Alexandre de Wurtemberg (1771-1833)

prince allemand, duc de Wurtemberg

Alexandre de Wurtemberg
Alexandre de Wurtemberg (1771-1833)
Portrait par George Dawe (1823) - Galerie militaire du Palais d'Hiver

Naissance
Montbéliard (Principauté de Montbéliard)
Décès (à 62 ans)
Gotha
Grade Lieutenant général
Commandement
Faits d'armes
Distinctions Ordre de Saint-André avec diamants Ordre de Sainte-Anne I degrés Band to Order St Alexander Nevsky.png Ordre de Saint-Vladimir I degrés Ordre de St-Georges II degrés Ordre de l'Aigle Rouge Ordre de l'Aigle noir
* épée d'or pour bravoure
* épée d'or avec diamants pour la prise de Dantzig
* épée d'or avec lauriers pour XXV années de services irréprochable
Autres fonctions gouverneur militaire de Biélorussie
Famille frère de l'impératrice Maria Féodoraovna

Alexandre de Wurtemberg, né le à Montbéliard et mort le à Gotha, est un général de cavalerie russe, et occupe le poste de gouverneur de Biélorussie. Il est le septième fils du duc Frédéric-Eugène de Wurtemberg et de la princesse Frédérique-Dorothée de Brandebourg-Schwedt, et l'auteur de la lignée ducale de Wurtemberg, encore représentée de nos jours par le duc Wilhelm de Wurtemberg, prétendant au trône de Wurtemberg depuis 2022.

BiographieModifier

FamilleModifier

Le duc Alexandre de Wurtemberg, né le à Montbéliard est le septième fils et le onzième des douze enfants du duc Frédéric-Eugène de Wurtemberg (1732-1797) et de la princesse Frédérique-Dorothée de Brandebourg-Schwedt (1736-1798[1],[2]. Parmi ses frères, quatre d'entre eux fondent chacun une branche de la famille de Wurtemberg : Frédéric Ier (1754-1816), roi de Wurtemberg en 1806, Louis-Frédéric de Wurtemberg (1756-1817), auteur de la branche des ducs de Teck, Eugène-Frédéric de Wurtemberg (1758-1822), fondateur de la troisième branche ou première lignée ducale et Guillaume de Wurtemberg (1761-1830), auteur de la branche des ducs d'Urach[3].

Carrière militaireModifier

Alexandre de Wurtemberg entre dans l'armée du Wurtemberg, et devient colonel en 1791, rejoignant ensuite l'armée d'Autriche comme général en 1796 et menant la guerre contre la France de 1794-1799. Il passe ensuite au service de la Russie le comme général et chef du régiment Kirkaski de Riga. Le il est nommé gouverneur militaire de Biélorussie. Durant la Cinquième Coalition il est versé dans la première armée de l'Ouest ; il conduit le siège de Dantzig (1813) et prend le général Jean Rapp en captivité.

Mariage et postéritéModifier

Le duc Alexandre de Wurtemberg épouse à Cobourg, le Antoinette de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1779-1824), fille du duc régnant François de Saxe-Cobourg-Saalfeld et de la princesse Augusta Reuss d'Ebersdorf, dont la famille occupe les trônes d'Europe depuis le XIXe siècle[1].

Entre autres, Antoinette est la sœur aînée de Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (1790-1865), qui, peu avant le mariage de sa sœur a épousé Charlotte princesse de Galles et s'attend à devenir prince-consort du Royaume-Uni. En fait, il sera le premier roi des Belges. Leur sœur Victoria sera la mère de la reine Victoria. Leurs neveux et nièces monteront sur les trônes du Royaume-Uni et des Indes, de Portugal, de Bulgarie, du Mexique quand d'autres membres de leur maison s'allieront à la Maison d'Orléans, à la Maison de Habsbourg-Lorraine, aux Hohenzollern et aux Romanov.

Cinq enfants sont nés de l'union du duc Alexandre et de la princesse Antoinette[4],[5] :

SuccessionModifier

Alexandre et Antoinette de Wurtemberg sont les fondateurs de la cinquième branche (dite lignée ducale) de la Maison de Wurtemberg. À l'extinction de la branche aînée, à la mort du roi Guillaume II de Wurtemberg en 1921, la lignée ducale devint la nouvelle branche dynaste de la Maison de Wurtemberg.

Alexandre de Wurtemberg est l'ascendant direct de l'actuel (depuis 2022) prétendant au trône de Wurtemberg, Wilhelm de Wurtemberg, né en 1994.

Néanmoins, de 1921 à son extinction en ligne mâle en 1981, la nouvelle branche aînée fut la branche morganatique des ducs de Teck, puis la branche morganatique des ducs d'Urach : actuellement, l'aîné de la maison de Wurtemberg est Charles-Anselme, duc d'Urach, né en 1955.

HonneursModifier

Alexandre de Wurtemberg est[2] :

Ordres du WurtembergModifier

Ordres de l'Empire russeModifier

Ordres du Royaume de PrusseModifier

Autres ordresModifier

AscendanceModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Frédéric-Charles de Wurtemberg-Winnental
 
 
 
 
 
 
 
4. Charles-Alexandre de Wurtemberg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Éléonore-Julienne de Brandebourg-Ansbach
 
 
 
 
 
 
 
2. Frédéric-Eugène de Wurtemberg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Anselme François de Tour et Taxis
 
 
 
 
 
 
 
5. Marie-Auguste de Tour et Taxis
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11. Marie Louise de Lobkowicz
 
 
 
 
 
 
 
1. Alexandre de Wurtemberg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Philippe-Guillaume de Brandebourg-Schwedt
 
 
 
 
 
 
 
6. Frédéric-Guillaume de Brandebourg-Schwedt
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Jeanne-Charlotte d'Anhalt-Dessau
 
 
 
 
 
 
 
3. Frédérique-Dorothée de Brandebourg-Schwedt
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Frédéric-Guillaume Ier de Prusse
 
 
 
 
 
 
 
7. Sophie-Dorothée de Prusse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Sophie-Dorothée de Hanovre
 
 
 
 
 
 


SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Huberty et al. 1979, p. 478.
  2. a et b da Rocha Carneiro 2000, p. 97.
  3. da Rocha Carneiro 2000, p. 16.
  4. Huberty et al. 1979, p. 498-499.
  5. da Rocha Carneiro 2000, p. 97-111.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Monique da Rocha Carneiro, La descendance de Frédéric-Eugène duc de Wurtemberg, Paris, Éditions L'intermédiaire des chercheurs et curieux, , 511 p. (ISBN 978-2-908003-17-8)
  • Michel Huberty, Alain Giraud, P. Chevassu et B. Magdelaine, L’Allemagne dynastique, t. II : Anhalt-Lippe-Wurtemberg, Le Perreux-sur-Marne, A. Giraud, , 641 p. (ISBN 978-2-901138-020).

Liens externesModifier