Ouvrir le menu principal

La bataille de Jodoigne (en néerlandais Geldenaken), livrée le dans le village de Jauchelette[1], est une bataille qui marqua la victoire finale de l'armée espagnole sur l'armée des Gueux.

L'armée des États généraux est commandée par Guillaume d'Orange et forte de 21 000 soldats et 9 000 cavaliers, l'armée espagnole commandé par Ferdinand Alvare de Tolède, duc d'Albe, forte de 16 000 hommes et 5 500 cavaliers.

La bataille est marquée par une charge du fils du Duc d'Albe avec la cavalerie espagnole qui détruit totalement l'arrière-garde des Gueux, malgré la résistance héroique de Philippe de Marbais. Guillaume s'enfuit en France avec les restes de son armée qui se dissout.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier