Ouvrir le menu principal

Canton de Toulouse-7
Canton de Toulouse-7
Situation du canton de Toulouse-7 dans le département de Haute-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement(s) Toulouse
Bureau centralisateur Toulouse
Conseillers
départementaux
Mme Camille Pouponneau
Arnaud Simion
2015-2021
Code canton 31 21
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 59 250 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 3 + fraction Toulouse

Le canton de Toulouse-7 est un canton français de l’arrondissement de Toulouse, situé dans le département de la Haute-Garonne et la région Occitanie.

HistoireModifier

Le canton de Toulouse-7 a été créé par décret du 16 août 1973 lors du remplacement des cantons de Toulouse-Centre, Toulouse-Nord, Toulouse-Ouest et Toulouse-Sud[1].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014 de la Haute-Garonne, défini par le décret du 13 février 2014[2], le canton est remanié.

CompositionModifier

Composition de 1973 à 2015Modifier

Lors de sa création en 1973, le canton de Toulouse-VII se composait de la portion de territoire de la ville de Toulouse déterminée par l'axe des voies ci-après : voie ferrée Toulouse-Lexos, l'Hers (vers le Nord), la limite Sud de la commune de L'Union, la limite Nord-Ouest de la commune de Balma (jusqu'au pont de Balma), avenue Jean-Chaubet, avenue de la Gloire, canal du Midi, rue Marengo, allées Marengo, rue de la Caravelle (incluse), chemin Maurice, rue de Giroussens, avenue de Lavaur, chemin Michoun et avenue de Bellevue[1].

Quartiers de Toulouse inclus dans le canton :

Composition à partir de 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Toulouse
(bureau centralisateur)
31555 Toulouse Métropole Fraction : 8 860 (2015)
Commune : 475 438 (2016)
Brax 31088 Toulouse Métropole 2 786 (2016)
Colomiers 31149 Toulouse Métropole 38 716 (2016)
Pibrac 31417 Toulouse Métropole 8 379 (2016)

Le nouveau canton de Toulouse-7 comprend[2] :

  1. trois communes entières,
  2. la partie de la commune de Toulouse située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Tournefeuille, avenue de Lardenne, rocade, autoroute A 624, cours du Touch, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Blagnac.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1992 Gérard Bapt PS Médecin
Député (1978-1993 et 1997-2017)
Maire de Saint-Jean (1989-2012)
1992 1998 Robert Huguenard RPR Agent général d'assurances
Député de 1993 à 1997
1998 2015 Jean-Jacques Mirassou PS Chirurgien-dentiste
Sénateur (2008-2014)

Canton faisant partie de la première circonscription de la Haute-Garonne

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Mme Camille Pouponneau   PS Ancienne assistante parlementaire de Carole Delga, conseillère municipale de Pibrac
2015 en cours Arnaud Simion   PS 1er adjoint au maire de Colomiers
Vice-Président de la Commission Permanente, chargé de l'Action Sociale : Enfance et Jeunesse

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Camille Pouponneau et Arnaud Simion (PS, 31,23 %) et Anne Borriello et Laurent Laurier (Union de la Droite, 25,84 %). Le taux de participation est de 54,34 % (20 164 votants sur 37 109 inscrits)[3] contre 52,11 % au niveau départemental[4] et 50,17 % au niveau national[5]. Au second tour, Camille Pouponneau et Arnaud Simion (PS) sont élus avec 53,45 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,98 % (9 166 voix pour 18 919 votants et 37 109 inscrits)[6].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--27 29328 57831 42130 49331 184
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7] puis population municipale à partir de 2006[8])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier