Ouvrir le menu principal

Débarquement sur Aitape

Débarquement sur Aitape
Description de cette image, également commentée ci-après
Infanterie américaine acheminée sur des DUKW vers Aitape le 22 avril 1944
Informations générales
Date -
Lieu territoire australien de Nouvelle-Guinée (aujourd'hui faisant partie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, à proximité d'Aitape
Issue Victoire américaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau : Japon Empire du Japon
Forces en présence
Drapeau des États-Unis environ 30 000 hommesDrapeau : Japon environ 1 000 hommes
Pertes
Drapeau des États-Unis 19 morts,
40 blessés[1]
Drapeau : Japon environ 525 morts,
25 prisonniers[1]

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Campagne de Nouvelle-Guinée



Le débarquement sur Aitape (Operation Persecution) désigne l'assaut amphibie mené par les États-Unis dans le secteur d'Aitape lors de la campagne de Nouvelle-Guinée durant la Guerre du Pacifique.

En parallèle aux débarquements sur Hollandia (Operation Reckless) démarrés le même jour pour prendre le contrôle des infrastructures entourant la ville de Hollandia, il fut décidé par l'état-major américain d'organiser également un débarquement sur Aitape afin de prendre possession des aérodromes au sud-est de cette ville, mais également de protéger le flanc ouest des forces engagées sur Hollandia d'éventuelles contre-attaques japonaises destinées à tenter de les repousser.

La batailleModifier

Le 22 avril 1944, la 41e division d'infanterie débarqua à cet effet sur Aitape, pratiquement sans rencontrer d'opposition[2], la majorité des troupes nippones ayant fui sous le bombardement de l'US Navy préalable à l'assaut. Les unités américaines prirent dès le soir même le contrôle de l'aérodrome de Tadji. Dès les jours suivants, des équipes d'ingénieurs australiens et américains améliorèrent l'aérodrome et les routes y menant.

Les unités américaines ne rencontrèrent pas de résistance japonaise réellement organisée, hormis quelques attaques rapidement repoussées le 28 et 29 avril 1944[3]. Les patrouilles de l'US Army ayant pour objectif de neutraliser les éléments japonais dans la zone durèrent jusqu'au 4 mai 1944, date à laquelle ces derniers se retirèrent de la zone.

En août et juillet 1944, des contre-attaques nippones le long de la rivière Driniumor donnèrent lieu à des combats bien plus disputés lors de la bataille d'Aitape.

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Smith 1953, p. 113.
  2. Smith 1953, p. 105
  3. Smith 1953, p. 111

BibliographieModifier

  • (en) Robert Ross Smith, The Approach to the Philippines : The War in the Pacific, University Press of the Pacific;, (réimpr. 1996), 644 p. (ISBN 978-1410225078, lire en ligne), pages 103 à 113

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :