 décembre 2017, suggérant une abstinence d'alcool et ne notant aucune pensée suicidaire[123].

Le dernier message d'O'Riordan sur les médias sociaux, tourné vers l'avenir, a eu lieu le 4 janvier 2018[124].

Prises de positionModifier

Issue d'une famille catholique traditionaliste, elle est invitée cinq fois à se produire au Concert de Noël du Vatican (it) (Concerto di Natale in Vaticano) : en 2001, 2002, 2005, 2006 et 2013.

Elle dénonce l’avortement et une certaine forme de féminisme[125].

Selon Allen Kovac, l'ex-manager des Cranberries, Island Records avait exhorté le groupe, en 1994, à ne pas publier son titre contestataire Zombie en tant que single. Dolores O'Riordan déchira alors un chèque d'un million de dollars que le label lui avait proposé pour travailler sur une autre chanson[126].

MortModifier

Le , à h 16 du matin, à l'hôtel London Hilton on Park Lane, à Londres, Dolores O'Riordan est retrouvée inanimée dans la salle de bains de sa chambre[127]. Le , à Londres, les résultats de l'enquête par le Westminster Coroners' Court sur la cause de la mort révèlent que la chanteuse a péri par noyade accidentelle dans sa baignoire alors qu'elle était fortement alcoolisée[128],[129],[130]. Des bouteilles vides sont trouvées dans la chambre de O'Riordan, cinq mignonnettes et une bouteille de champagne, ainsi que des médicaments sur ordonnance. Des tests toxicologiques montrent que son corps ne contient que des quantités « thérapeutiques » de ces médicaments, mais aussi 3,3 g d'alcool par litre de sang[131],[132]. Le même jour, The Cranberries et la famille O'Riordan font chacun une déclaration de presse sur la page Facebook du groupe de musique.

Deux jours après sa mort, le journal Santa Monica Observer répand une fausse histoire selon laquelle O'Riordan serait morte d'une overdose de fentanyl. Plus tard, ils révisent ce qu'ils avaient initialement publié, précisant que la cause du décès n'a pas été officiellement annoncée[133],[134].

FunéraillesModifier

Le , les funérailles de Dolores O’Riordan ouvrent trois jours de deuil en Irlande[135]. Pendant une séance publique de quatre heures, des milliers de personnes ont défilé devant le cercueil ouvert de Dolores O'Riordan exposé en l'église Saint-Joseph de Limerick en Irlande[136],[137],[138]. Le Irish Times décrit l’événement comme « un hommage normalement réservé aux présidents, aux papes et aux chefs d’État »[139]. Des fans du monde entier se sont déplacés pour rendre hommage[140],[141]. Dolores O'Riordan est enterrée aux côtés de son père Terence O'Riordan, le à Ballybricken dans le comté de Limerick, après une cérémonie à l'église catholique romaine Sainte-Ailbe, réservée à 200 personnes de la famille et amis proches[142],[143].

 
La tombe de Dolores O'Riordan et de son père Terence.

HommagesModifier

Le 15 janvier 2018, The Cranberries, son compagnon Olé Koretsky, Andy Rourke bassiste des The Smiths et le président de l'Irlande Michael D. Higgins sont les premiers à lui rendre hommage[144].

The Cranberries publie sur ses réseaux sociaux : « Nous sommes anéantis par le décès de notre amie Dolores. Elle était un talent extraordinaire et nous nous sentons très privilégiés d'avoir fait partie de sa vie depuis 1989, lorsque nous avons créé The Cranberries. Le monde a perdu une véritable artiste aujourd'hui »[145].

Andrzej Duda, président de la Pologne, rend aussi ses hommages[146] A l'annonce de son décès, le 15 janvier 2018, Dolores O'Riordan apparaît sur l'immense écran 360° surplombant le parquet du Madison Square Garden à New York lors d'un match des Rangers de New York. La photo est publiée le 17 janvier 2018 sur Facebook par le Madison Square Garden[147].

Bono et Johnny Depp rendent un hommage à Dolores O'Riordan, interprétant Linger à la fin de la représentation, au National Concert Hall de Dublin, en Irlande, quelques heures seulement après l'annonce de la mort soudaine de la chanteuse des Cranberries. Bono, Sinead O’Connor, Johnny Depp et Nick Cave offrent à Dolores O’Riordan une ovation debout lors du concert anniversaire de Shane MacGowan, chanteur des The Pogues[148].

Duran Duran, Liz Phair, James Corden, Hozier, le producteur Stephen Street, Liam Ó Maonlaí, Foster the People font partie des nombreux artistes qui rendent hommage à O’Riordan[149],[150],[151].

Spotify, ainsi que Pearl Jam, Elijah Wood, Bryan Adams, Kodaline, THE THE, et beaucoup d'autres artistes expriment leur tristesse après sa perte[152],[153],[154],[58].

U2 se dit « terrassé » par la mort de la chanteuse Dolores O'Riordan et publie : « Elle avait une telle force de conviction ; pourtant elle pouvait parler de la fragilité qui nous habite tous »[155]. Halsey déclare avoir « le coeur brisé. Dolores O’Riordan a eu une influence considérable sur moi »[156]. Michael Stipe et R.E.M. sont « tous attristés, Dolores était un esprit brillant et généreux, doté d'un humour rapide et d'une voix étonnante »[157]. Dave Davies des Kinks, Garbage et Adele rendent hommage à Dolores O'Riordan[158], ainsi que le producteur Canadien Dan Brodbeck[159], Slash, et Graham Hopkins, batteur de Therapy? et batteur pour les deux albums solo de O'Riordan.

Les ventes d’albums de The Cranberries augmentent de 900 % à la suite de la disparition de la chanteuse[160].

Un groupe composé de plusieurs centaines de musiciens jouent Zombie à Saint-Pétersbourg en Russie, le 22 janvier 2018[161].

Le , Lindsey Holmes Publicity publie l'objectif premier du voyage de Dolores O'Riordan de New York où elle résidait, jusqu'à Londres : Dolores O'Riordan était à Londres pour travailler avec Martin « Youth » Glover sur son projet électro-rock D.A.R.K. et une réunion avec BMG à propos d'un nouvel album de The Cranberries[162]. La nuit de sa mort, Dolores O'Riordan avait laissé un message vocal à son ami, directeur général de E7LG-Europe, Dan Waite[163], dans lequel elle proposait de « chanter dessus », sur une reprise de Zombie, que Waite avait précédemment donnée à Dolores pour qu'elle l'écoute et l'accrédite. TMZ a publié ce message vocal le [164]. Le , en hommage, le groupe de heavy metal Bad Wolves sort néanmoins la chanson intitulée Zombie. Le chanteur du groupe de métal déclare avoir fait une mise à jour au texte de la chanson irlandaise, pour l'adapter aux conflits actuels[165]. Le parait leur vidéo clip de la reprise de Zombie. Tous les bénéfices tirés de cette chanson seront reversés aux enfants de Dolores O'Riordan[166], cette initiative de la donation[167] vient d'Allen Kovac, PDG de ilen et ancien manager de The Cranberries.

La chorale PS22 de l'école primaire à Staten Island, New York, chante Dreams des Cranberries en mémoire de Dolores O'Riordan, le 28 janvier 2018[168].

Le segment « In Memoriam » des Grammy Awards 2018 comprend des hommages à de nombreuses icônes de la musique dont Dolores O'Riordan[169],[170].

Le 29 mars 2018, le maire de Limerick, Stephen Keary, remet à sa mère Eileen O'Riordan, le livre de condoléances de Dolores O’Riordan avec plus de 16 000 signatures[171]. Dreams est joué à Croke Park pour 82 000 spectateurs le 19 août 2018, après que Limerick eut remporté la coupe Liam McCarthy durant le championnat d'Irlande de Hurling pour la première fois en 45 ans. La coupe est ensuite apportée par l'équipe au domicile de la famille O'Riordan[172].

Le , Eileen O'Riordan, la mère de Dolores, révèle dans la presse qu'elle était la dernière à avoir parlé au téléphone avec sa fille à h du matin le [173].

Récompenses et nominationsModifier

Au cours de sa carrière avec The Cranberries, Dolores O'Riordan remporte un MTV Europe Music Award en 1995, un prix Juno en 1996, une nomination au Brit Awards pour Groupe International en 1995 et une nomination à un prix JUNO en 1997[174],[175],[176],[177]. Le prix Ivor Novello pour « Accomplissement International », le 19 mai 1997 au Grosvenor House de Londres[178].

En 2008, O'Riordan reçoit un prix EBBA (European Border Breakers Award)[179].

En janvier 2009, O'Riordan est faite marraine honoraire de la Société philosophique universitaire du Trinity College de Dublin[180].

Le , Dolores O’Riordan est nommée « meilleure artiste féminine de tous les temps des charts Alternative Songs de Billboard ». À l’occasion du trentième anniversaire des Charts du Billboard, Dolores figure en tête de la liste des 30 noms. O’Riordan a pris la tête du classement grâce à ses performances dans les Charts tout au long de sa carrière[181].

