Ouvrir le menu principal

Canton de Nîmes-2
Canton de Nîmes-2
Situation du canton de Nîmes-2 dans le département de Gard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement(s) Nîmes
Bureau centralisateur Nîmes
Conseillers
départementaux
Christian Bastid
Amal Couvreur
2015-2021
Code canton 30 11
Histoire de la division
Création 1801[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 37 858 hab. (2016)
Subdivisions
Communes fraction Nîmes

Le canton de Nîmes-2 est une division administrative du département du Gard, dans l’arrondissement de Nîmes.

Sommaire

HistoireModifier

Le canton de Nîmes-2 a été créé en 1801[1].

Un nouveau découpage territorial du Gard entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Gard, le nombre de cantons passe ainsi de 46 à 23.

Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Nîmes. Le bureau centralisateur est situé à Nîmes.

AdministrationModifier

Conseillers d'arrondissementModifier

  • 1833-1836 : ? Rigot père[5]
  • 1836-1848[6] : Pierre Curnier (négociant)[7]
  • 1848-1852 : Arthus de Cabrières (avocat et propriétaire)[8]
  • 1852-1864 : Ulysse Donzel[9]
  • 1864-1870 : ? Vitalis[10]
  • 1870-1871 : Ulysse Donzel[11]
  • 1871-1883 : Pierre de Gorsse[12]
  • 1883-1889 : Edmond Rebuffat[13]
  • 1889-1895 : ? Verdier[14]
  • 1895-1898 : ? B.[15]
  • 1898-1904 : ? Dubois[16]
  • 1904-1910 : Auguste Pastret (radical)[17]
  • 1910[18]-1919 : Élie Castan[19]
  • 1919[20]-1928 : ? Chalavet (radical-socialiste)[21]
  • 1928[22]-1940 : Claude Barbier (SFIO, retraité à Nîmes)[23]

Juges de paixModifier

Liste des juges de paix successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
1819 1827 Jean-Baptiste Estève - -
1827 1848 Stanislas Garilhe - -
1848 1854 Arnal - -
1854 1854 Joseph Cotton - -
1854 1870 Thibon Juge de paix du canton de Bagnols-sur-Cèze -
1870 1884 Édouard Drouot Juge suppléant au tribunal civil de Nîmes -
1884 1886 Liénard Juge de paix du canton de Montluçon-Est -
1886 1904 Louis Dumeny Juge suppléant au tribunal civil de Nîmes -

Conseillers générauxModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Isidore de Chastellier[24] Majorité
ministérielle
Ancien lieutenant de vaisseau, ancien maire de Nîmes (1825)
Député (1827-1837), propriétaire à Nîmes
1839 1842
(décès)
Barthélemy Gonnet
(1790-1842)[25]
  Procureur général à la Cour royale de Nîmes
1843 1852 Alphonse Boyer
(1799-1866)
Légitimiste Avocat, conseiller municipal de Nîmes
Capitaine dans la Garde Nationale
Président du Conseil Général
1852 1856
(démission)
Numa Baragnon Bonapartiste Député (1854-1857)
Nommé Préfet de l'Aveyron en 1856
1856 1864
(décès)
Charles
de Sibert de Cornillon
(1800-1864)
  Membre du Conseil d'État
1864 1871
(décès)
Jean Louis Marie Ladislas Walsin-Esterhazy   Général de division en retraite
1871 1883 David Bézard Droite Commerçant et propriétaire à Nîmes
1883 1901 Fernand Daudet
(1852-1932)
Conservateur Avocat à la Cour d'appel de Nîmes
1901 1904
(décès)
Henri Casimir Bertrand
(1829-1904)[26]
Nationaliste Général de division en retraite
1904[27] 1913 Josias Paut[28] Rad. Professeur de lycée
Maire de Nîmes (1919-1925)
1913 1919 Henri Dugas Droite Avocat à la Cour d'appel de Nîmes
Conseiller municipal de Nîmes
1919 1925 Albin Louis Pujolas[29] Rad. Journaliste, adjoint au Maire de Nîmes
1925 1937 Louis Bieau SFIO Receveur des hospices à Nîmes
Secrétaire fédéral de la SFIO
1937 1940 Louis Bernard PCF Horticulteur
1945 1960
(annulation)
André Marquès
(1897-1968)
PCF Ouvrier des lignes PTT
Conseiller municipal de Nîmes
1961 1976 Paul Tondut UNR puis UDR Préparateur en pharmacie
Adjoint au maire de Nîmes
Député de la 1re circonscription du Gard (1966-1967 et 1968-1973)
1976 1983
(annulation)
Ismaël Testanière PCF Adjoint au maire de Nîmes, délégué à Courbessac
1983 1988 Gilbert Raynal UDF Adjoint au maire de Nîmes
1988 1999
(décès)
Émile Jourdan PCF Ancien mineur
Député (1973-1986)
maire de Nîmes (1965-1983)
1999 2001 Alain Jourdan[30]
(fils du précédent)
PCF Professeur à Nîmes
2001 2008 Joëlle Pellissier UDF Orthophoniste
Adjointe au maire de Nîmes (2001-2008)
Députée suppléante de la 2e circonscription du Gard (2002-2007)
2008 2015 Thierry Procida UDI-NC Chef d'entreprise[31]
Conseiller municipal (2008-2014)
puis adjoint au maire de Nîmes (depuis 2014)
Elu en 2015 dans le Canton de Nîmes-1
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis 2012, le canton fait partie de la sixième circonscription du Gard.

Conseillers départementauxModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christian Bastid   PCF Employé du secteur privé
Vice-président du Conseil départemental depuis 2015
Délégué à l'habitat et au suivi de l'ANRU
Conseiller municipal de Nîmes
Ancien conseiller général du Canton de Nîmes-3
2015 en cours Amal Couvreur   DVG Assistante sociale
Vice-présidente du Conseil départemental depuis 2015
Déléguée aux contrats de ville et à la jeunesse

Amal Couvreur est membre du groupe "Socialistes et apparentés".

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton de Nîmes-2 dans le département du Gard avant 2015.

Le canton était composé d’une fraction de la commune de Nîmes. Il incluait les quartiers suivants :

  • Écusson (partie nord) ;
  • Vauban ;
  • La Croix-de-Fer ;
  • Richelieu ;
  • Hoche-Sernam ;
  • Route d’Uzès ;
  • Le Creux de l’Assemblée ;
  • Le Rendez-Vous ;
  • Ventabren ;
  • La Planète ;
  • Russan-Terres de Rouvière ;
  • Courbessac ;
  • Mas de Mingue ;
  • La Gazelle ;
  • Camp des Garrigues.

Composition à partir de 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Nîmes
(bureau centralisateur)
30189 CA Nîmes Métropole Fraction : 38 185(2015)
Commune : 151 075 (2014)

Le nouveau canton de Nîmes-2 comprend comprend la partie de la commune de Nîmes située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Sainte-Anastasie, route d'Uzès, chemin de la Calmette, chemin de Font-Baumettes, chemin du Puits-de-Brunel, rue des Trois-Ponts, route d'Uzès, rue Ambroise-Croizat, rue Pitot-Prolongée, rue Pitot, ligne de chemin de fer, impasse Demians, rue Demians, rue des Trois-Fontaines, rue de la Garrigue, rue de l'Enclos-Rey, rue de la Poudrière, avenue du Mont-Duplan, rue Vincent-Faïta, boulevard Étienne-Saintenac, place de la Division-Daguet, boulevard Gambetta, boulevard de l'Amiral-Courbet, place Gabriel-Péri, rue Pierre-Semard, rue de Beaucaire, route de Beaucaire, rond-point Rishon-le-Zion, boulevard du Président-Salvador-Allende, rond-point Haroun-Tazieff, rue Cristino-Garcia, cours d'eau, autoroute A 9, route de Beaucaire, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Rodilhan[2].

PatrimoineModifier

 
La rue du Général-Perrier dans le centre de Nîmes

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----27 71727 71229 96130 34630 179
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[32] puis population municipale à partir de 2006[33])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Notice communale de Nîmes sur le site de l'EHESS
  2. a b et c Décret no 2014-226 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Gard, sur Légifrance (consulté le 11 mai 2014)
  3. « Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 11 mai 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191-1 du code électoral.
  5. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1833/11/22
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203772j/f585.image
  7. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1836/12/09
  8. https://books.google.fr/books?id=NMMhz9I-cSoC&pg=PA85&dq=laboissi%C3%A8re+conseil+de+pr%C3%A9fecture+gard&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiLitqS3MXjAhUEHxoKHYSyDWMQ6AEIKTAA#v=onepage&q=laboissi%C3%A8re%20conseil%20de%20pr%C3%A9fecture%20gard&f=false
  9. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1852/08/03
  10. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_OM/1864/06/22
  11. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1870/06/14
  12. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  13. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  14. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  15. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  16. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  17. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63272841/f346.item
  18. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63272841/f361.item
  19. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  20. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1922/05/22
  21. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1922/05/22
  22. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1928/10/22/v0005.simple.highlight=%22vauvert%22.selectedTab=thumbnail
  23. Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  24. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH039/PG/FRDAFAN83_OL0501073v001.htm
  25. https://annuaire-magistrature.fr/index.php?dossier=fiche&personne=86573
  26. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH017/PG/FRDAFAN83_OL0217041v001.htm
  27. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6447740c/f5.item.r=canton.zoom
  28. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH120/PG/FRDAFAN84_O19800035v0364852.htm
  29. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH339/PG/FRDAFAN84_O19800035v2655026.htm
  30. http://www.lexpress.fr/region/les-jourdan-une-dynastie-communiste_481044.html
  31. http://www.gard.fr/le-gard/le-departement/les-conseillers-departementaux/procida-thierry.html
  32. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  33. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012