Ouvrir le menu principal

Anthenay

commune française du département de la Marne

Anthenay
Anthenay
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Dormans-Paysages de Champagne
Intercommunalité Grand Reims
Maire
Mandat
Claudine Bernier
2014-2020
Code postal 51700
Code commune 51012
Démographie
Population
municipale
71 hab. (2016 en diminution de 7,79 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 32″ nord, 3° 44′ 06″ est
Superficie 6,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Anthenay

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Anthenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anthenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anthenay

Anthenay (prononcé [ɑ̃tənɛ]) est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

GéographieModifier

Le ruisseau Brandouille traverse le territoire communal ainsi que les routes D23 et D980.

ToponymieModifier

Anthenaïum, Antenacuum[1] puis sous l’Ancien Régime et la Révolution, le nom de la commune s’orthographiait Antenay[2].

HistoireModifier

On trouve une première mention dans une lettre d'Hincmar, dans les annales de saint-Bertin, du 9 octobre 876 ; puis sur un compte de décimes de l'église de Reims de 1306. Au XIXe siècle, il passe du diocèse de Soissons à celui de Reims et au département de la Marne. Sous l'Ancien Régime, il dépendait de la généralité de Château-Thierry et de la coutume de Vitry. Anthenay était un lieu de combats pendant la guerre 1914-1918 en 1914 et en 1918. Il y avait un cimetière de guerre à Anthenay. Les tombes ont été transférées à la nécropole nationale de Dormans. La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le .

Politique et administrationModifier

IntercommunalitéModifier

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes du Châtillonnais, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la communauté de communes Ardre et Châtillonnais.

En effet, conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[3], cette communauté de communes Ardre et Châtillonnais est issue de la fusion, au 1er janvier 2014, de la Communauté de communes du Châtillonnais et de la communauté de communes Ardre et Tardenois[4],[5]


Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1874 après 1876 Brognon    
1879   Hédouin[6]    
2003 En cours
(au 4 juillet 2014)
Claudine Bernier   Réélue pour le mandat 2014-2020[7],[8]

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2016, la commune comptait 71 habitants[Note 1], en diminution de 7,79 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
149148150123140156154133135
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
122135126119135126115120133
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
137159142104102115111118102
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
776044455252587670
2016 - - - - - - - -
71--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

 
La ferme du château.
  • L'église Saint-Symphorien d'Anthenay fait partie du circuit des églises romanes du Tardenois. Il y est également fait état d'une date de 1550. En l'église se trouve une pierre tumulaire avec une blason en chef, un chevron et trois roses, deux un, encadré de deux hercules tenant un massue. Une inscription : « Hic secundum christian...expectat Adrianus Barillo...qui natalium dign...Christianaru VII...addidit orna...vixit...fratre primogenito filios et H...Antonium et Johannem vere...qui obiit die octobris MDCVII requies cat in pace ».
  • Les tours d'Anthenay. Au dessus d'une fenêtre se trouve un blason avec indication de la date 1603 et avec la devise « Sat cito si sat bene » : c'est toujours assez tôt si c'est bien.
  • Le monument aux morts qui commémore six militaires morts pour la France pendant la guerre 1914-1918.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Almanach annuaire historique, administratif & commercial de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1875, Reims p94.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  4. « Arrêté préfectoral du 21 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes Ardre et Tardenois et de la Communauté de communes du Châtillonnais », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 bis,‎ , p. 24-28 (lire en ligne [PDF]).
  5. « Arrêté préfectoral du 7 novembre 2013 fixant le nom, le siège et désignant le receveur de la Communauté de communes issue de la fusion de la Communauté de communes Ardre et Tardenois et de la Communauté de communes du Châtillonnais », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 11 bis,‎ , p. 31 (lire en ligne [PDF]).
  6. Almanach Matot-Braine de 1879, p225.
  7. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  8. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 19 juillet 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.