Antoinette de Saxe-Cobourg-Saalfeld

princesse allemande

La princesse Antoinette de Saxe-Cobourg-Saalfeld (Antoinette Ernestine Amalie ; ) était une princesse allemande de la Maison de Wettin. Par mariage, elle était duchesse de Wurtemberg. Par le biais de son fils aîné survivant, elle est l'aïeule de la Maison de Wurtemberg.

Antoinette de Saxe-Cobourg-Saalfeld
Antoinette of Saxe-Coburg-Saalfeld.jpg
Titres de noblesse
Duchesse
Duchesse (d)
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Antoinette von Sachsen-Coburg-SaalfeldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Antoinette Ernestine Amalie von Sachsen-Coburg-SaalfeldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Alexandre de Wurtemberg
Paul Herzog von Württemberg (d)
Ernst Herzog von Württemberg (d)
Marie de Wurtemberg (en)
Friedrich Herzog von Württemberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Armoiries duché de Wurtemberg 1733.svg
blason

Née à Cobourg, elle était la seconde fille de François de Saxe-Cobourg-Saalfeld et de la Comtesse Augusta Reuss-Ebersdorf. Elle était également la sœur aînée du roi Léopold Ier de Belgique et de la tante à la fois de la Reine Victoria et son mari, le Prince Albert. Ses grands-parents maternels étaient Henri XXIV, Comte Reuss d'Ebersdorf et Caroline-Ernestine d'Erbach-Schönberg, et ses grands-parents paternels étaient Ernest de Saxe-Cobourg-Saalfeld et Sophie-Antoinette de Brunswick-Wolfenbüttel.

BiographieModifier

 
Antoinette Ernestine Amalie

À Cobourg, le , elle épouse Alexandre de Wurtemberg. Le couple s'installe en Russie, où Alexandre, comme oncle maternel des deux empereurs Alexandre Ier et Nicolas Ier mène une carrière militaire et diplomatique.

Antoinette, qui était considérée comme influente,[1] a reçu la Grand-Croix de l'Ordre de Sainte-Catherine[2].

Antoinette est morte à Saint-Pétersbourg. Elle a été enterrée dans la crypte du château de Friedenstein à Gotha, où son mari et ses fils Paul et Frédéric ont trouvé leur dernier lieu de repos.

Selon la Reine Louise de Prusse, Antoinette pourrait avoir eu un enfant illégitime. Son frère George a écrit le  : « [...] Le couple Wurtemberg ne se parle pas depuis deux ans, mais elle était avec l'enfant et certainement le père était un certain Herr von Höbel. Je sais tout cela de la part du Duc de Weimar, et c'est la vérité. »[3]

DescendanceModifier

  • La duchesse Marie de Wurtemberg (en) (1799-1860) mariée en 1832 à Ernest Ier de Saxe-Cobourg et Gotha.
  • Le duc Paul de Wurtemberg (1800-1801).
  • Alexandre de Wurtemberg (1804-1881), duc de Wurtemberg, marié en 1837 à Marie d'Orléans, fille du roi des Français, Louis-Philippe Ier;
  • Le duc Ernest de Wurtemberg (1807-1868), marié en 1860 à Nathalie Eschhorn von Grünhof (1829-1905). Leur fille unique, Alexandra Nathalie Ernestine von Grünhof, épousa Robert von Keudell.
  • Le duc Frédéric-Guillaume-Ferdinand de Wurtemberg ().

AscendanceModifier

NotesModifier

  1. Charles Grey: Die Jugendjahre des Prinzen Albert von Sachsen-Coburg-Gotha, Perthes, 1868, p. 4.
  2. Königlich-Württembergisches Hof- und Staats-Handbuch, Guttenberg, 1824, p. 10. online
  3. Königin Luise von Preußen: Briefe und Aufzeichnungen 1786-1810.

BibliographieModifier

  • Carl Friedrich von Wiebeking, Biographie des Herzogs Alexander zu Wurtemberg, Munich, 1835.
  • Paul Sauer, « Alexander (I.) », Das Haus Wurtemberg. Ein biographisches Lexikon, ed. Sönke Lorenz, Dieter Mertens, et Volker Presse. Stuttgart: Kohlhammer, 1997 (ISBN 3-17-013605-4)