Michael D. Higgins

président de l'Irlande depuis 2011

Michael D. Higgins
Mícheál D. Ó hUigínn
Illustration.
Michael D. Higgins en 2015.
Fonctions
Président de l'Irlande
En fonction depuis le
(11 ans et 19 jours)
Élection
Réélection
Premier ministre Enda Kenny
Leo Varadkar
Micheál Martin
Prédécesseur Mary McAleese
Ministre des Arts, de la Culture et
du Gaeltacht

(2 ans, 6 mois et 11 jours)
Premier ministre John Bruton
Gouvernement 24e
Prédécesseur Bertie Ahern (intérim)
Lui-même
Successeur Síle de Valera

(1 an, 10 mois et 5 jours)
Premier ministre Albert Reynolds
Gouvernement 23e
Prédécesseur John P. Wilson
Successeur Bertie Ahern (intérim)
Lui-même
Maire de Galway

(9 mois et 12 jours)
Prédécesseur Angela Lynch-Lupton
Successeur Michael Leahy

(11 mois et 17 jours)
Prédécesseur Claude Toft
Successeur Pat McNamara
Biographie
Nom de naissance Michael Daniel Higgins
Date de naissance (81 ans)
Lieu de naissance Limerick (Irlande)
Nationalité Irlandaise
Parti politique Fianna Fáil
(avant 1968)
Parti travailliste
(1968-2011)
Diplômé de Université de Galway
Université de Bloomington
Université de Manchester
Profession Universitaire
Résidence Áras an Uachtaráin (Dublin)

Michael D. Higgins
Présidents d'Irlande

Michael Daniel Higgins (en irlandais : Micheál Dónal Ó hUigínn), né le à Limerick, est un homme d'État et poète irlandais, président de l'Irlande depuis le .

Parlementaire, ministre de la Culture à deux reprises, il remporte l'élection présidentielle du . L'égalité sociale, l'inclusion sociale, l'anti-sectarisme, la lutte contre le racisme et la réconciliation sont les domaines majeurs de ses interventions politiques[1],[2]. Il se pose également comme défenseur des droits des femmes et des droits LGBT en Irlande[3].

BiographieModifier

Enfance et étudesModifier

Michael D. Higgins naît à Limerick, en Irlande. Son père, alcoolique, connaît de graves problèmes de santé, ce qui pousse sa mère à l'envoyer chez un oncle, agriculteur de profession. Ses deux sœurs, quant à elles, restent à Limerick.

Grâce à un prêt d'un bienfaiteur, le jeune Higgins étudie au collège Saint Flannan, à Ennis, puis à l'université nationale d'Irlande à Galway ; s'ensuit un passage à l'université de l'Indiana à Bloomington, puis à l'université de Manchester[4].

C'est lors de ses études que naît son engagement politique : il est élu président de la NUI Galway Students' Union (« syndicat étudiant de l'université nationale d'Irlande à Galway »), de 1964 à 1965[4]. Il est chargé de cours en sciences politiques par la suite.

LanguesModifier

Outre l'anglais, le président Higgins parle couramment le gaélique irlandais et s'exprime couramment en espagnol, même dans des discours complexes. Pendant l'été 2012, il a passé trois semaines à s'inscrire à un cours pour étrangers organisé par l'Université internationale Menéndez Pelayo dans la ville espagnole de Santander afin de perfectionner son niveau d'espagnol comme s'il n'était qu'un étudiant de plus, malgré son statut de chef de État irlandais[5]. Le , il adresse un discours de félicitation en espagnol au Président Andrés Manuel López Obrador à l'occasion de l'anniversaire de l’indépendance du Mexique[6],[7].

Vie personnelleModifier

Michael D. Higgins est marié à Sabina Coyne depuis 1974 et ils ont quatre enfants[8]. Sabina Coyne a été membre fondatrice du Focus Theatre et du Stanislavsky Studio à Dublin[9].

Engagement militant et politiqueModifier

Michael D. Higgins a enseigné les sciences politiques et la sociologie à l'Université nationale d'Irlande et aux États-Unis. Son intérêt pour l'égalité et la justice l'a amené à entrer dans la vie publique[10], son engagement radical en faveur des droits de l'homme, de la paix et de la justice dans des endroits tels que le Nicaragua, El Salvador et le Cambodge, ainsi que son plaidoyer en faveur de questions progressistes telles que l'égalité de rémunération pour les femmes et les droits des personnes handicapées, sont restés constants, mais il s'est adouci au fil des ans pour accepter le gouvernement de la coalition[4].

Présidentielle de 2011Modifier

Il a été désigné candidat à l'élection présidentielle irlandaise de 2011 le au cours d'une réunion du comité national exécutif et du groupe parlementaire travaillistes[11]. Il avait fait part de son intention pour cette candidature en et a défait deux autres candidats, Fergus Finlay, président de l'association caritative Barnardo's, et Kathleen O'Meara, anciennement sénatrice.

Il remporte le scrutin avec 56,8 % des voix, à l'occasion du quatrième décompte, défaisant l'homme d'affaires indépendant Seán Gallagher. Il était arrivé en tête du premier décompte avec 39,6 % des suffrages, onze points devant Gallagher. Il est le premier travailliste élu Président de l'Irlande.

Lors de son premier discours après la proclamation des résultats, qu'il entame et achève en irlandais, langue qu'il parle couramment, il assure vouloir être « le président de tout le peuple » et renonce donc à être membre du Parti travailliste, car, selon lui, « la présidence est une fonction indépendante ».

Président d'IrlandeModifier

Le , il est investi de sa charge lors d'une cérémonie au château de Dublin.

Le , il est invité par la reine britannique Élisabeth II au château de Windsor. C'est la première fois qu'un chef d'État irlandais est reçu en visite d'État au Royaume-Uni[12].

En , sur avis du gouvernement, il a officiellement gracié Maolra Seoighe, reconnaissant une erreur judiciaire. C'est la première grâce accordée par un président irlandais, relatif a un évènement antérieur à l'indépendance de l'Irlande en 1922[13].

Le président Higgins a fait de la promotion d'une société plus inclusive une pierre angulaire de son travail, éclairé par sa ferme conviction que chacun en Irlande a une contribution précieuse à apporter et que la société est renforcée lorsqu'elle soutient et est façonnée par une diversité d'expériences et points de vue[14],[15].

En plus de son travail en tant que conférencier, représentant du public et président de l'Irlande, Michael D. Higgins est écrivain et poète. Il a contribué à de nombreux ouvrages, couvrant divers aspects de la politique, de la sociologie, de l'histoire et de la culture de l'Irlande[16].

Il appelle en 2022 les pays de l'Union européenne à cesser de faire obstruction à la levée des brevets des vaccins contre la Covid-19 et à se montrer plus solidaires des pays pauvres[17].

PoésieModifier

Michael D. Higgins a publié quatre recueils de poésie,

  • The Betrayal, Salmon, Galway, 1990
  • The Season of Fire, Brandon, Dingle, 1993
  • An Arid Season, 2004
  • New and Selected Poems, Liberties Press, Dublino, 2011

Notes et référencesModifier

  1. (en) Ciarán D'Arcy, « President Higgins laments hate and racism in Christmas address », sur The Irish Times (consulté le )
  2. (en) Office of the President of Ireland, « Special Initiatives Achieving Equality », sur president.ie (consulté le )
  3. « En Irlande, le très populaire président Higgins candidat à sa réélection », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. a b et c (en) « Michael D. Higgins », sur Encyclopedia Britannica (consulté le ).
  5. (es) Alejandra Agudo, « Vacaciones en español para el presidente de Irlanda », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le ).
  6. (es) Pedro Domínguez, « La Mañanera. ¿Qué dijo AMLO en la conferencia de hoy 24 de septiembre? », Milenio, (consulté le ).
  7. (es) « Presume AMLO felicitación del presidente de Irlanda por la Independencia de México », sur El Debate (consulté le ).
  8. (en) Amy Donohoe, « Things you don't know about Michael D. Higgins ahead of special Late Late Show », sur DublinLive, (consulté le )
  9. « President Michael D Higgins, Irish Centre for Human Rights: About the Irish Centre for Human Rights, NUI Galway », sur www.nuigalway.ie (consulté le )
  10. (en) « President of Ireland, Michael D. Higgins (Sociologist) », sur Sociological Association of Ireland (consulté le ).
  11. (en) « Michael D Higgins wins Labour Áras nomination », RTÉ, .
  12. Florentin Collomp, « Visite historique du président irlandais à Londres », Le Figaro, jeudi , page 8.
  13. « Pardon granted to man executed over Mám Trasna murders », RTÉ.ie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. (en) Office of the President of Ireland, « Special Initiatives Achieving Equality », sur president.ie (consulté le )
  15. (en) « President Higgins calls on Ireland to continue supporting the LGBT+ community », sur GCN, (consulté le )
  16. (en) « President of Ireland, Michael D. Higgins (Sociologist) », sur SOCIOLOGICAL ASSOCIATION OF IRELAND (consulté le )
  17. Thomas Lemahieu, « Irlande. Le président Michael D. Higgins appelle à lever les brevets sur les vaccins », sur L'Humanité,

AnnexesModifier

Articles connexesModifier