Ouvrir le menu principal

Canton de Nîmes-1

canton français

Canton de Nîmes-1
Canton de Nîmes-1
Situation du canton de Nîmes-1 dans le département de Gard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement(s) Nîmes
Bureau centralisateur Nîmes
Conseillers
départementaux
Marie-Chantal Barbusse
Thierry Procida
2015-2021
Code canton 30 10
Histoire de la division
Création 1801[1]
Modification 1 23 juillet 1973[2]
Modification 2 22 mars 2015[3]
Démographie
Population 37 061 hab. (2016)
Subdivisions
Communes fraction Nîmes

Le canton de Nîmes-1 est une division administrative du département du Gard, dans l’arrondissement de Nîmes.

HistoireModifier

Le canton de Nîmes-1 a été créé en 1801[1].

Il a été modifié par décret du 23 juillet 1973 à l'occasion de la création des cantons de Nîmes-IV et Nîmes-V[2].

Un nouveau découpage territorial du Gard entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[3], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. Dans le Gard, le nombre de cantons passe ainsi de 46 à 23.

Le nouveau canton de Nîmes-1 est formé d'une fraction de la commune de Nîmes. Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Nîmes. Le bureau centralisateur est situé à Nîmes.

AdministrationModifier

Conseillers d'arrondissementModifier

  • 1833-1842 : Casimir Boissier[6]
  • 1842-1848 : Agricol Liotard[7]
  • 1848-1852 : Achille Grelleau[8]
  • 1852-1864[9] : Ferdinand[10] Soustelle[11]
  • 1864-1870 : ? Combet (opposition)[12]
  • 1870[13]-1879 : Étienne Delon[14]
  • 1879-1888 : Émile Defferre[14]
  • 1888-1889 : Charles Mathieu[14]
  • 1889[15] : ?? général Boulanger[14]
  • 1889-1895 : ? Charraix[14]
  • 1895-1907[16] : Jules Barandon (opportuniste)[17]
  • 1907-1913 : ? Villaret (républicain)[18]
  • 1913[19]-1919 : Albert Astier (socialiste unifié)[14]
  • 1919[20]-1940 : Adrien Angelras (radical tendance Pelletan, propriétaire à Saint-Césaire)[14]

Juges de paixModifier

Liste des juges de paix successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
1797 1816 Étienne Renouard - -
1816 1828 Louis Aubanel Capitaine d'état major -
1828 1840 Jean Cassagnes Juge de paix du canton de Saint-Mamert-du-Gard -
1840 1841 Béchard-Durand - -
1841 1848 Amédée Baragnon Avoué près la cour royale de Nîmes -
1848 1857 Béchard-Lacapelle Juge suppléant au tribunal civil de Nîmes -
1857 1871 Bardin - -
1871 1874 Eugène Bolze Bâtonnier de l'ordre des avocats de Nîmes -
1874 1877 Auguste de Taillas Juge de paix du canton d'Alès-Sud-Est -
1877 1887 Charles de Combret Juge de paix du canton d'Aubenas -
1887 1895 Jean Buis Juge de paix du canton de Riom-Ouest -
1895 1904 Paul Poulle Juge de paix du canton d'Alès-Sud-Est -
1904 1910 Clément Auzière Juge de paix du canton du Vigan -
1910 1917 Charles Madaune - -
1917 1922 Paul Sagnes Juge de paix du canton d'Alès-Sud-Est -
1923 1925 Adrien Leroux Juge de paix du canton de Cherbourg -
1925 1934 François Gleizes Juge de paix du canton d'Angers-Sud -
1935 1937 Émile Gaussorgues Juge de paix du canton de Vienne-Sud -
1937 1945 Paul Lavigne Juge de paix du canton de Valence -
1945 1952 Alexandre Martin Juge de paix du canton de Noisy-le-Sec -
1952 1956 Roger Choquin Juge de paix du canton de Crémieu -
1956 1958 Maxime Germain Juge de paix du canton de Marseille-2 -

Conseillers générauxModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Claude Jalaguier-Plantier   Propriétaire à Nîmes
1842[21] 1848 Jean Tur
(1787-1865)
  Propriétaire, négociant, rentier
Conseiller municipal de Nîmes
1848 1852 Prosper Nègre-Bergeron
(1799-1879)
  Négociant et banquier à Nîmes
Capitaine d'artillerie dans la Garde Nationale
1852 1854 Frédéric Vidal   Maire de Nîmes (1852-1854)
1856 1865 Philippe Pérouse Majorité
dynastique
Propriétaire à Nîmes
Maire de Saint-Gilles puis de Nîmes
Député (1857-1863)
1865 1871 Louis Laget Républicain Avocat à Nîmes
Député (1871-1876) - Sénateur (1876-1882)
Elu en 1871 dans le Canton de Saint-Hippolyte-du-Fort
1871[22] 1874 Pierre Costecale Républicain Marchand à Nîmes
1874 1876
(décès)[23]
Elisée Drouillon Républicain Ingénieur civil, Président du Tribunal de commerce de Nîmes
1876[24] 1882
(décès)[25]
Marcellin Meynard-Auquier   Négociant à Nîmes
1882[26] 1912
(décès)[27]
Gaston Maruéjol Républicain Avocat, maire de Nîmes (1885-1888)
1912[28] 1919 Paul Villaret RG Industriel, conseiller municipal de Nîmes
1919 1937
(décès)
Albert Astier SFIO Conseiller municipal de Nîmes (1908-1919 et 1925-1937)
1937 1941
(démission d'office)[29]
Louis Bieau SFIO Receveur des hospices à Nîmes
Révoqué par le Gouvernement de Vichy
1945 1949 Jules Monleau PCF Conseiller municipal de Nîmes
1949 1955 Gustave Rambaud RPF puis RS Adjoint au maire de Nîmes
1955 1967 Pierre Brugueirolle
(1905-1989)
SFIO Pharmacien
Adjoint au maire de Nîmes, député-suppléant de Georges Dayan (1967-1968)
Elu en 1973 dans le Canton de Saint-André-de-Valborgne
1967 1973 Émile Jourdan PCF Ancien mineur
Maire de Nîmes (1965-1983)
Député (1973-1986)
1973 1982 Maurice Fayet PCF Adjoint au maire de Nîmes
1982 1988 François Brugueirolle
(fils de P.Brugueirolle)
PS Pharmacien, conseiller municipal de Nîmes
1988 2008
(démission)
Jean-Paul Fournier RPR puis UMP Chef d'entreprise
Sénateur (2008-2017)
Maire de Nîmes depuis 2001
Conseiller régional (1986-2001)
Président de la communauté d’agglomération Nîmes Métropole depuis 2002
2008 2015 Marie-Chantal Barbusse UMP Commerçante
Adjointe au maire de Nîmes
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électorauxModifier

Élection cantonale partielle de 2008Modifier

1er tour :

  • Marie-Pierre Mercier (PRG) : 3,47 %[30]
  • Évelyne Ruty (FN) : 5,41 %
  • Élisabeth Piq (LV) : 5,97 %
  • Éric Firoud (MoDem) : 12,39 %
  • Corinne Giacometti (PS) : 14,94 %
  • Sylvette Fayet (PCF) : 15,70 %
  • Marie-Chantal Barbusse (UMP) : 42,13 %

2e tour :

  • Sylvette Fayet (PCF) : 41,80 %
  • Marie-Chantal Barbusse (UMP) : 58,20 %

Conseillers départementauxModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Marie-Chantal Barbusse   LR Commerçante
Adjointe au maire de Nîmes depuis 2008
2015 en cours Thierry Procida   UDI Chef d'entreprise
Adjoint au maire de Nîmes depuis 2014
Ancien conseiller général du Canton de Nîmes-2

CompositionModifier

Composition de 1973 à 2015Modifier

Lors du remodelage de 1973, le canton de Nîmes-I se composait de la portion de territoire de la ville de Nîmes déterminée en partant de la place des Arènes par l'axe des voies ci-après : rue de la République, rue Dhuoda, place Séverine, avenue de Verdun, avenue Kennedy, avenue des Arts, rue Archimède, chemin de Valdegour, boulevard périphérique Ouest, avenue Kennedy prolongée, chemin départemental n° 40 (jusqu'à la limite de Nîmes), la limite séparant la commune de Nîmes des communes de Caveirac, Parignargues, Gajan, La Rouvière et La Calmette, route nationale n° 106, chemin du Mas-de-Balan, chemin de la Lampèze, rue de la Porte-Cancière prolongée, rue de la Lampeze, rue Clérisseau, rue du Fort, rue du Grand-Couvent, rue du Général-Perrier, rue de la Maison-Carrée, rue de l'Étoile, rue Saint-Antoine et boulevard des Arènes (à l'Ouest de celles-ci)[2].

Il incluait les quartiers suivants :

  • La Placette ;
  • Les Hauts-de-Nîmes ;
  • Quartier d’Espagne ;
  • Montaury ;
  • Allées Jean Jaurès ;
  • Route de Sauve ;
  • Castanet ;
  • Vacquerolles ;
  • Villeverte ;
  • La Cigale ;
  • Carémeau ;
  • L’Eau Bouillie ;
  • Le Saut-du-Lièvre ;
  • Carreau de Lanes.

Composition à partir de 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Nîmes
(bureau centralisateur)
30189 CA Nîmes Métropole Fraction : 37 265(2015)
Commune : 151 075 (2014)

Le nouveau canton de Nîmes-1 comprend comprend la partie de la commune de Nîmes située au nord et à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Caveirac, chemin de Cante-Perdrix prolongé en ligne droite jusqu'au chemin Jules-Lissajous et à la rue Louis-Proust, rue de l'Avocette, traverse de Tadorne, rue Vatel, avenue Kennedy, rue du Professeur-Robert-Debré, rue de la Chaufferie, boulevard des Français-Libres, chemin de Valdegour, rue Archimède, impasse Archimède, rue Max-Raphel, rue Guy-Arnaud, rue Archimède, rue Galilée, rue Thalès, place Thalès, rue Thalès, rue Gilles-Roberval, avenue Kennedy, rue de Verdun, place Séverine, rue François-Ier, rue Henri-Bataille, place Hubert-Rouger, rue Ernest-Renan, rue Fernand-Pelloutier, rue Benoît-Malon, rue des Chassaintes, rue Bernard-Lazare, rue Rabaut-Saint-Étienne, place Aristide-Briand, pont de Vierne, quai de la Fontaine, rue Pasteur, rue de la Tour-Magne, rue des Bénédictins, rue Rouget-de-Lisle, rue d'Albénas, rue de la Lampèze, rue Vincens, rue Vaissette, place du Docteur-Cantaloube, rue de la Faïence, rue de la Garrigue, rue des Trois-Fontaines, rue Demians, impasse Demians, ligne de chemin de fer, rue Pitot, rue Pitot-Prolongée, rue Ambroise-Croizat, route d'Uzès, rue des Trois-Ponts, chemin du Puits-de-Brunel, chemin de Font-Baumettes, chemin de la Calmette, route d'Uzès, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Sainte-Anastasie[3].

PatrimoineModifier

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----25 63229 68432 94732 18032 825
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[31] puis population municipale à partir de 2006[32])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Notice communale de Nîmes sur le site de l'EHESS
  2. a b et c Décret no 73-721 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département du Gard.
  3. a b et c Décret no 2014-226 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Gard, sur Légifrance (consulté le 11 mai 2014)
  4. « Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 11 mai 2014)
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191-1 du code électoral.
  6. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1833/11/22
  7. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1842/12/09
  8. https://books.google.fr/books?id=NMMhz9I-cSoC&pg=PA85&dq=laboissi%C3%A8re+conseil+de+pr%C3%A9fecture+gard&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiLitqS3MXjAhUEHxoKHYSyDWMQ6AEIKTAA#v=onepage&q=laboissi%C3%A8re%20conseil%20de%20pr%C3%A9fecture%20gard&f=false
  9. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_OM/1864/06/19/v0001.simple.highlight=%22soustelle%22.selectedTab=thumbnail
  10. http://elec.enc.sorbonne.fr/imprimeurs/node/24114
  11. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1852/08/10
  12. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_OM/1864/06/22
  13. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1870/06/14
  14. a b c d e f et g Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  15. Annulation.
  16. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1901/07/29
  17. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63272841/f337.item
  18. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1907/08/05
  19. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1913/08/11
  20. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1919/12/22
  21. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44463549/f1.item.r=canton.zoom
  22. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6200914t/f3.image.r=canton?rk=1480694;0
  23. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6212388z/f1.image.r=canton?rk=386268;0
  24. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62124088/f1.image.r=canton?rk=1287560;0
  25. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6225452w/f1.item.r=canton.zoom
  26. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6369522p/f2.item.r=canton.zoom
  27. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6335865d/f3.item.r=canton.zoom
  28. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6335906w/f16.item.r=canton.zoom
  29. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2645430/f2.item.r=canton.zoom
  30. « Cantonale à Nîmes », humanite.fr
  31. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  32. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012