Un dargah (en persan: درگاه , en turc: dergah) est un sanctuaire construit sur la tombe d'un personnage, souvent un soufi, vénéré pour sa sainteté et sa piété.

Au sens littéral, le terme signifie « emplacement de la porte » et peut renvoyer, en Perse, à un palais royal[1]. Il a toutefois très souvent le sens de mausolée ou de tombeau, en particulier dans le sous-continent indien, mais aussi en Iran et en Turquie.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Dargāh »” in Encyclopaedia of Islam, Second Edition, 2012 [2007]. (Consulté le 4 décembre 2019 - Lire en ligne)

Articles connexesModifier

Voir aussiModifier