Canton de Chinon

canton français

Canton de Chinon
Canton de Chinon
Situation du canton de Chinon dans le département de Indre-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement(s) Chinon
Bureau centralisateur Chinon
Conseillers
départementaux
Éric Loizon
Isabelle Raimond-Pavero
2015-2021
Code canton 37 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 5 vendémiaire an X[2],[3]
(27 septembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 35 199 hab. (2017)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Superficie 496,49 km2
Subdivisions
Communes 27

Le canton de Chinon est un canton français situé dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre-Val de Loire.

HistoireModifier

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 15 à 27.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 M. Gaudichon-Després   Ancien officier d'état-major, en retraite à Chinon
1836 1852 Nicolas Tournyer-Tiffeneau
(1795-1851)
  Ancien contrôleur des contributions directes
Propriétaire à Chinon
1852 1863
(décès)
Victor Foucqueteau[5] Droite Avocat puis Président du Tribunal civil de Chinon
Ancien membre de l'Assemblée constituante et de l'Assemblée législative (1848-1849)
1863 1867 Édouard Marie Fermé   Maire de Chinon (1857-1866)
1867 1877 Anatole Desplanques Droite Ancien sous-préfet, propriétaire
1877 1885
(décès)[6]
Léon Joubert Républicain Député (1876-1885)
Médecin et propriétaire, maire de Huismes
1885 1900
(décès)[7]
Jules César Herpin   Maire de Chinon (1885-1896)
1900[8] 1912
(démission)[9]
Benoît Mattraits Rad. Médecin - Maire de Chinon (1898-1912)
1913 1919 Octave Foucher Rad. Médecin - Député (1909-1919)
Sénateur (1920-1933)
Maire de Chinon (1908-1919)
1919 1925 Émile Suard URD Conseiller municipal de Chinon
1925 1929
(démission)[10]
Camille Chautemps Rad. Magistrat
Député (1919-1935)
Maire de Tours (1919-1925)
1929[11] 1937 Henri Mattraits Rad. Médecin
Maire de Chinon (1934-1944 et 1945)
1937 1940 Pierre Labussière
(1905-1944)
Rad.ind. Médecin
Révoqué par le Gouvernement de Vichy, déporté et décédé à Neuengamme[12],[13];
1943 1945 Henri Mattraits
(1882-1948)[14]
  Docteur en médecine
Maire de Chinon
Membre de la Commission administrative départementale (1941-1943)[15]
Nommé conseiller départemental en 1943[16]
1945 1959
(décès)
Auguste Correch dvd Maire de Chinon (1945-1959)
1959 1976 Jacques Balavoine dvd Maire de Chinon (1959-1965)
1976 2001 Yves Dauge PS Inspecteur général de l'équipement
Maire de Saint-Germain-sur-Vienne (1971-1989) puis de Chinon (1989-2005)
Adjoint au maire de Chinon depuis 2005
Député (1997-2001)
Sénateur (2001-2011)
2001 2008 Pierre Hervoil DL puis UMP Conseiller financier
2008 2015 Christiane Rigaux dvg Vice-Présidente du Conseil Général

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Éric Loizon   DVD Maire de Thilouze
Président de la Communauté de Communes du Pays d'Azay-le-Rideau
Ancien conseiller général du Canton d'Azay-le-Rideau (2011-2015)
2015 en cours Isabelle Raimond-Pavero   LR Assistante juridique
Adjointe au maire de Chinon
Sénatrice (depuis 2017)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Eric Loizon et Isabelle Raimond-Pavero (Union de la Droite, 39,59 %) et Flora Pontlevoy-Mascart et Gérard Salichon (FN, 24,31 %). Le taux de participation est de 50,3 % (13 048 votants sur 25 941 inscrits)[17] contre 50,88 % au niveau départemental[18] et 50,17 % au niveau national[19]. Au second tour, Éric Loizon et Isabelle Raimond-Pavero (Union de la Droite) sont élus avec 70,87 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,45 % (8 095 voix pour 13 088 votants et 25 943 inscrits)[20].

