Niedersteinbach

commune française du département du Bas-Rhin

Niedersteinbach
Niedersteinbach
L'église Saint-Gall.
Blason de Niedersteinbach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Christophe Schertz
2020-2026
Code postal 67510
Code commune 67334
Démographie
Population
municipale
115 hab. (2020 en diminution de 10,16 % par rapport à 2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 50″ nord, 7° 42′ 45″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 510 m
Superficie 8,3 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Reichshoffen
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Niedersteinbach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Niedersteinbach
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Niedersteinbach
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Niedersteinbach

Niedersteinbach est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et fait partie du parc naturel régional des Vosges du Nord.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La localité est située à 18 km de Reichshoffen[1], 31,5 de Haguenau, et 65 de Strasbourg.

Écarts et lieux-ditsModifier

Géologie et reliefModifier

SismicitéModifier

Commune située dans une zone de sismicité moyenne[2].

Hydrographie et les eaux souterrainesModifier

Cours d'eau traversant la commune[3] :

  • Ruisseaux le Langenbach, le Steinbach, Wengelsbach.

ClimatModifier

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[4].

Voies de communications et transportsModifier

Voies routièresModifier

  • D 3 depuis Lembach.
  • D 863 depuis Reichshoffen.

Transports en communModifier

La communauté de communes Sauer-Pechelbronn est devenue Autorité organisatrice de la mobilité (AOM).

Communes limitrophes de Niedersteinbach
Fischbach bei Dahn
(  Allemagne)
Schönau
(  Allemagne)
Obersteinbach  
Lembach

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Niedersteinbach est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[5],[6],[7]. La commune est en outre hors attraction des villes[8],[9].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Commune couvert par le Règlement national d'urbanisme[10].

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (88 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (88,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (88 %), prairies (8,8 %), zones urbanisées (3,2 %)[11].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[12].

HistoireModifier

Histoire territorialeModifier

En 1790, Niedersteinbach revint au comté de Hanau-Lichtenberg qui à l'époque appartenait au landgraviat de Hesse-Darmstadt et y dépendait de Woerth. Avec les bouleversements commencés par la Révolution française, le territoire administré par Woerth devint une partie de la France et fut dissous au cours des réformes administratives suivantes. Après l'effondrement de la domination napoléonienne, Niedersteinbach revint au Grand-Duché de Hesse(-Darmstadt) mais pour peu de temps. Le tracé fixé par la deuxième Paix de Paris en 1815 le rendit à la partie palatine du Wasgau et donc au cercle du Rhin dans le royaume de Bavière. La France n'accepta pas cette délimitation parce que la liaison entre les forteresses françaises de Bitche et de Wissembourg passait en territoire bavarois. En 1825, par une nouvelle convention frontalière, la Bavière céda Niedersteinbach et Obersteinbach à la France.

De 1871 jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, Niedersteinbach fit partie du Reichsland d’Alsace-Lorraine à l’intérieur de l'Empire allemand et fut attribué au cercle de Wissembourg dans le district de Basse-Alsace.

HéraldiqueModifier


Les armes de Niedersteinbach se blasonnent ainsi :
« De gueules au massacre de cerf d'or. »[13].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Bernard Babilon    
mars 2008 En cours
(au 31 mai 2020)
Christophe Schertz[14],[15]
Réélu pour le mandat 2020-2026
   

Budget et fiscalité 2020Modifier

 
Mairie.

En 2020, le budget de la commune était constitué ainsi[16] :

  • total des produits de fonctionnement : 536 000 , soit 544  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 480 000 , soit 486  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 351 000 , soit 356  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 171 000 , soit 173  par habitant ;
  • endettement : 638 000 , soit 648  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 12,71 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 5,61 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 34,21 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 45,11 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 13,76 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2019 : médiane en 2019 du revenu disponible, par unité de consommation : 23 080 [17].

