Ouvrir le menu principal

La bataille de Fraga, est une victoire écrasante des Almoravides remportée le près de Fraga sur l'armée chrétienne dirigée par Alphonse 1er le Batailleur, roi d’Aragon.

HistoireModifier

Après plusieurs succès remportés sur les Almoravides, le roi Alphonse le Batailleur mena un long siège devant la localité de Fraga, mais ses habitants résistèrent et demandèrent l'aide des Almoravides qui vinrent et battirent les forces aragonaises.

Cette victoire est la dernière remportée par les Almoravides dans la péninsule Ibérique.

ConséquencesModifier

La bataille de Fraga entraîne l'interruption temporaire des efforts aragonais dans la Reconquista.

Les forces chrétiennes y subissent de lourdes pertes, incluant la mort de seigneurs occitans comme Aymeri II de Narbonne et Centulle VI de Béarn. L'évêque de Lescar Guy de Lons est fait prisonnier.

Alphonse Ier lui-même, peut-être grièvement blessé lors de la bataille, meurt peu après, le [1].

Notes et référencesModifier

  1. Philippe Sénac. La frontière et les hommes (VIIIe - XIIIe siècle) : le peuplement musulman au nord de l'Èbre et les débuts de la reconquête aragonaise, Maisonneuve et Larose, Paris, 2000, p. 429.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Philippe Sénac. La frontière et les hommes (VIIIe - XIIIe siècle) : le peuplement musulman au nord de l'Èbre et les débuts de la reconquête aragonaise, Maisonneuve et Larose, Paris, 2000. (ISBN 2-7068-1421-7).