Berkane

ville de Berkane, Maroc

Berkane
ⴱⵔⴽⴰⵏ(ber) / بركان (ar)
Berkane
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Oriental
Province Berkane
Maire
Mandat
Mohamed Ibrahimi
2015 - 2021
Gouverneur Mohamed Ali Habouha
Code postal 63300
Démographie
Population 120 710 hab. (2020[1])
Densité 1 244 hab./km2
Population de l'agglomération 306 901 hab. 
Géographie
Coordonnées 34° 55′ nord, 2° 19′ ouest
Superficie 97 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Maroc
Voir sur la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Berkane
Géolocalisation sur la carte : Maroc
Voir sur la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Berkane

Berkane (en amazighe standard marocain : ⴱⵔⴽⴰⵏ (Berkan),en rifain : ⴱⵔⴿⴰⵏ (Berḵan) en arabe : بركان) est une ville de la province de Berkane, dans la région de l'Oriental au nord-est du Maroc, près de la frontière avec l'Algérie. Les habitants s'expriment en rifain oriental et en arabe marocain.

Berkane vient de « Aberkan » qui signifie « noir » en amazigh.

La ville comme l'ensemble de la province de Berkane est sur le territoire historique de la confédération rifaine zénète des Aït Iznassen.

Mausolé de Sidi Ahmad Aberkane

GéographieModifier

La ville de Berkane est située à l'extrémité nord du Royaume du Maroc. La zone est limitée au nord par la méditérannée (Saidia), à l'est par l'oued kiss (frontière avec l'Algérie), au sud par la chaine de montagne des Béni-Snassen et à l'ouest par l'oued Moulouya. La ville de Berkane se trouve à 80km de la ville de Nador et 60km de la ville d'Oujda les deux autres grandes villes de L'Oriental.

La ville tient son nom du saint sidi Ahmad Aberkane (décédé en 868 du calendrier islamique).

PopulationModifier

Selon le recensement officiel de 2020, Berkane comptait 120 710 habitants. Les estimations étaient de 109 237 habitants, en 2014[2]. La population de l'agglomération s'élève elle à 306 901 habitants.

Le taux de croissance annuel de la population locale est sensiblement égal au taux à l'échelle nationale. Le taux de croissance de la population urbaine est passée de 33,6 % en 1960 à 53 % en 1982, les campagnes environnantes se vidant de leur population au profit de la ville.

Après les différentes sécheresses du début du XXe siècle, la région a connu une forte émigration vers l’Algérie et vers la région de Fès, où certains se sont installés définitivement.

ÉconomieModifier

La région de Berkane dispose de 17 stations de conditionnement d'agrumes d'une capacité totale de 100.000 T/an ce qui en fait la capitale des agrumes au Maroc. A l'instar d'Oujda la ville voisine, l'économie de Berkane se base également sur des transferts monétaires de marocains résidant à l'étranger, la ville ayant une très forte communauté marocaine résident en Europe notamment en France aux Pays-Bas et en Belgique.

Par ailleurs, la province de Berkane est le grenier à blé de l'Oriental marocain. De nombreuses semouleries marocaines fabriquent le célèbre couscous à partir du blé de la région de Berkane. Cette région approvisionne l'Oriental et le reste du Maroc en légumineuses et en fruits.

Art culinaireModifier

En plus des plats qu'on trouve dans d'autres régions du Maroc et de l'Algérie, la cuisine de Berkane se distingue par ses spécialités régionales : makouda[pas clair].

  • Khringo : sorte de crêpe avec des petites alvéoles sur une face, d'où son surnom de « mille trous » (appelé khringo au Rif mais baghrir ailleurs au Maroc).
  • Kaâk : biscuit sec en forme de soleil à base de farine, d'anis et de fenouil.
  • Khoubbiz : plat à base d'herbes (blettes), qui ressemblent aux épinards. Ce plat est partout au Maroc.
  • Cabouya, bsi-bsi : courges de la région orientale en général.
  • Karane : plat à base de farine de pois chiches, très apprécié dans la région, on l'accompagne d'une boisson locale nommée barida.

AérienModifier

Berkane ne possède aucun aéroport. Le plus proche et le plus utilisé pour s’y rendre est celui de Oujda-Angad International, à 48km de Berkane, desservi par Ryanair, Royal Air Maroc, Transavia, etc. En provenance entre autres de Charleroi, Orly et Düsseldorf.

D’autres favorisent les aéroports de Nador Al Aroui (81km) et de Melilla (86km).

MusiqueModifier

ReggadaModifier

L'origine du mot provient du nom d’un village nommé Aïn Reggada qui se situe à 9 km de Berkane[3]. Il est utilisé pour désigner un genre de musique spécifique à la région.

Cette musique est fortement rythmée par le bendir et la ghaïta ou le zamar (sorte de flûte à deux cornes). La Reggada se rapproche d'autres musiques locales comme el-Mangouchi, l'Allaoui aarfa et le Tazi. On la danse avec des mouvements d'épaules, un fusil (ou un bâton), en frappant des pieds contre le sol au rythme de la musique.

 
Vue panoramique du centre-ville de Berkane.

SportModifier

AthlétismeModifier

En athlétisme, la ville a fourni une perle au monde en la personne d'Hicham El Guerrouj, double champion olympique, plusieurs fois champion du monde en demi-fond.

BasketballModifier

En 2013 l'équipe poursuit sur sa lancée en s'adjugeant la première Coupe du Trône de son histoire face au Maghreb de Fès 73-65.

FootballModifier

La Renaissance Sportive de Berkane (RSB) est une équipe de football qui joue en 1re division du championnat Marocain Botola.

PalmarèsModifier

  • Vice-champion du 1re division en 1983-84.
  • Finaliste de la Coupe du trône : Casablanca 1987 et Rabat 2014.
  • Vainqueur de la Coupe du Trône en 2018 et 2022
  • Finaliste de la Coupe de la confédération en 2019
  • Vainqueur de la Coupe de la confédération en 2020 et 2022
  • Vainqueur de la Supercoupe de la CAF en 2022

HandballModifier

En 2011, l'équipe de handball locale a réalisé le doublé Coupe du Trône et Championnat, et en 2012 elle arriva à disputer la demi-finale du championnat africain.

PersonnalitésModifier

Personnalités du monde politique :

Personnalités de la culture :

  • Wallen (1978) : chanteuse de RnB et de hip-hop française
  • Mohammed Saoud (1959) : artiste peintre, leader du digital-art, auteur de la danse d'une veuve
  • Said Mellouki (1951) : écrivain, poète, philosophe, auteur de Cris du silence
  • Noureddine Kachti (1956-2010) : Critique de cinéma

Personnalités des sports :

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier