Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

2017 en astronautique
Description de cette image, également commentée ci-après
Les anneaux de Saturne photographiés par Cassini Huygens peu avant la fin de sa mission
Événements marquants
20 avril : premier vol du cargo spatial chinois Tianzhou.
2 juillet : échec du lancement de Longue Marche 5.
15 septembre : fin de la mission Cassini-Huygens.
Lancements dont échecs totaux / partiels
Lancements 90
Drapeau des États-Unis États-Unis 29
Drapeau de l’Union européenne Union européenne 9
Drapeau de la Russie Russie 20 dont 1/0
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 18 dont 1/1
Drapeau du Japon Japon 7 dont 1/0
Drapeau de l'Inde Inde 5 dont 1/0
Engins spatiaux par taille/orbite
Engins > 50 kg 155
.dont géostationnaire 36
.dont interplanétaire 0
Engins < 50 kg 286
.dont CubeSats 266
Engins spatiaux > 50 kg par domaine
Télécommunications 71
Imagerie spatiale 13
Militaire 31
Observation Terre 11
Autres applications 11
Expl. système solaire 0
Astronomie 1
Autres sciences 0
Vols habités 14
Année précédente - Année suivante
2016 en astronautique 2018 en astronautique

Cette page présente une synthèse de l'activité dans le domaine de l'astronautique (satellites lancés, déroulement des missions dans le système solaire, nouveaux lanceurs) durant l'année 2017 ainsi qu'une chronologie des lancements.

Sommaire

L'activité spatiale en 2017Modifier

 
Tempête à la surface de la planète Jupiter photographiée par la sonde spatiale Juno lors de son survol du 27 mars 2017.
 
Le télescope à rayons X NICER au sol peu avant son installation à l'extérieur de la Station spatiale internationale.

L'année 2017 a connu peu d'événements marquants dans le domaine de l'astronautique. Aucun engin nouveau n'est parti explorer le système solaire mais par contre, une sonde spatiale ayant joué un rôle majeur au cours de la décennie écoulée, Cassini Huygens, a achevé sa très longue mission le 15 septembre.

Exploration du système solaireModifier

19 sondes spatiales sont en activité dans le système solaire en 2017.

Vénus :

  • La sonde spatiale japonaise Akatsuki poursuit son recueil des données sur l'atmosphère de cette planète.

Deux engins spatiaux ont poursuivi leur étude de la Lune en 2017 :

  • L'orbiteur américain Lunar Reconnaissance Orbiter dispose de suffisamment d'ergols pour poursuivre sa mission durant plusieurs années ;
  • l’atterrisseur Chang'e 3 devrait continuer de fonctionner. Par contre le statut du rover Yutu associé n'est pas connu.

Mars :

  • La sonde européenne ExoMars Trace Gas Orbiter n'aura aucune activité scientifique en 2017 car cette année est consacrée à la réalisation de manœuvres d'aérofreinage destinées à transformer son orbite haute très elliptique à une orbite basse circulaire de 400 kilomètres. À cet effet plusieurs manœuvres en février/mars ramènent son périgée de 33 000 à 115 kilomètres pour permettre à l'atmosphère martienne de contribuer à réduire son apogée à chaque passage.
  • L'orbiteur Mars Odyssey, le satellite le plus ancien de la "flotte" martienne, poursuit son étude de surface de la planète et est le principal relais des données envoyées par le rover Opportunity ;
  • L'orbiteur MRO s'intéresse principalement aux variations saisonnières de l'atmosphère et de la surface de Mars ;
  • MAVEN entame sa deuxième année martienne (=2 années terrestres) d'étude de l'atmosphère martienne et joue un rôle croissant dans la retransmission vers la Terre des données collectées par les rovers au sol ;
  • Mars Express qui en est à son sixième prolongement de mission mène une étude de l'atmosphère de Mars avec MAVEN en réalisant simultanément des occultations radio.
  • L'orbiteur indien Mars Orbiter Mission poursuit son étude de Mars. Il s'agit toutefois plus d'un démonstrateur technologique ;
  • Le rover Opportunity poursuit son exploration du cratère Endeavour ;
  • Le rover Curiosity poursuit son ascension du mont Sharp. Depuis décembre 2016 la foreuse et le mécanisme de récupération d'échantillon ne fonctionnent plus ce qui interdit toute analyse du sol par les deux principaux instruments du rover (CheMin et SAM). Les ingénieurs de la NASA testent une solution de contournement qui pourrait être mise en œuvre en 2018. En attendant le rover poursuit son ascension du mont Sharp en utilisant les instruments qui restent opérationnels[1]

Astéroïdes :

  • Dawn poursuit sa mission autour de l'astéroïde (1) Cérès et a conservé suffisamment d'ergols pour prolonger celle-ci en 2018.
  • La mission américaine de retour d'échantillon d’astéroïde OSIRIS-REx est en transit vers l'astéroïde (101955) Bénou. Le 23 septembre elle modifie sa trajectoire en utilisant l'assistance gravitationnelle la Terre grâce à un survol à une distance de 17 000 kilomètres.
  • La mission japonaise de retour d'échantillon d’astéroïde Hayabusa 2 est en transit vers son objectif Ryugu.

Planètes externes :

  • La sonde spatiale Cassini-Huygens a achevé sa mission par une étude des anneaux internes et des satellites les plus proches de Saturne en survolant ceux-ci à faible distance. Le 15 septembre elle a été volontaire détruite en modifiant sa trajectoire de manière à ce qu'elle plonge dans l'atmosphère de Saturne[2] ;
  • La sonde spatiale Juno en orbite autour de Jupiter n'a pas pu modifier son orbite comme prévu à la suite de problèmes rencontrés avec les valves d'alimentation. Si le problème, en cours d'investigation début 2017, persiste elle devrait effectuer seulement sept survols de la planète en 2017 ;
  • New Horizons a achevé de transmettre les données recueillies lors du survol du système plutonien et est en route pour effectuer le survol d'un petit corps de la ceinture de Kuiper qu'il devrait atteindre en 2020. Il sera placé en hibernation sauf durant deux périodes, en début et en fin d'année au cours desquelles il effectuera des observations d'objets connus de la ceinture de Kuiper ;
  • Les sondes Voyager 1 et Voyager 2 continuent à s'éloigner du Soleil. Elles sont respectivement à 137,2 et 113,9 Unités Astronomiques du Soleil.

Satellites scientifiquesModifier

Un seul satellite scientifique a été placé en orbite en 2017.

  • HXMT : télescope spatial chinois rayons X

Un instruments scientifique majeur a été déployé à bord de la Station spatiale internationale.

Programme spatial habitéModifier

 
L'astronaute français Thomas Pesquet a fait partie de l'équipage de la Station spatiale internationale de novembre 2016 à juin 2017.

La Chine lance le 20 avril pour la première fois le cargo spatial Tianzhou qui sera chargé de ravitailler la station spatiale chinoise Tiangong 2. Celui-ci s'amarre automatiquement à la station spatiale chinoise Tiangong 2 inoccupée et la ravitaille en ergols[3]. Il se désamarre puis effectue au cours des mois suivants deux autres amarrages automatiques. Ayant rempli ses objectifs, il largue une dernière fois la station spatiale et est détruit durant sa rentrée atmosphérique qui a lieu le 22 septembre 2017s[4].

LanceursModifier

 
Atterrissage du premier étage du lanceur Falcon 9 à la suite de son lancement en décembre 2017.

90 lancements orbitaux ont été effectués ce qui classe 2017 en 2e position pour le XXIe siècle après l'année 2014 (92 lancements). Les États-Unis reprennent la tête du classement avec 29 tirs (+1 par rapport à l'année précédente), la Russie suit avec 21 tirs et la Chine prend la troisième place avec 18 vols. Le taux de succès des lancements de 2017 est plus bas que la moyenne de ces dernières années avec un taux d'échec de 6,7 % comprenant cinq échecs totaux (Soyouz, Longue Marche 5, PSLV, SS-520-4, Electron), 1 échec partiel (Longue Marche 3B et une anomalie durant un des tirs. Seuls l'Europe et les États-Unis ont connu un taux de succès de 100 %[5] :

  • Bien que SpaceX ait encore reculé le premier vol de son lanceur lourd Falcon Heavy, 2017 est une grande année pour le constructeur californien. Celui-ci a lancé 18 exemplaires de son lanceur Falcon 9 ce qui représente 20 % de l'ensemble des vols de l'année. Le premier étage a récupéré à 14 reprises (taux de succès de 100 %) et cinq des vols ont été effectués avec des étages ainsi récupérés.
  • L'ISRO, l'agence spatiale indienne, a lancé avec succès pour la première fois une version plus puissante de son lanceur lourd GSLV Mk.III faisant passer la charge utile en orbite de transfert géostationnaire de 2,35 à 4 tonnes[6]. Mais son autre lanceur, la fusée PSLV a connu son premier échec le 31 aout après une suite continue de succès sur une période de 20 ans. Après la mise à feu du deuxième étage, le largage de la coiffe échoue. Le deuxième étage puis le troisième étage du lanceur pénalisé par la masse supplémentaire (1 150 kg) ne parviennent pas à atteindre la vitesse prévue. Le quatrième étage fonctionne jusqu'à épuisement du carburant sans parvenir à compenser cette différence de vitesse. Le lanceur place le satellite sur une orbite de 167,4 x 6 554,8 km inexploitable[7]. Ce lanceur a établi un nouveau record du nombre de charges utiles lancées en un seul vol en larguant 104 satellites d'un seul cout (essentiellement des CubeSats). Le précédent record était de 37 satellites.
  • La Chine essuie un échec lors du deuxième vol de son lanceur lourd Longue Marche 5 due à la défaillance structurelle d'une turbopompe d'un moteur YF-77 du premier étage. L'immobilisation du lanceur a des conséquences importantes sur le calendrier de l'ambitieux programme d'exploration lunaire du pays : le lancement de la mission de retour d'échantillons lunaires Chang'e 5 prévue en 2017 est repoussé en 2019, tandis que les dates de mise en orbite du premier module de la station spatiale chinoise de grande taille comme celui de la sonde spatiale martienne (2020) sont menacés[8]. Par ailleurs un lanceur Longue Marche 3B, victime le 18 juin d'une défaille de son système de contrôle d'attitude, place son satellite géostationnaire sur une orbite plus basse que prévue, l'obligeant à manœuvrer pour rejoindre sa destination mais raccourcissant de 10 ans la durée de vie de celui-ci[5].
  • Le lanceur léger néo-zélandais Electron effectue son premier vol le 25 mai 2017 mais le lancement est un échec à la suite de la perte de contact avec le lanceur du à une erreur de programmation[9].
  • Le Japon a fait voler pour la première fois SS-520-4 une fusée-sonde reconvertie en lanceur de nano-satellites : d'une masse de 2,6 tonnes dans sa version d'origine) elle est surmontée d'un troisième étage pour pouvoir placer une charge utile minuscule (4 kg) en orbite basse[10]. Mais le vol est un échec à la suite du cisaillement d'un câble électrique[11]. Le lanceur doit être à nouveau testé début 2018.
  • La Russie a lancé pour la dernière fois la version Soyouz-U dont le premier vol remontait à 1973 et qui a été utilisé à près 780 reprises.

Programmes nationauxModifier

Programme spatial françaisModifier

Le budget de l'agence spatiale française, le CNES, est en forte croissance pour 2017 (+10 %) et s'élève à 2,3 milliards € dont 833 millions € sont dédiés aux projets pilotés par l'Agence spatiale européenne (ESA). Parmi les projets lancés en 2017 figurent le développement du moteur-fusée Prometheus (réutilisable brûlant du Méthane Lox), qui a reçu l'appui de l'ESA, le développement des technologies VHTS (communications à très haut débit) et la mise au point de nouvelles techniques pour les satellites d'observation de la Terre reposant sur des optiques adaptatives et des matrices CMOS à la place des CCD[12].

Programme spatial européenModifier

Le programme de développement du nouveau lanceur Ariane 6 a franchi des étapes décisives en 2017. Le premier modèle de vol a été commandé en décembre. Les essais de la version du moteur Vulcain utilisé par le futur lanceur doivent être testés sur banc d'essais début 2018, les moteurs Vinci quelques mois plus tard et l'étage supérieur complet devrait l'être en 2019. En mai 2016 un premier exemplaire du propulseur d'appoint à propergol solide, le P120C doit être également testé sur banc d'essais[13]. La mission LISA dont l'objectif est d'identifier les ondes gravitationnelles et de localiser leurs sources est sélectionnée pour devenir la troisième mission lourde du programme Cosmic Vision. Le lancement de la mission qui utilisera une constellation de trois satellites mesurant par interférométrie laser les variations du champ de gravité. Son lancement est planifié en 2034[14]. L'Europe a commencé à engager des budgets sur deux autres engins spatiaux ; la version C du lanceur léger Vega qui sera capable de placer 3 tonnes en orbite basse grâce à un nouveau étage supérieur développé par Avio (Italie) et un l'avion spatial Space Rider qui prend la suite du démonstrateur IXV et pourrait transporter 800 kg d'expériences dans sa soute pour des missions de deux ou plus dans l'espace avant de revenir se poser sur Terre[15].

Programme spatial américainModifier

 
Une fusée décolle de Mars avec à son bord les échantillons de sol martien collectés par un rover (vue d'artiste).
 
Lucy et Psyché les deux missions du programme Discovery sélectionnées en 2017 (vue d'artiste).
Un budget en hausse aligné sur les convictions du nouveau président américain

Le budget de la NASA est en forte hausse à 19,5 milliards US$ (+10 %). Le programme d'exploration du système solaire fait partie des gagnants (1,93 milliard US$ alors que l'épure de l'administration Obama portait sur 1,39 milliard US$) ce qui permet de financer la mission Europa Clipper. Par contre l'atterrisseur souhaité par le Congrès américain, qui devait se poser sur Europe. Le président Trump climatosceptique a fait approuver un budget de la NASA dont la composante dédiée à l'observation de la Terre est en nette diminution (10 %) et cinq projets de satellites ou d'instruments sont abandonnés. De manière symbolique la NASA ne recevra plus de budget pour la communication auprès des jeunes destinée notamment à attirer ceux-ci vers des carrières scientifiques. Dans le domaine du vol habité, la mission Asteroid Redirect Mission qui faisait partie du flexible path, concept introduit après l'annulation du programme Constellation, est à son tour annulé[16].

Sélection des prochaines missions d'exploration du système solaire

En janvier La NASA sélectionne, à l'issue d'un processus débuté en février 2014 les deux missions prochaines missions spatiales qui sont toutes à destination des astéroïdes : Lucy qui doit être lancée en 2021 et Psyché lancée en 2023[17]. En décembre, la NASA sélectionne les deux finalistes entre lesquels se fera en 2019 le choix de la quatrième mission du programme New Frontiers (lancement vers 2025). CAESAR a pour objectif de ramener sur Terre des échantillons de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko prélevés à un ou plusieurs endroits du noyau ainsi que dans la queue de la comète. Dragonfly est un aérogyre qui effectuera de multiples vols de courte durée pour étudier la basse atmosphère et la surface de Titan la plus grosse des lunes de Saturne[18].

Réactivation de la mission de retour d'échantillons martiens

Les responsables de la NASA ont réactivé en 2017 le projet de retour d'échantillons martiens sans toutefois le doter d'un budget significatif. En mars 2020, un rover chargé de collecter des échantillons de sol dont le lancement est programmé en 2020, constitue la première étape de ce projet mais n'avait pas, jusque-là, été tout de suite clairement identifié. Le retour de ces échantillons pour analyse dans des laboratoires terrestres fait pourtant partie des objectifs prioritaires identifiés par le rapport Planetary Science Decadal Survey publié en 2011 par la commission américaine chargée d'établir les plans à long terme de la recherche spatiale planétaire[19]. Le blocage est avant tout budgétaire car le retour des échantillons nécessite le lancement de deux missions complexes dont le cout est évalué respectivement à 4 et 2 milliards US$. Ces montants ne rentrent pas dans les enveloppes budgétaires prévisionnelles de l'agence spatiale largement monopolisées par les nouvelles missions déjà prévues (Europa Clipper, 4ème mission du programme New Frontiers). Le projet met également en évidence la nécessité de disposer d'un satellite assurant le relais entre les engins au sol et la Terre alors que plus aucune mission de ce type n'est financée à ce jour[20],[21].

Programme spatial chinoisModifier

La Chine qui a prévu d'envoyer une sonde spatiale complexe (orbiteur et rover) sur la planète Mars en 2020, annonce en 2017 qu'elle va développer une mission de retour d'échantillons martiens avec comme une date de lancement programmée à la fin de la décennie 2020. Contrairement au scénario envisagé par la NASA, la mission serait unique mais reposerait sur l'utilisation de l'hypothétique lanceur lourd Longue Marche 9 capable de placer 100 tonnes en orbite basse[22].

Programme spatial indienModifier

Statistiques sur les engins spatiaux mis en orbite en 2017Modifier

Télécoms: 71 (45,8 %)Militaires: 31 (20 %)Vols habités: 14 (9 %)Imagerie: 13 (8,4 %)Observation de la Terre: 11 (7,1 %)Navigation: 11 (7,1 %)Technologie: 3 (1,9 %)Astronomie/cosmologie: 1 (0,6 %) 
  •   Télécoms: 71 (45,8 %)
  •   Militaires: 31 (20 %)
  •   Vols habités: 14 (9 %)
  •   Imagerie: 13 (8,4 %)
  •   Observation de la Terre: 11 (7,1 %)
  •   Navigation: 11 (7,1 %)
  •   Technologie: 3 (1,9 %)
  •   Astronomie/cosmologie: 1 (0,6 %)
< 50 kg: 20 (11,4 %)50-200 kg: 16 (9,1 %)200-500 kg: 17 (9,7 %)500 kg- 1 tonne: 51 (29,1 %)1 à 2 tonnes: 10 (5,7 %)2 à 5 tonnes: 26 (14,9 %)> 5 tonnes: 35 (20 %) 
  •   < 50 kg: 20 (11,4 %)
  •   50-200 kg: 16 (9,1 %)
  •   200-500 kg: 17 (9,7 %)
  •   500 kg- 1 tonne: 51 (29,1 %)
  •   1 à 2 tonnes: 10 (5,7 %)
  •   2 à 5 tonnes: 26 (14,9 %)
  •   > 5 tonnes: 35 (20 %)
Engins spatiaux > 50 kg ventilés par domaine Engins spatiaux hors CubeSats ventilés par masse


Par domaine d'activitéModifier

Ventilation des engins spatiaux lancés en 2017 par activité. Ne comprend pas les 266 CubeSats et les 20 autres satellites de moins de 50 kg lancés en 2017.

Ventilation par domaine des engins dont la masse dépasse ou est égale à 50 kg[23].
Pays / Agence Total Vols
habités¹
Militaires Satellites d'application Missions scientifiques
Télécoms Imagerie Observation
de la Terre²
Navigation Technologie Autres
applications
Exploration
système solaire
Astronomie /
cosmologie
Autres sciences
  Chine 27 1 13 2 6 1 2 1 1
  États-Unis 69 6 9 47 6 1
  Agence spatiale européenne 6 2 4
  Europe (hors ESA) 11 1 8 1 1
  Inde 6 3 2 1
  Japon 10 2 2 1 1 3 1
  Russie 15 7 5 1 1 1
  Autres pays 11 1 8 1
Total 155 14 31 71 13 11 11 3 1
¹Comprend la relève des équipages, les missions de ravitaillement, la mise en orbite des modules de station spatiale ² Comprend satellites d'application et satellites scientifiques

Par masseModifier

Engins spatiaux lancés en orbite ventilés en fonction de leur masse au lancement (valeur approchée lorsque aucune donnée officielle n'est disponible). Ne sont pas listés les 266 CubeSats de 1 à 12 U (1 à 16 kg environ).

Ventilation par masse au lancement des engins hors CubeSats[23].
Pays Total < 50 kg de 50 à 200 kg de 200 à 500 kg de 500 kg à 1 tonne de 1 à 2 tonnes de 2 à 5 tonnes plus de 5 tonnes
  Chine 29 2 4 12 2 2 4 3
  États-Unis 70 8 41 6 15
  Agence spatiale européenne 6 5 1
  Europe (hors ESA) 12 1 1 2 4 4
  Inde 12 3 2 1 3
  Japon 10 1 1 1 1 3 3
  Russie 16 1 2 1 1 2 2 7
  Autres pays 23 12 1 3 4 3
Total 175 20 16 17 51 10 26 35

Statistiques des lancements visant la mise en orbiteModifier

Graphiques des lancements par pays ayant développé les lanceurs, familles de lanceur et base de lancement utilisées. Chaque lancement est compté une seule fois quel que soit le nombre de charges utiles emportées.

USA: 29 (32,2 %)Chine: 18 (20 %)Russie: 20 (22,2 %)Europe: 9 (10 %)Inde: 5 (5,6 %)Japon: 7 (7,8 %)Ukraine: 1 (1,1 %)Nouvelle-Zélande: 1 (1,1 %) 
  •   USA: 29 (32,2 %)
  •   Chine: 18 (20 %)
  •   Russie: 20 (22,2 %)
  •   Europe: 9 (10 %)
  •   Inde: 5 (5,6 %)
  •   Japon: 7 (7,8 %)
  •   Ukraine: 1 (1,1 %)
  •   Nouvelle-Zélande: 1 (1,1 %)
Longue Marche: 16 (17,8 %)Soyouz: 15 (16,7 %)Falcon 9: 18 (20 %)Atlas V: 6 (6,7 %)Ariane 5: 6 (6,7 %)PSLV: 3 (3,3 %)Delta IV: 2 (2,2 %)H-IIA et B: 6 (6,7 %)Proton: 3 (3,3 %)Autres: 15 (16,7 %) 
  •   Longue Marche: 16 (17,8 %)
  •   Soyouz: 15 (16,7 %)
  •   Falcon 9: 18 (20 %)
  •   Atlas V: 6 (6,7 %)
  •   Ariane 5: 6 (6,7 %)
  •   PSLV: 3 (3,3 %)
  •   Delta IV: 2 (2,2 %)
  •   H-IIA et B: 6 (6,7 %)
  •   Proton: 3 (3,3 %)
  •   Autres: 15 (16,7 %)
Cape Canaveral/Kennedy: 19 (21,1 %)Baïkonour: 13 (14,4 %)Kourou: 11 (12,2 %)Juiquan: 6 (6,7 %)Satish Dhawan: 5 (5,6 %)Xichang: 8 (8,9 %)Plessetsk: 5 (5,6 %)Taiyuan: 2 (2,2 %)Vandenberg: 9 (10 %)Tanegashima: 6 (6,7 %)Autres: 6 (6,7 %) 
  •   Cape Canaveral/Kennedy: 19 (21,1 %)
  •   Baïkonour: 13 (14,4 %)
  •   Kourou: 11 (12,2 %)
  •   Juiquan: 6 (6,7 %)
  •   Satish Dhawan: 5 (5,6 %)
  •   Xichang: 8 (8,9 %)
  •   Plessetsk: 5 (5,6 %)
  •   Taiyuan: 2 (2,2 %)
  •   Vandenberg: 9 (10 %)
  •   Tanegashima: 6 (6,7 %)
  •   Autres: 6 (6,7 %)
Lancements par pays Lancements par famille de lanceurs Vols par base de lancement

Par paysModifier

Nombre de lancements par pays ayant construit le lanceur. Le pays retenu n'est pas celui qui gère la base de lancement (Kourou pour certains Soyouz, Baïkonour pour Zenit), ni le pays de la société de commercialisation (Allemagne pour Rokot, ESA pour certains Soyouz) ni le pays dans lequel est implanté la base de lancement (Kazakhstan pour Baïkonour). Chaque lancement est compté une seule fois quel que soit le nombre de charges utiles emportées.

Pays Lancements Succès Échecs Échecs partiels Remarques
  Chine 18 16 1 1
  États-Unis 29 29
  Europe 9 9
  Inde 5 4 1
  Japon 7 6 1
  Nouvelle-Zélande 1 0 1
  Russie 20 19 1
  Ukraine 1 1

Par lanceurModifier

Nombre de lancements par famille de lanceur. Chaque lancement est compté une seule fois quel que soit le nombre de charges utiles emportées.

Lanceur Pays Lancements Succès Échecs Échecs partiels Remarques
Angara   Russie 0 0
Antares   États-Unis 1 1
Ariane 5   Europe 6 6
Atlas V   États-Unis 6 6
Delta II   États-Unis 1 1
Delta IV   États-Unis 1 1
Dnepr-1   Ukraine
Electron   Nouvelle-Zélande 1 1
Falcon 9   États-Unis 18 18
GSLV   Inde 2 2
H-IIA   Japon 6 6
H-IIB   Japon
Kaituozhe   Chine 1 1
Kuaizhou   Chine 1 1
Longue Marche 2   Chine 6 6
Longue Marche 3   Chine 5 4 1
Longue Marche 4   Chine 2 2
Longue Marche 5   Chine 1 1
Longue Marche 6   Chine 1 1
Longue Marche 7   Chine 1 1
Longue Marche 11   Chine
Minotaur I   États-Unis 2 2
Naro-1   Corée du Sud /   Russie
Proton   Russie 4 4
PSLV   Inde 3 2 1
Rockot   Russie
Safir   Iran
Soyouz   Russie 15 14 1
SS-520   Japon 1 1
UR-100N (Strela ou Rockot)   Russie
Taurus   États-Unis 0
Unha   Corée du Nord
Vega   Europe 3 3
Zenit   Ukraine 1 1

Par base de lancementModifier

Nombre de lancements par base de lancement utilisée. Chaque lancement est compté une seule fois quel que soit le nombre de charges utiles emportées.

Site Pays Lancements Succès Echecs Echecs partiels Remarques
Baïkonour   Kazakhstan 13 13
Cape Canaveral   États-Unis 7 7
Dombarovski   Russie 1 1
Jiuquan   Chine 6 6
Kennedy   États-Unis 12 12
Kourou   France 11 11
Plessetsk   Russie 5 5
Satish Dhawan   Inde 5 4 1
Taiyuan   Chine 2 2
Tanegashima   Japon 6 6
Vandenberg   États-Unis 9 9
Vostotchny   Russie 1 1
Wenchang   Chine 2 1 1
Xichang   Chine 8 7 1

Par type d'orbiteModifier

Nombre de lancements par type d'orbite visée. Chaque lancement est compté une seule fois quel que soit le nombre de charges utiles emportées.

Orbite Lancements Succès Échecs Atteints par accident
Basse 51 48 3
Moyenne 33 30 3
Géosynchrone/transfert 3 3 1
haute 3 3
Héliocentrique

Chronologie des lancementsModifier

Liste chronologique des lancements effectués en 2017 avec comme objectifs de placer un ou des engins spatiaux en orbite. Ne comprend pas les vols suborbitaux. Comprend les lancements ayant échoué.

JanvierModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
5 janvier   Longue Marche 3B Centre spatial de Xichang Orbite géostationnaire   TJS 2 Télécommunications
9 janvier   Kuaizhou   Centre spatial de Jiuquan Orbite héliosynchrone   Caton-1, ... Satellite d'observation de la Terre
14 janvier   Falcon 9 V1.1 FT   Vandenberg Orbite basse   Iridium Next 1-10 satellites de télécommunications
14 janvier   SS-520-4   Uchinoura Orbite basse   TRICOM-1 Premier vol d'un nano-lanceur (3 tonnes) : charge utile de 4 kg. Échec du lancement à la suite de la perte de la liaison radio.
21 janvier   Atlas V 401   Cap Canaveral Orbite géostationnaire   SBIRS GEO-3 Satellite d'alerte avancée
24 janvier   H-IIA   Tanegashima Orbite géostationnaire   DSN-2 satellite de télécommunications
28 janvier   Soyouz-2.1b/Fregat   Sinnamari Orbite géostationnaire   Hispasat AG1 Satellite de télécommunications

FévrierModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
14 février   Ariane 5 ECA   Kourou Orbite géostationnaire   Intelsat 32e   SkyBrasil-1 Satellites de télécommunications
15 février   PSLV   Satish Dhawan Orbite héliosynchrone   CartoSat-2D, Dovex88 Observation de la Terre, 103 nano satellites
19 février   Falcon 9 V1.1 FT   Cap Canaveral Orbite basse   SpaceX CRS-10 ravitaillement de la station spatiale internationale. Apporte les instruments SAGE III et Lightning Imaging Sensor
22 février   Soyouz-U   Baïkonour Orbite basse   Progress MS-05 Ravitaillement de la station spatiale internationale.

MarsModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
1er mars   Atlas V 401   Vandenberg orbite basse   NROL-79- Intruder Satellite de reconnaissance
2 mars   Kaituozhe-2 Centre spatial de Jiuquan Orbite héliosynchrone   Tiankun-1 Technologie, vol inaugural du lanceur
7 mars   Vega   Kourou orbite héliosynchrone   Sentinel-2B Observation de la Terre
16 mars   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite géostationnaire   EchoStar 23 satellite de télécommunications
17 mars   H-IIA 202   Tanegashima Orbite basse   IGS-Radar 5 Satellite de reconnaissance radar
19 mars   Delta IV M+(5,4)   Cape Canaveral orbite géostationnaire   WGS-9 Satellite de télécommunications militaires
30 mars   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite géostationnaire   NROL-76 /   SES-10 satellite de télécommunications. Premier vol d'un étage Falcon 9 recyclé

AvrilModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
12 avril   Longue Marche 3B Centre spatial de Xichang Orbite géostationnaire   Shijian-13 Satellite de télécommunications / technologie
18 avril   Atlas V 401   Cap Canaveral Orbite basse   Cygnus CRS OA-7 Ravitaillement de la Station spatiale internationale
20 avril   Soyouz-FG   Baïkonour Orbite basse   Soyouz MS-04 Relève de l'équipage de la Station spatiale internationale
20 avril   Longue Marche 7 Centre spatial de Wenchang Orbite basse   Tianzhou-1 Premier vol du cargo spatial chinois. Ravitaillement de la station spatiale Tiangong 2

MaiModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
1er mai   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite basse   NROL-76 USA-276 satellite de reconnaissance
4 mai   Ariane 5 ECA   Kourou Orbite géostationnaire   Koreasat-7   SGDC-1 Satellite de télécommunications
5 mai   GSLV-Mk II   Satish Dhawan Orbite géostationnaire   GSAT-9 Satellites de télécommunications
15 mai   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite basse   Inmarsat 5 F4 satellite de télécommunications
18 mai   Soyouz-2.1b/Fregat   Sinnamari Orbite géostationnaire   SES-15 Satellite de télécommunications
25 mai   Nouvelle-Zélande Electron   Rocket Lab Launch Complex 1 Orbite basse masse inerte premier vol de qualification : Échec
25 mai Soyouz-2.1b/Fregat-M   Plessetsk orbite toundra   EKS-2 Satellite d'alerte précoce

JuinModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
1er juin   H-IIA 202   Tanegashima Orbite toundra   QZS-2 Satellite de navigation
1er juin   Ariane 5 ECA   Kourou Orbite géostationnaire   ViaSat-2   Eutelsat 172B Satellites de télécommunications
3 juin   Falcon 9 V1.1 FT   Cap Canaveral Orbite basse   SpaceX CRS-11 NICER ravitaillement de la station spatiale internationale, étude des étoiles
5 juin   GSLV-Mk III   Satish Dhawan Orbite géostationnaire   GSAT-19E Satellites de télécommunications
8 juin   Proton-M/Briz-M   Baïkonour Orbite géostationnaire   EchoStar 21 Satellite de télécommunications
14 juin   Soyouz-U   Baïkonour Orbite basse   Progress MS-06 Ravitaillement de la station spatiale internationale
15 juin   Longue Marche 2D Centre spatial de Jiuquan Orbite basse   HXMT Télescope rayons X
18 juin   Longue Marche 3B Centre spatial de Xichang Orbite géostationnaire   ChinaSat 9A Satellite de télécommunications. Insertion sur une mauvaise orbite Échec partiel
23 juin   Falcon 9 V1.1 FT   Cap Canaveral Orbite géostationnaire   BulgariaSat-1 (en) satellite de télécommunications
23 juin Soyouz-2.1v/Volga   Plessetsk orbite héliosynchrone   Cosmos 2519 Satellite militaire (géodésie ?)
23 juin   PSLV   Satish Dhawan Orbite héliosynchrone   CartoSat-2E, CubeSats Observation de la Terre
25 juin   Falcon 9 V1.1 FT   Vandenberg Orbite basse   Iridium Next 11-20 satellites de télécommunications
28 juin   Ariane 5 ECA   Kourou Orbite géostationnaire   EuropaSat   HellasSat-3 Satellites de télécommunications

JuilletModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
2 juillet   Longue Marche 5 Centre spatial de Wenchang Orbite géostationnaire   Shijian-18 Échec Satellite expérimental de télécommunications
5 juillet   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite géostationnaire   Intelsat 35e satellite de télécommunications
14 juillet   Soyouz-ST-B/Fregat   Baïkonour Orbite héliosynchrone   Kanopus-V-IK, Zond Satellite d'observation de la Terre, Héliophysique (Zond)
28 juilet   Soyouz-FG   Baïkonour Orbite basse   Soyouz MS-05 Relève équipage de la station spatiale internationale

AoûtModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
2 aout   Vega   Kourou Orbite héliosynchrone     Vénμs   OPSAT-3000 satellite d'observation de la Terre (Vénμs), satellite de reconnaissance optique
14 aout   Falcon 9 V1.1 FT   Cap Canaveral Orbite basse   SpaceX CRS-12 ravitaillement de la station spatiale, expérience CREAM
16 aout   Proton-M/Briz-M   Baïkonour Orbite géostationnaire   Blagovest- Satellite de télécommunications militaire
18 août   Atlas V 401   Cap Canaveral Orbite géostationnaire   TDRS-M Satellite de télécommunications de la NASA
19 aout   H-IIA 202   Tanegashima Orbite géosynchrone   QZS-3 Satellite de navigation
24 aout   Falcon 9 V1.1 FT   Vandenberg Orbite basse   FormoSat-5 satellite d'observation de la Terre
26 aout   Minotaur IV   Cape Canaveral Orbite basse   ORS-5 Surveillance de l'espace
31 aout   PSLV-XL   Satish Dhawan Orbite géosynchrone   IRNSS-1H Satellite de navigation

SeptembreModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
7 septembre   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite basse   X-37B mini navette expérimentale
11 septembre   Proton-M/Briz-M   Baïkonour Orbite géostationnaire   Amazonas 5 Télécommunications
12 septembre   Soyouz-FG   Baïkonour Orbite basse   Soyouz MS-06 Relève équipage de la station spatiale internationale
22 septembre   Soyouz-2.1b/Fregat   Plessetsk Orbite moyenne   GLONASS-M 752 Satellite de navigation
24 septembre   Atlas V 541   Vandenberg Orbite géostationnaire   Trumpet/NROL-52 Satellite militaire de renseignement d'origine électromagnétique
28 septembre   Proton-M/Briz-M   Baïkonour Orbite géostationnaire   AsiaSat 9 Satellite de télécommunications
29 septembre   Ariane 5 ECA   Kourou Orbite géostationnaire   Intelsat 37e   BSAT-4a Satellites de télécommunications
29 septembre   Longue Marche 2C Centre spatial de Xichang Orbite basse   Yaogan 30-01/30-02/30-03 Sans doute satellites militaires SIGINT

OctobreModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
9 octobre   Falcon 9 V1.1 FT   Vandenberg Orbite basse   Iridium Next 21-30 satellites de télécommunication
9 octobre   H-IIA 202   Tanegashima Orbite toundra   QZS-4 Satellite de navigation
9 octobre   Longue Marche 2D Centre spatial de Jiuquan Orbite héliosynchrone   VRSS-2 Satellites d'observation de la Terre
11 octobre   Falcon 9 V1.1 FT   Cap Canaveral Orbite géostationnaire   EchoStar 105 /   SES-11 satellites de télécommunications
13 octobre   Rokot   Plessetsk orbite héliosynchrone   Sentinel-5 Precursor Observation de la Terre
14 octobre   Soyouz-U   Baïkonour Orbite basse   Progress MS-07 Ravitaillement de la station spatiale internationale
15 octobre   Atlas V 421   Cap Canaveral Orbite géostationnaire   Satellite Data System/Quasar-21/USA-279 Satellite de télécommunications militaire de la NRO
30 octobre   Falcon 9 V1.1 FT   Centre spatial Kennedy Orbite géostationnaire   Koreasat 5A satellite de télécommunications
31 octobre   Minotaur-C   Vandenberg Orbite lunaire   SkySat x 6 Observation de la Terre

NovembreModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
5 novembre   Longue Marche 3C/YZ-1 Centre spatial de Xichang Orbite moyenne   Beidou-3 M1 et M2 Satellite de navigation
8 novembre   Vega   Kourou Orbite héliosynchrone   Mohammed VI-A Satellite d'observation de la Terre
12 novembre   Antares 230   MARS Orbite basse   Cygnus CRS OA-8 Ravitaillement de la Station spatiale internationale
14 novembre   Longue Marche 4-C Centre spatial de Taiyuan Orbite polaire   Feng-Yun-3D   Head-1 Satellite météorologique (Fengyun), satellite AIS
18 novembre   Delta II 7920   Vandenberg orbite héliosynchrone   JPSS-1 Satellite météorologique polaire
21 novembre   Longue Marche 6 Centre spatial de Taiyuan Orbite héliosynchrone   Jilin-1 04, 05 et 06 Satellites d'observation de la Terre
24 novembre   Longue Marche 2C Centre spatial de Xichang Orbite héliosynchrone   Yaogan 30-04/30-05/30-06 Sans doute satellites militaires SIGINT
28 novembre   Soyouz-2.1b /Fregat-M   Vostotchny Orbite héliosynchrone   Meteor-M 2-1 + 10 nanosatellites Satellite météorologique. Échec du à une erreur dans le programme de vol de l'étage Fregat.

DécembreModifier

Date Lanceur Base de lancement Orbite Charge utile Notes
2 décembre   Soyouz-2.1b   Plessetsk orbite toundra   Lotos (Cosmos 2524) Satellite ELINT
3 décembre   Longue Marche 2D Centre spatial de Jiuquan Orbite basse   LKW-1 Satellite d'observation de la Terre
10 décembre   Longue Marche 3B Centre spatial de Xichang Orbite géostationnaire   Alcomsat-1 Premier satellite de télécommunications algérien
12 décembre   Ariane 5 ES   Kourou Orbite moyenne   Galileo, 4 satellites FOC Satellites de navigation
15 décembre   Falcon 9 V1.1 FT   Cap Canaveral Orbite basse   SpaceX CRS-13 ravitaillement de la station spatiale
17 décembre   Soyouz-FG   Baïkonour Orbite basse   Soyouz MS-07 Relève équipage de la station spatiale
23 décembre   H-IIA 202   Tanegashima Orbite héliosynchrone   GCOM-C1 Satellite d'observation de la Terre
23 décembre   Falcon 9 V1.1 FT   Vandenberg Orbite basse   Iridium Next 31-40 satellites de télécommunications
23 décembre   Longue Marche 2D Centre spatial de Jiuquan Orbite basse   LKW-2 Satellite de reconnaissance optique
25 décembre   Longue Marche 2C Centre spatial de Xichang Orbite basse   Yaogan 30-G/30-H/30-I Satellites militaires SIGINT
25 décembre   Zenit-M/Briz-M   Baïkonour Orbite géostationnaire   AngoSat 1 Télécommunications

Survols et contacts planétairesModifier

Survols effectués dans le cadre de missions d'exploration du système solaire. Les engins situés sur des orbites très hautes impliquant des survols de loin en loin de la planète/lune au périgée sont également listés (Cassini-Huygens, Juno).

Date Sonde spatiale Événement Remarque
2 février Juno 4ème survol de Jupiter
27 mars Juno 5ème survol de Jupiter
22 avril Cassini-Huygens 127e survol de Titan Distance de 979 km
19 mai Juno 4ème survol de Jupiter
11 juillet Juno 4ème survol de Jupiter
1er septembre Juno 4ème survol de Jupiter
15 septembre Cassini-Huygens Fin de la mission : la sonde spatiale plonge dans l'atmosphère de Saturne
23 septembre OSIRIS-REx Survol de la Terre pour assistance gravitationnelle
24 octobre Juno 4ème survol de Jupiter
16 décembre Juno 4ème survol de Jupiter

Sorties extravéhiculairesModifier

Liste des sorties extravéhiculaires effectuées en 2017. Toutes l'ont été au cours de missions de maintenance de la Station spatiale internationale :

  • 6 janvier (durée de la sortie 6h31) : Robert S. Kimbrough et Peggy Whitson ont installé de nouveaux adaptateurs destinés à recevoir des batteries Li-Ion qui devront remplacer les batteries Ni-H d'origine[24].
  • 13 janvier (durée de la sortie 5h58): Robert S. Kimbrough et Thomas Pesquet ont installé de nouveaux adaptateurs destinés à recevoir des batteries Li-Ion qui devront remplacer les batteries Ni-H d'origine [25].
  • 24 mars (durée de la sortie 6h34): Robert S. Kimbrough et Thomas Pesquet ont réalisés plusieurs taches : remplacement du boitier de l'ordinateur de la poutre centrale, inspection d'une valve du circuit d'ammoniaque utilisé pour la régulation thermique, inspection du robot DEXTRE et remplacement de deux caméras[26].
  • 30 mars (durée de la sortie 7h4): Robert S. Kimbrough et Peggy Whitson ont finalisé l'installation du Pressurized Mating Adapter 3 qui doit permettre aux futurs vaisseaux commerciaux (Dragon, CST) de s'amarrer à la station spatiale[27].
  • 12 mai (durée de la sortie 4h13): Jack Fischer et Peggy Whitson ont accompli plusieurs tâches : installation d'un nouveau boitier d'avionique externe, réaliser un diagnostic sur l'instrument scientifique d'astrophysique AMS-2, et réaliser des travaux de maintenance sur le bras robotisé JRMS du module japonais[28].
  • 23 mai (durée de la sortie 2h46): Jack Fischer et Peggy Whitson ont réalisé un dépannage urgent non planifié pour remplacer un boitier électronique défaillant constituant la seule alternative en cas de défaillance du système de collecte des données fournies par les capteurs répartis sur la station spatiale[29].
  • 17 aout (durée de la sortie 7h34): Fiodor Iourtchikhine et Sergueï Riazanski ont testé une nouveau combinaison spatiale Orlan, largué 5 nano satellites, installé un nouvel instrument scientifique et récupéré des échantillons de matériaux exposés au vide dans différents emplacements de la station spatiale[30].
  • 5 octobre (durée de la sortie 6h55): Randolph Bresnik et Mark Vande Hei ont effectué la première des trois sorties extravéhiculaires destinées à effectuer des actions de maintenance lourdes sur le bras robotique Canadarm 2[31].
  • 10 octobre (durée de la sortie 6h26): Randolph Bresnik et Mark Vande Hei ont effectué la deuxième des trois sorties extravéhiculaires destinées à effectuer des actions de maintenance lourdes sur le bras robotique Canadarm 2[32].
  • 20 octobre (durée de la sortie 6h49): Randolph Bresnik et Joseph Acaba ont effectué la troisième des trois sorties extravéhiculaires destinées à effectuer des actions de maintenance lourdes sur le bras robotique Canadarm 2[33].

Autres événementsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Emily Lakdawalla, « Curiosity's balky drill: The problem and solutions », sur The Planetary Society,
  2. (en) Emily Lakdawalla, « Spaceflight in 2017, part 2: Robots beyond Earth orbit », sur The Planetary Society,
  3. (en) Patric Blau, « China’s Tianzhou-1 Cargo Vehicle Completes First In-Space Refueling Test », sur spaceflight101.com,
  4. (en) Patric Blau, « Chinese Cargo Resupply Craft Removed from Orbit after Successful Pathfinder Mission », sur spaceflight101.com,
  5. a et b (en) Patric Blau, « 2017 Space Launch Statistics », sur spaceflight101.com,
  6. (en) Patric Blau, « India’s GSAT-19 Reaches Geostationary Orbit after Off-Target Injection », sur spaceflight101.com,
  7. (en) Patric Blau, « Two-Decade Success Streak Ends with PSLV Launch Failure on IRNSS-1H Mission », sur spaceflight101.com,
  8. Stefan Barensky, « L’échec du CZ-5 fragilise les ambitions chinoises », Aerospatium,
  9. (en) Patric Blau, « Maiden Electron Launch Cut Short by Faulty Ground Equipment », sur spaceflight101, .
  10. (en) Patrick Blau, « Experimental Launch of World’s Smallest Orbital Space Rocket ends in Failure », sur spaceflight101.com,
  11. (en) Patrick Blau, « Smallest Orbital Launch Vehicle ready for Liftoff from Japan », sur spaceflight101.com,
  12. Stefan Barensky, « Le Cnes annonce un budget en hausse de 10 % », Aerospatium,
  13. Stefan Barensky, « ArianeGroup démarre la réalisation de la première Ariane 6 », Aerospatium,
  14. (en) « Gravitational wave mission selected, planet-hunting mission moves forward », Agence spatiale européenne,
  15. Stefan Barensky, « Une ébauche de système de transport spatial intégré basé sur Vega », Aerospatium,
  16. Stefan Barensky, « Le budget spatial de Trump, entre coupes et espoirs déçus », Aerospatium,
  17. (en) « NASA Selects Two Missions to Explore the Early Solar System », NASA - JPL,
  18. (en) « NASA Invests in Concept Development for Missions to Comet, Saturn Moon Titan », NASA,
  19. (en) Steve Squyres, « Visions and Voyages for Planetary Science in the Decade »,
  20. (en) Jason Davis, « NASA considers kicking Mars sample return into high gear », sur The Planetary Society,
  21. (en) Casey Dreier, « A future comes into focus for the Mars Exploration Program », sur The Planetary Society,
  22. (en) Casey Dreier, « A closer look at China's audacious Mars sample return plans », sur The Planetary Society,
  23. a et b (en) Jonathan McDowell, « Launchlog master list, omitting 'special cases' », sur Jonathan's Space Page (consulté le 29 décembre 2017)
  24. (en) Patric Blau, « Veteran Spacewalkers connect new Space Station Batteries, race through long Task List », sur spaceflight101.com,
  25. (en) Patric Blau, « ISS Spacewalkers hook up new Space Station Batteries, blaze through Bonus Task List », sur spaceflight101.com,
  26. (en) Patric Blau, « French-American Spacewalking Duo aces busy EVA, ISS Docking Module ready for Robotic Relocation », sur spaceflight101.com,
  27. (en) Patric Blau, « Busy Spacewalk outside ISS Highlights NASA’s Problem Solving Skills », sur spaceflight101.com,
  28. (en) Patric Blau, « Milestone 200th ISS Spacewalk sees Astronauts Race Against the Clock », sur spaceflight101.com,
  29. (en) Patric Blau, « Spacewalkers restore ISS Control System, install Wireless Antennas in busy contingency EVA », sur spaceflight101.com,
  30. (en) Patric Blau, « Russian Spacewalkers Collect Overtime in Busy EVA for Satellite Release, Sampling & External Outfitting », sur spaceflight101.com,
  31. (en) Patric Blau, « U.S. Spacewalkers Repair Space Station Robotic Arm in Successful 7-Hour Excursion », sur spaceflight101.com,
  32. (en) Patric Blau, « Robotic Arm Lubrication, Camera Replacement & More – Back-to-Back EVA Success for ISS Astronauts », sur spaceflight101.com,
  33. (en) Patric Blau, « ISS Astronauts go 3-for-3 in Successful Spacewalks, Robotic Arm Restored to Full Functionality », sur spaceflight101.com,

Voir aussiModifier