Ouvrir le menu principal

Barcillonnette

commune française du département des Hautes-Alpes
Ne doit pas être confondu avec Barcelonnette situé dans le département voisin des Alpes-de-Haute-Provence.

Barcillonnette
Barcillonnette
Vue du village.
Blason de Barcillonnette
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Canton Tallard
Intercommunalité Communauté d'agglomération Gap-Tallard-Durance
Maire
Mandat
Jean-Pierre Tilly
2014-2020
Code postal 05110
Code commune 05013
Démographie
Gentilé Barcillonnettois
Population
municipale
143 hab. (2016 en augmentation de 0,7 % par rapport à 2011)
Densité 7,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 26′ 10″ nord, 5° 55′ 11″ est
Altitude Min. 691 m
Max. 1 560 m
Superficie 19,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Barcillonnette

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Barcillonnette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Barcillonnette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Barcillonnette

Barcillonnette est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Barcillonnettois.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Barcillonnette est située à 20 km de Veynes et à 25 km de Gap.

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Barcillonnette
Esparron
  Vitrolles
Ventavon Monêtier-Allemont

TransportsModifier

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 20 (reliant Plan-de-Vitrolles à Veynes) et 420 (reliant le centre du village à Vitrolles)[1].

ToponymieModifier

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes en 1339 (Barcelonia), Barcilonetta ou Barcillonette en 1492 est un diminutif de Barcelone[2].

Barcilonheta en provençal haut-alpin.

La forme actuelle de Barcelone proviendrait de Barjelunah, forme mauresque d'un toponyme plus ancien.

Pendant la Révolution de 1789, la commune de Barcillonnette fut rebaptisée en Valcivique.

HistoireModifier

Durant la Révolution, la commune fait d’abord partie des Basses-Alpes. Elle devient même chef-lieu de canton en 1791, par démembrement du canton de Mison[3]. Ce canton comprend trois communes : Barcillonnette, Esparron et Vitrolles. Pour suivre le décret de la Convention (An II), la commune change de nom pour Valcivique[4].

En janvier 1810, le canton de Barcillonnette est rattaché aux Hautes-Alpes.

Le redécoupage des cantons de 2014 a supprimé ce canton ; les trois communes le composant ont été rattachées au canton de Tallard[5].

Politique et administrationModifier

MunicipalitéModifier

Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790 1790 André Pinchinat   Député à la Législative
         
avant 2005 2014 Bruno Hemery    
mars 2014 En cours
(au 21 octobre 2014)
Jean-Pierre Tilly[7] SE Fonctionnaire

IntercommunalitéModifier

Barcillonnette fait partie:

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 143 habitants[Note 1], en augmentation de 0,7 % par rapport à 2011 (Hautes-Alpes : +1,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
367330367316361351345340342
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
345361343301297298281258260
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
241221202162164160154122108
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
101888883102104123125147
2016 - - - - - - - -
143--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Barcillonnette ne possède aucune école[12].

SantéModifier

CulteModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Carte de Barcillonnette sur Géoportail.
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises. Notice 30209, p. 1719
  3. Jean-Bernard Lacroix, « Naissance du département », dans La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p. 110.
  4. Jean-Bernard Lacroix, op. cit., p. 114.
  5. « Décret no 2014-193 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Hautes-Alpes », sur Légifrance (consulté le 17 octobre 2015).
  6. Site de la préfecture des Hautes-Alpes, consulté le 9 mai 2008 (fichier au format Excel)
  7. Préfecture des Hautes-Alpes, « Liste des maires du département des Hautes-Alpes », 5 mai 2014, consultée le 23 octobre 2014.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. « Annuaire des écoles publiques - Rentrée 2015 » [PDF], Direction des Services Départementaux de l'Éducation Nationale des Hautes-Alpes (consulté le 24 octobre 2015).