Ouvrir le menu principal

Gnonsiane Niombla

handballeuse française

Gnonsiane Niombla
Gnonsiane Niombla le 29 novembre 2015
Gnonsiane Niombla le 29 novembre 2015
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (29 ans)
Lieu Villeurbanne
Taille 1,72 m (5 8)[1]
Masse 67 kg (147 lb)
Surnom(s) Gnons
Situation en club
Club actuel Siófok KC
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
-2010 Drapeau : France ASUL Vaulx-en-Velin
2010-2016 Drapeau : France CJF Fleury Loiret
2016-2018 Drapeau : Roumanie CSM Bucarest
2018-2019 Drapeau : France Metz Handball 48 (127)
depuis 2019 Drapeau : Hongrie Siófok KC
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
depuis 2013Drapeau : France France 22 (45)[2]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.
Face à Lucie Satrapova lors de la rencontre de la 5e journée de la LFH entre Paris 92 et Metz Handball. A Issy-Les-Moulineaux, le 16 septembre 2018.

Gnonsiane Niombla, née le à Villeurbanne, est une joueuse internationale française de handball, évoluant au poste d'arrière gauche. Appelée en équipe de France pour la première fois en 2013, Gnonsiane Niombla devient championne du monde en 2017. Elle remporte également l'Euro en 2018.

CarrièreModifier

Elle honore sa première sélection le 20 mars 2013 contre la Russie[2]. Elle fait partie des joueuses retenues par le sélectionneur Alain Portes pour participer au championnat du monde 2013 en Serbie[3].

Au cours de ce mondial, l'équipe de France, en reconstruction, réalise un parcours sans faute en phase poule avec cinq victoires, dominant notamment le Monténégro, champion d'Europe et médaillé d'argent aux Jeux olympiques en 2012. Elle écarte ensuite le Japon avant de tomber de manière inattendue en quart de finale face à la Pologne[4]. Gnonsiane Niombla participe aux cinq matches de poules disputés par l'équipe de France, inscrivant dix buts[5]. Blessée à l'issue des matches de poules, elle est remplacée pour la suite de la compétition par Dounia Abdourahim[6].

Aux Jeux olympiques 2016, elle marque notamment le jet de 7 mètre décisif qui permet à l'équipe de France de disputer la prolongation face à l'Espagne en quart de finale. Niombla et les Françaises remporteront ensuite la première médaille olympique du handball féminin, l'argent.

Alors qu'elle évoluait depuis 2016 au CSM Bucarest, elle annonce qu'elle s'engage avec le club français du Metz Handball à partir de la saison 2018-2019[7]. En fin d'année 2018, elle devient championne d'Europe, un an après son titre mondial glané en 2017.

Après des débuts en demi-teinte avec Metz, elle réalise une belle fin de saison[8] et participe à la belle saison messine durant laquelle le club atteint les demi-finales de la Ligue des champions et remporte le championnat[9] et la coupe de France[10]. À l'été 2019, elle décide de résilier son contrat avec Metz pour s'engager avec Siófok KC, récent vainqueur de la coupe EHF[11].

PalmarèsModifier

En sélectionModifier

Jeux olympiques
championnat du monde
championnat d'Europe
autres

En clubModifier

compétitions internationales
compétitions nationales

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. « Profil de Gnonsiane Niombla », sur Ligue féminine de handball (consulté le 14 mai 2014)
  2. a et b « Gnonsiane NIOMBLA n° 11 », sur www.femmesdedefis.com, Ligue féminine de handball (consulté le 6 décembre 2014)
  3. « Mondial Serbie : Bruneau et Abdourahim non retenues », Ligue féminine de handball (consulté le 6 décembre 2013)
  4. « Mondial 2013 - Le ciment de demain », sur www.femmesdedefis.com, Ligue féminine de handball (consulté le 27 décembre 2013)
  5. « XXI Women's World Championship 2013 Serbia - Cumulative Statistics - France », sur www.ihf.info, (consulté le 27 décembre 2013)
  6. « Handball Bleues - Niombla blessée, Abdourahim appelée », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 27 décembre 2013)
  7. Metz : Gnonsiane Niombla pour deux ans - L'Équipe, 8 février 2018.
  8. « Gnonsiane Niombla quitte Metz Handball », sur www.republicain-lorrain.fr, Le Républicain lorrain,
  9. « LFH : Metz arrive à l’heure », sur www.handzone.net,
  10. « CDF (F) – Finale - La cerise sur le gateau lorrain », sur handnews.fr,
  11. « Transferts : Gnonsiane Niombla (Metz) en Hongrie », sur www.lequipe.fr,
  12. « XXI Women's World Championship 2013 Serbia – Team Roaster France », www.ihf.info (consulté le 19 décembre 2013)
  13. (en) « 2007 Women's European Championship 17 - Final - Match Details », sur www.eurohandball.com, Fédération européenne de handball,
  14. Décret du 30 novembre 2016 portant promotion et nomination

Liens externesModifier