Ouvrir le menu principal

Mohammad Ali Amir-Moezzi

Mohammad Ali Amir-Moezzi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Prix de la Fondation Pierre-Antoine-Bernheim (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Mohammad Ali Amir-Moezzi (en persan : محمد علي أمير معزي), né le 26 janvier 1956 à Téhéran, est un universitaire, historien et islamologue français, spécialiste du chiisme.

BiographieModifier

Diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) et docteur d'État en islamologie de l'École pratique des hautes études (EPHE) et de l'université Sorbonne-Nouvelle, il occupe, à l'École pratique des hautes études, le poste de directeur d'étude en islamologie classique, jadis détenu par Louis Massignon, Henry Corbin et Daniel Gimaret. Sa direction d'études intitulée « Exégèse et théologie de l’islam shi’ite » est la seule consacrée au chiisme dans le monde académique occidental[1].

Membre du comité éditorial de plusieurs revues académiques et professeur invité dans plusieurs universités d'Amérique du Nord, d'Europe et du Proche-Orient, il est membre de l’Académie ambrosienne depuis 2015[2].

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Le Guide divin dans le shi’isme originel. Aux sources de l’ésotérisme en Islam, Paris, éd. Verdier, coll. « Islam Spirituel », 1992[5].
  • Qu’est-ce que le shî’isme ? (avec Christian Jambet), Paris, éd. Fayard, coll. « Histoire de la pensée », 2004[6].
  • La Religion discrète : croyances et pratiques spirituelles dans l'islam shi’ite, Paris, éd. Vrin, coll. « Textes et Traditions », 2006[7].
  • Petite histoire de l’islam (avec Pierre Lory) Paris, Éditions J'ai Lu, coll. « Librio », 2007.
  • (en) Revelation and Falsification: The Kitâb al-Qirâ’ât of Ahmad ibn Muhammad al-Sayyârî (texte établi, traduit et commenté), Leyde, éd. Brill, série « Texts and Studies on the Quran », 2009[8].
  • Le Coran silencieux et le Coran parlant. Sources scripturaires de l'islam entre histoire et ferveur, Paris, CNRS Éditions, 2011[9], (trad. italienne de C. Baffioni Il Corano silente, il Corano parlante - Le fonti scritturali dell'Islam fra storia e fervore, Roma, Istituto per l'Oriente Carlo Alfonso Nallino, 2018).
  • La Preuve de Dieu. La mystique shi’ite à travers l’œuvre de Kulayni, IXe – Xe siècle, Paris, Éditions du Cerf, coll. « Islam, nouvelle approche », 2018[10].

Direction d’ouvrages collectifsModifier

  • Le Voyage initiatique en terre d’Islam. Ascensions célestes et itinéraires spirituels [sous la dir. de], Louvain-Paris, éd. Peeters, 1997.
  • Lieux d’islam. Cultes et cultures de l’Afrique à Java [sous la dir. de], Paris, éd. Autrement, coll. « Monde » n° 91, 1998 et 2005.
  • L’Orient dans l’histoire religieuse de l’Europe. L’invention des origines (co-éditeur avec John Scheid), Turnhout, éd. Brepols, 2000.
  • Autour du regard. Mélanges Daniel Gimaret (co-éditeur avec Denise Aigle, Éric Chaumont et Pierre Lory), Louvain-Paris, éd. Peeters, 2003.
  • Henry Corbin. Philosophies et sagesses des religions du Livre (co-éditeur avec Christian Jambet et Pierre Lory), Turnhout, éd. Brepols, 2005.
  • Dictionnaire du Coran [sous la dir. de], Paris, éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2007.
  • Le Shi’isme imamite : 40 ans après. Hommage à Etan Kohlberg (co-éditeur avec Meir Bar-Asher et Simon Hopkins), Turnhout, éd. Brepols, 2008.
  • Pensée grecque et sagesse orientales. Mélanges offerts à Michel Tardieu (co-éditeur avec Jean-Daniel Dubois, Christelle Jullien et Florence Jullien), Turnhout, éd. Brepols, 2009.
  • De l’Antiquité tardive au Moyen Âge : Études de logique aristotélicienne et de philosophie grecque, syriaque, arabe et latine offertes à Henri Hugonnard-Roche (ouvrage collectif), Paris, Vrin, 2014.
  • Controverses sur les écritures canoniques de l'islam (co-éditeur avec Daniel De Smet), Paris, Éditions du Cerf, 2014.
  • L’Ésotérisme shi’ite, ses racines et ses prolongements [sous la dir. de], Turnhout, éd. Brepols, 2017.
  • Le Coran des historiens (co-éditeur avec Guillaume Dye), Paris, Éditions du Cerf, 2019[11].

Notes et référencesModifier

  1. « Mohammad Ali Amir Moezzi », sur babelio.com
  2. a b c d e et f « Mohammad Ali Amir-Moezzi », sur vjf.cnrs.fr
  3. « Académie des inscriptions et belles-lettres. Lettres d'information 179 », sur aibl.fr
  4. « Prix Lequeux 2008 », sur institut-de-france.fr
  5. Pierre Lory, « Mohammad Ali Amir-Moezzi, Le Guide divin dans le shî'isme originel. Aux sources de l'ésotérisme en Islam », Revue de l'histoire des religions,‎ , p. 224-225 (lire en ligne)
  6. Yann Richard, « Mohammad-Ali Amir-Moezzi et Christian Jambet, Qu'est-ce que le shî'isme ? », Abstracta Iranica, vol. 27,‎ (lire en ligne)
  7. Denis Hermann, « Mohammad-Ali Amir-Moezzi, La religion discrète. Croyances et pratiques spirituelles dans l’islam shi’ite », Abstracta Iranica, vol. 29,‎ (lire en ligne)
  8. Mohammed Hocine Benkheira, « Mohammad Ali Amir-Moezzi, Revelation and Falsification, The Kitāb al-qirā’āt of Aḥmad b. Muḥammad al-Sayyārī », Revue de l'histoire des religions,‎ , p. 112-114 (lire en ligne)
  9. Jan M.F. Van Reeth, « Mohammad Ali Amir-Moezzi, Le Coran silencieux et le Coran parlant : nouvelles perspectives sur les origines de l’islam », Revue de l'histoire des religions,‎ , p. 385-402 (lire en ligne)
  10. Mahnaz Shirali, « Mohammad Ali Amir-Moezzi, La preuve de Dieu. La mystique shi’ite à travers l’œuvre de Kulaynî (IXe-Xe siècle) », MIDÉO, vol. 34,‎ , p. 354-358 (lire en ligne)
  11. Jean-Christophe Buisson, « La vérité sur le Coran », sur lefigaro.fr,

Liens externesModifier