Cathédrale de la Sainte-Trinité de Dresde

édifice religieux allemand

Cathédrale de la Sainte-Trinité
Image illustrative de l’article Cathédrale de la Sainte-Trinité de Dresde
La Hofkirche avec le Semperoper sur la droite
Présentation
Nom local Katholische Hofkirche
Culte Catholique
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse de Dresde-Meissen (siège)
Début de la construction 1739
Fin des travaux 1755
Architecte Gaetano Chiaveri
Style dominant Architecture baroque
Site web www.bistum-dresden-meissen.deVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Saxe Saxe
Ville Dresde
Coordonnées 51° 03′ 13″ nord, 13° 44′ 15″ est
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Cathédrale de la Sainte-Trinité

La cathédrale de la Sainte-Trinité appelée aussi en allemand Katholische Hofkirche est la cathédrale catholique de Dresde en Allemagne. Elle est située dans la « vieille ville ».

Symbolique de Dresde, elle a été construite par l'architecte Gaetano Chiaveri entre 1739 et 1755.

HistoriqueModifier

 
Place du château en 1850.

Le roi Auguste II le Fort, portant peu d'intérêt à la religion catholique, après s'être converti au catholicisme en 1697 pour pouvoir devenir roi de Pologne, faisait dire la messe dans une modeste chapelle du château de la Résidence de Dresde, puis à partir de 1707 dans l'opéra vide près du château. Lorsque la population luthérienne de la ville, a été sur le point de construire l'église Notre-Dame (Frauenkirche), l'édifice sacré protestant le plus important d'Europe, le roi Auguste III de Pologne voit alors la nécessité de construire un pendant catholique. Mais à cette époque, il n'était pas facile d'édifier une église catholique dans une ville protestante, même pour le roi ! C'est pourquoi les plans et les préparatifs de la construction ont été faits dans le plus grand secret. Le roi s'est adressé à l'architecte italien Gaetano Chiaveri qui va la construire entre 1739 et 1755 en style baroque. Elle est considérée comme l'une des plus grandes églises de Saxe. La cathédrale est consacrée le par le nonce apostolique en Pologne, l'archevêque Albert Archinto, et dédiée à la Sainte Trinité. Les habitants de Dresde, en majorité luthériens, ont toujours refusé à l'église catholique de pouvoir faire sonner les cloches. Ce n'est qu'en 1806, lorsque l'empereur français Napoléon Ier fait du duché électoral de Saxe un royaume, que retentissent pour la première fois ses cloches.

 
Après les destructions en 1948.

La crypte de la cathédrale accueille le cœur de l'électeur de Saxe et roi de Pologne Auguste II, ainsi que les dépouilles de 49 membres de la maison de Wettin, depuis qu'Auguste II s'est converti au catholicisme le . Avant son règne, la maison de Wettin était une dynastie luthérienne dont les membres étaient inhumés à la cathédrale de Freiberg. Auguste II, quant à lui, repose à la cathédrale du Wawel à Cracovie.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, lors du bombardement de Dresde du 13 au , l'église a été frappée à plusieurs reprises par les bombes, ce qui l'a fortement endommagée. Le toit et la voûte se sont effondrés à l'intérieur de l'édifice, et certains murs extérieurs ont été complètement détruits. La reconstruction par la République démocratique allemande a commencé en 1962 et a duré tout le reste du XXe siècle. Les traces des destructions sont encore visibles sur les différences de couleur des pierres de la nef. Trois des chapelles d'angle magnifiquement conçues ont été restaurées à l'original.

Depuis 1980, sur décret papal de Jean-Paul II, la cathédrale est le siège du diocèse de Dresde-Meissen.

DescriptionModifier

À l'extérieur, 78 statues de saints décorent la balustrade qui entoure la nef, et sur la tour on trouve quatre statues allégoriques des trois vertus théologales, c'est-à-dire de la Foi, de la Charité, de l'Espérance et de celle de la Justice, qui ont été réalisées par le sculpteur italien Lorenzo Mattielli.

L'aménagement intérieur est richement décoré. On peut y admirer un orgue du facteur Johann Gottfried Silbermann, une chaire rococo du sculpteur Balthasar Permoser et des peintures de Raphaël Mengs. Dans la crypte sont conservés les sarcophages de plusieurs rois et princes de Saxe ainsi que le cœur d'Auguste le Fort dont le corps repose dans la cathédrale de Cracovie.

Une pietà en porcelaine de Saxe, œuvre de Friedrich Press datant de 1973, se trouve dans la chapelle latérale dédiée aux « victimes du et de toute violence injuste ».

Galerie d'imagesModifier

Dimensions de la cathédraleModifier

  • Nef : 52,36 m (longueur) x 17,56 m (largeur) x 32,20 m (hauteur)
  • Bas-côtés : 39,20 m (longueur) x 9,52 (largeur) x 15,95 m (hauteur)
  • Longueur totale : 92 m
  • Largeur totale : 54 m
  • Hauteur du clocher ajouré : 83 m
  • Hauteur des 78 statues extérieures : 3 m
  • Superficie totale : 4800 m²

Crypte royaleModifier

 
Vue de la Crypte nouvelle
 
Vue de la Crypte du fondateur avec sur la corniche en haut à gauche le cœur d'Auguste II de Pologne

Dans la crypte de l'église sont enterrés 49 membres de la maison de Wettin:

  1. Auguste II de Pologne, roi de Pologne et électeur de Saxe ( - ). Seul son cœur est déposé dans une urne, son corps repose dans la cathédrale du Wawel à Cracovie.
  2. Auguste III de Pologne, roi de Pologne et électeur de Saxe ( - ) (fils d'Auguste II de Pologne)
  3. Marie-Josèphe d'Autriche, reine de Pologne et électrice de Saxe ( - ) (épouse d'Auguste III de Pologne)
  4. Frédéric-Auguste de Saxe, prince de Pologne et de Saxe ( - ) (fils d'Auguste III de Pologne)
  5. Joseph de Saxe, prince de Pologne et de Saxe ( - ) (fils d'Auguste III de Pologne)
  6. Marguerite de Saxe, princesse de Pologne et de Saxe ( - ) (fille d'Auguste III de Pologne)
  7. François-Xavier de Saxe, prince de Pologne et de Saxe, régent de Saxe ( - ) (fils d'Auguste III de Pologne)
  8. Marie-Élisabeth de Saxe, princesse de Pologne et de Saxe ( - ) (fille d'Auguste III de Pologne)
  9. Marie-Cunégonde de Saxe, princesse de Pologne et de Saxe ( - ) (fille d'Auguste III de Pologne)
  10. Frédéric IV de Saxe, électeur de Saxe ( - ) (fils d'Auguste III de Pologne)
  11. Marie-Antoinette de Bavière, électrice de Saxe ( - ) (épouse de Frédéric IV de Saxe)
  12. Charles de Saxe, prince de Saxe ( - ) (fils de Frédéric IV de Saxe)
  13. Joseph de Saxe, prince de Saxe ( - ) (fils de Frédéric IV de Saxe)
  14. Maximilien de Saxe, prince de Saxe ( - ) (fils de Frédéric IV de Saxe)
  15. Caroline de Bourbon-Parme, princesse de Saxe ( - ) (première épouse de Maximilien de Saxe)
  16. Amélie de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Maximilien de Saxe)
  17. Marie-Anne de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Frédéric IV de Saxe)
  18. Frédéric-Auguste Ier de Saxe, électrice de Saxe puis roi de Saxe, duc de Varsovie ( - ) (fils de Frédéric IV de Saxe)
  19. Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld, reine de Saxe ( - ) (épouse de Frédéric-Auguste Ier de Saxe)
  20. Augusta de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Frédéric-Auguste Ier de Saxe)
  21. Antoine Ier de Saxe, roi de Saxe ( - ) (fils de Frédéric IV de Saxe et de Marie-Antoinette de Bavière)
  22. Marie-Caroline de Savoie, princesse électorale de Saxe ( - ) (première épouse d'Antoine Ier de Saxe)
  23. Marie-Thérèse d'Autriche, reine consort de Saxe ( - ) (seconde épouse d'Antoine Ier de Saxe)
  24. Marie-Ludovica de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille d'Antoine Ier de Saxe et de Marie-Thérèse d'Autriche)
  25. Frédéric-Auguste de Saxe, prince de Saxe (Mort-né le ) (fils d'Antoine Ier de Saxe et de Marie-Thérèse d'Autriche)
  26. Marie-Jeanne de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille d'Antoine Ier de Saxe et de Marie-Thérèse d'Autriche)
  27. Marie-Thérèse de Saxe, princesse de Saxe (Mort-né le ) (fille d'Antoine Ier de Saxe et de Marie-Thérèse d'Autriche)
  28. Frédéric-Auguste II de Saxe, roi de Saxe ( - ) (fils de Maximilien de Saxe et de Caroline de Bourbon-Parme)
  29. Caroline de Habsbourg-Lorraine, princesse héritière de Saxe ( - ) (première épouse de Frédéric-Auguste II de Saxe)
  30. Marie de Bavière, reine consort de Saxe ( - ) (seconde épouse de Frédéric-Auguste II de Saxe)
  31. Jean Ier de Saxe, roi de Saxe ( - ) (fils de Maximilien de Saxe)
  32. Amélie de Bavière, reine de Saxe ( - ) (épouse de Jean Ier de Saxe)
  33. Marie de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Jean Ier de Saxe)
  34. Ernest de Saxe, prince de Saxe ( - ) (fils de Jean Ier de Saxe)
  35. Sidonie de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Jean Ier de Saxe)
  36. Albert Ier de Saxe, roi de Saxe ( - ) (fils de Jean Ier de Saxe)
  37. Caroline de Vasa, reine de Saxe ( - ) (épouse d'Albert Ier de Saxe)
  38. Georges Ier de Saxe, roi de Saxe ( - ) (fils de Jean Ier de Saxe)
  39. Marie-Anne de Portugal, reine de Saxe ( - ) (épouse de Georges Ier de Saxe)
  40. Marie-Jeanne de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Georges Ier de Saxe)
  41. Élisabeth de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Georges Ier de Saxe)
  42. Mathilde de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Georges Ier de Saxe)
  43. Jean-Georges de Saxe, prince de Saxe ( - ) (fils de Georges Ier de Saxe)
  44. Marie-Isabelle de Wurtemberg, princesse de Saxe ( - ) (première épouse de Jean-Georges de Saxe)
  45. Albert de Saxe, prince de Saxe ( - ) (fils de Georges Ier de Saxe)
  46. Frédéric-Auguste III de Saxe, roi de Saxe ( - ) (fils de Georges Ier de Saxe)
  47. Georges de Saxe, prince héritier de Saxe ( - ) (fils de Frédéric-Auguste III de Saxe)
  48. Sophie de Luxembourg, princesse de Saxe ( - ) (première épouse d'Ernest-Henri de Saxe)
  49. Marie-Alix de Saxe, princesse de Saxe ( - ) (fille de Frédéric-Auguste III de Saxe)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

  • Fiche sur le site Structurae.de

Notes et référencesModifier