Dambach

commune française du département du Bas-Rhin

Dambach
Dambach
Monument aux morts et église de Dambach
Blason de Dambach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains
Maire
Mandat
Joël Herzog
2020-2026
Code postal 67110
Code commune 67083
Démographie
Gentilé Dambachois [1]
Population
municipale
754 hab. (2019 en diminution de 3,46 % par rapport à 2013)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 13″ nord, 7° 37′ 54″ est
Altitude Min. 215 m
Max. 567 m
Superficie 30,5 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Reichshoffen
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Dambach
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Dambach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dambach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dambach

Dambach est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Elle se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Dambach est située dans le Nord de l'Alsace, à proximité immédiate de l'Allemagne et de la Lorraine.

La commune est limitrophe de Windstein, Lembach, Sturzelbronn, d'Obersteinbach et de Niederbronn-les-Bains.

Linguistiquement, la commune est coupée en deux, étant en zone francique rhénane à l'ouest et alémanique à l'est.

Écarts et lieux-ditsModifier

La commune se compose des villages de Dambach et Neunhoffen, ainsi que des hameaux de Wineckerthal et du Neudoerfel.

Communes limitrophesModifier

Géologie et reliefModifier

Commune membre du Parc naturel régional des Vosges du Nord, dans le fond de la vallée du Schwarzbach.

Le Parc, créé en 1975, a été classé Réserve mondiale de la biosphère en 1989.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

SismicitéModifier

Commune située dans une zone de sismicité modérée[2].

Hydrographie et les eaux souterrainesModifier

Cours d'eau traversant la commune :

  • les Ruisseaux Neudoerforbach[3], Steinbach[4], Etang[5].

ClimatModifier

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[6].

Voies de communications et transportsModifier

Voies routièresModifier

  • D653 vers Niederbronn-les-Bains[7],
  • D27 vers Haguenau,
  • D87 vers Philippsbourg,
  • D3 vers Niederstenbach.

Transports en communModifier

DistanceModifier

Ville Haguenau Strasbourg Metz Stuttgart Munich Paris Lyon Marseille
Distance 30 km 66 km 134 km 159 km 381 km 460 km 550 km 861 km

Source : itinéraire le plus court

IntercommunalitéModifier

Commune membre de la Communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Dambach est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[8],[9],[10]. La commune est en outre hors attraction des villes[11],[12].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (89,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (89,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (89,2 %), prairies (5,3 %), zones agricoles hétérogènes (3,3 %), zones urbanisées (2,2 %)[13].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[14].

Commune couverte par le Plan d'occupation des sols (PLUi) du Pays de Niederbronn-les-Bains[15].

ToponymieModifier

Le village s'est dénommé successivement Tambaum, Tambach puis enfin Dambach ou Tambach. Le nom de la commune pourrait provenir de l'allemand Dambock signifiant Daim bien que la vallée ne soit pas habitée par cet animal. Il pourrait également dériver du haut-allemand Tamm signifiant la digue. Cette dernière semble plus probable puisque le village se situe dans une vallée inondable entourée de digues et de barrages. Le suffixe Bach (ruisseau) rappelle le cours d'eau du Schwarzbach parcourant la vallée.

HistoireModifier

En 1280, Dambach appartient aux seigneurs de Windstein puis, au XIVe siècle, à la seigneurie de Bitche. Celle-ci cède le village aux sires de Hohenfels avec le château du même nom.

Au XIVe siècle, le village tombe sous la domination des Ettendoff, seigneurs de Sturzelbronn.

Au XVe siècle, le village passe sous protection de l'évêché de Strasbourg, à la suite de l'extinction du seigneurat des Ettendoff.

Après la Révolution française, le village est rattaché au canton de Niederbronn-les-Bains en 1790. La région est un des sites antiques les plus anciens du canton. On a trouvé des blocs de rocher comportant des stries.

Dans les années 1930, la mise en place de la ligne Maginot, entraine l'aménagement de la rivière, le Swartzbach, des barrages permettent d'inonder la vallée en cas d'intrusion des troupes ennemies.

HéraldiqueModifier


Les armes de Dambach se blasonnent ainsi :
« D'or à la fasce de gueules. »[16],[17].


Au XVe siècle, le village appartenait à la famille de Schœneck de laquelle sont issues les armes. À l'époque, les chevaliers des seigneurs portaient une écharpe de la même couleur que la fasce du blason (ici le rouge) autour de leur ceinture. Le jaune d'or symbolise la noblesse, l'intelligence, la vertu alors que le rouge de la fasce de gueules représente le désir de servir sa patrie. Les armes de Dambach ont une grande similitude avec celle de Falkenstein.

Politique et administrationModifier

Liste des maires[18]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2014 En cours Joël Herzog [19]
Réélu pour le mandat 2020-2026
   
2008 2014 Martial Neusch[20]    
2001 2008 Simone Wambst    
1989 2001 Gilbert Wambst    
1965 1989 Camille Neusch    
1947 1965 Eugène Dirié    
1945 1947 Alfred Krieg    
1925 1945 Aloyse Neusch    
1922 1925 Léonard Krieg    
1914 1922 Aloyse Neusch    
1908 1914 Georges Kaufmann    

Budget et fiscalité 2020Modifier

 
Mairie.

En 2020, le budget de la commune était constitué ainsi[21] :

  • total des produits de fonctionnement : 598 000 , soit 798  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 465 000 , soit 621  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 134 000 , soit 179  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 48 000 , soit 64  par habitant ;
  • endettement : 59 000 , soit 79  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 11,70 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,05 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 102,05 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2019 : médiane en 2019 du revenu disponible, par unité de consommation : 22 190 [22].

ÉconomieModifier

Entreprises et commercesModifier

Agriculture et forêtModifier

  • Élevage de Black Belted Galloways[23].
  • Culture et production animale[24].
  • Sylviculture et exploitation forestière.

TourismeModifier

Commerces et servicesModifier

  • Commerces de proximité à Gundershoffen, Niederbronn-les-Bains, Reichshoffen[30].
  • Agence postale communale.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[31]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[32].

En 2019, la commune comptait 754 habitants[Note 2], en diminution de 3,46 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,76 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
616558638791871978896989911
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
846905937992868916933855801
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
757744730720706681775562578
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
574633679652702729756755796
2015 2019 - - - - - - -
753754-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[33] puis Insee à partir de 2006[34].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

 
École et restaurant du Hohenfels.

Établissements d'enseignements[35] :

  • École maternelle et primaire,
  • Collèges à Niederbronn-les-Bains, Reichshoffen, Wœrth,
  • Lycées à Éguelshardt, Bitche.

SantéModifier

Professionnels et établissements de santé[36] :

  • Médecins à Niederbronn-les-Bains, Reichshoffen,
  • Pharmacies à Niederbronn-les-Bains, Oberbronn, Reichshoffen,
  • hôpitaux à Niederbronn-les-Bains, Goersdorf, Bitche.

CultesModifier

  • Culte catholique, paroisses de Reichshoffen, Niederbronn, Dambach-Neunhoffen, Nehwiller, Jaegerthal, Windstein[37], Diocèse de Strasbourg.

En 1807, les différentes confessions religieuses étaient réparties de la façon suivante :

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine religieux :

orgue (grand orgue)[40], abandonné et remplacé par un orgue électronique.

Autres patrimoines :

Personnalités liées à la communeModifier

AssociationsModifier

  • Le Club de l'Âge d'Or
  • Chorale Sainte-Cécile
  • Le Photo Club de Dambach Neunhoffen
  • Inas
  • Aprores
  • Football Club de Dambach Neunhoffen
  • MJC
  • Amicale des sapeurs-pompiers
  • Tir
  • Randocimes
  • LAGDLA Développement

Animations et fêtesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. « Le nom des habitants du 67 - Bas-Rhin - Habitants », sur habitants.fr (consulté le ).
  2. Fiche communale d’informations sur les risques naturels, miniers et technologiques
  3. Ruisseau le Neudoerforbach
  4. Ruisseau le Steinbach
  5. Ruisseau de Etang De
  6. Table climatique
  7. Itinéraires
  8. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  14. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  15. PLUi du Pays de Niederbronn-les-Bains
  16. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  17. Bernard Schmitt, « Les armoiries du canton de Niederbronn-les-Bains », sur http://reichshoffen.free.fr (consulté le ).
  18. « Liste des Maires », sur commune-de-dambach- (consulté le )
  19. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  20. [PDF] Liste des maires au 1 avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  21. Les comptes de la commune
  22. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  23. Élevage de Black Belted Galloways
  24. Vie économique
  25. Hébergements
  26. Restaurant du Hohenfels
  27. Hôtel Le Vignoble
  28. Le Gourmet d'Alsace
  29. « Site officiel du village. », .
  30. Commerces et services
  31. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  32. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  34. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  35. Établissements d'enseignements
  36. Professionnels et établissements de santé
  37. Les prairies de la Zorn
  38. Église Saint-Maurice
  39. Notice no IA67005008, base Mérimée, ministère français de la Culture Église paroissiale Saint-Maurice
  40. Notice no IM67009299, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue église paroissiale Saint-Maurice
  41. Église Saint-Jean-Baptiste-de-Neunhoffen
  42. Notice no IA67005018, base Mérimée, ministère français de la Culture Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
  43. Ancienne chapelle de Neudoerfel
  44. Les églises et édifices religieux recensés par l'Observatoire du patrimoine religieux (OPR)
  45. Chapelle Notre-Dame des Champs
  46. Notice no IA67005009, base Mérimée, ministère français de la Culture Chapelle Notre-Dame-des-Champs
  47. Monument aux morts
  48. Fiche biographique sur le site de l'Ordre de la Libération | https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/mohamed-bel-hadj

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Dambach (Neunhoffen : Château de Hohenfels, y compris les éléments troglodytiques; Château de Schoeneck; Château de Wineck : vestiges y compris les éléments troglodytiques , pp. 110 à 112
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du moyen âge en France, Strasbourg, Editions Publitotal, 4ème trimestre 1979, 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
    Dambach : Windeck ou Schmalstein, pp. 405-406
  • André Lerch, Châteaux-rochers des Vosges et du Palatinat, t. I 93/96 – II 97/100 : Structures et techniques, Strasbourg, Châteaux-forts d’Europe, , 436 p. (ISSN 1253-6008)
    97/100 Index des illustrations, Éditions du Centre d'étude des châteaux-forts :
« Château de Hohenfels », tome I et tome I ;
« Château de Schoeneck », tome I et tome II

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/