IntercommunalitéModifier

Commune membre de la communauté de communes Sauer-Pechelbronn.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2020, la commune comptait 115 habitants[Note 2], en diminution de 10,16 % par rapport à 2014 (Bas-Rhin : +3,17 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1831 1836 1841 1846 1851 1856
218340409648568508520521460
1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
500471457449469449444448419
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
376350340330352335298266253
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2014
239228181161155139134153128
2019 2020 - - - - - - -
115115-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Établissements d'enseignements[22] :

  • Écoles maternelles et primaires à Lembach, Dambach, Wingen,
  • Collèges à Niederbronn-les-Bains, Wœrth, Reichshoffen,
  • Lycées à Éguelshardt, Walbourg, Wissembourg, Bitche.

SantéModifier

Professionnels et établissements de santé[23] :

  • Médecins à Lembach, Goersdorf, Niederbronn-les-Bains,
  • Pharmacies à Lembach, Niederbronn-les-Bains,
  • Hôpitaux à Goersdorf, Niederbronn-les-Bains.

CultesModifier

ÉconomieModifier

Entreprises et commercesModifier

Agriculture, élevageModifier

  • Agriculteurs, éleveurs.
  • Élevage de chevaux islandais, centre équestre[26].

TourismeModifier

CommercesModifier

  • Commerces de proximité à Lembach, Niederbronn-les-Bains[29].

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine religieux

  • Église Saint-Gall, construite d'après les plans de l'architecte Heinrich Gloeckner[30],[31],[32].
  • Église protestante[33].
  • Église catholique de Wengelsbach[34].
  • Chapelle Saint-Joseph de Wengelsbach.
  • Monuments aux morts[35] : conflits commémorés : guerres franco-allemande de 1914-1918 - 1939-1945,[36].

Autres patrimoines

Personnalités liées à la communeModifier

  • Heinrich Joseph Emil Gloeckner, l'architecte qui a conçu les plans de l'église Saint-Gall[30].
  • Helmut Kohl était un habitué de l'Alsace qui venait régulièrement au Cheval Blanc de Niedersteinbach[40].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

« Grand Wasigenstein », tome I : p. 29-30-34-118-123-128-132-188-209 ;
« Grand Wasigenstein », tome II : p. 229-238-241-242-246-247-265-267-268-269-271-283-289-292-309-351-355-359-375-377-380-398-402-407-427
« Nouveau Wasigenstein », tome I : p. couv.-39-40-116-119-129-133-135-145-161-168-169-176-177-214 ;
« Nouveau Wasigenstein », tome II : p. couv.-223-246-255-256-260-268-269-283-292-309-351-354-385-399-309-422-424

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

RéférencesModifier

  1. Itinéraire avec Mappy
  2. Fiche communale d’informations sur les risques naturels, miniers et technologiques
  3. SIGES Aquifère Rhénan
  4. Table climatique
  5. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  7. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. Commune couvert par le règlement national d'urbanisme
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  12. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  13. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  14. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  15. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  16. Les comptes de la commune
  17. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  22. Établissements d'enseignements
  23. Professionnels et établissements de santé
  24. Communauté de paroisses Pays de Fleckenstein
  25. Fleckenstein-paroisses
  26. Élevage de chevaux islandais
  27. Hôtel Au cheval blanc : C'était le refuge alsacien d'Helmut Kohl
  28. Hôtel-restaurant Anthon
  29. Commerces de proximité
  30. a et b Biographie de Heinrich Joseph Emil Gloeckner
  31. L'église paroissiale catholique Saint-Gall
  32. Église paroissiale Saint-Gall
  33. L'église paroissiale protestante Saint-Gall
  34. Présentation de la commune de Niedersteinbach et le hameau de Wengelsbach
  35. Monument aux morts
  36. Le récent monument aux morts
  37. Mégalithes du monde
  38. Le Rocher des bohémiens
  39. Le Zigeunerfels et le château du Wasigenstein
  40. Une amitié forte s'était construite avec la famille Zinck, proprétaire de l'établissement Cheval Blanc

Liens externesModifier

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/