Ouvrir le menu principal

Championnat du monde masculin de handball 2011

compétition de handball
Cet article traite du championnat masculin 2011. Pour le championnat féminin, voir Championnat du monde féminin de handball 2011.

Championnat du monde
masculin de handball 2011
Description de l'image Handball_Mondial_2011_Logo.svg.
Généralités
Sport Handball
Édition 22e
Lieu(x) Drapeau de la Suède Suède
Date du 13 au
Participants 24 qualifiés
Épreuves 98 matchs
Affluence 399 019 spectateurs
(4 072 par match)
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France France
Vainqueur Drapeau : France France (4)
Finaliste Drapeau : Danemark Danemark
Troisième Drapeau : Espagne Espagne
Buts 5 390 buts (55 par match)
Red card.svg Cartons Rouges 31 (0,32 par match)
Meilleur joueur Drapeau : France Nikola Karabatic
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Danemark Mikkel Hansen (68)

Navigation

La 22e édition du Championnat du monde masculin de handball a été organisée par la Suède du 13 au en collaboration avec la Fédération internationale de handball (IHF) et la Fédération suédoise de handball.

La France a conservé son titre en remportant la finale contre l'équipe du Danemark, sur le score de 37 buts à 35 après prolongation (31-31 à la fin du temps réglementaire). Elle est devenue ainsi la troisième équipe à gagner deux championnats du monde consécutivement après la Suède et la Roumanie.

Elle a également amélioré deux records en remportant quatre tournois internationaux consécutifs ainsi qu'en participant à sa huitième demi-finale d'affilée.

Désignation du pays organisateurModifier

En juillet 2007, huit nations font part de leur intention d'organiser la compétition : l'Australie, la République tchèque, la Grèce, le Qatar, la Suède, l'Espagne, la Hongrie et le Danemark. En mai 2008, la liste est réduite à quatre par l'IHF : Danemark, Espagne, Hongrie, Suède. Enfin, le 18 octobre 2008, le conseil de l'IHF, réuni à Herzogenaurach en Allemagne, choisit la candidature suédoise. C'est la quatrième fois que la Suède, nation forte du handball mondial, organise l’événement après les éditions de 1954, 1967 et 1993.

Lieux de compétitionModifier

Ville Salle Capacité Localisation géographique
Göteborg 12 000 places
Jönköping 7 000 places
Kristianstad Kristianstad Arena 4 700 places
Linköping 8 500 places
Lund 3 000 places
Malmö 13 000 places
Skövde 2 500 places
Norrköping 4 300 places

QualificationsModifier

Les 24 participants sont désignés au moyen des compétitions continentales en 2009 et 2010 et de tournois de qualification en Europe en 2010 (en)[1]. Le pays organisateur, la Suède, ainsi que le tenant du titre, la France, sont qualifiés d'office.

Places par continent et équipes qualifiées
Continent Nombre Moyen de qualification Date Qualifiée(s)
- 1 Organisateur 18 octobre 2008   Suède
- 1 Tenant du titre 1er février 2009   France
Europe (EHF) 3 Championnat d'Europe 2010 31 janvier 2010   Croatie,   Pologne et   Islande
9 Tournois qualificatifs européens 20 juin 2010 cf. ci-dessous
Asie (AHF) 3 Championnat d'Asie 2010 17 février 2010   Corée du Sud,   Bahreïn et   Japon
Afrique (CAHB) 3 Championnat d'Afrique 2010 19 février 2010   Tunisie,   Égypte et   Algérie
Océanie (OCHF) 1 Championnat d'Océanie 2010 9 mai 2010   Australie
Amériques (PATHF) 3 Championnat panaméricain 2010 26 juin 2010   Argentine,   Brésil et   Chili
Résultats des tournois de qualification en Europe en 2010 (en)[1]

Nation Aller Retour Total Nation
Autriche   31 – 15 28 – 34 59 – 49   Pays-Bas
Norvège   24 – 21 27 – 19 51 – 40   Lituanie
Slovaquie   25 – 30 30 – 21 55 – 51   Ukraine
Slovénie   27 – 25 25 – 28 52 – 53   Hongrie
Grèce   20 – 25 20 – 27 40 – 52   Allemagne
République tchèque   23 – 27 25 – 22 48 – 49   Serbie
Roumanie   28 – 32 37 – 32 65 – 64   Russie
Danemark   32 – 27 34 – 29 66 – 56   Suisse
Portugal   26 – 27 25 – 33 51 – 60   Espagne

Tour préliminaireModifier

GroupesModifier

Le tirage au sort des groupes a eu lieu le vendredi 9 juillet 2010 dans la salle du Scandinavium à Göteborg.

Groupe A   France   Espagne   Allemagne   Tunisie   Égypte   Bahreïn
Groupe B   Islande   Norvège   Autriche   Hongrie   Brésil   Japon
Groupe C   Croatie   Danemark   Serbie   Roumanie   Australie   Algérie
Groupe D   Pologne   Suède   Slovaquie   Corée du Sud   Argentine   Chili

Déroulement de la phase finaleModifier

Les trois premières équipes de chaque groupe sont qualifiées pour le tour principal, où elles affrontent les trois qualifiées d’un autre groupe, en conservant les points acquis contre les deux équipes qui les accompagnent. Les trois dernières se disputent les places de 13 à 24 dans la Coupe du Président.

Critères de départageModifier

Si à l'issue des rencontres des différents groupes, deux ou plusieurs équipes se retrouvent avec un nombre égal de points, le classement s'effectue selon les critères suivants[2]:

  1. les résultats des équipes directement impliquées, en fonction des points.
  2. la différence de buts entre les buts marqués et les buts encaissés des équipes directement impliquées.
  3. le plus grand nombre de buts marqués dans les matchs entre les équipes.
  4. la différence de buts de tous les matchs par voie de soustraction.
  5. le plus grand nombre de buts marqués de tous les matchs.
  6. s'il reste impossible d'établir un classement, c'est un tirage au sort qui décide.

RésultatsModifier

     Qualifiée pour le tour principal      Matchs de classement
Groupe A (Lund, Kristianstad)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   France 9 5 4 1 0 159 106 53
2   Espagne 9 5 4 1 0 139 110 29
3   Allemagne 6 5 3 0 2 151 125 26
4   Égypte 2 5 1 0 4 115 139 -24 +3 (53b)
5   Tunisie 2 5 1 0 4 114 137 -23 +3 (51b)
6   Bahreïn 2 5 1 0 4 105 166 -61 -6
14 janvier 18h00   France 32 19   Tunisie
14 janvier 18h15   Allemagne 30 25   Égypte
14 janvier 20h15   Espagne 33 22   Bahreïn
16 janvier 16h15   Bahreïn 18 38   Allemagne
16 janvier 17h30   Tunisie 18 21   Espagne
16 janvier 18h45   Égypte 19 28   France
17 janvier 18h30   Espagne 26 24   Allemagne
17 janvier 20h30   France 41 17   Bahreïn
17 janvier 20h45   Tunisie 23 27   Égypte
19 janvier 18h00   Bahreïn 21 28   Tunisie
19 janvier 18h15   Allemagne 23 30   France
19 janvier 20h30   Espagne 31 18   Égypte
20 janvier 18h00   Égypte 26 27   Bahreïn
20 janvier 18h30   Allemagne 36 26   Tunisie
20 janvier 20h45   France 28 28   Espagne
Groupe B (Norrköping, Linköping)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   Islande 10 5 5 0 0 157 119 38
2   Hongrie 8 5 4 0 1 148 133 15
3   Norvège 6 5 3 0 2 139 136 3
4   Japon 4 5 2 0 3 141 161 -20
5   Autriche 2 5 1 0 4 144 148 -4
6   Brésil 0 5 0 0 5 131 163 -32
14 janvier 17h00   Islande 32 26   Hongrie
14 janvier 19h10   Norvège 35 29   Japon
14 janvier 21h30   Autriche 34 24   Brésil
15 janvier 16h30   Hongrie 26 23   Norvège
15 janvier 18h45   Japon 33 30   Autriche
15 janvier 21h00   Brésil 26 34   Islande
17 janvier 17h00   Hongrie 36 24   Brésil
17 janvier 19h10   Norvège 33 27   Autriche
17 janvier 21h30   Islande 36 22   Japon
18 janvier 17h00   Japon 24 28   Hongrie
18 janvier 19h10   Norvège 26 25   Brésil
18 janvier 21h30   Autriche 23 26   Islande
20 janvier 17h00   Brésil 32 33   Japon
20 janvier 19h10   Islande 29 22   Norvège
20 janvier 21h30   Autriche 30 32   Hongrie
Groupe C (Lund, Malmö)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   Danemark 10 5 5 0 0 181 117 64
2   Croatie 7 5 3 1 1 148 109 39
3   Serbie 5 5 2 1 2 139 139 0
4   Algérie 4 5 2 0 3 100 109 -9 1
5   Roumanie 4 5 2 0 3 132 123 9 -1
6   Australie 0 5 0 0 5 77 180 -103
14 janvier 18h00   Croatie 27 21   Roumanie
14 janvier 20h15   Danemark 47 12   Australie
14 janvier 20h45   Serbie 25 24   Algérie
16 janvier 18h00   Australie 18 35   Serbie
16 janvier 20h00   Algérie 15 26   Croatie
16 janvier 20h15   Roumanie 30 39   Danemark
17 janvier 18h00   Croatie 42 15   Australie
17 janvier 18h00   Roumanie 14 15   Algérie
17 janvier 20h15   Danemark 35 27   Serbie
19 janvier 18h00   Serbie 24 24   Croatie
19 janvier 20h15   Danemark 26 19   Algérie
19 janvier 20h30   Australie 14 29   Roumanie
20 janvier 18h00   Algérie 27 18   Australie
20 janvier 20h15   Croatie 29 34   Danemark
20 janvier 20h30   Serbie 28 38   Roumanie
Groupe D (Göteborg)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   Suède 8 5 4 0 1 142 112 30 3
2   Pologne 8 5 4 0 1 143 123 20 -3
3   Argentine 7 5 3 1 1 133 114 19
4   Corée du Sud 5 5 2 1 2 137 128 9
5   Slovaquie 1 5 0 1 4 128 156 -28
6   Chili 1 5 0 1 4 117 167 -50
13 janvier 20h15   Suède 28 18   Chili
14 janvier 18h15   Corée du Sud 25 25   Argentine
14 janvier 20h15   Pologne 35 33   Slovaquie
15 janvier 16h15   Chili 22 37   Corée du Sud
15 janvier 18h15   Slovaquie 22 38   Suède
15 janvier 20h15   Argentine 23 24   Pologne
17 janvier 16h15   Slovaquie 18 23   Argentine
17 janvier 18h15   Pologne 38 23   Chili
17 janvier 20h15   Suède 30 24   Corée du Sud
18 janvier 16h15   Chili 29 29   Slovaquie
18 janvier 18h15   Corée du Sud 20 25   Pologne
18 janvier 20h15   Suède 22 27   Argentine
20 janvier 16h15   Corée du Sud 31 26   Slovaquie
20 janvier 18h15   Argentine 35 25   Chili
20 janvier 20h15   Pologne 21 24   Suède

Tour principalModifier

Chaque équipe qualifiée pour ce tour principal garde les points obtenus face aux deux autres qualifiées de son groupe de tour préliminaire. Ainsi, la France, vainqueur de l'Allemagne et auteur d'un match nul contre l'Espagne, les deux autres qualifiées de son groupe au tour précédent, commence ce tour principal avec trois points.

La Suède et le Danemark joueront leurs matchs respectifs à Malmö au cours de la deuxième phase de groupe.

Les deux meilleures de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales. Les autres iront aux matchs de classement.

Tour principal I (Jönköping)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   France 9 5 4 1 0 160 129 31
2   Espagne 9 5 4 1 0 148 127 21
3   Islande 4 5 2 0 3 137 141 -4 6
4   Hongrie 4 5 2 0 3 127 147 -20 -6
5   Norvège 2 5 1 0 4 133 143 -10 10
6   Allemagne 2 5 1 0 4 124 142 -18 -10
rappel du tour préliminaire
14 janvier 17h00   Islande 32 26   Hongrie
15 janvier 16h30   Hongrie 26 23   Norvège
17 janvier 18h30   Espagne 26 24   Allemagne
19 janvier 18h15   Allemagne 23 30   France
20 janvier 19h10   Islande 29 22   Norvège
20 janvier 20h45   France 28 28   Espagne
22 janvier 16h15   Espagne 32 27   Norvège
22 janvier 18h30   Allemagne 27 24   Islande
22 janvier 20h45   France 37 24   Hongrie
24 janvier 16h00   Islande 24 32   Espagne
24 janvier 18h15   Hongrie 27 25   Allemagne
24 janvier 20h30   Norvège 26 31   France
25 janvier 16h15   Allemagne 25 35   Norvège
25 janvier 18h30   Espagne 30 24   Hongrie
25 janvier 20h45   France 34 28   Islande
Tour principal II (Lund, Malmö)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   Danemark 10 5 5 0 0 155 131 24
2   Suède 6 5 3 0 2 127 124 3
3   Croatie 5 5 2 1 2 144 129 15
4   Pologne 4 5 2 0 3 123 129 -6
5   Serbie 3 5 1 1 3 127 139 -12
6   Argentine 2 5 1 0 4 117 131 -14
rappel du tour préliminaire
15 janvier 20h15   Argentine 23 24   Pologne
17 janvier 20h15   Danemark 35 27   Serbie
18 janvier 20h15   Suède 22 27   Argentine
19 janvier 18h00   Serbie 24 24   Croatie
20 janvier 20h15   Croatie 29 34   Danemark
20 janvier 20h15   Pologne 21 24   Suède
22 janvier 18h15   Croatie 38 18   Argentine
22 janvier 18h15   Serbie 24 28   Suède
22 janvier 20h15   Danemark 28 27   Pologne
23 janvier 18h15   Suède 29 25   Croatie
23 janvier 20h15   Argentine 24 31   Danemark
23 janvier 20h15   Pologne 27 26   Serbie
25 janvier 18h15   Croatie 28 24   Pologne
25 janvier 20h15   Serbie 26 25   Argentine
25 janvier 20h15   Danemark 27 24   Suède

Phase finaleModifier

Critères de départageModifier

Après le tour préliminaire et le tour principal, les matchs de classement, les demi-finales et les finales ont lieu selon le principe de l'élimination directe.

  1. En cas d'égalité après le temps de jeu réglementaire, une première prolongation de deux fois 5 minutes a lieu.
  2. Si à l'issue de cette prolongation il y a toujours égalité du score, on joue une deuxième prolongation de 2 fois 5 minutes.
  3. Si à l'issue de la 2e prolongation l'égalité subsiste, on procède aux jets de sept mètres.

Places de 1er à 4eModifier

En cas de qualification, et peu importe sa place dans le groupe II, la Suède était assurée de jouer sa demi-finale à Malmö à 18h.

Demi-finales Finale
 28 janvier 20h30 à Kristianstad      30 janvier 17h00 à Malmö, après prolongation
   Danemark  28
   Espagne  24  
   Danemark  35 (31)
 28 janvier 18h00 à Malmö
     France  37 (31)
   France  29
   Suède  26  
Match pour la 3e place
 30 janvier 14h30 à Malmö
   Espagne  24
   Suède  23

Matchs de classement (5e à 12e place)Modifier

Date Match
Match pour la 5e place à Malmö
28 janvier 20h30 Croatie   34 - 33   Islande
Match pour la 7e place à Kristianstad
28 janvier 18h00 Pologne   28 - 31   Hongrie
Match pour la 9e place à Kristianstad, après prolongation
27 janvier 20h30 Norvège   32 (29 - 29) 31   Serbie
Match pour la 11e place à Kristianstad, après prolongations
27 janvier 18h00 Allemagne   40 (27-27, 31-31) 35   Argentine

Coupe du présidentModifier

Places de 13e à 16eModifier

Matchs pour les places 13 à 16 Match pour la 13e place
 22 janvier 14h00 à Skövde      24 janvier 20h30 à Skövde
   Égypte  34
   Japon  28  
   Égypte  23
 22 janvier 16h30 à Skövde, après prolongation
     Corée du Sud  26
   Algérie  24 (23)
   Corée du Sud  29 (23)  
Match pour la 15e place
 24 janvier 18h00 à Skövde
   Algérie  29
   Japon  24

Places de 17e à 20eModifier

Matchs pour les places 17 à 20 Match pour la 17e place
 22 janvier 14h00 à Kristianstad      23 janvier 16h30 à Kristianstad
   Tunisie  25
   Autriche  26  
   Slovaquie  39
 22 janvier 16h30 à Kristianstad
     Autriche  35
   Roumanie  33
   Slovaquie  38  
Match pour la 19e place
 23 janvier 14h00 à Kristianstad
   Roumanie  30
   Tunisie  29

Places de 21e à 24eModifier

Matchs pour les places 21 à 24 Match pour la 21e place
 22 janvier 20h30 à Lund      23 janvier 18h00 à Lund
   Bahreïn  30
   Brésil  37  
   Brésil  28
 22 janvier 16h00 à Malmö
     Chili  18
   Australie  21
   Chili  29  
Match pour la 23e place
 23 janvier 16h00 à Malmö
   Australie  23
   Bahreïn  33

Classement finalModifier

Le classement final de la compétition est[3] :

Rang Équipe J G N P Bp Bc Diff
    France 10 9 1 0 327 245 +82
    Danemark 10 9 0 1 330 253 +77
    Espagne 10 8 1 1 281 236 +45
4e   Suède 10 6 0 4 272 241 +31
5e   Croatie 9 6 1 2 273 213 +60
6e   Islande 9 5 0 4 266 246 +20
7e   Hongrie 9 6 0 3 254 243 +11
8e   Pologne 9 5 0 4 249 236 +13
9e   Norvège 9 5 0 4 259 255 +4
10e   Serbie 9 3 1 5 246 250 -4
11e   Allemagne 9 5 0 4 268 246 +22
12e   Argentine 9 3 1 5 235 237 -2
13e   Corée du Sud 7 4 1 2 192 175 +17
14e   Égypte 7 2 0 5 172 193 -21
15e   Algérie 7 3 0 4 153 162 -9
16e   Japon 7 2 0 5 193 224 -31
17e   Slovaquie 7 2 1 4 205 224 -19
18e   Autriche 7 2 0 5 205 212 -7
19e   Roumanie 7 3 0 4 195 190 +5
20e   Tunisie 7 1 0 6 168 193 -25
21e   Brésil 7 2 0 5 196 211 -15
22e   Chili 7 1 1 5 164 216 -52
23e   Bahreïn 7 2 0 5 168 226 -58
24e   Australie 7 0 0 7 121 242 -121

De plus, la France, championne du monde, est automatiquement qualifiée pour :

Quant aux équipes classées entre la 2e et la 7e place, elles ont été sélectionnées pour les tournois de qualification pour les Jeux olympiques de 2012, qui se sont déroulés en avril 2012.

Statistiques et récompensesModifier

  • Meilleure attaque :   Danemark 33 buts par match
  • Meilleure défense :   Algérie 23,1 buts par match

Équipe type du championnat du mondeModifier

Lors de la conférence de presse de clôture, l'équipe-type de la compétition a été dévoilée[4] :

Statistiques des joueursModifier

Meilleurs marqueurs[5]
Rang Joueur Buts Tirs %
1   Mikkel Hansen 68 121 56 %
2   Håvard Tvedten 56 86 65 %
  Marko Vujin 56 114 49 %
4   Bjarte Myrhol 54 71 76 %
  Vedran Zrnić 54 71 76 %
6   Alexander Petersson 53 88 60 %
7   Nikola Karabatic 51 80 64 %
8   Tomasz Tłuczyński 47 60 78 %
  Guðjón Valur Sigurðsson 47 69 68 %
10   Niclas Ekberg 43 67 64 %
Meilleurs gardiens[6]
Rang Nom % Arrêts Tirs
1   Daouda Karaboué 47,5 % 56 118
2   Johan Sjöstrand 41,5 % 108 260
3   Johannes Bitter 41,0 % 96 234
4   Ole Erevik 40,4 % 69 171
5   Niklas Landin Jacobsen 39,5 % 121 306
6   Lee Chang-woo 39,1 % 45 115
7   Park Chan-young 38,4 % 58 151
8   Nándor Fazekas 38,2 % 92 241
9   Abdelmalek Slahdji 37,7 % 81 215
10   Thierry Omeyer 37,5 % 110 293
Meilleurs passeurs[5]
Rang Nom Passes Moyenne
1   Erlend Mamelund 47 5,2
2   Fernando Pacheco Filho 36 5,1
3   Mikkel Hansen 34 3,4
  Nikola Karabatic 34 3,4
5   Børge Lund 32 3,5
6   Alberto Entrerríos 32 3,2
7   Gustavo Cardoso 29 4,1
8   Peter Kukučka 28 4
9   Pascal Hens 28 3,1
  Alexander Petersson 28 3,1

Effectif des équipes sur le podiumModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Tournois de qualification en Europe en 2010 », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  2. (en) « Livret de présentation et règlement technique de la compétition », sur Site officiel de l'IHF (consulté le 17 octobre 2019), p. 49
  3. (en) « Tournament Summary (Résumé de la compétition) » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  4. (en) « Mondial 2011 - Équipe-type de la compétition », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  5. a et b [PDF] (en) « Meilleurs buteurs (Goalscorers) et passeurs (Assists) du championnat du monde 2011 », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  6. [PDF] (en) « Meilleurs gardiens du championnat du monde 2011 », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  7. (en) « Effectif de la France » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  8. (en) « Statistiques cumulées de la France » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  9. (en) « Effectif du Danemark » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  10. (en) « Statistiques cumulées du Danemark » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  11. (en) « Effectif de l'Espagne » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)
  12. (en) « Statistiques cumulées de l'Espagne » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 octobre 2019)

Voir aussiModifier