Ouvrir le menu principal

Les Essards-Taignevaux

commune française du département du Jura
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Essards.

Les Essards-Taignevaux
Les Essards-Taignevaux
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Dole
Canton Tavaux
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine Jurassienne
Maire
Mandat
Dominique Rousseaux
2014-2020
Code postal 39120
Code commune 39211
Démographie
Population
municipale
262 hab. (2016 en augmentation de 3,97 % par rapport à 2011)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 54′ 41″ nord, 5° 25′ 06″ est
Altitude Min. 193 m
Max. 219 m
Superficie 5,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Les Essards-Taignevaux

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Les Essards-Taignevaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Essards-Taignevaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Essards-Taignevaux

Les Essards-Taignevaux est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Cette commune est située dans la Bresse jurassienne, sur la route qui mène de Chaussin à Chaumergy.

Communes limitrophesModifier

ÉconomieModifier

HistoireModifier

La commune de Les Essarts-Taignevaux tire son nom de l'ancien français "essarter" qui signifie défricher une terre en arrachant et, éventuellement, en brûlant les arbres et les broussailles avec les souches et les racines, dans l'objectif de rendre la terre cultivable.

Vers 1675, le canton de Les Essarts avait une superficie de 270 hectares et était administré par le Marquisat de Chaussin dirigé par Louis de Bourbon. Celui-ci vendit le canton à un avocat dijonnais, monsieur Belhôtel. Pour sortir la population de la misère, il envisagea de leur donner une instruction y compris religieuse. Il renonça à l'entretien d'un curé et passa convention avec le curé ... d'Asnans pour desservir la paroisse, alors que l'église ne fut construite qu'en 1754..

Initialement, la commune de Taignevaux est séparée de celle de Les Essarts. Et, c'est sous Napoléon, que la loi n° 6560 de juin 1859 réunit ces deux communes, sans opposition du Sénat. Elle s'appellera désormais les Essarts-Taignevaux.

Située sur un vaste plateau, la commune présente un habitat disséminé de maisons construites en terre, en briques cuites ou non, et en pierre.

Une voie d'origine gauloise de Bellevesre à Dole passe par les Essarts, connue sous le nom de Chemin des fées. Pour surveiller cette route, un poste d'observation avait été établi au champ du Châtelet.

Le plus ancien registre de l'Etat-civil remonte à 1754.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 réélu en 2008[1] Dominique Rousseaux    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 262 habitants[Note 1], en augmentation de 3,97 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260293291283346356353383384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
369440456440462472422425392
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
410348336309294263250217206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
205210199163204217235238240
2013 2016 - - - - - - -
263262-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

 
Église Saint-Louis.
  • Église Saint-Louis

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

.