CompositionModifier

Avant 2015Modifier

Le canton de Chinon regroupait les communes suivantes :

Depuis 2015Modifier

Le canton comprend 27 communes[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Chinon
(bureau centralisateur)
37072 CC Chinon, Vienne et Loire 8 073 (2014)
Avoine 37011 CC Chinon, Vienne et Loire 1 758 (2014)
Azay-le-Rideau 37014 CC Touraine Vallée de l'Indre 3 435 (2014)
Beaumont-en-Véron 37022 CC Chinon, Vienne et Loire 2 712 (2014)
Bréhémont 37038 CC Touraine Vallée de l'Indre 779 (2014)
Candes-Saint-Martin 37042 CC Chinon, Vienne et Loire 227 (2014)
La Chapelle-aux-Naux 37056 CC Touraine Vallée de l'Indre 572 (2014)
Cheillé 37067 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 795 (2014)


Cinais 37076 CC Chinon, Vienne et Loire 432 (2014)
Couziers 37088 CC Chinon, Vienne et Loire 129 (2014)
Huismes 37118 CC Chinon, Vienne et Loire 1 552 (2014)
Lerné 37126 CC Chinon, Vienne et Loire 307 (2014)
Lignières-de-Touraine 37128 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 281 (2014)
Marçay 37144 CC Chinon, Vienne et Loire 499 (2014)
Rigny-Ussé 37197 CC Touraine Vallée de l'Indre 497 (2014)
Rivarennes 37200 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 022 (2014)
Rivière 37201 CC Chinon, Vienne et Loire 751 (2014)
La Roche-Clermault 37202 CC Chinon, Vienne et Loire 517 (2014)
Saché 37205 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 356 (2014)
Saint-Benoît-la-Forêt 37210 CC Chinon, Vienne et Loire 858 (2014)
Saint-Germain-sur-Vienne 37220 CC Chinon, Vienne et Loire 389 (2014)
Savigny-en-Véron 37242 CC Chinon, Vienne et Loire 1 467 (2014)
Seuilly 37248 CC Chinon, Vienne et Loire 353 (2014)
Thilouze 37257 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 637 (2014)
Thizay 37258 CC Chinon, Vienne et Loire 284 (2014)
Vallères 37264 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 172 (2014)
Villaines-les-Rochers 37271 CC Touraine Vallée de l'Indre 1 039 (2014)

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
16 25116 40216 41318 59419 14919 49919 53519 34519 359
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[21] puis population municipale à partir de 2006[22])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 34 893 habitants[23].

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).
  • Christine Toulier, Canton de Chinon, Indre-et-Loire, Paris, Inventaire général, coll. « Images du patrimoine n°81 », 1990, (ISBN 2-905813-06-7).

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 228
  2. Notice communale de Chinon sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 799.
  4. a et b Décret no 2014-179 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département d'Indre-et-Loire.
  5. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH075/PG/FRDAFAN83_OL1007016v001.htm
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64391501/f1.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62589457/f4.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62589709/f5.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6392424t/f2.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2475699/f3.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k247622k/f3.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9611282d/f3.image.r=canton?rk=751076;4
  13. Labussière Pierre (docteur) Jack Vivier Né à Chinon le , Labussière est un authentique résistant qui organise, avec l'adjudant de gendarmerie Carrat, l'évasion de nombreux prisonniers de guerre. Le docteur Labussière ne tait pas sa haine de l'Allemagne, sa hargne contre Hitler, son refus du Maréchal. Le , lors d'une visite médicale pour le STO, il crache sur le portrait de Pétain qu'il traite de « vieux vendu ». Ces insultes sont proférées devant un représentant du préfet. La Propaganda Staffel avise de ces faits le SD. Le médecin fait l'objet d'un internement administratif d'un mois au camp de Rouillé. Il est ensuite déporté au camp de Neuengamme où il meurt le .
  14. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH163/PG/FRDAFAN83_OL1794086V001.htm
  15. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9617384f/f6.image.r=commission%20administrative
  16. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 23 mai 1943, (en ligne).
  17. « Résultats du premier tour pour le canton de Chinon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  18. « Résultats du premier tour pour le département d'Indre-et-Loire », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  19. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  20. « Résultats du second tour pour le canton de Chinon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  21. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  22. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  23. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee