Ouvrir le menu principal

Canton de Toulouse-11
Canton de Toulouse-11
Situation du canton de Toulouse-11 dans le département de Haute-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement(s) Toulouse
Bureau centralisateur Toulouse
Conseillers
départementaux
Serban Iclanzan
Marion Lalane-De Laubadère
2015-2021
Code canton 31 25
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification 1 26 février 1997[2]
Modification 2 22 mars 2015[3]
Démographie
Population 48 168 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 1 + fraction Toulouse

Le canton de Toulouse-11 est un canton français de l’arrondissement de Toulouse, situé dans le département de la Haute-Garonne et la région Occitanie.

HistoireModifier

Le canton de Toulouse-1 a été créé par décret du 16 août 1973 lors du remplacement des cantons de Toulouse-Centre, Toulouse-Nord, Toulouse-Ouest et Toulouse-Sud[1].

Il a été modifié par décret du 26 février 1997 lors de la création du canton de Portet-sur-Garonne[2].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014 de la Haute-Garonne, défini par le décret du 13 février 2014[3], le canton est remanié. Il se situe sur la neuvième circonscription de la Haute-Garonne dont Christophe Borgel (PS) est le député depuis juin 2012.

CompositionModifier

Composition de 1973 à 2015Modifier

Lors de sa création en 1973, le canton de Toulouse-XI se composait de[1] :

  • la commune de Portet-sur-Garonne,
  • la portion de territoire de la ville de Toulouse déterminée par l'axe des voies ci-après : place de la Croix-de-Pierre (incluse entre le pont de Pierre-de-Coubertin et le boulevard Déodat-de-Séverac), boulevard Déodat-de-Séverac, la voie ferrée Toulouse—Auch, rue Fieux, rue du Mont-Dore, rue Jules-Tellier, rue Vestrepain, route de Saint-Simon (incluse), avenue du Corps-Franc-Pommiès, avenue de Reynerie, rue Lalanne (incluse), route de Seysses (incluse), rue de Rimont (incluse), route de Seysses (incluse), avenue Eisenhower, chemin de Lestang, route de Seysses, les limites des communes de Portet-sur-Garonne et Vieille-Toulouse, et le bras inférieur de la Garonne.

Lors de la création du canton de Portet-sur-Garonne en 1997, il est réduit à la seule portion de territoire de Toulouse[2].

Quartiers de Toulouse inclus dans le canton :

Composition à partir de 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Toulouse
(bureau centralisateur)
31555 Toulouse Métropole Fraction : 33 897 (2015)
Commune : 475 438 (2016)
Ramonville-Saint-Agne 31446 Sicoval 14 145 (2016)

Le nouveau canton de Toulouse-11 comprend :

  1. la commune de Ramonville-Saint-Agne,
  2. la partie de la commune de Toulouse non incluse dans les cantons de Toulouse-1, Toulouse-2, Toulouse-3, Toulouse-4, Toulouse-5, Toulouse-6, Toulouse-7, Toulouse-8, Toulouse-9 et Toulouse-10.

ReprésentationModifier

Avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1982 Jacques Lévy MRG Journaliste
1982 1998 François Péraldi PS Ingénieur
Maire de Portet-sur-Garonne (1977-2008)
Elu en 1998 dans le Canton de Portet-sur-Garonne
1998 2008 Jean-Pierre Lloret UDF-CDS Cadre
Adjoint au maire de Toulouse
2008 2015 Jean-Louis Llorca PS Elu en 2015 dans le Canton de Toulouse-6

Canton faisant partie de la quatrième circonscription de la Haute-Garonne

Après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Serban Iclanzan   DVD Patron de La Gazette du Midi
2015 en cours Marion Lalane-De Laubadère   DVD 4ème adjointe au maire de Toulouse depuis 2014

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Christophe Lubac et Françoise Pouget (PS, 30,22 %) et Serban Iclanzan et Marion Lalane-De Laubadère (Union de la Droite, 29,59 %). Le taux de participation est de 48,67 % (13 758 votants sur 28 267 inscrits)[4] contre 52,11 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6]. Au second tour, Serban Iclanzan et Marion Lalane-De Laubadère (Union de la Droite) sont élus avec 50,2 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,25 % (6 385 voix pour 13 640 votants et 28 267 inscrits)[7].

Serban Iclanzan a quitté le parti LR en novembre 2017[8].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--32 20529 45630 16928 34528 474
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier