Union républicaine et démocratique

groupe parlementaire sous la Troisième République

Union républicaine et démocratique
Image illustrative de l’article Union républicaine et démocratique
Chambre Chambre des députés
Législature(s) XIIIe, XIVe, XVe, XVIe
Fondation 1924
Fusion de Entente républicaine démocratique
Disparition 1940
Ancien(s) nom(s) Fédération républicaine (1932)
Partis membres Fédération républicaine
Président François Arago
Représentation
60  /  610
Positionnement Centre droit à droite
Idéologie Libéral-conservatisme
National-conservatisme

L'Union républicaine et démocratique (URD) était, sous la Troisième République, de 1924 à 1940, le groupe parlementaire du parti la Fédération républicaine.

HistoriqueModifier

Le 13 décembre 1918, le groupe de l'Entente républicaine et démocratique (ERD) est créé par la fusion des groupes de la Fédération républicaine (fondé en 1902) et celui de la Gauche démocratique. A l'issue des élection de 1919, il réunit des députés de différents partis dont la Fédération républicaine, de l'Action libérale populaire, des démocrates-chrétiens (Union populaire républicaine, Fédérations des républicains démocrates, Ligue de la Jeune République), des députés nationalistes indépendants et quelques députés de l'Alliance républicaine démocratique[1].

Prenant la relève de l'Entente républicaine et démocratique en 1924, l'URD est affaiblie par le départ de plusieurs députés de son aile gauche formant le groupe Action démocratique et sociale, puis d'une nouvelle scission vers le groupe Républicain et social.

L'URD devint en 1932 le groupe Fédération républicaine. Il était proche de la ligue des Jeunesses patriotes[2].

EffectifsModifier

Année Nombre de députés Évolution
1919
183  /  610
1924
104  /  610
  79
1928
102  /  610
  2
1932
41  /  610
  61
1936
60  /  610
  19

Notes et référencesModifier

  1. ERD, France Politique
  2. Gilles Richard, Histoire des Droites en France de 1815 à nos jours, Perrin, 2017, p. 200.