Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1927 1928 1929  1930  1931 1932 1933
Décennies :
1900 1910 1920  1930  1940 1950 1960
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1930 en Lorraine.

ÉvénementsModifier

 
Gerbéviller : la Poste et la rue de la Poste, actuellement rue Carnot, après les destructions de la Première Guerre mondiale.

« Vieille cité lorraine dont la résistance héroïque au mois d'août 1914 constitue l'un des plus beaux épisodes de la Grande Guerre. Malgré l'incendie et les bombardements qui la dévastèrent entièrement, a donné, par la vaillance de ses défenseurs et par le patriotisme de sa population, le plus magnifique exemple de dévouement et d'abnégation. »

« Détruite les 21 et 22 août 1914 par le feu et le bombardement, a vu une partie de ses habitants tomber sous les balles de l'ennemi. Par ses souffrances et ses pertes, a bien mérité de la patrie. »

    • Longuyon reçoit la Légion d'honneur :

« Ville héroïque qui fut en partie pillée et incendiée par l'ennemi au début de la guerre et dont un grand nombre d'habitants furent fusillés, s'est acquis, par son douloureux martyr, des droits à la pieuse reconnaissance du pays. »

« Sur la ligne de feu pendant quatre années, a subi stoïquement des bombardements incessants. Sa population, cruellement éprouvée, n'a cessé, malgré les ruines amoncelées et la constante menace de l'ennemi, de donner le plus bel exemple. »

  • 25 novembre : dernière exécution publique dans la Moselle, à Metz.

NaissancesModifier

 
Henri Greder (à gauche) et Martial Delalande
  • 24 mai à Nancy : Claude Huriet, professeur agrégé de médecine et ancien sénateur français (UDF). Il a été président de l'Institut Curie du au . Il s'est particulièrement spécialisé dans les questions de bioéthique (loi sur la thérapie cellulaire et génique, lois de bioéthique, Loi Huriet-Sérusclat de 1988 relative à la protection des personnes dans la recherche biomédicale, loi de relative au don et à l'utilisation des éléments et produits du corps humain, etc.
  • 25 décembre à Walscheid (Moselle : Léon Spahn[1], dit Gabriel Spahn, mort le à Niderviller (Moselle), est un militant des milieux associatifs et sportifs internationaux[2]. Dès l'adolescence il adhère aux associations locales où il effectue une longue carrière de sportif qui le conduit tout naturellement à celle de dirigeant.

DécèsModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Gabriel Spahn : né le 25 décembre 1930. Maire honoraire de Walscheid et proche de Robert Schuman », Le journal du pays de Sarrebourg : l'ami hebdo « Spiritualité », no 5,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  2. [NOR: PREX1242511D] « Décret du 31 décembre 2012 portant promotion et nomination », JORF : Journal officiel de la République française, Légifrance, no 0001, texte n° 10,‎ , p. 55 (lire en ligne)
    « Grande chancellerie de la Légion d'honneur – Au grade d'officier : M. Spahn (Léon dit Gabriel), ancien maire de Walscheid (Moselle), membre actif de plusieurs associations. Chevalier du 27 novembre 1994. »
  3. « Le Pays lorrain a 100 ans » [1]
  4. a et b Albert Ronsin, Les Vosgiens célèbres, Éditions Gérard Louis, Vagney, 1990, p. 325