Le , l'Université de Limerick (UL) a décerné à Dolores O'Riordan la distinction honorifique à titre posthume de docteur en lettres. Ce titre a été remis à Eileen O'Riordan, la mère de la chanteuse Dolores O'Riordan. Noel Hogan, Mike Hogan et Fergal Lawler ont également été honorés lors de la cérémonie[182].

Dolores O'Riordan est nommée à titre posthume pour la 62e édition des Grammy Awards[183],[184].

DiscographieModifier

AlbumsModifier

Solo

CollaborationsModifier

  • Moose - Soon Is Never Soon Enough (1992) (chœur)
  • Touch of Oliver - Carrousel (1993) (chœur)
  • Jah Wobble - The Sun Does Rise (1994) (duo)
  • Luciano Pavarotti - Ave Maria (1996) (duo)
  • Simon Le Bon - Linger (1996) (duo)
  • God Be With You sur la bande-son de The Devil's Own (1997) (en solo)
  • It's Only Rock 'n' Roll (single de différents artistes au bénéfice de A Children's Promise, cover des Rolling Stones) (1999) (chant)
  • Ave Maria sur l'album Songs Inspired by the Passion of the Christ (2004) (en solo)
  • Angels Go To Heaven & The Woodstrip/There's No Way Out (composé par Angelo Badalamenti) sur la bande-son d'Evilenko (2004) (chant)
  • Zucchero - Pure Love (2004) (duo)
  • Jam & Spoon - Mirror Lover (2004) (chant)
  • Angelo Badalamenti - The Butterfly (2006) (chant)
  • Negramaro - Senza fiato (2007) (chant)
  • Centipede Sisters sur la bande-son de la série TV Roll Play 2 (2008)
  • Like a Puppet Show (album de John Malkovich et Eric Alexandrakis) - Cryopian D sur un instrumental du compositeur Eric Alexandrakis (2015) (chœur avec John Malkovich) Mixé par Dolores O'Riordan)
  • Darren Hendley - Angela’s Song sur la bande-son du film produit par NETFLIX en 2018 « Le Noël D’Angela » basé sur le livre Les Cendres D’Angela écrit par Frank McCourt (1996) (chant)

FilmographieModifier

BibliographieModifier

  • (it) Daniele Lucchini, Dolores O'Riordan & The Cranberries : Parole di una star riluttante. Testi commentati, Rome, Arcana, , 288 p. (ISBN 9788892770027).

