Ouvrir le menu principal

Grand-gouvernement de Lorraine-et-Barrois

Grand-gouvernement de Lorraine-et-Barrois

1766-1790

Description de cette image, également commentée ci-après
La Lorraine à la veille de la Révolution parmi les anciennes provinces de France découpées dans les frontières contemporaines[1].
Informations générales
Statut Province du Royaume de France
Chef-lieu Nancy (territoires de Lorraine et du Barrois) & Metz (territoire des Trois-Évêchés)
Histoire et événements
1766 Création
1790 Dissolution

Entités suivantes :

Le grand-gouvernement de Lorraine-et-Barrois est un gouvernement créé en 1766, lors de l'annexion du duché de Lorraine et de Bar par le royaume de France.

Sommaire

La dernière province de FranceModifier

En 1766, consécutivement à la mort du roi et duc Stanislas Leszczyński, la Cour souveraine de Lorraine et Barrois créée en 1698 par le duc Léopold de Lorraine est abrogée et transformée en Grand-gouvernement de Lorraine-et-Barrois. Ce Grand Gouvernement, gérait les territoires suivants[2] :

Il est à souligner que la province des Trois-Évêchés gardera une certaine indépendance à l'intérieur du grand-gouvernement, conservant ses propres gouverneurs et sa propre capitale, Metz, jusqu'en 1790.

Création des départements lorrainsModifier

En 1790, ce grand-gouvernement correspondant presque à la région Lorraine donne naissance à cinq départements français :

Intégration des princes possessionnésModifier

En 1793 sont intégrées à ces départements les dernières enclaves non françaises :

En 1795, la seigneurie de Lixing est à son tour intégrée à la Moselle.

Notes et référencesModifier

  1. Nouveau Petit Larousse, 1952.
  2. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Grand-gouvernement de Lorraine-et-Barrois » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Voir aussiModifier