Bataille d'Aitape (Driniumor)

bataille de la guerre du Pacifique
Bataille d'Aitape (Driniumor)
Description de cette image, également commentée ci-après
Soldats américains traversant la rivière Driniumor en juillet 1944
Informations générales
Date 10 juillet 1944 - 25 août 1944
Lieu Papouasie Nouvelle-Guinée, près d'Aitape
Issue Victoire alliée décisive
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau : Japon Empire du Japon
Forces en présence
Drapeau des États-Unis environ 10 000 hommesDrapeau : Japon entre 20 000 et 25 000 hommes
Pertes
Drapeau des États-Unis 450 morts,
2 560 blessés
Drapeau : Japon environ 9 000 morts,
98 prisonniers

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Campagne de Nouvelle-Guinée



Coordonnées 3° 08′ 00″ sud, 142° 21′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée
(Voir situation sur carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée)
Bataille d'Aitape (Driniumor)

La bataille d'Aitape, aussi connue sous le nom de la bataille de la rivière Driniumor ou de la bataille de Driniumor, est une bataille de la guerre du Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale lors de la campagne de Nouvelle-Guinée.

Après le débarquement des forces américaines sur Aitape et Hollandia le 22 avril 1944, les forces japonaises étaient coupées en deux. L'état-major nippon décida d'aller attaquer de front pour tenter de briser les lignes américaines mais également de reprendre le contrôle des aérodromes perdus les semaines précédentes. Les renseignements américains étaient au courant de cette prochaine attaque venant de l'est, mais ignoraient son ampleur ni le lieu exact où elle frapperait. La 32e division d'infanterie et le 112e régiment de cavalerie soutenus par de l'artillerie reçurent ainsi l'ordre se retrancher sur une ligne de défense longue d'environ 6 kilomètres le long de la rivière Driniumor.

La batailleModifier

Le 11 juillet 1944, au milieu de la nuit, les troupes nippones menèrent une offensive générale en attaquant en masse les lignes américaines qu'elles réussirent à briser au prix de lourdes pertes. Les unités américaines dispersées se regroupèrent à l'arrière et lancèrent une contre-offensive le 13 juillet 1944 avec l'aide de bombardements aériens et navals. Dans des combats typiques des conditions de jungle, sous une intense chaleur et humidité, sur un terrain difficile offrant peu de visibilité, les belligérants s'affrontèrent dans une bataille caractérisée par un haut taux d’attrition des deux côtés, durant laquelle quatre soldats américains reçurent une Medal Of Honor à titre posthume pour leurs actions. La zone est définitivement sécurisée le 25 août 1944.

Les troupes japonaises repoussées se retranchèrent profondément dans la jungle, où elles affronteront par la suite les Australiens lors de la Campagne d'Aitape-Wewak.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier