Ligue des champions féminine de l'EHF

compétition de handball
Ligue des champions
féminine de l'EHF
Description de l'image DELO EHF ChampionsLeague 2020.png.
Généralités
Sport Handball
Création 1960
1993 pour la forme actuelle
Autre(s) nom(s) Coupe des clubs champions (1960-1993)
Organisateur(s) EHF
Éditions 61e en 2021-2022
Catégorie Continental
Périodicité annuelle
Lieu(x) Europe
Site web officiel (en) ehfcl.eurohandball.com
Hiérarchie
Hiérarchie C1 : 1er échelon
Niveau inférieur C2 : Coupe des coupes
C3 : Ligue européenne (depuis 2016)

Palmarès
Tenant du titre Vipers Kristiansand (2022)
Plus titré(s) Spartak Kiev (13)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Ligue des champions 2022-2023

La Ligue des champions féminine de l'EHF est la compétition de clubs féminins de handball la plus importante en Europe. Cette compétition est créée par la Fédération internationale de handball lors de la saison 1960-1961 sous le nom de Coupe des clubs champions. Depuis 1993, comme son homologue masculine, la compétition est désormais organisée par la Fédération européenne de handball et prend l'appellation de Ligue des champions.

Avec 13 victoires entre 1970 et 1988, le club ukrainien (alors soviétique) du Spartak Kiev est le plus titré devant le club autrichien de l'Hypo Niederösterreich et ses 8 compétitions remportées. Vainqueur en 2021, le club norvégien du Vipers Kristiansand est le tenant du titre.

PrésentationModifier

HistoriqueModifier

 
Logo jusqu'en 2020

Plusieurs périodiques peuvent permettre de décrire l'historique de la compétition :

  • de 1961 à 1968, les Danoises (4 finales dont 1 victoire) tentent d'empêcher la domination des clubs du bloc de l'Est.
  • de 1970 à 1988, le club soviétique du Spartak Kiev entraîné par Igor Tourtchine et mené par Zinaïda Tourtchina remporte 13 coupes de clubs champions sur 15 possibles, le club n'ayant pas participé à la compétition ni lors des saisons pré-olympiques (1976, 1980 et 1984) ni lors de la saison précédant le Championnat du monde 1978 ;
  • de 1989 à 2000, le club autrichien de l'Hypo Niederösterreich domine la compétition : après deux finales perdues en 1987 et 1988 face au Spartak, le club prend sa revanche en 1989 puis remporte 7 autres titres dans la compétition, devenue Ligue des champions en 1993 ;
  • de 2004 à 2010, ce sont les clubs nordiques et plus particulièrement danois (trois titres chacun pour le Slagelse DT et le Viborg HK) qui prennent le pouvoir ;
  • depuis 2013, le club hongrois du Győri ETO KC s’impose comme le meilleur club européen : après une septième défaite consécutive en finale de coupe d'Europe lors de la Ligue des champions en 2012, le club décroche son premier titre en 2013 avant d’en remporter quatre autres en 2014, 2017, 2018 et 2019.

FormuleModifier

La formule de la compétition a varié au cours du temps :

  • comme son nom l'indique, la Coupe des clubs champions est disputée sous le forme d'une Coupe à élimination directe, chaque tour (à l'exception de certaines finales) étant joué avec un match aller et un match retour.
  • depuis la mise en place de la Ligue des champions, la compétition comporte généralement une phase de qualification à élimination directe, une ou deux phases de groupe et une phase finale.

En , le comité exécutif de l'EHF s'est accordé sur la mise en place d'un nouveau format de compétition[1], composé des étapes suivantes.

  1. Phase de groupe : Seize équipes sont qualifiées pour la phase de groupes, avec une limite de deux clubs par pays. De groupes de huit sont formés avec, lors du tirage au sort, une protection nationale, ce qui implique que les deux clubs représentant le même pays ne peuvent pas se rencontrer lors de la phase de groupes. Les huit équipes s'affrontent en matchs aller-retour, pour un total de quatorze journées. Deux points sont attribués pour une victoire, un point pour un match nul et zéro pour une défaite. À l'issue de cette phase de groupes, les équipes classées premières et deuxièmes sont directement qualifiées pour les quarts de finale, tandis que les deux dernières de chaque groupe sont éliminées.
  2. Huitièmes de finale : Les équipes classées de troisième à sixième de chaque poule se rencontrent en match aller-retour. Le troisième du groupe A affronte le sixième du groupe B, le quatrième du groupe A affronte le cinquième du groupe B, etc... Les équipes les mieux classées obtiennent le droit de recevoir lors du match retour.
  3. Quarts de finale : les quatre équipes vainqueurs des huitièmes de finale rejoignent en quarts de finale les quatre équipes ayant terminé aux deux premières places des poules hautes. Les équipes classées premières et deuxièmes reçoivent lors des matchs retour.
  4. Final Four : instauré lors de la saison 2009-2010, le point d'orgue de la saison se déroule sur deux jours en un lieu unique. Les demi-finales se jouent sur la première journée. La finale et le match pour la troisième place se disputent lors de la seconde journée.

PalmarèsModifier

Coupe des clubs championsModifier

Année Vainqueur Finaliste Scores Total
1961   Știința Bucarest (en)   Dinamo Prague 8 – 1, 5 – 4 13 – 5
1962   Sparta Prague HC   OFK Belgrade 2 – 3, 9 – 4 11 – 7
1963   Trud Moscou   Frederiksberg IF - 11 – 8
1964   Rapid Bucarest   Helsingør IF - 14 – 13
1965   HG Copenhague   Budapest Spartacus SC 14 – 6, 7 – 10 21 – 16
1966   SC Leipzig   HG Copenhague - 10 – 5
1967   Žalgiris Kaunas   SC Leipzig - 13 – 11
1968   Žalgiris Kaunas   Empor Rostock - 13 – 11
1969 Non disputée du fait de l'invasion de la Tchécoslovaquie par le pacte de Varsovie[NB 1]
1970   Spartak Kiev   SC Leipzig - 9 – 7
1971   Spartak Kiev   Ferencváros TC Budapest - 11 – 9
1972   Spartak Kiev   SC Leipzig - 12 – 8
1973   Spartak Kiev   Universitatea Timișoara (en) - 17 – 8
1974   SC Leipzig   Spartak Kiev - 12 – 10
1975   Spartak Kiev   ŽRK Lokomotiva Zagreb - 14 – 10
1976[NB 2]   ŽRK Radnički Belgrade   Swift Roermond - 22 – 12
1977   Spartak Kiev   SC Leipzig - 15 – 7
1978[NB 2]   TSC Berlin   Vasas Budapest - 19 – 14
1979[2]   Spartak Kiev   Vasas Budapest 13 – 7, 14 – 9 27 – 16
1980[3],[NB 2]   ŽRK Radnički Belgrade   Inter Bratislava 23 – 10, 22 – 19 45 – 29
1981[4]   Spartak Kiev   ŽRK Radnički Belgrade 22 – 13, 17 – 13 39 – 26
1982[5]   Vasas Budapest   ŽRK Radnički Belgrade 21 – 24, 29 – 18 50 – 42
1983[6]   Spartak Kiev   ŽRK Radnički Belgrade 23 – 19, 25 – 17 48 – 36
1984[7],[NB 2]   ŽRK Radnički Belgrade   Bayer Leverkusen 22 – 16, 20 – 19 42 – 35
1985[8]   Spartak Kiev   ŽRK Radnički Belgrade 23 – 16, 18 – 15 41 – 31
1986   Spartak Kiev   Știința Bacău 29 – 23, 23 – 22 52 – 45
1987[9]   Spartak Kiev   Hypo Niederösterreich 25 – 17, 25 – 20 50 – 37
1988[10]   Spartak Kiev   Hypo Niederösterreich 16 – 14, 17 – 17 33 – 31
1989[11]   Hypo Niederösterreich   Spartak Kiev 16 – 14, 21 – 19 37 – 33
1990[12]   Hypo Niederösterreich   Kouban Krasnodar 29 – 24, 30 – 26 59 – 50
1991[13]   TV Lützellinden 1904 e.V.   Hypo Niederösterreich 21 – 15, 22 – 25 43 – 40
1992[14]   Hypo Niederösterreich   TV Lützellinden 1904 e.V. 15 – 14, 19 – 18 34 – 32
1993[15]   Hypo Niederösterreich   Vasas Budapest 17 – 14, 23 – 11 40 – 25

Ligue des championsModifier

Année Vainqueur Finaliste Scores Total
1994   Hypo Niederösterreich   Vasas Budapest 20 – 18, 25 – 21 45 – 39
1995   Hypo Niederösterreich   ŽRK Podravka Koprivnica 14 – 17, 26 – 19 40 – 36
1996   ŽRK Podravka Koprivnica   Hypo Niederösterreich 13 – 17, 25 – 20 38 – 37
1997   Mar Valencia   Viborg HK 35 – 26, 23 – 24 58 – 50
1998   Hypo Niederösterreich   Mar Valencia 28 – 21, 28 – 26 56 – 47
1999   Dunaferr NK   Krim Ljubljana 25 – 23, 26 – 26 51 – 49
2000   Hypo Niederösterreich   Kometal GP Skopje 32 – 23, 20 – 22 52 – 45
2001   Krim Ljubljana   Viborg HK 22 – 22, 25 – 19 47 – 41
2002   Kometal GP Skopje   Ferencváros TC Budapest 25 – 27, 26 – 22 51 – 49
2003   Krim Ljubljana   Mar Valencia 27 – 30, 36 – 28 63 – 58
2004   Slagelse DT   Krim Ljubljana 25 – 24, 36 – 32 61 – 56
2005   Slagelse DT   Kometal GP Skopje *27 – 23, 27 – 20 54 – 43
2006   Viborg HK   Krim Ljubljana 24 – 22, *20 – 21 44 – 43
2007   Slagelse DT   HC Lada Togliatti 29 – 29, *32 – 24 61 – 53
2008   Zvezda Zvenigorod   Hypo Niederösterreich *25 – 24, 31 – 29 56 – 53
2009   Viborg HK   Győri ETO KC *24 – 26, 26 – 23 50 – 49
2010   Viborg HK   CS Oltchim Râmnicu Vâlcea *28 – 21, 31 – 30 49 – 41
2011   Larvik HK   Itxako Reyno de Navarra *23 – 21, 24 – 25 47 – 46
2012   Budućnost Podgorica   Győri ETO KC *27 – 29, 27 – 25 54 – 54
2013   Győri ETO KC   Larvik HK 21 – 24, 23 – 22 47 – 43

* Vainqueur évoluant à domicile

Ligue des champions (Final 4)Modifier

Depuis 2014 est introduit une phase finale à quatre équipes, Final Four : les deux demi-finales et la finale se déroulent sur un seul match lors d'un même week-end.

Année Lieu Finalistes Demi-finalistes
Vainqueur Score Finaliste Troisième Score Quatrième
2014   Budapest   Győri ETO KC 27 – 21   Budućnost Podgorica   Vardar Skopje 34 – 31   FC Midtjylland
2015   Budapest   Budućnost Podgorica 26 – 22   Larvik HK   Vardar Skopje 28 – 26   HC Dinamo Volgograd
2016   Budapest   CSM Bucarest 29 – 26tab   Győri ETO KC   Vardar Skopje 30 – 28   Budućnost Podgorica
2017   Budapest   Győri ETO KC 31 – 30ap   Vardar Skopje   CSM Bucarest 26 – 20   Budućnost Podgorica
2018   Budapest   Győri ETO KC 27 – 26ap   Vardar Skopje   CSM Bucarest 31 – 30   Rostov-Don
2019   Budapest   Győri ETO KC 25 – 24   Rostov-Don   Vipers Kristiansand 31 – 30   Metz Handball
2020   Budapest compétition annulée au stade des quarts de finale en raison de la pandémie de Covid-19[16]
2021   Budapest   Vipers Kristiansand 34 – 28   Brest Bretagne Handball   Győri ETO KC 32 – 21   CSKA Moscou
2022   Budapest   Vipers Kristiansand 33 – 31   Győri ETO KC   Metz Handball 32 – 27   Team Esbjerg
2023   Budapest   ... .. – ..   ...   ... .. – ..   ...

BilanModifier

Par clubModifier

Rang Club Finales gagnées Finales perdues
Nb Saison(s) Nb Saison(s)
1  -  Spartak Kiev   13 1970, 1971, 1972, 1973, 1975, 1977, 1979, 1981, 1983, 1985
1986, 1987, 1988
2 1974, 1989
2   Hypo Niederösterreich 8 1989, 1990, 1992, 1993, 1994, 1995, 1998, 2000 5 1987, 1988, 1991, 1996, 2008
3   Győri ETO KC 5 2013, 2014, 2017, 2018, 2019 4 2009, 2012, 2016 et 2022
4  -  ŽRK Radnički Belgrade 3 1976, 1980, 1984[NB 3] 4 1981, 1982, 1983, 1985.
5   Viborg HK 3 2006, 2009 2010 2 1997, 2001
6   Slagelse DT 3 2004, 2005, 2007 0 -
7   SC Leipzig 2 1966, 1974 4 1967, 1970, 1972, 1977
8   Krim Ljubljana 2 2001, 2003 3 1999, 2004 et 2006
9   ŽRK Budućnost Podgorica 2 2012, 2015 1 2014
10  -  Žalgiris Kaunas 2 1967, 1968 0 -
  Vipers Kristiansand 2021, 2022
12   Vasas Budapest 1 1982 4 1978, 1979, 1993, 1994
13   Mar Valencia 1 1997 2 1998, 2003
  Kometal GP Skopje 2002 2000, 2005
  Larvik HK 2011 2013,2015
16   HG Copenhague 1 1965 1 1966
  TV Lützellinden 1904 e.V. 1991 1992
  ŽRK Podravka Koprivnica 1996 1995
19   Ştiinţa Bucarest 1 1961 0 -
 -  Sparta Prague HC 1962
 -  Trud Moscou 1963
  Rapid Bucarest 1964
  TSC Berlin 1978
  Dunaferr NK 1999
  Zvezda Zvenigorod 2008
  CSM Bucarest 2016
  Vipers Kristiansand 2021
26   Ferencváros TC Budapest 0 - 2 1971, 2002
  ŽRK Vardar Skopje 2017, 2018
28  -  Dinamo Prague 0 - 1 1961
 -  OFK Belgrade 1962
  Frederiksberg IF 1963
  Helsingør IF 1964
  Budapest Spartacus SC 1965
  Empor Rostock 1968
  Universitatea Timişoara 1973
 -  ŽRK Lokomotiva Zagreb 1975
  HV Swift Roermond 1976
 -  Inter Bratislava 1980
  TSV Bayer 04 Leverkusen 1984
  CS Știința Bacău 1986
  Kouban Krasnodar 1990
  HC Lada Togliatti 2007
  Oltchim Râmnicu Vâlcea 2010
  SD Itxako 2011
  Rostov-Don 2019
  Brest Bretagne Handball 2021
/ aucun 2 1969, 2020 2 1969, 2020
Total 61 1961-2022 61 1961-2022

Par paysModifier

Rang Nation Finales
Gagnées Perdues Total
1   Ukraine (  Union soviétique) 13 2 15
2   Autriche 8 5 13
3   Hongrie 7 10 17
4   Danemark 7 5 12
5   Allemagne de l'Est 4 7 11
6   Serbie (  Yougoslavie) 3 5 8
7  /  Roumanie 3 3 6
8   Slovénie 2 3 5
  Russie (  Union soviétique)
10   Norvège 2 2 4
11   Monténégro 2 1 3
12   Lituanie (  Union soviétique) 2 0 2
13   Macédoine du Nord 1 4 5
14   Espagne 1 3 4
15   Croatie 1 2 3
16   Tchéquie (  Tchécosl.) 1 1 2
17   Slovaquie (  Tchécosl.) 0 1 1
  Pays-Bas
  France
/ aucun 1 1 2
Total 60 60 120

Par joueuseModifier

Le classement ci-dessous est incomplet (il porte essentiellement sur la Ligue des champions, depuis 1993)

Parmi les joueuses les plus titrées, on trouve[17] :

Nb Joueuse Nationalité Club(s) Années
13 Zinaïda Tourtchina  /  Union soviétique Spartak Kiev 1970, 1971, 1972, 1973, 1975, 1977, 1979, 1981, 1983, 1985, 1986, 1987, 1988
9 Natalia Rusnachenko  /  Autriche Spartak Kiev ; Hypo NÖ 1986, 1987, 1988 ; 1992, 1993, 1994, 1995, 1998, 2000
8 Larissa Karlova   Union soviétique Spartak Kiev 1977, 1979, 1981, 1983, 1985, 1986, 1987, 1988
7 Natalia Tcherstiouk-Timochkina   Union soviétique Spartak Kiev 1970, 1971, 1972, 1973, 1975, 1977, 1979
6 Lioudmila Bobrus-Poradnyk   Union soviétique Spartak Kiev 1971, 1972, 1973, 1975, 1977, 1979
Ausra Fridrikas  /  Autriche Hypo NÖ ; Slagelse DT 1994, 1995, 1998, 2000 ; 2004, 2005
Bojana Popović  /  Monténégro Slagelse ; Viborg HK ; Budućnost 2004, 2005, 2007 ; 2009, 2010 ; 2012
Katrine Lunde   Norvège Viborg HK ; Győr ; Kristiansand 2009, 2010 ; 2013, 2014 ; 2021, 2022
Heidi Løke   Norvège Larvik HK ; Győr ; Kristiansand 2011 ; 2013, 2014, 2017 ; 2021, 2022
Nora Mørk   Norvège Larvik HK ; Győr ; Kristiansand 2011 ; 2017, 2018, 2019 ; 2021, 2022
5 Tetiana Makarets-Kocherhina   Union soviétique Spartak Kiev 1973, 1975, 1977, 1979, 1981
Natalia Mitriouk   Union soviétique Spartak Kiev 1981, 1983, 1985, 1986, 1987
Anita Görbicz   Hongrie Győri ETO KC 2013, 2014, 2017, 2018, 2019
Eduarda Amorim   Brésil Győri ETO KC 2013, 2014, 2017, 2018, 2019

Meilleures marqueusesModifier

Meilleures marqueuses de la Ligue des champions (depuis 1993)[18]
Saison Joueuse Nationalité Club Buts
1993-1994 Natalia Morskova   Russie   Mar Valencia 102
1994-1995 Snežana Petika   Croatie   Podravka Koprivnica 72
1995-1996 Snežana Petika (2)   Croatie   Podravka Koprivnica 77
1996-1997 Natalia Morskova (2)   Russie   Mar Valencia 150
1997-1998 Natalia Morskova (3)   Russie   Mar Valencia 127
1998-1999 Nataliya Derepasko  /  Slovénie   Krim Ljubljana 120
1999-2000 Ausra Fridrikas   Autriche   Hypo Niederösterreich 97
2000-2001 Ausra Fridrikas (2)   Autriche   Bækkelagets SK Oslo 83
2001-2002 Ágnes Farkas   Hongrie   FTC Budapest 112
2002-2003 Nataliya Derepasko (2)   Slovénie   Krim Ljubljana 81
2003-2004 Bojana Popović   Serbie-et-Monténégro   Slagelse FH 98
2004-2005 Tatjana Logvin   Autriche   Hypo Niederösterreich 85
Bojana Popović (2)   Serbie-et-Monténégro   Slagelse FH
2005-2006 Nataliya Derepasko (3)   Slovénie   Krim Ljubljana 86
2006-2007 Bojana Popović (3)   Monténégro   Slagelse FH 96
2007-2008 Tímea Tóth   Hongrie   Hypo Niederösterreich 127
2008-2009 Grit Jurack   Allemagne   Viborg HK 113
2009-2010 Cristina Vărzaru   Roumanie   Viborg HK 101
2010-2011 Heidi Løke   Norvège   Larvik HK 99
2011-2012 Anita Görbicz   Hongrie   Győri ETO KC 133
2012-2013 Zsuzsanna Tomori   Hongrie   FTC Budapest 95
2013-2014 Anita Görbicz (2)   Hongrie   Győri ETO KC 87
2014-2015 Cristina Neagu   Roumanie   ŽRK Budućnost Podgorica 102
Andrea Penezić   Croatie   Vardar Skopje
2015-2016 Isabelle Gulldén   Suède   CSM Bucarest 108
2016-2017 Andrea Penezić (2)   Croatie   Vardar Skopje 98
2017-2018 Cristina Neagu (2)   Roumanie   CSM Bucarest 110
2018-2019 Linn Jørum Sulland   Norvège   Vipers Kristiansand 89
2019-2020 Jovanka Radičević   Monténégro   Budućnost Podgorica 97
2020-2021 Ana Gros   Slovénie   Brest Bretagne Handball 135
2021-2022 Cristina Neagu (3)   Roumanie   CSM Bucarest 94

StatistiquesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Lors du congrès de la Fédération internationale de handball à Amsterdam des 30 et 31 août 1968, il a été décidé d'annuler les Coupes d'Europe (hommes et femmes) par 14 voix contre 13 en conséquence de l'invasion de la Tchécoslovaquie par le pacte de Varsovie. Source : « L'ombre de Prague sur Amsterdam », sur Archives de la FFHB, Hand-ball : bulletin fédéral n°51, Fédération française de handball, (consulté le ), p. 3.
  2. a b c et d Le Spartak Kiev n'a pas défendu son titre en 1976, 1978, 1980 et 1984.
  3. À noter que les trois victoires en Coupe des clubs champions ont eu lieu lors des saisons pré-olympiques, caractérisées par l'absence de plusieurs clubs du bloc de l'Est dont le Spartak Kiev

RéférencesModifier

  1. (en) « All set for 2020 as club competition revamp », sur Site officiel de l'EHF, EHF, (consulté le )
  2. (de) « Europapokal der Landesmeister 1978/79 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  3. (de) « Europapokal der Landesmeister 1979/80 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  4. (de) « Europapokal der Landesmeister 1980/81 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  5. (de) « Europapokal der Landesmeister 1981/82 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  6. (de) « Europapokal der Landesmeister 1982/83 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  7. (de) « Europapokal der Landesmeister 1983/84 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  8. (de) « Europapokal der Landesmeister 1984/85 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  9. (de) « Europapokal der Landesmeister 1986/87 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  10. (de) « Europapokal der Landesmeister 1987/88 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  11. (de) « Europapokal der Landesmeister 1988/89 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  12. (de) « Europapokal der Landesmeister 1989/90 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  13. (de) « Europapokal der Landesmeister 1990/91 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  14. (de) « Europapokal der Landesmeister 1991/92 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  15. (de) « Europapokal der Landesmeister 1992/93 », sur frauenhandball-archiv (consulté le )
  16. (en) « Information on the DELO WOMEN’S EHF FINAL4 2020 », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le )
  17. (en) « Multiple Women’s EHF Champions League winners », Fédération européenne de handball, (consulté le ).
  18. (en) « Best scorer of the Champions League (1994-2014) », sur Site officiel de l'EHF (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier