Anderny

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Anderny
Anderny
Église paroissiale Saint-Étienne.
Blason de Anderny
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Intercommunalité Communauté de communes Cœur du Pays-Haut
Maire
Mandat
Patrick Bernard
2016-2020
Code postal 54560
Code commune 54015
Démographie
Gentilé Andernois
Population
municipale
254 hab. (2017 en diminution de 5,93 % par rapport à 2012)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 10″ nord, 5° 52′ 59″ est
Altitude Min. 259 m
Max. 356 m
Superficie 9,62 km2
Élections
Départementales Canton du Pays de Briey
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Anderny
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Anderny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anderny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anderny

Anderny est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

GéographieModifier

Lieux-dits et écartsModifier

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

  • Andrenei (1282), Andreny (1439), Andernay (1494), Anderney (1576), Anderni (1628), Andernye (1682).
  • En Lorrain: Andreni.

HistoireModifier

Ancien fief lorrain dépendant de la prévôté de Briey. Paroisse du diocèse de Trèves, archiprêtré de Bazeilles.

Vers 1338, le village comptait environ 90 habitants[1].

En 1817, Anderny, village de l'ancienne province du Barrois. À cette époque il y avait 443 habitants répartis dans 88 maisons.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 mars 2014 Francis Quaia    
mars 2014 octobre 2016 Marc Laguerre    
10 novembre 2016 En cours Patrick Bernard[2]    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2017, la commune comptait 254 habitants[Note 1], en diminution de 5,93 % par rapport à 2012 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
380377400624400421416416380
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
380386387349298292599353294
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
325601343328427446326288241
1990 1999 2006 2011 2016 2017 - - -
199222303275254254---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Édifices civilsModifier

  • Vestiges d'une maladrerie.
  • Maison forte, mentionnée pour la première fois en 1448, appartenait à Robert de Housse, puis de 1520 à 1574 aux familles de Ficquelmont et de Lisseras. Restaurée en 1586 (date portée) . Acquise en 1630 par Philippe des Armoises. Transformée au début du XVIIIe siècle par François Florimont des Armoises. Transformée au XIXe siècle en exploitation agricole. Armoiries bûchées, éléments défensifs, communiquant avec le château de Sancy : fenêtres 19e, souterrain.
  • Gouffre dit Trou de la dame Marion.

Édifices religieuxModifier

  • Église paroissiale Saint-Étienne, construite 1er quart XIIIe siècle dont seul le chœur subsiste. Nef et tour clocher reconstruits au XVIIIe siècle. Nef réaménagée vers 1970. Trace d'un oculus d'armoire eucharistique obturé lors des travaux.
  • Calvaire, situé 12 rue de Sancy. Calvaire érigée en 1842, date portée, aux frais de Nicolas Gérard, d'Anderny.
  • Ossuaire début XVIIe, derrière l'église, objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1987[7].

Personnalités liées à la communeModifier

Héraldique, logotype et deviseModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Notice de la Lorraine, Augustin Calmet, 1761, p. 23-24, sur Google Books, à l'article Anderny (lire en ligne)
  2. « Anderny - Patrick Bernard nouveau maire », sur le site du Républicain lorrain, (consulté le 6 décembre 2016).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. « Ossuaire d'Anderny », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture