Ouvrir le menu principal
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
La famille royale ramenant à Neuilly le corps de S.A.R. le duc d’Orléans, le 13 juillet 1842. Lithographie de Jules Arnout d'après Victor Jean Adam.
Années :
1839 1840 1841  1842  1843 1844 1845
Décennies :
1810 1820 1830  1840  1850 1860 1870
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l’année 1842 du calendrier grégorien.

ÉvénementsModifier

  • 7 février : le projet de la loi sur les chemins de fer est présenté à la Chambre. La discussion s’ouvre le 26 avril, sur le rapport de Dufaure et dure quinze jours[2]. L’amendement de Thiers, qui substitue une ligne unique (de la frontière belge à Marseille) au réseau de neuf lignes (six proposées par le projet, et trois ajoutées par la commission) est rejeté par 255 voix contre 152. L’ensemble est adopté par 255 voix contre 83[3].
  • 15 février : lors d’un débat pour l’extension du droit de vote à tous les citoyens inscrits sur la liste départementale du jury, devant l’opposition de Guizot, Lamartine prononce un célèbre discours comparant la monarchie de Juillet à une borne : « On dirait, à les entendre, que le génie des hommes politiques ne consiste qu’en une seule chose, à se poser là sur une position que le hasard ou la révolution leur a faite, et à y rester immobiles, inertes, implacables […] si c’était là, en effet, tout le génie de l’homme d’État chargé de diriger un gouvernement, mais il n’y aurait pas besoin d’hommes d’État, une borne y suffirait. »[4]. La proposition est rejetée par 234 voix contre 193[5].
 
Catastrophe ferroviaire de Meudon. Illustration dans un journal allemand contemporain.
 
Funerailles du duc d’Orléans.
 
Conseil des ministres tenu aux Tuileries. Signature de la loi de Régence. 30 août 1842.
  • 30 août : loi sur la régence du royaume. Les femmes en sont exclues, ce qui écarte la duchesse d'Orléans de la régence, qui doit se contenter de la garde et de la tutelle du roi mineur[21].
 
Naufrage de la Reliance. Lloyd's Illustrated London Newspaper.

Notes et référencesModifier

  1. Journal historique et littéraire, vol. 8, P. Kersten, (présentation en ligne)
  2. a et b Favier Couloumb, Recueil général des lois et ordonnances, vol. 12, Paris, Journal de notaires et des avocats, (présentation en ligne)
  3. Contrairement à ce que dit Rémusat, Duchâtel joue un rôle imaportant dans le débat. Les circonstances, au reste (expérience faite de l’impuissance des compagnies concessionnaires ; charges financières trop lourdes de l’État entraînées par la crise de 1840) imposent une solution mixte entre les principes absolus de l’entreprise d’État et de l’entreprise privée. - Il est curieux que Rémusat qui avait pris tant de place dans les discussions de 1837 et de 1838, n’intervient pas dans la question en 1842.
  4. Jacques Julliard, Grégoire Franconie, Les Gauches françaises (1762-2012)., Flammarion (ISBN 9782081350410, présentation en ligne)
  5. La monarchie constitutionnelle, Montchrestien (ISBN 9782402130424, présentation en ligne)
  6. M. de Caumont, Bulletin monumental de la Société française d'archéologie, vol. 8, Derache, (présentation en ligne)
  7. Guy Antonetti, Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire : Dictionnaire biographique 1814-1848, Institut de la gestion publique et du développement économique, (ISBN 9782821828261, présentation en ligne), p. 109
  8. Florentin Lefils, Description des îles Marquises, Collection XIX, (ISBN 9782346087662, présentation en ligne)
  9. Frédéric Murhard, Nouveau recueil général de traités, vol. 3, Gottingue, Dieterich, (présentation en ligne)
  10. Louis Eugène Robert, Histoire et description naturelle de la commune de Meudon, Paulin, (présentation en ligne)
  11. cette loi, dit Guizot (Mémoires T VIII p. 626) : "justement appelée leur charte; l’autre (du 15 juillet 1845) qui a réglé la police des chemins de fer et fondé ainsi le régime permanent de ce grand et nouveau système de communication. Cette dernière loi, présentée et soutenue par M. Dumon, alors ministre des travaux publics, n'a pas cessé d’être en vigueur. Au 31 décembre 1847, il y a 2,059 kilomètres de chemins de fer en pleine exploitation, et 2,144 kilomètres de chemins de fer en construction."
  12. Bulletin des lois et ordonnances : publiées depuis la révolution de juillet 1830, vol. 4, Dupont, (présentation en ligne)
  13. a b c et d Charles L. Lesur, Annuaire historique universel, vol. 3, Thoisnier Deplaces, (présentation en ligne)
  14. Les Mystères de Paris d'Eugène Sue : Les Fiches de lecture d'Universalis, Encyclopaedia Universalis, (ISBN 9782341000697, présentation en ligne)
  15. Jean Garrigues, Philippe Lacombrade, La France au XIXe siècle : 1814-1914, Armand Colin, (ISBN 9782200626006, présentation en ligne)
  16. Henri Heine, Lutèce : Lettres sur la vie politique, artistique et sociale de la France, La fabrique éditions, (ISBN 9782358721332, présentation en ligne)
  17. Gabriel de Broglie, La Monarchie de Juillet, Fayard, (ISBN 9782213666907, présentation en ligne)
  18. Pierre Lavedan, La question du déplacement de Paris et du transfert des Halles au Conseil municipal sous la Monarchie de juillet, Ville de Paris - Commission des travaux historiques, (ISBN 9782402235860, présentation en ligne)
  19. Bibliographie de la France, vol. 30, (présentation en ligne)
  20. Damien Colas, Florence Gétreau, Malou Haine, Musique, esthétique et société au XIXe siècle, Mardaga, (ISBN 9782870099490, présentation en ligne)
  21. Collection complète des lois, décrets d’intérêt général, traités internationaux, arrêtés, circulaires, instructions, etc., vol. 41, Société du Recueil Sirey, (présentation en ligne)
  22. Raoul Teissier, Chefs et notables des établissements français de l'Océanie au temps du Protectorat : 1842-1880, Société des études océaniennes (ISBN 9782402263832, présentation en ligne)
  23. L'ami de la religion journal et revue ecclésiastique, politique et littéraire, vol. 115, Adrien Le Clere et Cie, (présentation en ligne)
  24. Pieter Alexander Sandelin, Répertoire général d'économie politique ancienne et moderne, vol. 3, P.H. Noordendorp, (présentation en ligne)

Articles connexesModifier