Bailliage de Bruyères

Carte du bailliage de Bruyères.

Le bailliage de Bruyères est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine qui a existé de 1751 à 1790. Il a pour chef-lieu Bruyères.

GéographieModifier

En 1779, ce bailliage est délimité par celui de Saint-Dié à l’est, celui de Remiremont au sud, ceux d'Épinal et de Chaté à l’ouest, ainsi que par celui de Lunéville au nord[1].

Sur le plan hydrographique, ce territoire est traversé par la Vologne, le Neuné et la Mortagne. La terre y produit des grains, du foin et des bois ; il n’y a cependant pas de vignes. La mesure des grains est le resal de Nancy[1].

HistoireModifier

Le bailliage de Bruyères est créé par l’édit de juin 1751[1] ; son bailli est le comte de Girecourt en 1779[1].

Ce territoire administratif dépend du présidial de Saint-Dié pour les cas de l’édit ; il est régi par la coutume générale de Lorraine et fait partie du diocèse de Saint-Dié[1].

À la suite de la Révolution française, il est supprimé et remplacé par un district en 1790.

CompositionModifier

Communautés qui sont dans ce bailliage en 1779[1] :

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Nicolas Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, tome 2, Nancy, 1779, p. 203-207

Articles connexesModifier