Bailliage de Saint-Dié

Le Bailliage de Saint-Dié (ou Saint-Diez), est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine.

GéographieModifier

Bordant la Haute-Alsace, la principauté de Salm ainsi que les bailliages de Lunéville, Bruyères et Remiremont, ce bailliage était d'une grande étendue.

Celui-ci était traversé par la Meurthe et était avant tout composé de zones de montagnes majoritairement remplies de forêts de sapins ; il comptait également des vignes du côté alsacien.

HistoireModifier

La coutume générale de Lorraine y était suivie. Cependant, le Val de Lièpvre avait des usages particuliers.

La ville de Saint-Hippolyte avait un mélange de droit écrit et d'usages locaux (comme en Alsace). En 1726, elle fut soumise à la coutume et aux ordonnances de Lorraine.

L'édit de juin 1751 avait conservé une prévôté royale à Sainte-Marie-aux-Mines (pour la ville seulement).

CompositionModifier

Nom des communautés qui étaient dans le bailliage de Saint-Dié :

Du district ecclésiastique de Saint-DiéModifier

Du district ecclésiastique d'ÉtivalModifier

Haut-Ban d'ÉtivalModifier

Bas-Ban d'ÉtivalModifier

Du district ecclésiastique de MoyenmoutierModifier

Du diocèse de StrasbourgModifier

SourcesModifier

  • M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, Tome second, 1779.
  • M. Durival, Mémoire sur la Lorraine et le Barrois : suivi de la table alphabétique et topographique des lieux, Nancy, 1753

NotesModifier

  1. doit son nom à un château ruiné

Articles connexesModifier