Opération Zipper

Description de cette image, également commentée ci-après
Monument commémorant l'opération Zipper'
Informations générales
Date à
Issue Libération de la Malaisie et de Singapour
Belligérants
Alliés:Drapeau : Royaume-Uni Royaume-UniAxe:Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon

Théâtre d'Asie du Sud-Est de la Guerre du Pacifique

Batailles

Batailles et opérations de la Guerre du Pacifique
Japon :

Pacifique central :

Pacifique du sud-ouest :

Asie du sud-est :


Guerre sino-japonaise


Front d'Europe de l’Ouest


Front d'Europe de l’Est


Bataille de l'Atlantique


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Théâtre américain

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Opération Zipper était un plan britannique visant à capturer Port Swettenham ou Port Dickson, en Malaisie, comme zones de rassemblement pour la reprise de Singapour dans l'opération Mailfist.

Cependant, en raison de la fin de la guerre du Pacifique, elle n'a jamais été entièrement exécutée. Certains des débarquements proposés sur Penang se sont déroulés comme prévu pour sonder les intentions japonaises, ne rencontrant aucune résistance. La tromperie prévue pour cette attaque s'appelait opération Slippery[1]: une petite équipe de direction des opérations spéciales (dirigée par Tun Ibrahim Ismail) débarqua en octobre 1944 et réussit à convaincre les Japonais que les débarquements devaient se faire sur l'isthme de Kra, à 1 000 km au nord[2].

L'Opération Jurist[3] et l'Opération Tiderace[4] ont été mises en action à la suite de la reddition du Japon, avec les objectifs de libérer directement Penang et Singapour respectivement, suivies de plus petits débarquements amphibies sur la côte de Selangor et Negeri Sembilan[5]. Deux flottes alliées partirent de Rangoun, la Force opérationnelle 11 de la Royal Navy se dirigeant vers Penang dans le cadre de l'opération Jurist, tandis que la plus grande flotte britannique et française naviguera vers Singapour dans le cadre de l'opération Tiderace. La libération antérieure de Penang avait pour but de tester les intentions japonaises en prélude à la reprise éventuelle de Singapour et du reste de la Malaisie.

La garnison japonaise de Penang s'est rendue le 2 septembre et les Royal Marines ont repris l'île de Penang le jour suivant. Pendant ce temps, la flotte alliée arriva au large de Singapour le 4 septembre et accepta la reddition des forces japonaises stationnées sur l'île. Une cérémonie officielle de remise eut lieu au centre-ville de Singapour le 12 septembre.

Le 9 septembre, les troupes de la 25e division indienne ont débarqué à Selangor et Negeri Sembilan, capturant alors Port Dickson. Après quelques retards, la force du Commonwealth atteignit Kuala Lumpur le 12 septembre.

Notes et référencesModifier

  1. Operation Slippery - Site Codenames : Operations of WW2
  2. « Obituary:Tun Ibrahim Ismail »,
  3. Operation Jurist - Site Codenames : Operations of WW2
  4. Operation Tiderace - Site Codenames : Operations of WW2
  5. Harper, Timothy Norman Bayly; Christopher Alan, Forgotten Wars: Freedom and Revolution in Southeast Asia, United States, Harvard University, (ISBN 9780674021532, lire en ligne)

BibliographieModifier

  • Bose, Romen, "The End of the War: Singapore's Liberation and the aftermath of the Second World War", Marshall Cavendish, Singapore, 2005
  • Christopher Bayly & Tim Harper, "Forgotten Wars: Freedom And Revolution in Southeast Asia", Penguin Group, United Kingdom, 2006, (ISBN 978-0-674-02153-2), (ISBN 0-674-02153-3)