Notes et référencesModifier

  1. La Rédaction, « Dolores O’Riordan : la voix des Cranberries s’est éteinte », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  2. Florencia, « The Cranberries sont vraiment de retour ! », sur melty, (consulté le ).
  3. « The Cranberries de retour en concert: réservez vos places », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  4. Léa Dubois, « Avec In The End, les Cranberries font leurs adieux à Dolores O’Riordan et à la scène », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  5. « Musique : The Cranberries, point final », sur Franceinfo, (consulté le ).
  6. « Dolores O’Riordan’s Impact and Legacy », sur Irish Humanities Alliance (consulté le ).
  7. (en) « Dolores O’Riordan’s lingering influence », sur America Magazine, (consulté le ).
  8. (en) Tuesday et January 16, « Hopefully she had an idea... », sur www.irishexaminer.com, (consulté le ).
  9. Prisma Média, « Dolores O'Riordan - La biographie », sur gala.fr (consulté le ).
  10. (en) Alec Foege, « Dolores O’Riordan and the Cranberries: Strange Fruit », sur rollingstone.com, The Rolling stone, .
  11. (en) « Terence O'Riordan, father of Cranberries singer, dies », sur Independent.ie (consulté le ).
  12. Trevor Quinn et Edel Hughes, « Dolores O'Riordan's life was a rollercoaster of highs and lows », sur irishmirror, (consulté le ).
  13. (en) « Dolores O'Riordan, lead singer of The Cranberries dies at age 46 », sur NBC News (consulté le ).
  14. a b et c (en) Caroline Sullivan, « Dolores O’Riordan obituary », sur theguardian.com, (consulté le ).
  15. (en-US) Alec Foege, « Dolores O'Riordan and the Cranberries: Strange Fruit », sur rollingstone.com, (consulté le ).
  16. « Mort de Dolores O'Riordan: les blessures profondes de la voix des Cranberries », sur LExpress.fr, (consulté le ).
  17. « Dolores O'Riordan », sur www.belfasttelegraph.co.uk, (consulté le ).
  18. (en) Jardine Malado19 January et 2018, « Irish bishop says Cranberries singer Dolores O'Riordan's music was heavily inspired by her spirituality », sur www.christiantimes.com (consulté le ).
  19. « Congratulations to Laurel Hill Coláiste FCJ, Limerick, Ireland », sur Fidèles Compagnes de Jésus (consulté le ).
  20. (en-GB) Staff Reporter, « Laurel Hill is top secondary school for fifth successive year », sur Limerick Post Newspaper, (consulté le ).
  21. David Raleigh, « Dolores O'Riordan's bold prediction on first day of secondary school », sur irishmirror, (consulté le ).
  22. « On the first day of school she stood up and said: 'My name is Dolores O'Riordan I'm going to be a rock star' Dolores O'Riordan: Limerick Remembers One Of Its OWwn; School pal's memories of 'lovable rogue Dollar'. - Free Online Library », sur www.thefreelibrary.com (consulté le ).
  23. « Early Days Interview: Dolores », sur www.rte.ie, (consulté le ).
  24. (en) « History », sur gael-linn.ie (consulté le ).
  25. (en-US) Nova News Team, « Dolores O'Riordan To Lie In Repose This Sunday In Limerick », sur Nova.ie, (consulté le ).
  26. (en) Lauren Meechan, « Dolores O'Riordan suffered anorexia and depression after being sexually abused as a child », sur Express.co.uk, (consulté le ).
  27. a et b « Cranberries star Dolores O’Riordan reveals she was sexually abused as a child », sur Irish Mirror, (consulté le ).
  28. « Less is more on ‘Something Else,’ The Cranberries’ greatest hits resurrected », sur www.digitaltrends.com, (consulté le ).
  29. « The Cranberries :: Official Website - biography », sur www.cranberries.com (consulté le ).
  30. (en) « Vocalist Dolores O'Riordan, Of The Cranberries, Dies At 46 », sur www.wprl.org (consulté le ).
  31. (en) Tuesday et January 16, « 'My name is Dolores O'Riordan … I'm going to be a rock star'; School friend remembers 'loveable rogue' », sur www.irishexaminer.com, (consulté le ).
  32. (en) Nielsen Business Media Inc, Billboard, Nielsen Business Media, Inc., (lire en ligne).
  33. (en) Will Leahy, « 'Everybody else didn't do it - Dolores did' », sur TheJournal.ie (consulté le ).
  34. Gema, « Biography: Some facts about Dolores », sur Biography, (consulté le ).
  35. (en) « Critic's Notebook: Why The Cranberries' "Dreams" Is One of the Greatest Songs of All Time », sur The Hollywood Reporter (consulté le ).
  36. (en-CA) Bell Média, « Cranberries Singer Dolores O'Riordan Dies At 46 », sur www.iheartradio.ca (consulté le ).
  37. « PressReader.com - Journaux du Monde Entier », sur www.pressreader.com (consulté le ).
  38. (en-US) « From the Archives: 'Passionate, headstrong and determined.' That's how Dolores O'Riordan's bandmates described her in 1994 », sur Los Angeles Times, (consulté le ).
  39. (en-GB) Caroline Sullivan, « Dolores O’Riordan obituary », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  40. a et b Stéphane Plante, « 15 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Dolores O'Riordan », Le Journal de Montréal (consulté le ).
  41. (en) « Gerry Ryan's 2002 interview with Dolores O'Riordan and The Cranberries is poignant, revealing and funny », sur Independent.ie (consulté le ).
  42. (en) « Remember Dolores O’Riordan », sur Memoria (consulté le ).
  43. a et b (en) Dave Simpson, « The Cranberries: how we made Linger », sur The Irish Times (consulté le ).
  44. (en) Deseret News, « Lead Singer's Knee Injury Forces Cancellation of Tour », sur Deseret News, (consulté le ).
  45. (en-US) « The Cranberries' Dolores O'Riordan Was The First Female Vocalist To Win The Hottest 100 », sur Junkee, (consulté le ).
  46. (en-US) « This Video Of The Cranberries Playing 'Zombie' Live In 1994 Is Straight-Up Sublime », sur Junkee, (consulté le ).
  47. « history | triple j hottest 100 - 2008 | triple j », sur www.abc.net.au, (consulté le ).
  48. (en-US) « Biography | Cranberries World » (consulté le ).
  49. (en) Alamy Limited, « Stock Photo - MTV Cranberries », sur Alamy (consulté le ).
  50. (en) MTV News Staff, « Alanis Morissette, Cranberries Tapped For Nobel Concert », sur MTV News (consulté le ).
  51. (en-US) « Nobel Peace Prize Concert (1998.12.11) » (consulté le ).
  52. (en-US) « Dolores performs 4 songs at Vatican | Cranberries World » (consulté le ).
  53. « Rome: Audience de Jean Paul II aux artistes du concert de Noël au Vatican – Portail catholique suisse », sur cath.ch (consulté le ).
  54. (en-US) « Vatican Broadcast Screen Captures | Cranberries World » (consulté le ).
  55. « Dolores O'Riordan », sur The Range Place (consulté le ).
  56. Prisma Média, « La chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, est morte à l'âge de 46 ans - Gala », sur Gala.fr (consulté le ).
  57. (en-CA) Culture et Music, « Cranberries singer Dolores O’Riordan, who has died at age 46, made her second home in Ontario | National Post », (consulté le ).
  58. a et b 顾馨, « Chinese musicians, fans mourn Cranberries singer O'Riordan - Chinadaily.com.cn », sur www.chinadaily.com.cn (consulté le ).
  59. (en-US) « First Vatican Christmas Concert Performance Photos | Cranberries World » (consulté le ).
  60. (en-US) « Christmas before time: Concerto di Natale 2006 | Cranberries World » (consulté le ).
  61. (en-US) « Dolores O’Riordan (The Cranberries) », sur Michael Fitzpatrick, (consulté le ).
  62. Classement de Are You Listening? sur le site de l'IFOP.
  63. (en) Billboard.com.
  64. « Commission Européenne – Communiqué de presse – La fondation Eurosonic/Noorderslag est sélectionnée pour organiser les European Border Breaker Awards en janvier 2010 », sur europa.eu (consulté le ).
  65. (en-GB) Daryl Easlea, « BBC - Music - Review of Dolores O'Riordan - No Baggage », sur www.bbc.co.uk (consulté le ).
  66. (en) Alamy Limited, « Stock Photo - Former Cranberries singer Dolores O'Riordan shoots the video for her new single, 'The Journey', on location at Howth Beach Pier », sur Alamy (consulté le ).
  67. (en) « 'I will remember every moment I shared with this beautiful soul' - Bressie leads tributes to Dolores O'Riordan », sur Independent.ie (consulté le ).
  68. « ShowBiz Ireland - The Reunited Cranberries Trinity... », sur www.showbiz.ie (consulté le ).
  69. « Les Cranberries remettent ça », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  70. a et b (en-GB) « Dolores O'Riordan, One of Limericks Most Loved people », sur I Love Limerick, (consulté le ).
  71. (en) « The Cranberries Setlist at Movistar Arena, Santiago », sur setlist.fm (consulté le ).
  72. Musique-radio, « The Cranberries : Dolores O'Riordan comme Whitney Houston », sur Musiqueradio (consulté le ).
  73. « Les Cranberries annulent leur tournée française ! - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  74. (pl) « Wiadomości - Summary of the grand show inaugurating Polish Presidency of the Council of the European Union - Kulturalna Warszawa », sur Kultruralna Warszawa (consulté le ).
  75. (en) « Big Inauguration / Intro / biweekly.pl », sur www.biweekly.pl (consulté le ).
  76. (it) Chiara B, « Sanremo 2012: Cranberries ospiti della serata finale, video », sur MelodicaMente, (consulté le ).
  77. (en-US) « Dolores sang for the Pope tonight at “Concerto di Natale” | Cranberries World » (consulté le ).
  78. « Foto 2013 – Concerto di Natale », sur www.concertodinatale.it (consulté le ).
  79. « The Cranberries: Something Else », sur Music Waves (consulté le ).
  80. a et b (en) « Dolores O'Riordan Back Problems Canceled The Cranberries US Tour in July », sur Music (consulté le ).
  81. « Les Cranberries annulent leur tournée européenne », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  82. « You are being redirected... », sur www.alternativenation.net (consulté le ).
  83. « "In the End" : The Cranberries dévoile une ballade poignante en forme d'adieu », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  84. « A revoir : le dernier live de Dolores O'Riordan à New York, le mois dernier », sur Les Inrocks (consulté le ).
  85. « Dolores O'Riordan, chanteuse du groupe The Cranberries, est morte », sur Les Inrocks (consulté le ).
  86. Le Point magazine, « Politique, le rap d'Eminem cible l'Amérique de Trump », sur Le Point, (consulté le ).
  87. (en) Peter McGoran, « The Cranberries », sur Hot Press, Irelande (consulté le ).
  88. « PHOTOS - Dolores O'Riordan entre Andy Rourke (The Smiths) et son amoureux Olé Koretsky, photo Instagram du groupe D.A.R.K le 1er janvier 2017. Le trio collaborait depuis », sur www.purepeople.com (consulté le ).
  89. « Weltkulturerbe Völklinger Hütte: The Smiths », sur www.voelklinger-huette.org (consulté le ).
  90. Par A.-C. D. Le 19 janvier 2018 à 15h29 et Modifié Le 19 Janvier 2018 À 17h02, « Décès de Dolores O’Riordan des Cranberries : l’hommage déchirant de son compagnon », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  91. (en) « D.A.R.K.: Science Agrees », sur Pitchfork (consulté le ).
  92. (en-US) admin, « D. A. R. K. Science Agrees Signed vinyl LP Cranberries Dolores ORiordan The Smiths », sur Signed Vinyl Album (consulté le ).
  93. « The Cranberries : L’hommage déchirant du compagnon de Dolores O’Riordan », sur parismatch.be, (consulté le ).
  94. Dolores O'Riordan des Cranberries : les blessures d'une mère et d'une artiste - Madame Figaro, 15 janvier 2018.
  95. (en) « 'The Cranberries have broken the all-important American market. », sur The Independent, (consulté le ).
  96. (en) « The Coach House - Dolores O'Riordan's former home and a Clare castle » [archive du ], sur The Independent, (consulté le ).
  97. a et b (en) Colin Coyle, « Changing her tune » [archive du ], sur The Times, (consulté le ).
  98. (en) John O'Mahony, « Rock superstar's close links with Kerry » [archive du ], sur Killarney Today, (consulté le ).
  99. (en) Andrew Moore, « Incredible five-bedroom Dublin home once owned by Irish music legend » [archive du ], sur Ireland Calling, (consulté le ).
  100. (en-US) Jane Stevenson, « Ex-Cranberries singer planning to live here full-time » [archive du ], sur The Peterborough Examiner, (consulté le ).
  101. (en-US) Jay Nutt, « Cranberries' Dolores O'Riordan dies at 46 » [archive du ], sur The Peterborough Examiner, (consulté le ).
  102. (en) Aodh Ó Coileáin, « Dolly's Folly in Dingle », sur Raidió Teilifís Éireann, (consulté le ).
  103. (en-GB) « Dolores O'Riordan, lead singer with the Cranberries – obituary », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le ).
  104. (en) « The Rich List Entertainers », sur Independent.ie (consulté le ).
  105. a et b « Le choc : Dolores O’Riordan chanteuse des Cranberries est morte », sur Concertlive.fr actualité concerts et festivals, (consulté le ).
  106. « pounds 2m will buy O'Riordan's luxury home. - Free Online Library », sur www.thefreelibrary.com (consulté le ).
  107. (en-CA) Joli says, « Kawartha Lakes remembers Delores O'Riordan, proud mother and 90s rock icon », sur Lindsay Advocate, (consulté le ).
  108. a et b David Maher, « The sleepy Canadian town where Dolores O'Riordan found peace », sur irishmirror, (consulté le ).
  109. (en) Frances Mulraney, « Remembering the demons that lingered for Dolores O’Riordan on anniversary of her death », sur Irish Central, (consulté le ).
  110. (en-GB) « Tragic life of Cranberries singer Dolores O’Riordan who died aged just 46 », sur The Sun, (consulté le ).
  111. « PressReader.com - Journaux du Monde Entier », sur www.pressreader.com (consulté le ).
  112. (en-GB) « Dolores O’Riordan: A tribute to the punk queen who rocked the world », sur Extra.ie, (consulté le ).
  113. (en) « Cranberries star Dolores 'very vulnerable' after splitting from husband of 20 years, her mother reveals », sur Independent.ie (consulté le ).
  114. Sarah Curran, « Dolores O'Riordan was separated from her three children when she died », sur rsvp, (consulté le ).
  115. (en) « Dolores makes a transfer to Manhattan », sur Independent.ie (consulté le ).
  116. David Raleigh, « Why Dolores it always rain on me? Singer looks glum on country walk in downpour day after her new love was revealed », sur irishmirror, (consulté le ).
  117. (en-GB) « Get to know Ole Koretsky, the boyfriend of Dolores O'Riordan who died aged 46 », sur The Scottish Sun, (consulté le ).
  118. (en) JellyPages.com, « The voice from Beyond the grave », sur JellyPages.com (consulté le ).
  119. (en) Andrew Williams, « The Cranberries lead singer Dolores O’Riordan, 45, on the band’s new album, The Voice and being chased by a bear », (consulté le ).
  120. (en-GB) « Dolores O'Riordan, lead singer of The Cranberries, dies aged 46 », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  121. « Dolores O'Riordan avant sa mort », sur Classic 21, (consulté le ).
  122. Jessica Gibb et Frances Kindon, « Dolores O'Riordan was 'dreadfully depressed' in the weeks before sudden death », sur mirror, (consulté le ).
  123. a et b (en) Haroon Siddique, « Dolores O'Riordan dies aged 46 » [archive du ], sur The Guardian, (consulté le ).
  124. (en) « Cranberries singer Dolores O'Riordan dies suddenly aged 46 » [archive du ], sur BBC News, (consulté le ).
  125. Oisin Feeney, « Mother of Dolores O'Riordan speaks out at 'Love Both Vote No' rally », sur Buzz.ie (consulté le ).
  126. « 21 », sur https://www.rollingstone.com/music/music-news/dolores-oriordan-inside-cranberries-singers-final-days-125322/.
  127. (en-GB) Ben Beaumont-Thomas, « Dolores O'Riordan, lead singer of the Cranberries, dies aged 46 », sur theguardian.com, The Guardian, (consulté le ).
  128. (en-GB) « Dolores O'Riordan died by drowning in bath due to alcohol intoxication, inquest hears », sur independent.co.uk, The Independent, (consulté le ).
  129. La chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, est morte par noyade accidentelle, Le Monde, 16 septembre 2018.
  130. Reuters.com.
  131. « Les causes de la mort de la chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan révélées », sur Public.fr (consulté le ).
  132. Par Le Parisien avec AFPLe 6 septembre 2018 à 14h54, « La chanteuse des Cranberries est morte par noyade accidentelle », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  133. « "The Cranberries" : Dolores O'Riordan est morte noyée, révèle l'enquête criminelle », sur Marie Claire (consulté le ).
  134. (en-US) « Cranberries singer Dolores O'Riordan died in accident, reports inquest », sur Boing Boing, (consulté le ).
  135. (en) « Dolores O’Riordan Funeral Opens Three Days of Mourning in Ireland », sur pastemagazine.com, (consulté le ).
  136. (en-GB) « mourners gather as coffin of Cranberries' Dolores O'Riordan is taken into church », sur The Sun, (consulté le ).
  137. A. F. P. agence, « Dolores O'Riordan: des milliers de fans lui rendent hommage avant son enterrement mardi », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  138. « Hommage à la chanteuse des Cranberries », 24Heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le ).
  139. (en) David Raleigh, « Thousands file past open coffin of Dolores O’Riordan in her native Limerick », sur The Irish Times (consulté le ).
  140. (en) « Mourners in Ireland pay respects to Cranberries' Dolores O'Riordan », sur USA TODAY (consulté le ).
  141. (en) « Dolores O’Riordan Funeral Opens Three Days of Mourning in Ireland », sur pastemagazine.com, (consulté le ).
  142. (en-GB) Henry McDonald Ireland (correspondent), « Dolores O’Riordan funeral: mourners pay tribute to Cranberries singer », sur theguardian.com, The Guardian, (consulté le ).
  143. « La chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, sera enterrée mardi en Irlande », sur Franceinfo, (consulté le ).
  144. « The Cranberries : L’hommage déchirant du compagnon de Dolores O’Riordan », sur parismatch.be, (consulté le ).
  145. (en-US) Daniel Kreps et Daniel Kreps, « Dolores O'Riordan, the Cranberries Singer, Dead at 46 », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  146. « Polish president pays tribute to Cranberries singer », sur Polskie Radio dla Zagranicy (consulté le ).
  147. (en-US) « Dolores on giant screen at MSG in NYC | Cranberries World » (consulté le ).
  148. « Bono pays emotional tribute to singer », sur NewsComAu, (consulté le ).
  149. (en-US) « Music World Mourns Cranberries Singer Dolores O'Riordan », sur TheWrap, (consulté le ).
  150. (en) Carly Ledbetter, « Celebrities React To The Death Of Dolores O'Riordan », sur HuffPost, (consulté le ).
  151. (en-US) Rolling Stone et Rolling Stone, « Cranberries Producer Stephen Street Remembers Dolores O'Riordan », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  152. entertainment, « A huge number of fans, musicians and celebs pay tribute to Dolores O'Riordan », sur Entertainment.ie (consulté le ).
  153. « Music Stars Pay Tribute to Cranberries Singer Dolores O'Riordan », sur Billboard (consulté le ).
  154. « Pearl Jam & Garbage Members Pay Tribute To Cranberries’ Dolores O’Riordan », sur www.alternativenation.net (consulté le ).
  155. Emma McMenamy, « U2 pay tribute to 'Limerick's bel canto' Dolores O'Riordan », sur irishmirror, (consulté le ).
  156. (en-US) « Celebrities React To Dolores O'Riordan's Death », sur WQKL-FM, (consulté le ).
  157. (en-US) « U2 And R.E.M. Join Rock Icons Honouring The Cranberries' Dolores O'Riordan », sur Pedestrian TV, (consulté le ).
  158. (en) « Best Coast, Liz Phair, More React to Death of the Cranberries’ Dolores O’Riordan », sur Pitchfork (consulté le ).
  159. (en) The London Free Press Updated: January 15 et 2018, « Fanshawe College?s Dan Brodbeck mourns Cranberries star Dolores O?Riordan as friend, colleague | Calgary Herald », (consulté le ).
  160. (en) « Cranberries sales jump 900k% after Dolores O'Riordan’s death », sur IrishCentral.com, (consulté le ).
  161. « [Zapping 21] Le plus "grand" hommage à Dolores O'Riordan », sur Classic 21, (consulté le ).
  162. (en-GB) « Dolores O'Riordan's management reveal singer's Cranberries wish before her death », sur thesun.ie, The Irish Sun, (consulté le ).
  163. (en-US) « Dan Waite named MD of Eleven Seven Label Group in Europe », sur musicbusinessworldwide.com, Music Business Worldwide, (consulté le ).
  164. « Recording of Final Voicemail from Cranberries Singer Dolores O'Riordan Emerges », sur billboard.com (consulté le ).
  165. (en-US) « Interview: Bad Wolves; Tommy Vext talks about new album, Dolores O'Riordan, the music industry and moreMetal Insider », sur metalinsider.net, (consulté le ).
  166. (en) Scott Munro, « Bad Wolves cover Zombie by The Cranberries in memory of Dolores O’Riordan », sur teamrock.com, (consulté le ).
  167. « 'Zombie' Reanimated: How Bad Wolves' Cover of a '90s Rock Classic Became One of the Country's Best-Selling Songs », sur Billboard (consulté le ).
  168. (en) « WATCH: Children's choir pay touching tribute to Dolores O'Riordan with cover of 'Dreams' », sur Independent.ie (consulté le ).
  169. (en) « Grammys Exclude Mark E. Smith, France Gall, More From 2018 “In Memoriam” », sur Pitchfork (consulté le ).
  170. (en-US) « New York, New York: Grammys channel Big Apple with glam and glitz », sur NewscastStudio (consulté le ).
  171. (en-GB) Alan Jacques, « Book of condolences for Dolores O'Riordan brings comfort to her family », sur Limerick Post Newspaper, (consulté le ).
  172. (en) David Raleigh, « Childhood home of Dolores O’Riordan welcomes Liam MacCarthy Cup », sur The Irish Times (consulté le ).
  173. (en-GB) « Dolores O'Riordan's heartbroken mum reveals Cranberries star was tortured by fame », sur thesun.ie, The Irish Sun, (consulté le ).
  174. (en) « Dolores O'Riordan's timeline with The Cranberries after news that she has passed away », sur The Irish Sun, (consulté le ).
  175. (de) « Where are they now? Juno Award winners from 1996 », sur news.yahoo.com (consulté le ).
  176. (en-GB) Alice Vincent, « Dolores O'Riordan, singer with The Cranberries, has died aged 46 », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le ).
  177. « 1997 | Producer of the Year | Bruce Fairbairn (The Cranberries, Co-Producers) », sur The JUNO Awards (consulté le ).
  178. (en) rollo, « Ivor Novello Awards – The 1990s », sur Music for stowaways, (consulté le ).
  179. Axelle Choffat et Mis à jour le 16/01/18 11:17, « Avec sa fille », sur www.linternaute.com (consulté le ).
  180. (en-US) « The Day The Cranberries Reunited in Trinity », sur www.universitytimes.ie (consulté le ).
  181. « Dolores O'Riordan, Alanis Morissette, Hayley Williams & More: The Top 30 Female Artists in the Alternative Songs Chart's History », sur Billboard (consulté le ).
  182. (en) « The Cranberries will receive an honorary doctorate from University of Limerick », sur IrishCentral.com, (consulté le ).
  183. « Grammy Awards 2020 : découvrez la liste complète des nommés ! - Voltage - Connectée à Paris », sur www.voltage.fr (consulté le ).
  184. « Les nommés pour les prochains Grammy Awards sont connus », sur Classic 21, (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :