CJF Fleury Loiret Handball

CJF Fleury Loiret Handball
Logo du CJF Fleury Loiret Handball
Généralités
Nom complet Cercle Jules Ferry Fleury Loiret Handball
Surnoms les Panthères
Noms précédents CJF Fleury-les-Aubrais Handball
Fondation 1974
Statut professionnel SASP depuis juillet 2010
Couleurs noir et rose
Salle Gymnase Albert Auger
8 rue Pablo Picasso
45400 Fleury-les-Aubrais
(730 places)
Siège ZI de L’Herveline
109 avenue Louis Gallouëdec
45400 Fleury-les-Aubrais
Président Sabine Guillien Heinrich
Entraîneur Christophe Cassan
Site web www.fleuryloirethandball.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de France (1)
Coupe de France (1)
Coupe de la Ligue (2)
International[1] finaliste de la Coupe des coupes (1)

Maillots

Kit left arm fleury1415h.png
Kit body fleury1415h.png
Kit right arm fleury1415h.png
Kit shorts fleury1415h.png


Domicile
Kit left arm fleury1415a.png
Kit body fleury1415a.png
Kit right arm fleury1415a.png
Kit shorts fleury1415a.png


Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France 2020-2021
0

Dernière mise à jour : 26 février 2015.

Le CJF Fleury Loiret Handball est la section féminine de handball du Cercle Jules Ferry Fleury-les-Aubrais. Fondé en 1974 à Fleury-les-Aubrais, en banlieue nord d'Orléans dans le département du Loiret, il est régulièrement présent en Division 1 du Championnat de France depuis 2001. Le club est vice-champion de France en 2013, puis champion en 2015.

HistoriqueModifier

Fondé en 1974, le club rejoint pour la première fois l'élite nationale au début des années 2000[2]. Il dispute une saison en première division en 2000-2001, mais est relégué en fin de saison. Après deux années en deuxième division, il retrouve la première division en 2003-2004[3], après avoir remporté le titre de champion de France de 2e division 2003[4]. Rapidement compétitif, le club se qualifie trois années de suite pour la coupe d'Europe en terminant dans les cinq premiers du championnat de 2004 à 2006[2]. Il dispute également la finale de la coupe de la Ligue 2008, première finale du club, perdue face au Metz Handball (30 à 36)[5]. Vers la fin des années 2000, les performances en championnat sont cependant plus irrégulières et le club stagne en bas de classement.

En 2010, le club passe au statut de Société anonyme sportive professionnelle (SASP) pour structurer sa professionnalisation[6]. Après une saison 2011-2012 décevante, malgré une demi-finale de coupe Challenge[7], le club termine à la 8e place en championnat et l'entraîneur Christophe Maréchal n'est pas reconduit.

Pour la saison 2012-2013, sous la direction du nouvel entraîneur Frédéric Bougeant, l’effectif est largement renforcé avec l'arrivée des internationales espagnoles Nely Carla Alberto, Beatriz Fernández Ibáñez et Marta López Herrero, récentes médaillées de bronze aux Jeux olympiques de 2012, et de l'internationale polonaise Karolina Siódmiak, pour encadrer ses jeunes prometteuse comme Manon Houette[8] ou Gnonsiane Niombla[6]. L'effectif est encore amélioré à l'hiver 2013 avec l'arrivée de Marta Mangué, capitaine de la sélection espagnole et joueuse majeure du monde du handball[9].

 
Vainqueur de la coupe de France 2014

Après une saison 2012-2013 réussie et une place de vice-championne de France (défaite de justesse en finale face à Metz[10]), le club se renforce encore en faisant signer l'internationale française Audrey Bruneau et la gardienne internationale brésilienne Darly Zoqbi de Paula. Pour la saison 2013-2014, Fleury-Loiret confirme sa progression en remportant le premier titre de son histoire, la Coupe de France 2014, grâce à une victoire 20 à 18 face à Issy Paris Hand[11].

En 2015, misant sur la stabilité après les seules arrivées d'Alexandrina Barbosa et Roseline Ngo Leyi[12], Fleury remporte rapidement un deuxième titre en disposant de l'Union Mios Biganos-Bègles (32-31) en finale de la Coupe de la Ligue 2015[13]. Cette même saison, après un beau parcours qui les voit éliminer notamment les russes de Zvezda Zvenigorod en quarts de finale et les autrichiennes de Hypo Niederösterreich en demi-finale, le club atteint la finale de la Coupe des vainqueurs de coupes 2014-2015. Pour leur première finale européenne, les fleuryssoises s'inclinent face aux danoises du FC Midtjylland Håndbold (défaite 24 à 19 au retour après avoir remporté l'aller 23-22 à domicile)[14]. L'arrière gauche de Fleury, Alexandrina Barbosa termine meilleure marqueuse de la compétition avec 64 buts[15]. Le club conclut cette saison historique en devenant champion de France, pour la première fois de son histoire, après avoir dominé Issy Paris Hand en finale (22-21 puis 31-24)[16].

Pour sa première participation en Ligue des champions, Fleury, opposée aux hongroises de Ferencváros TC, aux allemandes du Thüringer HC et aux croates du ŽRK Podravka Koprivnica, réalise un bon premier tour qui lui permet de se qualifier pour le tour principal avec quatre points[17]. Cependant, avec seulement deux matchs nuls décrochés en six matchs au tour principal, les loirétaines échouent à se qualifier pour les quarts de finale[18]. L'équipe rebondit rapidement en s'adjugeant un nouveau titre en finale de la Coupe de la Ligue 2016 fin mars, pour la dernière édition de la compétition[19]. En fin de saison, Fleury échoue néanmoins à conserver son titre de champion de France, défait en finale par Metz[20]. Cette défaite constitue la fin d'un cycle pour le club qui doit faire face aux départs de nombreuses joueuses cadres comme Darly Zoqbi de Paula, Gnonsiane Niombla, Alexandrina Barbosa, Manon Houette, Marta López Herrero et Estelle Nze Minko, ainsi qu'à celui de son entraîneur Frédéric Bougeant, grand artisan de la période de succès entre 2012 et 2016, où le club aura remporté un titre de champion de France, une Coupe de France, deux Coupes de la Ligue et disputé une finale en Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe[21].

Pour la saison 2016-2017, Christophe Cassan, ancien adjoint de Frédéric Bougeant, prend la direction de l'équipe[22].

PalmarèsModifier

Palmarès officiel de l'équipe première féminine de CJF Fleury Loiret Handball
Compétitions internationales Championnats nationaux Coupes nationales

Parcours en championnatModifier

Saison Championnat Coupes Europe[Note 1]
Niv. Rang France Ligue
1999-2000 D2 3e pas de compétition pas de compétition non qualifié
2000-2001 D1 11e 1/8 de finale
2001-2002 D2 4e 1/8 de finale
2002-2003 D2 1er ? ?
2003-2004 D1 5e pas de compétition 1/4 de finale
2004-2005 D1 3e ? 1/4 de finale C4 : 1/8 finale
2005-2006 D1 5e ? 1/2 finale C3 : 1/16 finale
2006-2007 D1 10e ? ? C4 : 1/8 finale
2007-2008 D1 10e pas de compétition finaliste -
2008-2009 D1 8e ? 1/2 finale -
2009-2010 D1 9e 1/16 de finale ? -
2010-2011 D1 7e 1/4 de finale 1/4 de finale -
2011-2012 D1 8e ? 1/2 finale C4 : 1/2 finale
2012-2013 D1 2e 1/4 de finale 1/2 finale -
2013-2014 D1 4e Vainqueur finaliste C2 : 1/4 finale
2014-2015 D1 1er 1/2 finale Vainqueur C2 : finaliste
2015-2016 D1 2e 1/8 de finale Vainqueur C1 : tour principal
2016-2017 D1 9e 1/4 de finale pas de compétition C3 : 2e tour
2017-2018 D1 10e 1/8 de finale -
2018-2019 D1 7e 1/8 de finale -
2019-2020 D1 3e 1/8 de finale -
2020-2021 D1 9e 1/4 de finale C3 : phase de groupes
2021-2022 D1 en cours en cours -

Effectif actuelModifier

Effectif de la saison 2021-2022 (au 11 novembre 2021)[23],[24]
Joueuses Encadrement technique
No  P. Nat. Nom Date de naissance Taille Sélection Au club depuis
Gardiennes de but
3 GB   Rapsode, MélodieMélodie Rapsode 7 008  (19 ans) 179 cm - Centre de formation
16 GB   Toubissa Elbeco, JusticiaJusticia Toubissa Elbeco 7 451  (20 ans) 173 cm - Centre de formation
30 GB   Vind, DitteDitte Vind 10 203  (27 ans) 187 cm Danemark Beach Handball A 2021
Ailières
13 ALD   Le Blévec, JulieJulie Le Blévec 7 835  (21 ans) 169 cm France Beach Handball A 2021
14 ALG   Wajoka, SuzanneSuzanne Wajoka 7 646  (20 ans) 170 cm France Juniors U21 Centre de formation
21 ALD   Peillon, MélinaMélina Peillon 7 476  (20 ans) 168 cm France Juniors U21 Centre de formation
23 ALG   Rizo, EyatneEyatne Rizo (en) 9 549  (26 ans) 169 cm Cuba A 2016
76 ALD   Le Merrer, LisaLisa Le Merrer 7 538  (20 ans) 169 cm - Centre de formation
95 ALG   Tre, SherylSheryl Tre 6 789  (18 ans) 172 cm France Jeunes U18 Centre de formation
Arrières
7 ARG     Camara, DoungouDoungou Camara 9 833  (26 ans) 168 cm Sénégal A 2020
10 ARG   Nianh, DiankenbaDiankenba Nianh 9 430  (25 ans) 181 cm - Formée au club
11 ARG   Chambonnier, CassidyCassidy Chambonnier 6 798  (18 ans) 172 cm France Juniors U20 Centre de formation
12 ARD   Folituu, NorahNorah Folituu 6 606  (18 ans) 175 cm France Juniors U20 Centre de formation
17 ARD   Pérez Buforn, PaulinaPaulina Pérez Buforn 9 084  (24 ans) 167 cm Espagne A 2021
19 ARG   Techer, ElisaElisa Techer 6 631  (18 ans) 182 cm France Cadettes U17 Centre de formation
24 ARD   Mumbongo, CharitéCharité Mumbongo 7 210  (19 ans) 180 cm Suède Juniors U20 Centre de formation
78 ARG   Uscinowicz, PaulinaPaulina Uscinowicz ( [25]) 8 090  (22 ans) 183 cm Pologne B / Juniors 2020
93 ARG     Ekoh, KarichmaKarichma Ekoh ( [25]) 8 681  (23 ans) 177 cm Cameroun A 11/2021
Demi-centre
5 DC     Sankharé, AminaAmina Sankharé 11 907  (32 ans) 172 cm Sénégal A 2016
8 DC   Agathe, MélissaMélissa Agathe 10 048  (27 ans) 175 cm - 2021
Pivots
4 P   Gassama, KabaKaba Gassama 8 881  (24 ans) 179 cm Espagne A 2001
9 P   Kamdop, LauraLaura Kamdop 11 409  (31 ans) 182 cm Sénégal A Formée au club
77 P   Thobor, EmmanuelleEmmanuelle Thobor 7 063  (19 ans) 186 cm France Jeunes U19 Centre de formation
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  •   Fabien Renouf



Légende
  • P. : Poste
  • Nat. : Nationalité
  •   : Capitaine
  •   : Joueuse prêtée par un autre club
  •   : Joueuse au centre de formation
———

Dernière mise à jour : 8 novembre 2021  

InfrastructuresModifier

Le CJF Fleury Loiret Handball s'entraine au Gymnase Albert Auger, situé dans le quartier de Lamballe à Fleury-les-Aubrais. Le club dispute ses matchs au Palais des Sports d'Orléans.

ArchivesModifier

Saison 2013-2014Modifier

Personnalités liées au clubModifier

JoueusesModifier

Parmi les joueuses ayant évolué au club, on trouve

EntraîneursModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b « Historique du Club de handball professionnel CJF Fleury Loiret Handball », sur www.fleuryloirethandball.com (consulté le )
  3. « Fleury les Aubrais en D1F », sur www.handzone.net,
  4. « Palmarès du championnat de France de 2e division féminine », sur www.ff-handball.org, Fédération française de handball (consulté le )
  5. « Imprenable Metz », sur www.handzone.net,
  6. a et b « Média Guide 2011-2012 », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball (consulté le ), p. 22
  7. « Fleury sort par la grande porte », sur www.handzone.net,
  8. « LFH - Fleury - Manon Houette, joueuse du mois de janvier », sur handnews.fr,
  9. « Marta Mangué, une star à Fleur », sur www.larep.fr, La République du Centre,
  10. « Quand Fleury craque, Metz festoie », sur www.handzone.net,
  11. « CDF : Fleury, première rugissante », sur www.handzone.net,
  12. « LFH – Tour des clubs - Fleury Loiret Handball », sur handnews.fr,
  13. « Coupe LFH : Fleury, premier bouquet de saison », sur www.handzone.net,
  14. « Fleury est tombé sur plus fort », sur www.handzone.net,
  15. (en) « EHF EC - Women - CWC - 2014/15 - Top Scorers », sur europeancup.eurohandball.com, Fédération européenne de handball (consulté le )
  16. « Fleury-les-Aubrais champion de France ! », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  17. « LDC : Fleury, le rêve est permis », sur www.handzone.net,
  18. « LDC F : Fleury termine par une défaite », sur www.handzone.net,
  19. « CDL F : Fleury met le point final », sur www.handzone.net,
  20. « LFH : Metz et le nombre d'or », sur www.handzone.net,
  21. « Frédéric Bougeant va quitter son poste », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  22. « F. Bougeant : "J'aurais pu passer ma vie à Fleury. Je vais rester supporter des Panthères" », sur www.francebleu.fr, France Bleu,
  23. « Les Panthères, l'équipe prof », sur Site officiel du club (consulté le )
  24. « Fiche du Fleury Loiret Handball », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball (consulté le )
  25. a et b « Paulina Uscinowicz s’en va, Karichma Ekoh arrive », sur piao.fr, (consulté le )

Liens externesModifier