Ouvrir le menu principal

Chaînée-des-Coupis

commune française du département du Jura

Chaînée-des-Coupis
Chaînée-des-Coupis
La mairie de Chaînée-des-Coupis.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Dole
Canton Tavaux
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine Jurassienne
Maire
Mandat
Yannick Arragon
2014-2020
Code postal 39120
Code commune 39090
Démographie
Population
municipale
180 hab. (2016 en diminution de 8,16 % par rapport à 2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 39″ nord, 5° 26′ 33″ est
Altitude Min. 203 m
Max. 220 m
Superficie 5,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Chaînée-des-Coupis

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Chaînée-des-Coupis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaînée-des-Coupis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaînée-des-Coupis

Chaînée-des-Coupis est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

La commune est située dans un maillage de villages reliés par des rues qui traversent de nombreuses parcelles agricoles et boisées parsemées de nombreux étangs. Le village commune est composée principalement de quelques maisons réparties le long d'une artère principale nord-ouest/sud-est, la « Grande rue » dont des arêtes aboutissent en cul de sac dans des champs au sud-ouest et dans une zone boisée au nord-est. Cette artère relie le village de Pleure au sud-est à une fourche au nord-ouest qui par le nord mène au village de Gatey et par le nord-ouest mène à la départementale 468 également appelée route de Lons-le-Saunier. Cette zone est délimitée par la départementale 468 à l'ouest, la départementale 469 au nord et la départementale 475 à l'est. La départementale 468 et 475 se rejoignent au sud-est au niveau de l'autoroute 39.

La commune est à 19,2 km au sud de Dole et à 30,9 km au nord de Lons-le-Saunier. Les autres grandes villes sont Dijon au nord, Genève au sud-est et Lyon au sud.

Communes limitrophesModifier

  Gatey  
Asnans-Beauvoisin N Pleure
O    Chaînée-des-Coupis    E
S
Les Essards-Taignevaux Chêne-Bernard

ToponymieModifier

Le toponyme Chaînée-des-Coupis est issu du gaulois cassanos signifiant chêne[1].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2014 claude bourges   maire
mars 2001 En cours
(au mars 2008)
Claude Bourges   maire

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 180 habitants[Note 1], en diminution de 8,16 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
154151149192203234232235239
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
240233236207228222216233229
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
219217200168172158157124137
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
139125112119125138151185181
2016 - - - - - - - -
180--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Etangs;
  • Marais du Mou de Pleure;
  • Ferme bressane en torchis.

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[6].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Henriette Walter, L'aventure des mots français venus d'ailleurs, Robert Laffont, p. 44
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Recherches sur critères », Clochers de France.