Jeanne-Charlotte d'Anhalt-Dessau

princesse allemande

Jeanne-Charlotte d'Anhalt-Dessau () était une princesse d'Anhalt-Dessau de la Maison d'Ascanie par la naissance et margravine de Brandebourg-Schwedt, par mariage. De 1729, jusqu'à sa mort, elle fut Abbesse de l'Abbaye de Herford.

BiographieModifier

Jeanne-Charlotte était la plus jeune fille de Jean-Georges II d'Anhalt-Dessau (1627-1693), de son mariage avec Henriette-Catherine d'Orange-Nassau (1637-1708), fille du Prince Frédéric-Henri d'Orange-Nassau

Le elle épouse Philippe-Guillaume de Brandebourg-Schwedt (1669-1711), à Oranienbaum. Bien que le couple ait son propre palais à Berlin, ils vivaient la plupart du temps à Schwedt. Après la mort de son mari, Jeanne-Charlotte s'installe de nouveau à Berlin et s'occupe de l'éducation de ses enfants.

En 1729, elle est élue abbesse de l'Abbaye de Herford, qui se trouvait sous la protection de Prusse. Elle prête serment comme nouvelle abbesse, le , mais a vécu dans un premier temps, à Buchholz. Ce n'est qu'en 1735 qu'elle a fixé sa résidence permanente à Herford. En 1729, elle a ajouté un ordre séculier à son abbaye[1] et accepté 17 chanoinesses. Elle a nommé Hedwige Sophie de Schleswig-Holstein-Gottorp comme coadjuteur. Elle lui succédera.

Jeanne-Charlotte est morte d'une "attaque d'apoplexie", sans être malade, dans la nuit du 30 au . Elle a été enterrée dans la crypte de la Collégiale de la Chapelle de Herford, qui vient d'être rénové.

DescendanceModifier

De son mariage, Charlotte Johanna eu les enfants suivants:

RéférencesModifier

Notes de bas de pageModifier

  1. Léopold Zedlitz-Neukirch: Der preussische staat in allen seinen beziehungen, vol. 3, p. 259, A. Hirschwald, 1837