Ouvrir le menu principal

Canton de La Ferté-Saint-Aubin

canton français

Canton de La Ferté-Saint-Aubin
Canton de La Ferté-Saint-Aubin
Situation du canton de La Ferté-Saint-Aubin dans le département de Loiret.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Arrondissement(s) Orléans
Bureau centralisateur La Ferté-Saint-Aubin
Conseillers
départementaux
Christian Braux
Anne Gaborit
2015-2021
Code canton 45 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 9 vendémiaire an X[2],[3]
(1er octobre 1801)
Modification 2 1931
Modification 3 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 30 529 hab. (2016)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Superficie 408,81 km2
Subdivisions
Communes 7 + fraction d'Orléans

Le canton de La Ferté-Saint-Aubin est une division administrative française du département du Loiret.

Le canton est créé en 1790 et est modifié en 1801 et 1931. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de six à sept plus une fraction de la ville d'Orléans. Le redécoupage des arrondissements intervenu en 1926 n'a pas affecté le canton de La Ferté-Saint-Aubin.

Sommaire

HistoireModifier

  • Le canton de La Ferté-Saint-Aubin a été créé le 15 février 1790 sous la Révolution française[1].
  • Sous le Premier Empire, Vannes intègre le canton à la suite de la suppression du canton de Tigy en 1801[5].
  • De 1833 à 1848, les cantons de La Ferté-Saint-Aubin et de Notre-Dame-de-Cléry avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[6].
  • Sous la Troisième République, la commune de Vannes-sur-Cosson est transférée du canton de La Ferté-Saint-Aubin vers le canton de Jargeau en 1931[5].
  • Sous la Cinquième République, un nouveau découpage territorial du Loiret (département) entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 25 février 2014[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[7]. Dans le Loiret, le nombre de cantons passe ainsi de 41 à 21. Le nombre de communes du canton de La Ferté-Saint-Aubin passe de 6 à 7 et une fraction cantonale.
  • Le nouveau canton de La Ferté-Saint-Aubin est formé de communes des anciens cantons de La Ferté-Saint-Aubin (6 communes), de Saint-Jean-le-Blanc (1 commune) et de la partie de la commune d’Orléans non incluse dans les cantons d’Orléans-1, d’Orléans-2, d’Orléans-3 et d’Orléans-4. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement d'Orléans. Le bureau centralisateur est situé à La Ferté-Saint-Aubin[8].

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs[Note 1]
Période Identité Étiquette Qualité
1842 Nicolas Mathurin Fustier   Notaire
Maire de Cléry
canton de Cléry-La Ferté-Saint-Aubin
1848 Sylvain Étienne Berthier-Bardon   Juge de paix à la Ferté-Saint-Aubin
Maire de La Ferté-Saint-Aubin
canton de Cléry-La Ferté-Saint-Aubin
27 août 1848 1852 Eugène Briquet   Propriétaire à La Ferté-Saint-Aubin
7 août 1852 1870 Ernest Dupré de Saint-Maur   Auditeur au Conseil d'État, puis Propriétaire
Maire de Ligny-le-Ribault (1859-1878)
12 juin 1870 1877 Charles Pierre   Propriétaire
Maire de La Ferté-Saint-Aubin
8 novembre 1877 1889 Georges Dupré de Saint-Maur Droite Propriétaire
Maire de Ligny-le-Ribault (1878-1902)
28 juillet 1889 1907 Paul Debrou Droite Avocat
Maire de Ménestreau-en-Villette
28 juillet 1907 1912
(décès)[9]
Robert Wilfrid Bossange Républicain Propriétaire
Maire de La Ferté-Saint-Aubin
27 septembre 1912 1925 Auguste Recullé Radical Propriétaire
Maire de Ménestreau-en-Villette (1893-1925)
19 juillet 1925 1940 Jean Martin URD
puis PSF[10]
Maire de Ménestreau-en-Villette (1925-1947)
Mandat interrompu en 1940
Membre de la Commission administrative départementale (1940-1943)
Nommé conseiller départemental en 1943[11]
    Seconde Guerre mondiale    
1945 1958 Léon Cossonnet SFIO Directeur d'école honoraire
Maire de La Ferté-Saint-Aubin (1953-1958)
1958 1970 Jacques Martin DVD puis UNR puis UDR Maire de La Ferté-Saint-Aubin (1947-1949, 1958-1959 et 1967-1970)
1970 1982 Jean-Claude Groeninck PSU puis PS Maire de La Ferté-Saint-Aubin (1971-1989)
1982 février 2015
(décès)[12]
Xavier Deschamps RPR puis UMP Banquier
Maire de Marcilly-en-Villette (1970-2014)
Vice-président du conseil général du Loiret
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électoraux détaillésModifier

  • Élections cantonales de 2001 : Xavier Deschamps (RPR) est élu au 1er tour avec 57,56 % des suffrages exprimés, devant Henri Rivière (PS) (17,93 %), Marc Brynhole (PCF) (15,87 %) et Hortense de Brou de Laurière (FN) (8,64 %). Le taux de participation est de 74,34 % (7 134 votants sur 9 596 inscrits)[13].
  • Élections cantonales de 2008 : Xavier Deschamps (UMP) est élu au 1er tour avec 56,33 % des suffrages exprimés, devant Manuela Chartier (PS) (21,71 %) et Marc Brynhole (PCF) (16,35 %). Le taux de participation est de 73,11 % (7 633 votants sur 10 440 inscrits)[13].

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christian Braux   DVD Maire de Saint-Cyr-en-Val
2015 en cours Anne Gaborit   DVD Maire de Ligny-le-Ribault

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Christian Braux et Anne Gaborit (Union de la Droite, 38,45 %) et Michèle Bardot et Emmanuel Fournier (Union de la Gauche, 22,48 %). Le taux de participation est de 50,69 % (10 272 votants sur 20 266 inscrits)[14] contre 49,98 % au niveau départemental[15] et 50,17 % au niveau national[16].

Au second tour, Christian Braux et Anne Gaborit (Union de la Droite) sont élus avec 59,76 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,91 % (5 271 voix pour 9 709 votants et 20 267 inscrits)[17].

CompositionModifier

 
Situation du canton de La Ferté-Saint-Aubin dans le département du Loiret avant 2015.

Composition avant 2015Modifier

Le canton de La Ferté-Saint-Aubin, d'une superficie de 365 km2, est composé de six communes.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
La Ferté-Saint-Aubin
(chef-lieu)
45146 CC des Portes de Sologne 7 293 (2014)
Ardon 45006 CC des Portes de Sologne 1 118 (2014)
Ligny-le-Ribault 45182 CC des Portes de Sologne 1 281 (2014)
Marcilly-en-Villette 45193 CC des Portes de Sologne 2 048 (2014)
Ménestreau-en-Villette 45200 CC des Portes de Sologne 1 471 (2014)
Sennely 45309 CC des Portes de Sologne 696 (2014)

Composition à partir de 2015Modifier

Liste partielle des communes du canton Canton de La Ferté-Saint-Aubin au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
La Ferté-Saint-Aubin
(bureau centralisateur)
45146 CC des Portes de Sologne 86,12 7 393 (2016) 86   
Ardon 45006 CC des Portes de Sologne 53,65 1 156 (2016) 22   
Ligny-le-Ribault 45182 CC des Portes de Sologne 59,21 1 243 (2016) 21   
Marcilly-en-Villette 45193 CC des Portes de Sologne 62,66 2 096 (2016) 33   
Ménestreau-en-Villette 45200 CC des Portes de Sologne 53,62 1 470 (2016) 27   
Orléans 45234 Orléans Métropole 27,48 Fraction : 13 170 (2016)
Commune : 114 782 (2016)
4 177   
Saint-Cyr-en-Val 45272 Orléans Métropole 44,23 3 291 (2016) 74   
Sennely 45309 CC des Portes de Sologne 49,32 710 (2016) 14   
Canton de La Ferté-Saint-Aubin 4505 30 529 (2016)  

Le nouveau canton de La Ferté-Saint-Aubin comprend[4] :

  1. sept communes entières,
  2. la partie de la commune d'Orléans non incluse dans les cantons d'Orléans-1, d'Orléans-2, d'Orléans-3 et d'Orléans-4.

DémographieModifier

Article connexe : démographie du Loiret.

Évolution démographiqueModifier

En 2012, le canton comptait 13 781 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 1647 6047 83410 20511 62512 56213 48813 69413 781
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Âge de la populationModifier

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de La Ferté-Saint-Aubin en 2009[20] ainsi que, comparativement, celle du département du Loiret la même année[21] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 49 % d'hommes et 51 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge similaire à celle de la France métropolitaine[Note 2]. Il existe en effet 105 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est également inférieur à celui du département (1,1) et supérieur à celui de la région (0,95)[22].

Pyramide des âges du canton de La Ferté-Saint-Aubin en 2009 en pourcentage[20].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
6,5 
75 à 89 ans
9,1 
15,7 
60 à 74 ans
15,0 
22,3 
45 à 59 ans
22,2 
19,3 
30 à 44 ans
20,1 
15,6 
15 à 29 ans
13,9 
20,3 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département du Loiret en 2009 en pourcentage[23].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,6 
75 à 89 ans
9,5 
13,4 
60 à 74 ans
13,9 
20,1 
45 à 59 ans
20,0 
20,3 
30 à 44 ans
19,5 
19,3 
15 à 29 ans
17,7 
19,9 
0 à 14 ans
18,2 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 30 489 habitants[24].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour la période 1833-1848 (ancien canton de Cléry-La Ferté-Saint-Aubin), voir la page consacrée au canton de Cléry-Saint-André
  2. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

RéférencesModifier

  1. a et b Louis Marie Prudhomme (1798), p. 162
  2. Notice communale de La Ferté-Saint-Aubin sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 803.
  4. a b et c Décret no 2014-244 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Loiret.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vannes-sur-Cosson », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2015)
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f184.image.r=cantons%201833
  7. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  8. « Décret n°2014-244 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Loiret », sur https://www.legifrance.gouv.fr/j (consulté le 26 mars 2017)
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6475779f/f2.item.r=canton.zoom
  10. Le Petit Journal, 26 octobre 1937, "Liste officielle des membres du P.S.F. élus aux derniers scrutins", consultable sur Gallica
  11. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 2 mai 1943, (en ligne).
  12. « Xavier Deschamps, vice-président du conseil général et ancien maire de Marcilly-en-Villette, est décédé », sur www.larep.fr, La République du Centre, Centre-France, (consulté le 27 février 2015)
  13. a et b Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 9 mai 2013.
  14. « Résultats du premier tour pour le canton de La Ferté-Saint-Aubin », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du premier tour pour le département du Loiret », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  17. « Résultats du second tour pour le canton de La Ferté-Saint-Aubin », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  20. a et b « Évolution et structure de la population du canton de La Ferté-Saint-Aubin en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 5 décembre 2012)
  21. « Recensement de la population du département du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, INSEE (consulté le 5 décembre 2012)
  22. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 5 décembre 2012).
  23. « Résultats du recensement de la population du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 5 décembre 2012)
  24. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Pascale Pouvreau, La Ferté-Saint-Aubin et son canton, Loiret, Association Images du Patrimoine du Loiret, coll. « Images du patrimoine n°61 », 1989 (2-905813-05-9).
  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier