Ouvrir le menu principal

Fédération du continent océanien de handball

Fédération du continent océanien de handball
Image illustrative de l’article Fédération du continent océanien de handball

Sigle OCHF
Sport(s) représenté(s) Handball
Création 2010
Président Ricardo Blas
Siège Drapeau : Guam Guam
Affiliation IHF
Nations membres 14 nations
Site internet Site officiel
Page sur le site de l'IHF

La Fédération du continent océanien de handball (anglais : Oceania Continent Handball Federation, en abrégé OCHF) est l'instance qui regroupe les fédérations de handball d'Océanie. Elle organise les compétitions continentales, notamment les championnats d'Océanie des nations masculin et féminin.

Depuis 2018, l'Australie et la Nouvelle-Zélande participent au Championnat d'Asie masculin.

Sommaire

MembresModifier

Compétitions organiséesModifier

Type Compétition masculine Compétition féminine
Sélections Championnat d'Asie Championnat d'Asie
Clubs Ligue des champions Ligue des champions

Controverse sur le Mondial 2015Modifier

Le , l'Australie, vainqueur du Championnat d'Océanie 2014, obtient sa qualification pour participer au Championnat du monde 2015 au Qatar. Néanmoins, le , la Fédération internationale (IHF) a statué sur la situation du handball en Océanie[1]. Ne reconnaissant pas la Confédération Continentale d'Océanie, l'IHF décide d'exclure l'Australie[2] qui, pourtant, a participé à 7 des 8 précédents championnats du monde et figure parmi les participants masculins et féminins du Mondial de beach-handball organisé par l'IHF quelques semaines plus tard. Pour les remplacer, l'IHF a choisi de désigner l'équipe la mieux placée au Mondial 2013 mais qui n'avait pas obtenu sa qualification : l'Allemagne, classée 5e, est donc repêchée au détriment de l'Islande qui avait pourtant été désigné par la Fédération européenne (EHF) comme nation remplaçante pour la zone Europe[3].

Une controverse naît alors dans le monde du handball ou du sport en général du fait que l'exclusion de l'Australie arrive bien après qu'elle a obtenu sa qualification, que l'IHF a changé très tardivement son règlement permettant de désigner l'équipe remplaçante, que le choix de cette équipe remplaçante, l'Allemagne, pourrait être dictée par des raisons extra-sportives (l'Allemagne a une forte influence financière, politique et historique[4]) et que l'Allemagne ne figurait pas parmi les 3 équipes désignées par l'EHF (Islande, Hongrie et Serbie). Le , l'IHF publie un communiqué justifiant ses choix[5] et confirme sa décision d'évincer l'Australie au profit de l'Allemagne.

Notes et référencesModifier