Ouvrir le menu principal

Challenge européen de rugby à XV

compétition de rugby
(Redirigé depuis Challenge européen)
Challenge européen
Description de l'image Logo Challenge Cup 2014.png.
Généralités
Sport rugby à XV
Création 1996
Organisateur(s) ERC (2000-2014)
EPCR (depuis 2014)
Éditions 16
Périodicité Annuelle
Participants 20 équipes
Statut des participants Professionnel
Site web officiel epcrugby.fr

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France ASM Clermont Auvergne (2018-2019)
Plus titré(s)

Drapeau : Angleterre Harlequins (3)

Drapeau : France ASM Clermont Auvergne (3)
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Angleterre Tom Varndell (25 essais)[1]
Meilleur réalisateur Drapeau : France Ludovic Mercier
(520 points)[1]
Plus d'apparitions Irlande (île) Michael Swift (67 matchs)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Challenge européen 2019-2020
L'European Rugby Challenge Cup Trophy.

Le Challenge européen, également appelé Amlin Challenge Cup, du nom du sponsor de l’épreuve (de 2009 à 2014) ou European Rugby Challenge Cup (depuis 2014), est la deuxième compétition européenne de clubs de rugby à XV, après la Coupe d’Europe. Elle est ouverte aux clubs d'Angleterre, de France, du pays de Galles, d'Irlande, d'Écosse, d'Italie, d'Espagne, du Portugal, de Roumanie et de Russie.

HistoireModifier

Le Challenge européen est une compétition de l'European Rugby Cup créée en 1996, une année après sa « grande sœur » la Coupe d'Europe. Elles sont alors les deux seules compétitions de clubs de rugby à XV en Europe. Conférence européenne à sa création, la compétition est renommée Challenge européen en 1999. Cette compétition est conçue comme une seconde coupe d’Europe, pour permettre notamment aux clubs de première division française et anglaise non qualifiés en Coupe d’Europe, de disputer des rencontres internationales. Le Bouclier européen était une compétition de repêchage organisée entre 2002 et 2005 pour les clubs éliminés au premier tour du Challenge européen.

Sa première édition en 1996-1997 regroupait 24 équipes d'Angleterre, de France, d'Italie, de Roumanie, d'Écosse, du Pays de Galles et d'Irlande réparties en quatre groupes de six. Pour cette première édition, la finale est française et voit le CS Bourgoin-Jallieu battre le Castres olympique sur le score de 18 à 9. Pour la saison 1997-1998, la formule change avec huit groupes de quatre équipes. Une nouvelle finale exclusivement française se déroule entre Colomiers et Agen. C’est Colomiers qui remporte de manière convaincante cette deuxième édition sur un score de 43 à 5, un an avant de s’incliner en finale de la Coupe d’Europe face à l’Ulster. En 1998-1999, la formule regroupe 21 équipes en trois groupes de sept, avec pour la première fois des équipes espagnoles et portugaises. Une fois de plus, la finale est française et voit l'AS Montferrand battre Bourgoin 35 à 16.

En 1999-2000, la Bouclier européen compte sept groupes de quatre équipes. La finale voit encore s’opposer deux clubs français, et c’est la Section paloise qui remporte le titre en battant le Castres olympique sur le score de 34 à 21. Pour la saison 2000-2001, les 31 équipes sont réparties en sept poules de quatre et une poule de trois. C’est le club anglais des Harlequins qui soulève le trophée en battant au terme d’une finale à prolongation le RC Narbonne sur le score de 42 à 33. En 2001-2002, la compétition regroupe 32 équipes en huit groupes de quatre. Pour la première fois, deux équipes espagnoles sont en compétition. Cette édition voit pour la seconde fois s’imposer un club anglais, les Sale Sharks, face aux Gallois de Pontypridd sur le score de 25 à 22.

En 2002, une nouvelle compétition européenne voit le jour et le Bouclier européen devient le Challenge européen. Le mode de sélection des équipes est identique mais le tournoi se joue désormais en matchs aller-retour à élimination directe, sans phase de poules. Les éliminés au premier tour sont reversés dans la nouvelle compétition, qui prend le nom de Bouclier européen. Ce sont les London Wasps qui remportent l'édition 2002-2003 en battant Bath 48 à 28 pour la première finale anglo-anglaise de l’histoire. En 2003-2004, les Harlequins remportent pour la seconde fois la compétition face à l'AS Montferrand sur un score étriqué de 27 à 26. L'édition 2004-2005 est encore marquée par la domination des équipes anglaises, puisque les Sale Sharks remportent leur second trophée face à la Section paloise sur un score sans appel de 27^à 3.

En 2005, le Bouclier européen disparaît après seulement trois éditions. Le Challenge européen reprend un système de poules et, pour l'édition 2005-2006, vingt équipes sont réparties en cinq poules de quatre. Autre changement d’importance, il n’y a plus de clubs espagnols et portugais mais uniquement des clubs français, anglais, irlandais, écossais, roumains et italiens (il n’y a pas de clubs gallois car après plusieurs fusions, ils sont tous en Coupe d’Europe). Les clubs anglais ont plus que jamais la mainmise sur la compétition, puisque les quatre demi-finalistes sont tous anglais. C’est Gloucester qui remporte le trophée et ce pour sa première finale dans la compétition. La formule est reconduite en 2006-2007. En tour préliminaire de la Coupe d'Europe, c'est un club italien qui l'emporte sur un club gallois, il y a donc un club gallois présent cette année. On compte sept clubs français, six anglais, trois italiens, une équipe irlandaise, une écossaise, une galloise et une roumaine. Pour la première fois depuis 2000, la finale voit triompher un club français : l'ASM Clermont Auvergne, déjà vainqueur en 1999. C'est aussi la première fois qu'une équipe française bat une équipe étrangère en finale. Pour l'édition 2007-2008, à la suite de la disparition du troisième club écossais, les Border Reivers, la place réservée à l'Écosse est donnée au meilleur club espagnol. Comme en 2006, quatre clubs anglais participent aux demi-finales et Bath bat Worcester en finale sur le score de 24 à 16. En 2008-2009, les Northampton Saints remportent un second titre européen après la H-cup en 2000. Les Anglais se sont imposés (15-3) face au CS Bourgoin-Jallieu, qui disputait sa troisième finale dans cette compétition.

Pour la saison 2009-2010, la formule de la compétition évolue. Au premier tour, vingt clubs sont toujours répartis en cinq poules de quatre, mais seuls les premiers de chaque poule sont qualifiés pour les quarts de finale. Les troisième, quatrième, et cinquième meilleurs deuxièmes de Hcup, seront repêchés dans cette compétition, pour disputer les quarts de finale à l'extérieur.

Identité visuelleModifier

  Évolution du logo

Qualifications et formuleModifier

Les critères d’entrée diffèrent selon les pays. Pour la France, l’Angleterre, l'Irlande et le Pays de Galles, ce sont les équipes non qualifiées pour la Coupe d’Europe qui sont retenues.

Jusqu'en 2014 pour la France, toutes les équipes du Top 14 non qualifiées pour la H Cup iront automatiquement en Challenge européen, il en va de même pour l’Angleterre. En Italie, les quatre places sont accordées aux quatre premiers du championnat d’Italie depuis que les deux places en H-Cup sont réservées aux deux franchises italiennes évoluant en Celtic League. Enfin la Roumanie et l'Espagne qui n’ont pas de place en Coupe d’Europe envoient leur meilleure équipe en Challenge Européen. Pour l’Irlande et le Pays de Galles, ce sont les équipes de la Celtic League non qualifiées pour la Coupe d’Europe qui sont retenues. Le vainqueur de l'épreuve a droit à une place en H-Cup la saison suivante, ce qui constitue une motivation supplémentaire qui peut laisser place à un véritable spectacle au sein des matchs de ce challenge européen.

À partir de 2014-2015, les dix-huit clubs de Top 14, de Premiership et de Pro12 non qualifiés pour la Coupe d'Europe disputeront automatiquement le Challenge européen. Les deux derniers billets sont attribués par le biais d'une compétition qualificative organisée par Rugby Europe en coordination avec l'EPCR et la Fédération Italienne de Rugby (FIR). Cette compétition voit s'affronter six clubs italiens, roumains, ibériques ou russes répartis en deux poules et se jouant sur trois journées. Les deux vainqueurs des poules atteindront la phase finale où ils joueront des barrages en matchs aller/retour contre deux clubs issus d'une première compétition qualificative pour la Challenge Cup.

Les vingt équipes qualifiées sont réparties en cinq poules de quatre. La phase de poule se joue par matchs aller-retour. À l'issue de la phase de poule, les cinq équipes classées premières de leur poule sont qualifiées pour les quarts de finale ainsi que les trois meilleures deuxièmes (de 2009 à 2014 les trois équipes supplémentaires qualifiées sont les trois meilleures équipes à l'issue de la phase de poule de la H-Cup qui ne sont pas qualifiées pour la phase finale de la H-Cup[2] c'est-à-dire les 3e, 4e et 5e meilleur deuxièmes parmi les six poules de la H-Cup).

PalmarèsModifier

On accède à l'article traitant d'une édition particulière en cliquant sur le score de la finale.

Date Champion Score Finaliste Lieu Spectateurs
  CS Bourgoin-Jallieu 18 – 9   Castres olympique Stade de la Méditerranée, Béziers   10 000
  US Colomiers 43 – 5   SU Agen Stade des Sept Deniers, Toulouse   12 500
  AS Montferrand 35 – 16   CS Bourgoin-Jallieu Stade de Gerland, Lyon   31 986
  Section paloise 34 – 21   Castres olympique Stade des Sept Deniers, Toulouse   6 000
  Harlequins 42 – 33   RC Narbonne Stade Madejski, Reading   10 013
  Sale Sharks 25 – 22   Pontypridd RFC Kassam Stadium, Oxford   12 000
  London Wasps 48 – 28   Bath Rugby Stade Madejski, Reading   18 074
  Harlequins (2) 27 – 26   ASM Clermont Stade Madejski, Reading   13 123
  Sale Sharks (2) 27 – 3   Section paloise Kassam Stadium, Oxford   7 230
  Gloucester RFC 36 – 34   London Irish The Stoop, Twickenham   12 053
  ASM Clermont (2) 22 – 16   Bath Rugby Twickenham Stoop, Twickenham   10 134[3]
  Bath Rugby 24 – 16   Worcester Warriors Kingsholm Stadium, Gloucester   16 157
  Northampton Saints 15 – 3   CS Bourgoin-Jallieu Twickenham Stoop, Twickenham   9 260
  Cardiff Blues 28 – 21   RC Toulon Stade Vélodrome, Marseille   48 990
  Harlequins (3) 19 – 18   Stade français Cardiff City Stadium, Cardiff   12 236
  Biarritz olympique 21 – 18   RC Toulon Twickenham Stoop, Twickenham   9 376
  Leinster 34 – 13   Stade français RDS Arena, Dublin   20 000
  Northampton Saints (2) 30 – 16   Bath Rugby Arms Park, Cardiff   12 483
  Gloucester Rugby (2) 19 – 13   Édimbourg Rugby Twickenham Stoop, Twickenham   14 316
  Montpellier HR 26 – 19   Harlequins Parc Olympique lyonnais, Lyon   28 556
  Stade français 25 – 17   Gloucester Rugby Murrayfield Stadium, Édimbourg   24 494[4]
  Cardiff Blues (2) 31 – 30   Gloucester Rugby Stade San Mamés, Bilbao   32 543
  ASM Clermont (3) 36 – 16   Stade rochelais St James' Park, Newcastle   28 438

BilanModifier

Par clubModifier

Club Victoires Finales perdues Demi-finales perdues
  Harlequins 3 1 1
  ASM Clermont 3 1 1
  Gloucester RFC 2 2 1
  Cardiff Blues[5] 2 0 1
  Sale Sharks 2 0 1
  Northampton Saints 2 0 0
  Bath Rugby 1 3 1
  Stade français 1 2 2
  CS Bourgoin-Jallieu 1 2 0
  Section paloise 1 1 1
  London Wasps 1 0 1
  Biarritz olympique 1 0 1
  US Colomiers 1 0 0
  Montpellier HR 1 0 0
  Leinster 1 0 0
  Castres olympique 0 2 0
  RC Toulon 0 2 0
  SU Agen 0 1 2
  RC Narbonne 0 1 2
  London Irish 0 1 2
  Worcester 0 1 2
  Stade rochelais 0 1 1
  Édimbourg 0 1 0
  Newcastle Falcons 0 0 5
  Saracens 0 0 3
  Connacht 0 0 3
  CA Brive 0 0 2
  Bristol Shoguns 0 0 1
  Newport Gwent Dragons 0 0 1
  Munster 0 0 1
  Glasgow Warriors 0 0 1

Par nationModifier

Nation Victoires Finales
perdues
Demi-finales
perdues
  Angleterre 11 8 17
  France 9 12 12
  Pays de Galles 2 1 2
  Irlande 1 0 4
  Écosse 0 1 1

StatistiquesModifier

Couverture télévisuelleModifier

En FranceModifier

Depuis le début de la saison 2006/2007, France 4 diffuse un match par tour de compétition. Il est généralement commenté par Laurent Bellet et Jérôme Cazalbou. À partir de 2014 et la création de l'European Rugby Challenge Cup, beIN Sports diffuse deux à trois matchs par journée dont un est en co-diffusion avec la chaîne publique France 4.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Statistiques des joueurs », sur epcrugby.fr (consulté le 27 juin 2011)
  2. http://www.ercrugby.com/fra/268_4700.php
  3. Feuille de match, sur lequipe.fr
  4. « Gloucester - Stade Français (17-25) », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2017)
  5. Ont été pris en compte les résultats de Cardiff RFC et Pontypridd RFC avant l'édition 2003-2004. Ces deux clubs fournissent maintenant des joueurs à la franchise galloise.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier